AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Martha ou la plus grande joie (6)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Nahe
  06 juin 2017
A la rencontre d'une vieille amie de leur père, Martin emmène sa soeur jumelle passer quelques jours dans un village au bord de l'Yonne : la nature et la proximité de la rivière envoûtent Martha. Depuis une mauvaise chute, Martha a bien changé: elle est restée de longs moments dans le coma, son comportement est depuis lors un peu erratique et sa mémoire est des plus capricieuses. le regard qu'elle pose maintenant sur la vie et les autres est plutôt naïf et bienveillant; elle voit ce qui passe inaperçu pour d'autres. Dont son fils, déboussolé par cette mère qu'il ne reconnait plus et qu'il cherche à encadrer à tout prix.

Ces quelques jours avec Martin et cette plongée dans leur passé familial vont de manière inattendue bouleverser leur vie : de jolies rencontres, une nature magnifiée, une fillette mutique, des secrets de famille, un écrivain irlandais en vadrouille... Il n'en faut pas plus à Martha pour révéler sa part de fantaisie et s'affranchir d'une existence trop conformiste.

En compagnie de Martha, Francis Dannemark nous invite à faire l'école buissonnière et nous perd joyeusement dans un roman tendre et savoureux. Il met en scène une héroïne touchante, dont on envie la capacité à s'émerveiller des détails du quotidien.

Tel l'Yonne, très présente dans cette histoire, le texte coule, fluide et vif et nous entraîne dans un univers paisible et apaisant, un monde où les pannes de voiture ne constituent pas un sujet de contrariété mais bien l'occasion de réaliser de belles rencontres ou de faire trempette. Une vision du quotidien bienfaisante et bienvenue, un petit trésor heureusement contagieux que Françis Dannemark offre à ses lecteurs dans ce récit qui en devient indispensable.
Lien : http://nahe-lit.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
isanne
  05 juillet 2017
Martha et son frère se rendent, dans un petit village au bord de l'Yonne, pour rencontrer Jeanne qui a bien connu leur père et désire leur remettre quelque chose qui lui était personnel.

Au travers de cette trame narrative, Francis Dannemark nous emmène à la rencontre d'une kyrielle de personnages,tous plus attachants les uns que les autres...

C'est la magie de l'écriture de cet auteur : nous faire connaitre des personnes qui nous font regarder la vie autrement. La nostalgie, la tristesse ou la mélancolie existent dans les romans de Francis Dannemark mais ne sont là que pour nous faire observer la vie de façon plus sereine, moins aigrie.
Comme Martha, pour qui le handicap subi suite à son accident, lui permet de découvrir d'autres centres d'intérêt et de devenir curieuse de la nature qui l'entoure....

J'ai eu un immense bonheur à retrouver cet écrivain qui sait "caresser votre âme" et vous faire sourire en lisant! Merci à lui !

...Et merci à Babelio et aux éditions le Castor Astral pour m'avoir permis cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Missmarguerite
  21 juillet 2017
Martha et Martin sont frère et soeur. La première a perdu une large part de sa mémoire lors d'un accident domestique, le second, traducteur, tente désespérément de joindre un auteur irlandais, devenu ami et récemment accusé de plagiat. Tous deux sont en route pour un petit village des bords de l'Yonne, à la demande d'une vieille amie de leur père, dont elle souhaite leur remettre des souvenirs.

Quel meilleur moment que ce début d'été pour se plonger dans le nouveau roman de Francis Dannemark... Installez-vous au jardin, à l'ombre d'un arbre. Si le bruit d'un ruisseau vous accompagne, c'est encore mieux : vous aurez l'impression de rejoindre Martha, les pieds dans l'eau, pendant que son frère peine à faire redémarrer cette satanée voiture tombée en panne. Mais dans le fond... Et si cette panne n'était que la possibilité d'une rencontre, d'une amitié, de quelques jours hors du temps, et de retrouvailles avec le souvenir d'un père décédé?

Si vous me connaissez un peu, vous aurez déjà compris ce qui m'a plu dans ce court roman.
Des personnages - principaux mais aussi secondaires - attachants, meurtris parfois mais cultivant un bel optimisme, qui se croisent ou se suivent, qui se parlent, se dévoilent, s'interrogent. Des hommes et des femmes qui se retournent sur ce qu'a été leur vie, puis font face à ce qu'ils peuvent et veulent encore en faire.
Une fois de plus, Francis Dannemark fait mouche : il m'amène à voir la vie autrement, à me donner envie de profiter de ces instants précieux, de ces minutes passées à écouter le chant de l'eau, du soleil sur la peau, et des rencontres impromptues qui peuvent s'avérer si belles et délicates. Il m'a donné envie de passer du temps avec Martha, cette femme touchante, qui semble perdue mais qui comprend finalement si bien et qui voudrait rester maîtresse de sa vie malgré tout, mais aussi - et peut-être surtout - avec Jeanne, pour qu'elle puisse, une fois encore, si elle le souhaite, raconter ses souvenirs.
Une fois de plus, il y a là de la magie, faite de douceur, d'amour (dans tous les sens du terme), de bienveillance et de joie, qui m'a plongée dans une bulle, le temps d'un moment hors du temps.

Merci mille fois, cher Francis.
Lien : http://margueritelit.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathavh
  11 juin 2017
Martha et son frère Martin (notre narrateur) sont en route vers un petit village de l'Yonne pour y rencontrer Jeanne, une amie de leur père.

Chemin faisant, ils s'arrêtent au bord de la rivière pour faire une pause et profiter un peu de ce cadre enchanteur. (Les descriptions sont juste sublimes).

Martha a subi un grave accident domestique il y a deux ans, depuis sa mémoire lui joue des tours et sa santé est fragile.

Impossible de repartir et de rédémarrer la voiture. C'est la panne ! Hasard, coïncidence, ils vont croiser Septime, un garagiste qui va les emmener au village chez leurs hôtes.

Rencontre providentielle, Septime deviendra leur chauffeur, attentif, serviable, amoureux de la nature, il sera toujours là au bon moment.

Martha et Martin venaient rencontrer Jeanne, une amie de leur père qui a un manuscrit à leur remettre. C'est une toute vieille dame, charmante, bienveillante qui peu à peu leur racontera sa vie, le lien qu'elle entretenait avec leur
père.

Secrets, destinées, amours défuntes ou à venir, Francis Dannemark nous emmène comme toujours à la rencontre de personnages remplis d'humanité. J'ai eu le sentiment de côtoyer Jeanne, Martha, Septime, même au delà de la lecture.

Une bienveillance, de la joie, de la chaleur humaine, du coeur, c'est ce qui se dégage de ce magnifique récit. La nature et les animaux y occupent comme souvent une place prépondérante. La plume est fluide, on vit un moment "hors du temps", tout s'arrête porté par l'authenticité, la fragilité des personnages. Martha, c'est vraiment la joie qu'elle sème autour d'elle, et c'est ce que l'on éprouve à la lecture de ce court et très beau roman.

Merci Francis, juste un moment de bonheur.

Ma note : ♥♥♥♥♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Manika
  31 juillet 2017
Une belle histoire de rencontres, de gemmelité, d'amour aussi, un récit tout en finesse et poésie.

Quand les souvenirs remontent avec l'envie du partage et font renaitre des images qui avaient complètement disparu, cela donne une sensation de connexion, d'émotions, d'harmonie et de tendresse, entre tous les personnages. le cap du jugement n'est plus là, c'est la sagesse qui éclôt.

Martha tout en naturel, retrouvé suite à un accident est accompagné par son frère pour changer d'air... c'est le moment de plusieurs belles rencontres, le passé remonte en douceur, les images se forment à nouveau dans sa tête, elle se reconstruit peu à peu. le frère jumeau est témoin de cette transformation tout en gardant un pied dans sa vie de traducteur. le personnage de Septime apporte un peu de fantaisie et de réalisme dans ces quelques jours qui apparaissent comme une parenthèse hors du temps.
Lien : http://keskonfe.eklablog.com..
Commenter  J’apprécie          00
yv1
  29 juin 2017
Dernier opus de Francis Dannemark dont je retrouve avec joie la plume. Je l'avais un peu abandonnée, suite à la relative déception d'un livre écrit avec Véronique Biefnot. Ce court roman renoue avec tout ce qui fait que j'aime lire l'auteur : beaux personnages en plein questionnements et en pleine métamorphose, beaux sentiments mais pas gnangnans, disons que Francis Dannemark excelle à nous faire voir le côté positif de la vie, sans négliger de nous faire apercevoir, de loin, le négatif. Les beaux jours reviennent, les vacances approchent, la saison des barbecues, des repas dehors, des apéros prolongés et le livre de Francis Dannemark. Pas tout en même temps, mais consécutivement et tout fait que la journée est belle.

Je ne dirai pas grand chose de plus sur le roman, car les surprises sont meilleures lorsqu'elles surprennent justement. Fort bien écrit, la petite musique dannemarkienne est bien là, on sent la maîtrise du romancier dans ce genre et dans l'écriture en général. Court, 122 pages, rien ne manque mais rien n'est superflu, tout coule doucement et naturellement ; une histoire et des personnages dont on aimerait prolonger la fréquentation, mais chacun sa route. J'ajouterai quand même que les paysages sont très beaux et invitent Martin et surtout Martha ainsi que les lecteurs à la contemplation, à la lenteur. Changeons de rythme les amis ! Soyons lents et profitons de chaque instant. Un roman qui laisse un goût de bonne humeur, un sillage de joie communicative. Pas vraiment dans l'air du temps, c'est fort dommage, c'est une littérature qui fait du bien.

A noter que le castor astral inaugure avec cette très jolie couverture colorée et sobre la nouvelle charte graphique de la collection "Escales des lettres". Je vous l'ai dit, tout est bien dans ce roman qui débute ainsi : "Après avoir traversé la forêt en multipliant tours et détours, comme si la ligne droite n'était jamais qu'une vue de l'esprit sans grand intérêt, la route venait de se transformer en une douce courbe à flanc de coteau pour longer une vaste étendue de champs de blé et de prairies où des vaches, rares et lointaines, avaient pris des poses paisibles." (p.9)
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre