AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B015M3C76O
Éditeur : (19/09/2015)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Les aventures burlesques et fantastiques d'une bande de pieds-nickelés menant une enquête à laquelle ils ne comprennent rien.
Pas terrible comme synopsis, voici donc un writer's cut en version longue: Stéphane Dorian est le seul policier municipal de Beaufond-la-Croix. Il rêvait d'être gendarme, mais une pathologie neurologique l'en empêcha, il est dyspraxique : il a un déficit de coordination de la parole et des mouvements.
Du jour au lendemain, le tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Philochard
  30 octobre 2016
Ayant entendu parler de ce roman comme d'un "polar comique", je me suis lancé dans sa lecture avec une curiosité tout intuitive. L'intuition, c'est justement l'atout premier de Stéphane Dorian, policier municipal "discolaxif", pour gratter les apparences de la vie provinciale de Beaufond-la-Croix et en purger les troubles secrets d'arrière-cuisine. Il faut dire qu'il s'en passe de drôles dans la bourgade : on s'y volatilise dans les années 80, et 22 - v'là les keufs - ans plus tard on y ramasse des trucidés qui cassent leur pipe savoyarde d'une façon aussi fumante que fumeuse ! Pourtant, le flic neuneu de service n'est pas aussi crétin des Alpes qu'on aurait pu croire. de mots de traviole en maux de tête, les compétences improbables de la bande d'enquêteurs nous baladent dans les tréfonds de Beaufond, jusqu'à des situations absurdes que ne renieraient pas les frères Coen. On mijote dans une ambiance à la Groland, avec une quinte de P'tit Quinquin version Haute-Savoie. Les réparties sont spontanées, au moins autant que les combustions des victimes. (A)moralité : une efficace "tétrapeuthie" contre la morosité. Mais attention : le final implacable rapproche le roman du thriller le plus glaçant.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
HannibaLectrice
  30 novembre 2016
Il y a des livres qui vous font pleurer. Beaucoup. Il y en a d'autres qui vous font réfléchir. Parfois. Il y en a qui vous font rire. Enfin.
Amoureuse de la littérature en tous genres avec un faible pour l'humour à l'écrit, j'ai quelques icônes dans le genre. Fallet, l'immense, (perdu pour le grand public, hélas !), Frédéric Dard, l'énorme, Pierre Dac, le sublime, Pierre Desproges, l'incontournable, Jean-Louis Fournier, l'iconoclaste, et tant d'autres avec plus récemment Olivier Maulin que je conseille à tout bout de champ au lecteur qui souhaite pratiquer un rire intelligent. Et puis.. Et puis..

Et puis, non y a pas Frida mais un p'tit gars, découvert au hasard (mais existe-t-il, hein, le hasard ?) de mes pérégrinations de lectrice, du nom d'Olivier Darcourt qui débute avec un premier roman hilarant au titre étrange, normal c'est un polar avant tout, j'ai nommé Bon appétit Beaufond-la-croix.

L'histoire démarre dans un village savoyard disposé en l'où rien ne se passe jusqu'au jour où d'étranges meurtres secouent la petite commune. Les victimes sont retrouvées chez elles, carbonisées par leur propre corps. La gendarmerie, habituée à taper la belote, est en émoi face à ces combustions spontanées. Parce qu'il est de trop dans cette histoire, Stéphane Dorian, le policier municipal dyspraxique, Hicham Zahira, son ami bicot et dealer, Jean Marselin, dit Jeannot l'intello, l'idiot du village et Franck Permutt, touché par une étrange maladie psychiatrique qui l'empêche de se situer dans l'espace, mènent l'enquête en parallèle des gendarmes dépassés. Une équipe de bras cassés pour résoudre une énigme vieille de 22 ans ? Eh oui, en Savoie, ils savent rigoler !
De jeux de mots en situations grotesques servis par une intrigue emmêlée à souhait qui pousse à connaître la fin, ce Bon appétit Beaufond-la-croix est un régal. Sauf peut-être pour la charcutière ! Mais chut ! Point trop n'en faut. Au lecteur d'en découvrir les multiples saveurs. Ou pas. Car, s'il est une chose à regretter c'est l'édition de ce roman en numérique (exclusivement !) par une maison sympathique mais encore trop confidentielle. Il aurait largement mérité du papier. Mais ne désespérons pas de le voir au menu des libraires. Un jour, peut-être. Qui sait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cat58
  03 novembre 2016
Stéphane Dorian policier municipal souffre de dyspraxie et n'a qu'un rêve, devenir gendarme et qu'on lui confie l'affaire du siècle. Manque de pot, avec ses problèmes neurologiques, ce n'est pas gagné et à la gendarmerie cela ferait un peu… tâche.

