AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070421147
Éditeur : Gallimard (23/01/2002)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 60 notes)
Résumé :
«Imperceptiblement, ce qui ne fut qu'une poignée de notes éparses rassemblées à la va-vite dans un fichier de mon ordinateur devint un "bazar du XXe siècle" dont l'origine fonctionnelle venait d'un besoin à peine conscient de mettre un peu (l'ordre dans le chaos naissant de mes ouvrages, d'élaborer secrètement un travail de taupe dont la partition serait remise à un plus tard indéfini au cours du prochain siècle, et ainsi de m'engager dans la voie d'une discipline q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
  27 octobre 2016
Dantec est mort il y a quelques mois, et tout le monde s'accorde désormais pour prétendre que c'était un authentique génie, incompris par ses pairs (tant qu'il était vivant, c'était par contre un auteur réactionnaire à éviter, et sans doute à censurer). Pour le connaître un peu mieux, ce petit pavé semblait idéal. Sorte de « journal intime public », Dantec commente l'actualité au fil des pages : guerres, géopolitique, littérature et philosophie.
Si la toute première partie est assez rafraîchissante par son franc-parler, on s'ennuie toutefois rapidement. Dantec aborde de nombreux domaines, mais on sent bien qu'il est loin d'être un spécialiste des thèmes qu'il aborde. Ça ne doit évidemment pas l'empêcher d'avoir une opinion sur ceux-ci, mais on peut se demander s'il était vraiment pertinent de nous les livrer. Ses réflexions sur la littérature et l'éducation sont par contre nettement plus intéressants, et quelques éclairs de lucidité viennent sauver l'ouvrage. On croise aussi d'étranges lubies : l'auteur souscrit par exemple à la thèse que des extra-terrestres surveillent la Terre de plus près depuis que l'humanité possède la technologie du nucléaire, et que les USA ont caché une soucoupe volante dans la célèbre zone 51 (tout en reconnaissant que 99 % des écrits et photos sur le sujet sont des fumisteries)
On pourrait résumer ce drôle de livre en citant son auteur : « Je pensais que ces écrits me vaudraient de nombreuses critiques et des levées de bouclier, mais je suis bien forcé de reconnaître qu'en réalité, tout le monde s'en fout. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lecassin
  28 janvier 2012
Après quelques polars reconnus en général dérangeants mais bien ficelés, Maurice Dantec passe à l'essai et théorise via une trilogie pour le moins controversée : « le théâtre des opérations », « Laboratoire de catastrophe générale » et « American black box ».
« le théâtre des opérations » et « Laboratoire de catastrophe générale » sont des journaux d'une lecture malaisée. Le texte d'abord, parfois plus qu'abscons ; les idées, ensuite, parfois fumeuses en matière de géopolitique et de géostratégie : l'auteur casse du Serbe à la pelle… dénonce "la bonne conscience de gauche" , "l'hypocrisie jésuitique antiraciste" (rien de moins) et « la démocratie totalitaire de l'ONU »...
Une vision noire et baroque de notre société, une métaphysique hallucinée ou triomphent les extrémismes de tout poil, le politiquement correct et les marchands du temple, voilà la chose. Malgré tout, si on parvient à nettoyer le propos de ses boursouflures digressives, la matière sèche mérite d'y regarder d'un peu plus près…
Pour ma part, je me suis payé les deux premiers tomes à une époque où de nombreux déplacements professionnels en train, m'obligeaient à une lecture fractionnable et pourquoi pas introductive à la douce somnolance. Soporifique… ? Non, tout de même ;.. (quoique ?) Quant au troisième tome… On verra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET
  29 mars 2012
Cet énorme pavé (708 pages) est un fourre-tout , un bric à brac foisonnant et quelque peu grandiloquent d'un écrivain qui , après avoir publié trois titres dans la série noire s'est lancé dans ce fatras pseudo-philosophique quelquefois abscons et volontairement obscur . le tout entrelardé de vers de mirliton vaguement surréalistes comme on pourrait en écrire à vingt ans en travaillant un peu du chapeau .Malgré tout , on se laisse aller à poursuivre sa lecture car , de ci , de là , on tombe sur des perles , des réflexions pertinentes , intelligentes , originales et ô merveille , non politiquement correctes . Une constante : Dantec est parfaitement conscient de la fin inéluctable de la civilisation occidentale vérolée par le positivisme , le matérialisme , l'hédonisme et l'incontournable connerie ambiante . Il sent confusément le manque de spiritualité de notre époque , son manque de morale , d'idéal , de courage et d'honneur . Rien que pour cela , il mérite d'être lu . Sans plus .
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          60
kfk1
  15 novembre 2016
Si les racines du mal m avait plutôt intéressé, le théâtre des opérations n aura été que des répétitions sans la moindre première.
Un effet de mode, qq bonnes idées et réflexions parfois mais vraiment pas à conseiller. Complexe et polémique, un style "branché".
Franchement rien de nouveau. Paix à son âme.
Commenter  J’apprécie          30
Flocava1
  21 juin 2019
Ce livre m'a été offert et chaudement recommandé. Je suis restée sur ma faim, peut être était ce parce que c'etait le premier journal d'un écrivain que je lisais....
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   28 juin 2016
Il y a deux manières de combattre la liberté de pensée : sa suppression pure et simple et le droit donné aux abrutis de la recouvrir de leurs bavardages.
Commenter  J’apprécie          100
LuniverLuniver   27 octobre 2016
Regarder votre enfant s'ébattre dans la lumière de l'après-midi et, stupéfait, se rendre compte que votre propre mort n'a plus aucune valeur face à cette vie qui va au-devant de tous les dangers.
Commenter  J’apprécie          70
abitbol84abitbol84   14 juin 2012
Entre le droit de s'exprimer et la pertinence de le faire, la distance réside dans le talent, c'est-à-dire dans la plus totale injustice.
Commenter  J’apprécie          90
lecassinlecassin   28 janvier 2012
Il y a deux manières de combattre la liberté de pensée: sa suppression pure et simple et le droit donné aux abrutis de la recouvrir de leur bavardages.
Commenter  J’apprécie          60
PavlikPavlik   10 avril 2014
Par nature, l'homme est en guerre. Si toute culture se fonde sur un principe antinaturel, alors toute culture se devrait d'être absolument pacifique. Or il n'en est rien. Au contraire, ce retournement spécifique peut être décrit comme un état de guerre de la culture contre la nature, mais surtout contre elle-même.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Maurice G. Dantec (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice G. Dantec
Débat Malek Chebel et Maurice G. Dantec "L'Islam et la raison" chez Ardisson.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox