AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782381220901
408 pages
Hauteville (05/01/2022)
4.67/5   3 notes
Résumé :
« Le monde se réduisait à nous deux, ma mère et moi, jusqu'à ce que je devienne une fille américaine. C'est alors qu'elle a commencé à me parler de la Bonne Fille. Elle vivait en Iran. Elle ne répondait pas, elle ne parlait pas tout court. Elle était un modèle de politesse et de décence. Elle ne sortait pas toute seule dans la rue. Quand un homme la regardait, elle baissait les yeux. »

Jasmin n'a que trois ans quand elle arrive aux États-Unis. De ses ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Zalie
  25 janvier 2022
Un grand merci aux éditions Hauteville de m'avoir offert cette lecture.
Une fille comme il faut est une saga familiale très réussie, un vrai coup de coeur me concernant. L'écriture de l'autrice, simple, fluide, m'a permis de plonger dans l'histoire de ces femmes dès les premières pages. J'ai suivi avec un réel plaisir les destinées de chaque personnage sur 3 voire 4 générations. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que régulièrement Jasmin Darznik saupoudre son récit de repères historiques. C'est très léger. Une phrase, de temps en temps, vient nous rappeler l'évolution de l'Iran, les règles à l'oeuvre et plus largement les conditions de vie des femmes. le récit de la vie de chaque héroïne illustre parfaitement les difficultés subies par les femmes et le carcan des traditions au sein desquelles elles subissent, mais toujours la tête haute. J'ai aimé leurs combats et leur résilience.
Je vous recommande grandement la lecture de ce roman, pour vous ou pour offrir. C'est un magnifique récit.
Merci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2022
La bonne fille restait auprès de sa mère et buvait ses paroles. Quand un homme la regardait, elle baissait aussitôt les yeux. En outre, elle était ravissante, avec son visage qui respirait la douceur et ses longs cheveux qui ruisselaient sur ses épaules, comme les jeunes filles des miniatures persanes.
Au fil des années, la bonne fille devint matière à sarcasme, à menace, et m’apparut de mauvais augure. Quand je parlais sans retenue, que je portais des jupes trop courtes ou que je ne repoussais pas les garçons qui me tournaient autour, alors je n’étais plus la fille de ma mère, sa bonne fille. Elle me disait :
— Si tu deviens comme les filles d’ici, je retournerai en Iran pour vivre avec ma bonne fille.
Cette dernière était, je le savais, une histoire qu’elle avait inventée de toutes pièces pour m’effrayer et me rendre exemplaire. C’était ma mère tout craché de me raconter cette fable pour me garder auprès d’elle et s’assurer de ma bonne moralité. Mais moi, je ne voulais en rien imiter la bonne fille tout droit sortie du monde iranien de ma mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2022
Elle eut du mal à reconnaître son père : ici, il était souriant et facile à vivre ; à la maison, il était violent et tyrannique. Même ses vêtements étaient différents. Il portait des pantalons en lin beige, et aux heures les plus chaudes de la journée, il roulait les manches de sa chemise et en ouvrait quelques boutons, ce qu’il ne faisait jamais en ville. Il y avait nombre de jolies femmes à la villa, mais selon Lili, aucune ne rivalisait en beauté avec la dame aux yeux bleus et au teint pâle, qui passait le bras sous celui de son père en lui murmurant des mots doux à l’oreille, tandis qu’ils se promenaient ensemble au jardin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2022
Genoux cagneux, maigre et boutonneux, Mamm’ali ne lui parlait jamais, il n’échangeait pas le moindre mot avec elle durant tout le trajet qu’ils effectuaient à pied ; il se contentait de la regarder de loin, tout en tenant, coincés sous ses bras, les livres et cahiers de Lili. Par conséquent, elle n’éprouva aucune tristesse quand Mamm’ali disparut et qu’à sa place un chauffeur vint la chercher chaque matin à 7 h 30 avec la Chrysler noire de son père. Il s’appelait Saeed ; c’était un jeune homme de vingt-trois ans aux cheveux châtain et ondulés qui avait des fossettes et lui adressait de temps en temps un gentil sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2022
Bien avant de maîtriser les rudiments de la lecture et de l’écriture, les filles commençaient à réciter par cœur des poèmes classiques. À l’aide de leur plume, pot d’encre à portée de main, elles s’appliquaient à remplir des pages et des pages de dictées en persan. Les cours de mathématiques, de géographie et d’histoire se déroulaient selon des prouesses similaires de mémorisation, avec la volonté d’étouffer toute curiosité chez les élèves. Lili aimait presque toutes les disciplines, à part l’arabe qui était source de tourment perpétuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2022
Plusieurs années avant son mariage, il avait courtisé une femme si raffinée et si ravissante qu’elle aurait pu passer, racontait-on, pour une aroos faranghi, l’épouse d’un Européen. Cela non plus n’était un secret pour personne. Mais il se trouvait que cette femme, Simin, avait déjà divorcé deux fois et ne pouvait avoir d’enfants ; Sohrab savait par ailleurs fort bien que, tant qu’il n’aurait pas donné un héritier mâle à sa famille, il ne pourrait jamais l’épouser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jasmin Darznik (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jasmin Darznik
Payot - Marque Page - Jasmin Darznik - L'oiseau captif
autres livres classés : originesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1282 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre