AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070657735
256 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (23/01/2014)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Qui est donc Chat noir, l'insaisissable voleur aux griffes de métal ? Un malfaiteur ? Un justicier ? Le seigneur de Deux-Brumes a promis une forte récompense à qui le prendra mort ou vif.Pour Sasha, le fils du forgeron, l'occasion est trop belle : un tel exploit lui gagnerait à jamais le coeur de la belle Phélina, la baronnette dont il est amoureux.Mais au jeu du chat et de la souris, qui attrapera qui ? Quand le jeune garçon découvre la véritable identité de Chat N... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
RosenDero
  25 novembre 2016
Sasha, fils du meilleur artisan forgeron de Deux-Brumes, possède un secret bien gardé : de la fenêtre de sa chambre, la nuit, il aperçoit souvent Chat-Noir, l'homme le plus recherché du pays et dont la tête est mise à prix. S'il n'ose en parler à personne, c'est qu'il redoute la vengeance du malfaiteur connu pour ses crimes odieux.
A côté de cela, Sasha est amoureux de Phélina, la fille d'un baron. Mais leur couple n'a aucun espoir puisque le jeune homme n'est pas noble et ne peut espérer le devenir. Alors, quand l'Archiduc décide d'offrir le titre de Vicomte à quiconque prendra Chat-Noir, Sasha y voit l'occasion rêvée de devenir noble, riche et d'épouser Phélina.
Il décide donc de passer à l'action.
Le problème, c'est que tout ne va pas se passer comme prévu...
---
Un premier tome pour jeune public qui ne lui épargne pas rebondissements et complications scénaristiques bien pensées, situations cocasses et vocabulaire fleuri.
On aurait pu redouter un traitement simpliste, une histoire faite de bons et de méchants, avec le héros classique qui ne peut atteindre l'amour qu'à condition de remplir une quête ou un voyage initiatique, mais il n'en est rien. En réalité, le background amoureux qui transpire de prime abord est supplanté par la dure réalité, la pragmatique réalité : certain(e)s sont prêt(e)s à tout pour arriver à leurs fins, et les classes dominantes sont bien décidées à le rester !
La quête initiatique (puisqu'elle est tout de même bien présente) n'a donc plus pour objectif la main d'une donzelle, mais quelque chose d'inattendu (je ne spoilerai pas ^^ ).
Les personnages sont peu nombreux mais suffisamment attachants, la plupart des acteurs secondaires sont assez énigmatiques pour susciter l'intérêt et les questionnements.
Le point fort de tous les personnages est leur crédibilité : pas de caricatures, même le jeune Cagouille, que l'on peut prendre pour un benêt bien nourri, est plein de clairvoyance et de malice. D'ailleurs, je tiens à féliciter Yann Darko pour le vocabulaire qu'il prête à ce jeune homme, c'est tout simplement génial. Illettrisme n'empêche pas l'intelligence; Cagouille le bouffeur d'escargots en est la preuve !
Toujours côté personnage, celui du Moine encapuchonné est également bien pensé, il plane autour de lui une dose de mystère, de crypto-fantastique que Sasha tente de rationaliser. Là encore, l'accent chantant donné par l'auteur à son personnage est vraiment bien rendu ; n'est-ce pas "pétit chat" ?
Restent Sasha et les membres de sa famille. Là encore, attachants. La grande soeur joue un rôle charnière, passant le flambeau entre les deux hommes de la famille. le père se fera malheureusement discret au fil du roman, même si son souvenir est toujours présent et guide les pas de Sasha.
L'évolution du héros est certes fulgurante (on pourrait regretter l'aisance avec laquelle Sasha se "transforme", comme si l'habit faisait le moine, ou le super-héros), mais l'idée de lui faire suivre un entrainement à son insu, tout en lui apprenant les passages secrets de la cité, est vraiment sympathique.
Côté intrigue, on est servi : secrets, manipulations, corruptions, la classe dirigeante est vraiment la pire des crasses et fraye avec de bien sales bestioles ! le coup du "Voleur de voleurs" à la Robin des bois est tempéré et rafraîchi par la manipulation dont son image fait les frais. Alors que Robin des bois donnait aux pauvres et se mettait ainsi la populace dans la poche, Chat Noir est haït par la plupart des roturiers pour avoir compromis la guérison de la peste ! Rien que ça ;)
Côté univers, même si on regrette un peu le caractère succinct de la description du monde (mis à part la cité des Deux-Brumes on ne sait quasiment rien), c'est très appréciable d'imaginer que l'on puisse transposer les évènements dans un Moyen-Âge non fantastique mais pragmatique. Quasiment rien (ou pour ainsi dire rien) n'a d'explication surnaturelle ou ne fait appel à l'imaginaire dans le déroulement du roman (si on accepte de prêter aux rats et aux chats une certaine intelligence).
En conclusion, j'ai passé un très bon moment aux côtés de Chat Noir. Reste à voir comment va évoluer le récit, car la fin est assez énigmatique et les révélations quant à la nature de la "guerre" qui se prépare posent plus de questions que ce qu'elles n'apportent de réponses.
A suivre, avec plaisir, dans le tome deux des aventures de Chat Noir : le naufragé de l'île maudite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ileauxtresors
  30 décembre 2019
Premier tome d'une trilogie, Chat noir nous entraîne à Deux-Brumes, décor médiéval fait de murailles, de superstitions, de castes figées et de mots avec le suffixe –asse… Et aussi plusieurs étrangetés qui pourraient d'abord paraître insignifiantes (un calendrier singulier, des rites mortuaires inhabituels…) mais se multiplient et suscitent des interrogations croissantes : sommes-nous dans une cité moyenâgeuse européenne, ou dans un monde fantastique ?
L'intrigue se noue autour du personnage de Chat noir, brigand insaisissable qui semble toujours parvenir à s'en sortir grâce à ses mystérieuses griffes lui permettant d'escalader toutes les murailles. le seigneur de Deux-Brumes, exaspéré, a mis sa tête à prix et le jeune Sasha voit ici l'occasion rêvée de gagner la considération, et surtout la main de Phélina de Belorgueil. Qui est Chat noir ? Un malfaiteur doté de super-pouvoirs ? Une sorte de robin des bois ? Ou encore autre chose ? Sasha parviendra-t-il à l'attraper ? le garçon est loin de soupçonner les conséquences de la traque qu'il amorce…
Mon fils de 8 ans et moi avons lu Chat noir en quelques jours, pris par les nombreux rebondissements qui s'enchaînent sans répit. Ces péripéties font évoluer ce texte d'un roman historique vers une enquête, puis un roman d'aventures qui se renouvelle encore sur la fin, pour tendre vers quelque chose qui relèverait plus du fantastique et qui prend probablement des contours plus nets dans les tomes suivants. J'ai été, pour ma part, un peu déboussolée par ces mutations successives (après tout, le roman ne fait que 241 pages), mais cela n'a pas semblé perturber mon fils plus que cela. Pas plus qu'il n'a été dérangé par des personnages que j'ai trouvés un peu caricaturaux. Il a donc ri de bon coeur de la vanité de Phélina de Belorgueil (qui porte bien son nom !) ou de l'odeur pénétrante et du langage fleuri de Cagouille, l'ami de Sasha aux origines modestes mais à la loyauté sans faille.
Chat noir mise sur une intrigue construite pour tenir en haleine ses jeunes lecteurs. Aux prochains tomes de nous fournir les éléments qui nous manquent encore pour comprendre le comportement des alliés et des ennemis de Sasha, et voir où tout cela nous mène…
Lien : http://ileauxtresors.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
ptitemarjo
  07 juin 2014
Attriée par le titre et la thématique, j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir ce roman.
On y suit un jeune homme qui traque "Chat noir" un personnage qui se déplace en pouvant s'accrocher au mur et très agile.
On est au Moyen âge.
Sans dévoiler trop d'infos, ce jeune homme va devenir chat noir ensuite et devoir enquêter sur un complot.
Accompagné d'autre personnages intéressants, le suspense est au rdv dans ce livre.
Un immense bémol, arrivé à la fin du tome 1, on reste sur sa faim, que dis-je une immense frustration, car l'histoire s'arrête sans avoir la clé de l'énigme. Je n'aime pas trop ce procédé qui devient courant chez certains auteurs ou éditeurs. On peut avoir une série, mais je trouve que chaque tome doit se terminer et laisser une accroche pour le suivant mais pas couper des histoires en 2 comme cela...
Commenter  J’apprécie          164
Pois0n
  18 septembre 2016
Une police gothique, un décor médiéval, un personnage encagoulé: malgré leurs aplats de couleur archi-saturées franchement laides et un trait assez simple, les couvertures de Chat Noir font le job et reflètent le contenu.
Le premier contact n'est donc pas forcément engageant ; encore moins lorsque l'on feuillette et que l'on tombe sur un dialogue où l'auteur a cru bon de... retranscrire à l'écrit l'accent d'un personnage. le résultat? (Cat)astrophique! Heureusement, il s'agit là du principal défaut de Chat Noir, qui, à la lecture, s'avère ne pas être présent trop souvent. Il y a donc bien quelques passages qui sont de vraies purges à lire (ceux avec le Moine donc), pour le reste, on se fait assez vite au parler très particulier de Cagouille. Et le reste du temps, il n'y a rien à déplorer.
Malgré une première impression assez mitigée donc, j'ai quand même acheté, plus parce que les histoires de voleurs et moi c'est une grande histoire d'amour que par coup de coeur. Et les trois tomes, tant qu'à faire, suite à la lecture de critiques ici même mettant en garde contre l'impossibilité de lire les tomes indépendamment. En vérité, c'est encore pire que ça: il n'y a purement et simplement pas de fin, ni même de "fausse conclusion temporaire" à l'issue du Secret de la Tour Montfrayeur! La plupart des questions restent sans réponses, et l'histoire commence à peine.
Chat Noir n'est donc pas vraiment une série, mais plutôt une histoire qui a été coupée en trois, sans doute pour ne pas faire fuir les jeunes lecteurs devant un énorme pavé...
Si, au début, le récit a des allures de fiction historique, le lecteur aura environ à mi-parcours la confirmation d'avoir affaire à un récit de fantasy. Mais de la fantasy très sobre, en tout cas en ce qui concerne ce premier tome, où l'ambiance médiévale prédomine largement sur l'aspect fantastique d'un monde pourtant imaginaire. Allergiques aux mages surpuissants, aux gobelins & co, vous êtes ici bienvenus!
L'histoire nous est narrée au présent, du point de vue du héros. Et même si le truc est destiné aux préados à la base, le héros en question est un jeune homme de seize ans. Pas forcément dégourdi dans tous les domaines (la fille sur laquelle il a flashé pourrait avoir « garce-qui-se-fout-de-ta-gueule » peint en rouge sur le front qu'il ne s'en apercevrait toujours pas), mais qui ne devient pas un héros du jour au lendemain et reste avant tout un jeune de son âge, le même que quelques jours plus tôt, à un détail ou deux près. Il connaît la peur, le doute. Et même s'il est très naïf, il est le premier à le reconnaître. Bref, un protagoniste qui n'est pas parfait, avec ses forces et ses faiblesses, qui ne manquera pas de plaire au lectorat visé, sans pour autant lourder les adultes et assez attachant. de ce côté-là, mention spéciale à son meilleur pote, très... spécial mais par moments tellement acide, fataliste et réaliste qu'on ne peut QUE l'adorer.
Et si on déplorera la façon vraiment très maladroite et beaucoup trop légère dont Yann Darko a traité un élément déjà assez casse-margoulette de son scénario, on lui pardonnera en songeant que trop de noirceur n'aurait pas collé à l'ambiance du roman. Parce que Chat Noir, c'est de l'aventure, de l'humour, quelques passages assez épiques, mais il ne faut jamais oublier qu'on n'est pas dans Les mensonges de Locke Lamora ou dans Thief, ce n'est *pas* de la dark fantasy, même si ça aurait très facilement pu le devenir si ça n'avait pas été un roman jeunesse. Mais chouiner sur ce qu*aurait pu être* Chat Noir serait se gâcher le plaisir. En l'état, c'est déjà une lecture agréable et légère, et parfois, c'est bien de ne pas chercher plus loin.
On a donc "juste" affaire à une enquête pour découvrir ce qu'il se passe dans la cité de Deux-Brumes, tout simplement. Et ça marche. Si l'histoire se veut très lente à démarrer, le temps de bien poser le contexte et les personnages, quelque chose d'infiniment appréciable au milieu de tous ces romans jeunesse qui commencent trop vite, passé la moitié du tome, Yann Darko nous embarque dans son univers et ne nous laisse pas en repartir. Heureusement pour moi que j'avais la suite sous la main, ou la frustration en tournant la dernière page aurait été extrême.
... Coup de coeur, finalement? Non, toujours pas. Mais c'est bien? Oui, c'est quand même vraiment plaisant à lire, même si ça n'est pas le roman fantasy jeunesse du siècle non plus. Et le lecteur adulte amateur de pavés que je suis reste pleinement convaincu.e que Chat Noir aurait gagné à ne *pas* être découpé en plusieurs tomes. En l'état, il est difficile d'attribuer une note à ce premier, puisque l'histoire s'arrête d'un seul coup et en plein milieu.
S'il y avait eu une fin, même largement ouverte, le Secret de la Tour Montfrayeur aurait sans doute hérité d'une étoile de plus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
5ejauresmontreuil
  24 mars 2015
CHAT NOIR
Yann Darko
1er épisode:Le secret de la Tour Montfrayeur
C'est une histoire qui se passe au Moyen Age dans la ville de Deux-Brumes . Les personnages sont : le père de Sasha qui est forgeron , Bathilde la soeur de Sasha, Sasha , Cagoulle l'ami de Sasha , le roi , Phelina la fille du roi dont Sasha est amoureux, le moine et l'archiduc de Deux-Brumes . Ce dernier offre une récompense à qui tuera Chat Noir le voleur. Celui-ci essaye de trouver ce que voulaient faire les alchimistes avec leurs potion car Chat Noir à vue un complot entre les alchimistes et l'archiduc donc il pence qu'il ne font pas une potion, mais Sasha tue Chat Noir qui s'avère malencontresement etre son père. Sasha prend alors en charge la mission de son père et devient à son tour Chat Noir. C'est alors que commence une drole d'aventure pour l'habile Sasha, sa soeur détentrice des secrets de son père et du pauvre Cagouille. Sans oublier bien sur Mama Pouce, la plus étonnante chatte que l'on puisse imagine
Pourquoi j'ai aimé se livre?
J'ai beaucoup aimé ce roman parce qu'il parle d'un enfant de mon age et que les différentes missions de cette aventure me font penser à un jeux video. Les descriptions de paysages me font rever ,on s'y croirait vraiment. J'adore, aussi les chats pour en avoir trois chez moi. Mama Pouce la chatte m'apprendrait à marcher sur les toits et aussi à grimper aux murs, comme elle le fait avec Sasha. J'aimerais tant etre Chat Noir meme si c'est dangereux, pour son courage et son habilité. Je voudrais connaître Cagouille parce que c'est un bon compagnon et qu'il est très drole. Il ne faut pas oublier bien-sur l'histoire d'amour avec Phélina et le secret des alchimistes à découvrir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Ricochet   27 février 2014
Ré-joui-ssant. En quelques termes choisis et quelques situations bien pensées, l'auteur campe un Moyen-Age parfaitement situé entre fiction et réalité.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   12 juin 2014
- Purin de merdre! s'exclame en postillonnant Cagouille au milieu de la rumeur étonnée qui monte du public. Tout cet or!
- C'est deux mille ducats de plus qu'il y a dix jours, fais-je remarquer. Jamais la prime n'a autant monté en une seule fois. Chat noir doit vraiment donner des cauchemars à nos maîtres, pour qu'ils soient prêts à se fendre d'une telle somme.
- Mon pauv' Sasha, va! dit ironiquement Cagouille. T'es toujours aussi naïf. A supposer que quelqu'un touche cette prime un jour, chaque sou qui sortira du trésor pour la payer sera remplacée par de nouveaux impôts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Pois0nPois0n   24 août 2017
Des émotions contradictoires s'entrechoquent dans mon cœur. A qui dois-je en vouloir ? A Phélina, cette manipulatrice sans scrupules ? A son père, dont la haute estime de lui-même n'a d'égale que la bassesse de son âme ? Ou bien à moi-même, le naïf, le crédule, le pauvre nigaud qui s'est laissé manipuler ainsi ? A chaque question que je me pose, une autre question fait réponse. Je suis comme la roue du moulin dans le courant de mes idées noires. Penser me donne le vertige.
C'est seulement le soir, à la nuit tombante, que je commence à reprendre pied. A cette heure crépusculaire où j'ai pris l'habitude de m'entraîner à l'arbalète. Au loin, dans les bois vers le nord, la plus haute fenêtre de la tour Montfrayeur semble s'illuminer. C'est une vieille ruine inaccessible que l'on dit hantée, et qui domine la forêt depuis un surplomb rocheux. Cette lumière fantomatique à qui la tour doit sa réputation n'est probablement qu'un effet d'optique dû au soleil couchant, ou un reflet de la lune qui se lève... Je ne sais pas. Mais en cet instant, je l'interprète comme un signe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PegLutinePegLutine   12 juin 2014
Tu sais comme sont les chats... Le jour, on les trouve calmes et doux, ils ont l'air simples et paresseux. Mais quand ils s'en vont dans la nuit, ils deviennent des fauves. Et ni leurs cris mystérieux, ni l'éclat de leurs yeux ne révèlent les secrets qu'ils poursuivent sous la lune.
Commenter  J’apprécie          60
IleauxtresorsIleauxtresors   30 décembre 2019
Deux-Brumes est une très grande ville qui se targue d’être au pinacle de la civilisation. Mais il fut un temps lointain où cette cité n’était qu’un petit village de pêcheurs aux mœurs sauvages. De cette époque oubliée, la coutume de confier les morts à l’océan a été préservée.
Commenter  J’apprécie          60
cdibrassenscdibrassens   11 mars 2015
C'est Chat Noir, je le vois ,sous le pont, accroché comme un lézard aux pierres de la voûte.Il grimpe avec rapidité et souplesse, ses main dont chaque doigt se prolonge d'une griffe le tirent sans effort dans son escalade acrobatique.
Amina.K p.33 prixtamtam 2015 George Brassens
Commenter  J’apprécie          53

autres livres classés : justicierVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16351 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..