AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de TheWind


TheWind
  03 novembre 2019
Nous voilà prévenus dès la première page de présentation, juste en dessous du titre :

« La dark fantasy désigne les oeuvres dans lesquelles l'ambiance est très sombre et proche de l'apocalypse. le bien laisse place au mal et les héros sont souvent fatigués et abattus par les épreuves qu'ils ont subies. »

Autrement dit, ne vous attendez pas à lire de la fantasy légère et distrayante !
Dans ce roman là, certes, il y a de la magie, de beaux héros amoureux, un univers riche et foisonnant...mais il y a surtout une chape de plomb qui vous enveloppe dès le début, qui vous enserre l'âme et ne vous lâche plus jusqu'à la fin.
Quant à la magie, il s'agira surtout de nécromancie...
Nos deux beaux héros, Aldéric et Viviana, seront séparés lors de l'anéantissement de leur citadelle dès les premières pages du roman et dès lors portés par une vengeance inextinguible...
Et en ce qui concerne l'univers où tout ce petit monde évolue, il va devenir rapidement sombre, terrifiant et délétère.

Je n'ai vraiment pas l'habitude de lire ce genre de fantasy. C'est sinistre, glauque et nauséeux et pourtant, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé.
Car la plume d'Elie Darco est tout simplement incroyable. Son écriture est soignée, le vocabulaire recherché et l'ensemble très poétique. Elle n'a pas son pareil pour décrire les paysages ténébreux, les décors monstrueux, les situations scabreuses. Elie Darco est une envoûteuse, une magicienne des mots...Prise dans ses rets, je n'ai pu m'en soustraire.
Ça en devenait presque déroutant et plus d'une fois, je ne me suis pas sentie à l'aise.

Le personnage de la nécromancienne, , y est pour beaucoup. Il faut dire que c'est un personnage très complexe, qui attire, dégoûte, envoûte, répugne, révolte et dérange...L'ambivalence de ce personnage est très bien maîtrisée. J'ai eu plus de mal avec Viviana. J'aurais aimé qu'elle soit plus combative.
Heureusement qu'Aldéric était là pour me rendre un peu d'air frais et d'espoir, même si de ce côté là, ce n'était pas très gai non plus.


Le crépuscule d'Æsir s'appuie sur les légendes de continents disparus ou cités englouties. N'étant pas très calée sur le sujet, je ne sais pas à quel point Elie Darco s'en est inspirée. Mais, la problématique reste la même.
La colère des dieux semble toujours s'abattre sur les cités prospères lorsque l'orgueil, la décadence et le désir de puissance prennent le pas sur l'humilité et le partage. Ce n'est pas vraiment le cas ici dans ce roman mais l'influence des divinités y est importante.


Pour finir, je tenais à remercier Babelio et bien sûr les éditions Plume Blanche pour l'envoi de ce livre. J'ai apprécié les marque pages et suis bien d'accord avec leur message : «  Lire est le plus beau des voyages » !
Commenter  J’apprécie          310



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (31)voir plus