Il se passe des événements pas très catholiques à Beaufond-la-Croix, des habitants meurent carbonisés à leur domicile, pas d'effraction, aucune trace de produit inflammable, le mystère plane et c'est l'effervescence avec un grand E… Chaldron gendarme en chef est chargé de l'enquête. Face à un policier municipal collant et contrarié de ne pas avoir d'affaire, le chef confie à Stéphane une affaire classées, non élucidée, vieille de vingt ans : la disparition mystérieuse d'une femme, ancienne adjointe au maire du village et la disparition incompréhensible le même jour de son jeune fils qui mourra peu de temps après. Une affaire dont Chaldron est sûr qu'il n'y a plus rien à découvrir depuis belle lurette déjà. Avec ses potes, dont le numéro un, qui répond au nom d' Hicham, fan de rap anti-flics, qui rêve de devenir footballeur professionnel, concepteur de jeux video ou réalisateur de film de science-fiction mais est actuellement chômeur de longue durée et fumeur d'herbe folle, le policier municipal va mener l'enquête tambour battant. Au taquet!
D'emblé en lisant le bouquin, je me suis dis, « Mince alors, j'ai presque les mêmes spécimens dans mon village ». Et oui, je vis dans un petit village depuis neuf ans. La mentalité de village est bien retranscrite, un village que les habitants appellent la ville, avec son centre culturel composé de la boutique de chaussures, de la fromagerie, du salon de coiffure, de l'église du père Fillipo, du parking, de la pizzeria, des habitants, qui, pour les trois quarts votent à l'extrême droite à chaque élection présidentielle – comme chez moi! – seules élections où l'on se déplace, le maire UMP considéré comme un communiste, les amis d'enfance qui se connaissent de toute la vie, le simplet du village, l'Arabe de service, les notables, les cancans, les histoires, les jalousies… Ils sont tous là!
Des situations à se tordre de rire, de bonnes réparties, des personnages attachants, une enquête qui tient la route finalement menée à l'arrache par des anti-héros sympathiques, des meurtres à la chaîne… Bref, c'est décalé, rythmé, très agréable à lire, et beaucoup d'humour. Que cela fait du bien!

Lien : https://chroniquesaigues.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LunarMarc
  26 septembre 2015
Une vraie surprise que cet étrange polar comico-fantastique, peuplé de personnages caricaturaux mais croqués avec une certaine malice, l'humour n'est pas toujours d'une grande finesse mais j'ai régulièrement ri aux éclats, et l'intrigue, qui ressemble au début à une sorte de "tout part en sucette", finit par devenir remarquablement cohérente dans une fin moyennement heureuse mais très réussie.
Bref, un petit roman certes perdu sur Amazon, mais qui mériterait bien d'être découvert.
Je ne sais pas si l'auteur a un lien de parenté avec Muriel Roland-Darcourt dont j'ai bien aimé "Les paradis du fou", mais en tout cas je n'ai pas regretté d'y avoir consacré quelques heures!
Je recommande.
Commenter  J’apprécie          40
melouweb
  31 mars 2017
J'ai passé un très agréable moment de lecture, je n'ai pas lâché le livre, ses personnages et leurs péripéties, plongeant avec délectation dans le petit monde de Beaufond-la-Croix. Les protagonistes sont attachants bien que gentiment tarés, et l'intrigue nous embarque à la rencontre d'une sorte de polar, à la fois comique et ironique, qui fait de ce roman un genre à part. L'humour ne tue pas le drame mais le rend supportable, entraînant le lecteur dans une aventure plaisante qu'il peut lire avec jubilation s'il en comprend tout le sens. Ce roman policier ne sert-il pas de prétexte à dépeindre sous une certaine caricature, le petit milieu d'une anonyme ville de province, qui ressemble en tout point à celles que nous rencontrons au gré de nos voyages au coeur de cette France dite profonde ? Les héros ne sont-ils pas ces quidams ordinaires que nous croisons sans y prêter attention ? Alors que. Justement leurs failles méritent que nous nous penchions sur leurs cas, car ils existent. C'est la sensation que l'on a lorsque l'on tourne les pages, avec allégresse, de ce livre qui nous conduit dans un suspense délectable : les personnages sont si criants de vérité que l'on voudrait les connaître. Et pourtant. Qui se cache vraiment derrière les habitants de Beaufond-la-Croix ? Quel appétit de vengeance ont ces gens et pourquoi ? Je conseille vivement cette lecture pour prendre du bon temps en téléchargeant dès maintenant ce polar tragicomique qui vaut la découverte !
Lien : https://www.amazon.fr/appétit-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
julienraynaudjulienraynaud   13 juillet 2017
Et lui ne voyait arriver que la fin, peu lui importait de savoir ce qui allait commencer.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : comiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2119 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre