AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782265089556
420 pages
Fleuve Editions (12/05/2010)
4.02/5   85 notes
Résumé :
A la suite d'une découverte archéologique et du peu d’activité de la police, San-Antonio entreprend de raconter l’Histoire de France à Bérurier, mais une Histoire revue et corrigée, « un petit travail de réfection, quoi ! ».
Nous y apprendrons notamment le rôle fondamental joué par certains ancêtres de Béru, tel le mousquetaire Bérugnan, qui réussit à déconsidérer d’Artagnan aux yeux d’Anne d’Autriche, et n’est autre que le père biologique du futur Louis XIV.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 85 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

lecassin
  15 janvier 2019
Qui l'eut cru ? Ou lustucru comme l'aurait dit Béru, pas si nouille que ça…
Oui, qui l'eut cru que ce premier San-Antonio Hors-série, obtiendrait le record des ventes de 1964 : 350 000 exemplaires ! Bon. Ça, c'est le côté mercantile de l'affaire que nous décrit avec une grande lucidité le célèbre commissaire, en avertissement aux lecteurs : « il faut toujours donner aux adultes l'illusion que certaines lectures leur sont réservées, tout en faisant croire aux enfants que certaines lectures leur sont interdites. de cette façon, les uns et les autres achètent le livre en grand secret et ça fait marcher l'édition. »
Oui, encore, qui l'eut cru, alors qu'aucune rue, aucune école ne porte son nom ; qui l'eut cru que la famille Bérurier se serait illustrée à travers les âges ; de Bérurix au grognard Bérurier, « dit Beau-Gosier, dit Joli-Coeur, dit Pa-pan-la-tunique », tombé au champ d'honneur, après avoir provoqué le fameux mot de Cambronne, à qui il venait de piquer accidentellement le prose de sa baïonnette. On croise Bérugnan, le mousquetaire…
Le premier Hors-Série, Cartonné, sous jaquette illustrée par Dubout, comme toutes les illustrations dans le texte ; un hors-série qu'ado, on se refilait sous le manteau en édition de poche…
Bien qu'amateur de San- Antonioniaiseries, voilà un bouquin que je n'ai pas pu lire d'une traite : il m'a fallu quelques petites pauses et le reprendre en livre de chevet, pour finir… Il y a pourtant matière, mais le bouquin est bâti sur la même trame, quelle que soit l'époque « étudiée » : un vague « cours », suivi d'une lecture incorporant l'arbre généalogique de Bérurier. A la longue, c'est fatiguant.
Reste un bon souvenir de lecture d'ado, au collège… C'est truculent, iconoclaste, improbable… Une autre façon d'aborder l'Histoire… Par la porte de service… Un cours d'histoire qui prend ses aises avec l'Histoire, celle avec un grand H, l'officielle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
bibiouest
  05 mai 2017
c'est peut-être le livre qui m'a fait le plus rire!
La première fois que j'ai lu SAN-A, j'y ai trouvé tout ce que je recherchais inconsciemment dans un livre, l'humour, l'autodérision, une certaine vision du monde, de la vie, des autres et la haine des cons (il faut faire attention car on est toujours le con de quelqu'un..) L'amour des mots, de la langue sans être vulgaire (si, je vous assure).
On dit que dans chaque SAN-A il y a 10 à 15 pages exceptionnels. Mais moi je prends tout .
Monsieur Frédéric DARD je vous aime.
Commenter  J’apprécie          251
majero
  29 octobre 2018
Exauçant le souhait des bons Français moyens incarnés par le sympathique et bon vivant couple Bérurier, le beau Don Juan San-Antonio leur raconte avec saveur le côté non moins savoureux de l'Histoire de France. Il s'offre aussi le plaisir de réécrire certains passages en y incorporant leurs supposés aïeuls.
Et on y apprend autant d'anecdotes pertinentes que de bonnes expressions d'argot!
Commenter  J’apprécie          190
Gusseuh
  17 avril 2010
Quand le fier Bérurier se pique d'histoire, et nous fait découvrir par le menu le passé de ses glorieux ancêtres, comment dire... San Antonio nous régale !
De son humour toujours aussi croustillant, il accumule les séquences d'anthologie, tisse un arbre généalogique proprement gargantuesque à ses personnages majeurs, et inclut tout ce beau monde dans L Histoire, la vraie, celle des rois et des puissants.
Le résultat décape, et nous offre ce que la saga San Antonio a de meilleur : un vivier de folie douce, nourri à l'argot et au gros rouge. Exceptionnel !
Commenter  J’apprécie          80
nmarc0
  24 avril 2017
ah ne pas mettre à porter des jeunes... oui offrable dés l'age de 12 ans mais appréciable à sa juste valeur vers 17ans minimum, un livre fantastique qui vous fait apprécier l'histoire de notre chouette pays en vous la contant de façons extravagante dans le pure style DARD. une perle remplie de phrase donnant à réfléchir sur les fondements de la france.
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
FlowiflowerFlowiflower   17 avril 2017
L'Europe qui en avait sa claque de Napoléon c'est aussitôt coalisée pour le virer. Elle était rassurée par le gros Louis XVIII, l'Europe. Elle se disait qu'avec ce gros lard podagre, les faits d'armes ne pouvaint avoir lieu que sur une table de piquet. Napoléon reprenant possession de la boutique, c'était les ennuis garantis. Pas de ça, Lisette! Et je te mobilise à tout va : Anglais, Prussiens, Autrichiens, Russes! Alors c'est le désastre de Waterloo morne-plaine. La Vieille garde meurt. Pas un seul homme n'en réchappe. Cambronne y lance son mot historique et les grognards se laissent hacher sur place en criant : " Vive l'Empereur!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lecassinlecassin   15 janvier 2019
Si qu’on expecte François 1er qui a encouragé les lettres et les lézards, ces Valois, ils valaient pas le coup de cidre !
Commenter  J’apprécie          90
JLB21JLB21   09 octobre 2021
Béru donne un énergique coup de sonnette sur l’air de « Tagada gada
veux-tu souffler dans ma trompette ». Sa Baleine vient ouvrir. Ce matin, B.B. (Berthe Bérurier) c’est un spectacle à ne pas manquer. Il est réservé toutefois aux adultes, car si un jouvenceau s’amenait chez le Gravos, la vue de cette ogresse le dégoûterait du beau sexe pour le restant de ses jours et le petit malheureux se consacrerait à la jaquette flottante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JLB21JLB21   09 octobre 2021
— Ce Dagobert, il était aussi chouette à la ville qu’au trône ?
— C’était un sacré paillard, le renseigné-je. Comme il n’avait pas de
lardon avec Gomatrude, sa première femme, il l’a répudiée pour épouser une bergère moins stérile. Seulement, avec la seconde ça n’a pas mieux gazé.
Commenter  J’apprécie          20
JLB21JLB21   09 octobre 2021
Le coup de foudre, c’est capricieux. Vous rencontrez des bonnes femmes pendant des années dans l’escadrin sans penser à autre chose qu’à leur dire bonjour, et puis un matin, comme ça, en les apercevant, l’envie vous prend de baisser votre grimpant au lieu de soulever votre bada.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Frédéric Dard (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Dard
« Cette compilation qui se voudrait anthologie complète […] a pour but de proposer aux lecteurs de revisiter l'oeuvre de l'auteur par la lorgnette des aphorismes, des fragments, des éblouissantes et percutantes réflexions qui ont traversé son esprit entre 1943 et 1987 […]. » (Préalable & remerciements)
« […] La meilleure histoire belge, je vais te la dire, c'est la plus terrifiante de toutes : « Il est une fois Scutenaire et les Belges n'en savent rien ». Et les Français non plus. (...) Il dit tout, mais par brèves giclées, Scut. Il sait la vie, la mort, l'avant, l'après (...), l'amère patrie, le surréalisme, les frites, les cons, les moeurs, les larmes et la façon dont, chez lui, il doit éteindre au rez-de-chaussée avant d'éclairer au premier pour ne pas faire sauter le compteur électrique. » (Frédéric Dard)
« Le texte lapidaire est une spécialité belge. […] […] cet orpailleur de l'apophtegme reste merveilleusement méconnu […]. « J'écris, dit Scutenaire, pour des raisons qui poussent les autres à dévaliser un bureau de poste, abattre un gendarme ou son maître, détruire un ordre social. Parce que me gêne quelque chose : un dégoût ou un désir. » […] Scut le météorite a tout lu, tout vu, tout englouti et tout restitué dans un habit neuf. « J'ai quelque chose à dire et c'est très court. » Maximes en percussions et sentences en saccades sont étrillées, débarbouillés au gant de crin. Sa façon de dire merde alentour est à nulle autre pareille. […] […] Réfractaire, récalcitrant, insoumis sous toutes les latitudes, Scutenaire n'est point de ceux qu'on puisse congédier en ambassade. Dans les poussées d'angoisse, il usait, comme d'un remède à toute épreuve, des aspirines de l'humour. Elles ne le guérissaient pas mais l'apaisaient. […] » (Patrice Delbourg, les désemparés, Éditions le Castor Astral, 1996)
« Mes inscriptions sont une rivière de Californie, il faut tamiser des tonnes de sable et de gravier pour trouver quelques pépites, voire des paillettes. Remarquez, sable et gravier ne sont pas matières inutiles. » (Louis Scutenaire)
0:00 - 1ère inscription 0:09 - 2e inscription 0:18 - 3e inscription 0:28 - 4e inscription 0:37 - 5e inscription 0:51 -6e inscription 1:00 -7e inscription 1:08 - 8e inscription 1:20 - 9e inscription 1:36 - 10e inscription 1:49 - 11e inscription 2:05 - 12e inscription 2:23 - 13e inscription 2:40 - 14e inscription 2:51 - 15e inscription 3:10 - 16e inscription 3:39 - 17e inscription 3:48 -18e inscription 4:06 - 19e inscription 4:26 - 20e inscription 4:39 - Générique
Référence bibliographique : Louis Scutenaire, J'ai quelque chose à dire. Et c'est très court., Collection d'Inscriptions, évocations et autres textes rassemblés par Jean-Philippe Querton, Cactus Inébranlable éditions, 2021. https://cactusinebranlableeditions.com/produit/jai-quelque-chose-a-dire-et-cest-tres-court/
Image d'illustration : https://www.kobo.com/us/en/ebook/louis-scutenaire-1
Bande sonore originale : Crowander - Don't You Leave Don't You Leave by Crowander is licensed under an Attribution-NonCommercial 4.0 International License.
Site : https://freemusicarchive.org/music/crowander/from-the-piano-solo-piano/dont-you-leave
#LouisScutenaire #JAiQuelqueChoseÀDireEtCEstTrèsCourt #LittératureBelge
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Frédéric Dard

Où Frédéric Dard est-il né?

Vire (Calvados)
Moulins (Allier)
Jallieu (Isère)
Beauvais (Oise)

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : Frédéric DardCréer un quiz sur ce livre