AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919140565
398 pages
Éditeur : Asgard éditions (23/08/2012)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Les Mages Bleus, servants de l'Equilibre, ont été décimés, mais l'un des leurs a survécu au prix de son honneur, motivé par le besoin impérieux de transmettre la vie.
Le jeune Cerdric, né bréon de la noble famille Tirbald, va, quant à lui, affronter une mère qui ne l'a pas désiré, un monde qui semble incapable de l'aimer.
Et si la solution à ses tourments résidait dans la Marche voisine, là où vit son mystérieux père, en exil ?
Mais au terme de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Soleney
  31 janvier 2016
Trois ans et demi que ce livre était sur mon étagère, et ce n'est que maintenant que je prends enfin le temps de le lire ! Ce n'était pas par manque d'envie, mais comme c'était le premier tome d'une série, je voulais attendre que la suite paraisse – d'autant plus que les critiques étaient élogieuses.
Et puis… Je crois que j'ai été un peu déçue. Mais ce n'est peut-être pas la faute de l'auteure, j'ai placé tellement d'attente dans cette lecture que c'était impossible qu'elle soit à la hauteur (sans vouloir vous offenser, Madame Dau).
Les deux premiers chapitres m'ont quelque peu rebutée parce que j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de pathos ; et ce n'est qu'avec l'apparition de Cerdric que je me suis vraiment intéressée à l'histoire. Son enfance m'a captivée, et notamment la rencontre avec cette mère si atypique et son arrivée dans la cour du margrave. Sa vie est dure : on en attend beaucoup de lui mais il est incapable de satisfaire les exigences de chacun. Et pour cause : il est Réfractaire. La magie n'a aucune emprise sur lui, il est incapable de l'utiliser tout comme d'en subir les effets. Quelle déveine pour quelqu'un qu'on s'est efforcé de faire naître dans le seul but d'accomplir une prophétie parlant d'un puissant mage !
Cerdric n'ose pas se l'avouer, mais il se considère lui-même comme un échec, et le gouffre que cela crée à l'intérieur de lui donne naissance à un formidable besoin d'amour. Cerdric est donc un ado bien de chez nous : entre l'enfance et l'âge adulte, plein de doutes, de craintes et de besoins affectifs. Ce personnage sonne juste, ne tombe jamais dans le pathos parce qu'il est combatif, et inspire la compassion parce qu'il n'a pas une vie sociale facile (je dis « sociale » pour la simple et bonne raison qu'il est noble et qu'il ne manque de rien sur le plan matériel).
Le plus amusant, c'est qu'il a beau être le personnage principal d'un roman de fantasy, il n'en est pas pour autant le héros.
L'univers créé est riche : il y a la Loi et le Chaos (deux lignes de conduite auxquelles les douze dieux se soumettent) il y a les prêtres de ces différents dieux (qui cohabitent avec les onze autres), ainsi que les mages bleus, serviteurs de l'Équilibre, persécutés pour la simple et bonne raison qu'ils vivent dans la pauvreté et ne rendent grâce à aucune divinité.
Et il y a deux races « elfiques » : les rives et les marnes. Depuis que l'homme s'est rendu compte des propriétés magiques de leur sang, la traite prend des proportions alarmantes pour ces peuples. Ils sont marchandés comme des animaux, traités pis que des bêtes – quelle ironie pour des surhommes !
En revanche, j'ai été surprise par la dimension charnelle de la Somme des Rêves. Au vu des critiques et de la couverture (belle et touchante), je ne m'attendais pas du tout à ce que le sexe soit évoqué aussi crument. Nathalie Dau semble même jouer avec le tabou, puisqu'elle dépeint des « amours du Chaos » (relations homosexuelles), évoque la prostitution des rives, ainsi que les viols multiples commis envers des femmes malchanceuses. Tout cela est mis en lumière de manière cru, presque dérangeante.
Mais bien que trash, ce premier volume n'offre pas beaucoup d'action. Son rôle est simplement de planter le décor, et la note mystérieuse sur laquelle il s'achève laisse présager de nombreux retournements de situation. Quelle déception quand j'ai appris que les éditions Asgard avaient mis la clé sous la porte ! La philosophie de cette maison d'édition (mettre en avant les auteurs français de SFFF et polar) me plaisait beaucoup, et leurs livres sont magnifiques. Je n'ai d'ailleurs jamais regretté de lire leurs auteurs, chacun m'a transportée – à sa manière.
Je suppose malheureusement que cela veut dire que le Livre de l'Énigme et Lunardente n'auront pas de suite (à moins de se faire reprendre par une autre maison d'édition).
Je croise les doigts, parce que ce sont des titres qui valent réellement le coup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
BlackWolf
  14 septembre 2013
En Résumé : J'ai passé un excellent moment avec le premier tome de ce cycle de Nathalie Dau. L'histoire nous offre vraiment une intrigue pleine de mensonges et de trahisons, détournant de façon efficace les codes de la Fantasy et nous offrant un tout autre point de vue sur les prophéties. le démarrage est peut-être un peu déroutant, mais très vite on se retrouve happé dans ce roman et on tourne les pages avec envie. L'univers développé par l'auteur est vraiment travaillé, captivant et on sent bien que l'auteur travaille dessus depuis un moment. Les personnages se révèlent complexes, remplis d'émotions et de sentiments et loin de tout manichéisme. La plume de l'auteur se révèle vraiment soignée, efficace et poétique et ajoute clairement un plus dans l'attrait que j'ai eu pour ce livre. Je lirai la suite avec grand plaisir.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          171
MademoiselleBergamote
  20 juin 2013
Après avoir beaucoup entendu parler de ce roman dans mon entourage, et ayant l'opportunité d'assister à une rencontre avec l'auteure elle-même, je me suis enfin décidée à m'attaquer à la Somme des rêves.
Bien m'en a pris, car cela change totalement des univers fantasy dont j'ai l'habitude en ce moment. Tout d'abord, il est très agréable de confirmer une fois de plus que oui, des auteurs français (et francophones) peuvent et savent écrire de la fantasy ! Et fort bien en plus, ce qui ne gâche en rien le plaisir de lecture. Nathalie Dau maîtrise ce que j'appelle personnellement la fantasy "intellectuelle" - ma définition faisant rentrer dans cette catégorie les ouvrages de fantasy à l'univers profond, richement travaillé et où l'écriture de l'auteur(e), ciselée à merveille, vient exploiter pleinement le potentiel de l'univers créé.
La Somme des rêves est le premier tome d'une série, et je suis plus qu'impatiente de lire la suite dans ce roman m'a emportée : ne vous attendez d'ailleurs pas à une lecture "facile" - ici, point de magiciens barbus qui dégainent leur baguette magique ou leurs sorts plus vite que leur ombre, pas d'elfes ou de nains et surtout, pas de dialogues creux pour meubler les éventuels creux de l'intrigue ou donner un semblant de dynamisme. Comme dit précédemment, Nathalie Dau a particulièrement soigné son univers, fruit de nombreuses années de maturation et cela se sent ! de même, les annexes présentes à la fin du roman laissent sans voix : ayant pris l'habitude de zapper celles-ci, qui ne comportent traditionnellement que des cartes ou un glossaire des noms utilisés, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant une véritable cosmogonie, la description du calendrier, l'origine de certains noms, ... !
Je suis vraiment admirative du talent de Nathalie Dau, et je pense me pencher prochainement vers ses autres écrits. Je ne classerai pas La Somme des rêves dans la catégorie des romans de divertissement (clairement, il faut se concentrer sur la lecture et j'ai mis deux fois plus de temps que d'habitude pour achever un roman de cette taille), mais sans aucune hésitation dans les très grands romans de fantasy, à avoir lu absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
NarielLimbaear
  14 décembre 2013
Une auteure aux multiples facettes et talents, préfacée par Robin Hobb, dès la sortie de ce roman, j'ai été tentée de le lire, surtout connaissant déjà quelques romans d'Asgard éditions que j'avais appréciés (comme le cycle de Lunardente).
Au début de ma lecture, malgré le style fluide et travaillé de Nathalie Dau, j'ai eu du mal à me plonger dans le récit, avec un début assez longuet, surtout pour l'enfance du personnage principal. Un autre point m'a gênée, et même s'il s'amenuise au fil de l'histoire, je l'ai trouvé vraiment gênant dans ma lecture, c'est l'incrustation de légendes parfois au milieu d'une scène (l'arrivée des rives) ou de points de vue qui ne sont pas justifiés par l'histoire (écriture de mémoires par le personnage principal).
Cependant, ce premier tome n'a rien d'un mauvais livre : l'histoire en elle-même m'a charmée, la relation entre les personnages lui apporte beaucoup. J'ai trouvé le parti pris osé et bien réussi de placer la narration en la personne du frère du héros, si l'on peut dire, et c'est très bien trouvé pour cette histoire, cela permet le point de vue d'un personnage qui aurait été « secondaire » dans un autre roman, cela permet à ce qu'il ne serve pas de faire-valoir au héros mais bien de support à part entière, cela permet vraiment une autre approche de l'histoire, même si cela favorise parfois les temps morts (ce qui est une bonne chose, cela permet de digérer les informations).
Les autres personnages sont complets, vivants, dépeints sous toutes leurs coutures, parfois cruels, parfois aimants, incompris, préoccupés. Il y a une vraie galerie d'émotions et de caractères retranscrits avec un certain talent à mon avis ! J'attends le second tome, car ce premier est plein de promesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
eTemporel
  15 août 2019
Voilà un livre qui dormait dans ma PAL depuis des années ! Je l'avais échangé contre un autre, je ne sais plus très bien dans quelles circonstances, et il aura fallu attendre cet été 2019 pour qu'il se rappelle à mon bon souvenir. J'ai découvert en l'ouvrant qu'il s'agissait d'un premier tome, mais ce n'est qu'une fois parvenue à la moitié de ma lecture, lorsque j'ai commencé à m'interroger sur la suite, que je me suis rendue compte qu'il y avait comme un hic. On va commencer par là, histoire d'éviter à d'autres de faire la même bêtise que moi !
La somme des rêves est paru aux éditions Asgard en 2012, et c'était en effet le premier tome d'une saga intitulée le livre de l'énigme. Mais le contrat d'édition de l'autrice avec cette maison a été rompu avant publication de la suite. Pendant des années, il n'y en a donc pas eu, jusqu'à l'entrée en scène des Moutons Électriques. C'est ainsi qu'en 2016 est sorti un nouveau premier tome, titré Source des tempêtes, enrichi d'une troisième partie racontant tout le voyage des héros de Nostare à Atilda, ainsi qu'un chapitre sur le dragon Khaür inséré dans la seconde partie. Et en 2017 est donc enfin parue la suite, Bois d'ombre, contant les années de séminaire de Ceredawn, ainsi qu'un recueil de nouvelles intitulé Fragments de l'âge ancien.
En résumé, si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, préférez cette dernière édition, plus récente et complète. Ceci étant posé, revenons à nos moutons et à La somme des rêves, un texte préfacé par Robin Hobb himself quand même ! C'est l'histoire de Cerdric, fils d'un mage en exil dont on a détruit la magie, et d'une mère qui le hait. C'est un enfant conçu pour répondre à une prophétie, mais qui s'avère ne pas être celui qu'on espérait. Un point de départ original, qui casse les codes de la fantasy où le héros est souvent l'Élu.
J'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire, je l'avoue. Il m'a manqué quelques explications sur l'univers lui-même, dense et complexe, ses religions multiples, sa magie appelé le drac, autant de choses essentielles à l'intrigue mais que j'avais bien du mal à appréhender. J'ai pourtant fini par m'attacher à Cerdric, cet enfant perdu avide d'affection, qui se met en quête de son père et va se découvrir… Non, je ne vous le dirai pas, pas moyen ! L'intrigue est pleine de surprises qu'il serait dommage de gâcher. Sachez seulement que c'est un roman très réussi, avec des complots, des trahisons, des rebondissements et des personnages intéressants.
J'ai découvert une autrice à la plume poétique, presque magique. Les phrases elles-mêmes ont un rythme et j'avais parfois l'impression de lire un poème. Un premier tome de qualité, dont j'ai très envie de lire la suite. Mon problème à présent réside dans un affreux dilemme : dois-je passer directement à Bois d'ombre, tout en sachant qu'il va me manquer une partie de l'histoire, ou relire Source des tempêtes dans sa globalité ? Je crois qu'en fait, mon choix est déjà fait !
Lien : https://etemporel.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Bookworm84Bookworm84   06 février 2013
Le bleu vibrait au secret de mon âme, plus fort qu'une lame d'épée heurtée par son marteau. Avant même d'éprouver le déploiement du drac, le frisson de la magie glissant sur l'arbre de mes nerfs, je me savais en harmonie avec les créatures sauvages et les lieux qu'elles hantaient.
Commenter  J’apprécie          40
Bookworm84Bookworm84   19 février 2013
Sombres sont les forêts sauvages.
Aguichantes et terribles, des crocs nichés sous leurs sourires, des griffes au bout de leurs caresses, des effrois déployés comme autant de toiles d'épeires. Et cependant, si l'on accepte d'y céder, si l'on ose oublier, un instant, les règles régentant les hommes, si l'on s'assouplit le cuir au lieu de le couvrir d'acier, elles peuvent offrir le meilleur de soi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nathalie Dau (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Dau
Interview de Nathalie Dau par Estelle Hamelin pour Actusf lors des Imaginales 2019.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1703 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre