AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782265008557
220 pages
Fleuve Editions (30/11/-1)
3.82/5   19 notes
Résumé :
Tu ne connais pas le San Bravo ?
Cherche sur une carte d'Amérique centrale.
Il n'est pas grand, mais il s'en passe des choses.
A cause du régime, qui n'est pas de bananes, crois-moi !
Faut être fou pour aller là-bas.
Ça tombe bien : je le suis.
J'ai emmené, en guise d'équipe de choc, quatre gonzesses dont la mère Bérurier, y a pas de quoi pavoiser, hein ?
Dans le patelin en question, la vie y est tellement précaire qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
domisylzen
  03 novembre 2015
Tiago Chiraco est le dictateur de San Bravo, sur son territoire, des rampes lance-missiles doivent être aménagées. San-Antonio est réquisitionné, pour enmener des donzelles françaises dont le dictateur est fort friand. Parmi elles il y aura le tueur en charge de flinguer Chiraco.
San-Antonio arrive dans la place, avec des superbes nanas et comme manager : Mme Berthe Bérurier. Et contrairement à toute attente, le dictateur va préférer : Berthe.
Un très bon San-Antonio, avec tous les ingrédients qui ont fait la renommée de Frédéric Dard. Son rôle, ici, y est atypique mais pour notre plus grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          100
Luniver
  03 novembre 2012
La réputation du commissaire San-Antonio s'étend au delà des frontières de la France. Recruté par quatre hommes tirant les ficelles de la politique internationale, son rôle est d'éliminer le dictateur du San Bravo. Pas directement bien sûr : il est chargé d'accompagner un cheptel de jeunes françaises destinées à égayer les jours et surtout les nuits du président, la tueuse se trouvant parmi elles. Bérurier imposera pour plus de sécurité sa femme Berthe, parfaitement à l'aise dans son rôle de « coach » de ces jeunes filles.
On retrouve San-Antonio dans une situation assez inhabituelle pour lui, celle de fugitif dans un pays qui lui est hostile. C'est la première fois que je croise Berthe, véritable alter ego au féminin de son célèbre époux, comme protagoniste de l'histoire, et le lecteur n'y perd rien au change !
Commenter  J’apprécie          80
Beathi
  05 novembre 2016
99ème roman de San-Antonio publié le 20/10/1978.
L'histoire se déroule dans un pays d'Amérique centrale : le San Bravo et commence le 3/5/1978
Histoire : San-Antonio est présenté par le Vieux à 4 personnages influents qui lui demandent de se rendre au San-Bravo accompagné d'un contingent de filles. Une parmi elles à la mission de tuer le président du San-Bravo, Tiago Chiraco.
Un San-Antonio qui sort de l'ordinaire car il ne s'agit pas d'une enquête policière. Il n'est pas accompagné de Bérurier ou Pinaud mais de Berthe Bérurier. C'est même une des premières fois qu'il se rend dans un pays étranger pour aider à l'élimination d'un président.
Comme il le dit lui même : "je suis policier et non tueur à gages, c'est pas le même cierge qui coule."
Des scènes grivoises sont toujours présentes mais avec moins de vulgarité que le roman précédent.
Commenter  J’apprécie          00
Wyoming
  05 février 2019
Dans ce 99ème San-Antonio, paru en 1978, ultime étape avant la centaine de titres, le commissaire part à l'aventure avec une équipière de poids: Berthe Bérurier, dite la Gravosse, et tout un cheptel de jolies mousmées dans l'objectif de séduire le dictateur du San Bravo et de l'éliminer. Les scènes cocasses et sexuelles se succèdent, souvent les deux à la fois; c'est un ouvrage original, que j'ai bien aimé en son temps. Un point d'orgue avant le numéro 100.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LuniverLuniver   03 novembre 2012
Pourquoi qu'v's'avez des hommes qui baisent t'encore leur bonne femme ? Parce que les putes bâclent, cherchez pas plus loin. Y z'arrivent, les hommes, à préférer une légitime qui prend goût au truc, même si ell' serait pas d'la première fraîcheur, à une périesthétricienne qui traite l'amour par dessus la jambe. Et y z'ont raison !
Commenter  J’apprécie          110
LuniverLuniver   02 novembre 2012
Satisfait par ce premier examen et les conclusions qui m'en résultent, je retourne à la trappe. Mes cisterciennes sont toutes réveillées. Je leur révèle ce qu'est l'instant présent et la manière dont j'envisage le suivant. Elles paraissent décidées à suivre mes observances. Je suis sobre dans mes exhortations.
- Si cela réussit, on s'en sort, sinon on l'a dans le cul.
Bien qu'elles aient déjà accepté beaucoup de visiteurs dans cette partie admirable de leur individu, elles paraissent farouchement partisanes de la première hypothèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
domisylzendomisylzen   03 novembre 2015
J'ai jamais eu la vocation pour chiquer les bêtes de somme, je me suis avancé vers le mochetar, la gueule grande ouverte et les lèvres retroussées comme la bête du Gévaudan quand elle apercevait un mouton en baguenaude.
Commenter  J’apprécie          80
LuniverLuniver   03 novembre 2012
Quand j'entends ce que j'entends et quand je vois ce que je vois, je suis content de penser ce que je pense. (Formule vaudoise)
Commenter  J’apprécie          70
BeathiBeathi   05 novembre 2016
Qu'elle soit de droite ou de gauche, qu'elle se situe dans l'hémisphère Nord ou dans l'hémisphère Sud, la dictature repose toujours sur le culte de l'uniforme.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Frédéric Dard (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Dard
« Cette compilation qui se voudrait anthologie complète […] a pour but de proposer aux lecteurs de revisiter l'oeuvre de l'auteur par la lorgnette des aphorismes, des fragments, des éblouissantes et percutantes réflexions qui ont traversé son esprit entre 1943 et 1987 […]. » (Préalable & remerciements)
« […] La meilleure histoire belge, je vais te la dire, c'est la plus terrifiante de toutes : « Il est une fois Scutenaire et les Belges n'en savent rien ». Et les Français non plus. (...) Il dit tout, mais par brèves giclées, Scut. Il sait la vie, la mort, l'avant, l'après (...), l'amère patrie, le surréalisme, les frites, les cons, les moeurs, les larmes et la façon dont, chez lui, il doit éteindre au rez-de-chaussée avant d'éclairer au premier pour ne pas faire sauter le compteur électrique. » (Frédéric Dard)
« Le texte lapidaire est une spécialité belge. […] […] cet orpailleur de l'apophtegme reste merveilleusement méconnu […]. « J'écris, dit Scutenaire, pour des raisons qui poussent les autres à dévaliser un bureau de poste, abattre un gendarme ou son maître, détruire un ordre social. Parce que me gêne quelque chose : un dégoût ou un désir. » […] Scut le météorite a tout lu, tout vu, tout englouti et tout restitué dans un habit neuf. « J'ai quelque chose à dire et c'est très court. » Maximes en percussions et sentences en saccades sont étrillées, débarbouillés au gant de crin. Sa façon de dire merde alentour est à nulle autre pareille. […] […] Réfractaire, récalcitrant, insoumis sous toutes les latitudes, Scutenaire n'est point de ceux qu'on puisse congédier en ambassade. Dans les poussées d'angoisse, il usait, comme d'un remède à toute épreuve, des aspirines de l'humour. Elles ne le guérissaient pas mais l'apaisaient. […] » (Patrice Delbourg, les désemparés, Éditions le Castor Astral, 1996)
« Mes inscriptions sont une rivière de Californie, il faut tamiser des tonnes de sable et de gravier pour trouver quelques pépites, voire des paillettes. Remarquez, sable et gravier ne sont pas matières inutiles. » (Louis Scutenaire)
0:00 - 1ère inscription 0:13 - 2e inscription 0:25 - 3e inscription 0:39 - 4e inscription 0:52 - 5e inscription 1:06 -6e inscription 1:20 -7e inscription 1:32 - 8e inscription 1:48 - 9e inscription 1:55 - 10e inscription 2:09 - 11e inscription 2:18 - 12e inscription 2:28 - 13e inscription 2:37 - 14e inscription 2:47 - 15e inscription 2:58 - 16e inscription 3:07 - 17e inscription 3:26 -18e inscription 3:38 - 19e inscription 3:54 - 20e inscription 4:06 - Générique
Référence bibliographique : Louis Scutenaire, J'ai quelque chose à dire. Et c'est très court., Collection d'Inscriptions, évocations et autres textes rassemblés par Jean-Philippe Querton, Cactus Inébranlable éditions, 2021
https://cactusinebranlableeditions.com/produit/jai-quelque-chose-a-dire-et-cest-tres-court/
Image d'illustration : https://www.kobo.com/us/en/ebook/louis-scutenaire-1
Bande sonore originale : Crowander - Don't You Leave Don't You Leave by Crowander is licensed under an Attribution-NonCommercial 4.0 International License.
Site : https://freemusicarchive.org/music/crowander/from-the-piano-solo-piano/dont-you-leave
#LouisScutenaire #JAiQuelqueChoseÀDireEtCEstTrèsCourt #LittératureBelge
+ Lire la suite
autres livres classés : argotVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Frédéric Dard

Où Frédéric Dard est-il né?

Vire (Calvados)
Moulins (Allier)
Jallieu (Isère)
Beauvais (Oise)

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : Frédéric DardCréer un quiz sur ce livre