AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2373870444
Éditeur : Sidh Press (30/03/2016)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Depuis longtemps, Laetitia rêve de découvrir l'Ecosse. Quand elle entreprend enfin le voyage, cette jeune étudiante, orpheline, adepte des sports de combat est loin de se douter qu'il l’emmènera aussi loin ; jusque dans les bras de Darren, ce beau chef guerrier highlander, au XVIe siècle !
Dès qu'il aperçoit cette belle inconnue, Darren, laird du clan MacKintosh, est subjugué. En même temps, il est abasourdi. Comment cette délicieuse créature, aux origines ob... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  28 juillet 2018
Je remercie la maison d'éditions Evidence pour m'avoir proposé la lecture de ce premier tome. J'aime beaucoup les historiques et en lisant le résumé, j'aimais déjà le mélange entre l'historique et le retour dans le temps. La couverture est belle, lumineuse.
Laetitia est une jeune femme, étudiante, qui trime comme pas deux pour réussir à obtenir son rêve : partie en Écosse. Les lectures sur les highlanders, version Harlequin n'ont plus de secret pour elle. Appelée Lilou par ses amis, nous la suivons dans sa vie contemporaine. La dernière fête, les préparatifs et la voila parti pour ce pays de rêve. Douée pour les langues, elle se débrouille très bien, partir à l'aventure est parfait pour elle. Et puis, d'un coup, après une petite sieste, elle se retrouve 500 ans en arrière, devant cinq guerriers à la mine sombre. Une arrivée plutôt remarquée dans un monde où un jean et un débardeur est mal perçu car ces affaires montrent beaucoup trop le corps d'une femme. Et puis surtout ces textiles n'existent pas. Elle sait se battre comme un homme et jure comme un charretier. Après avoir tenté de fuir ces hommes en kilt, cassé un nez au préalable, elle se retrouve devant le chef du clan MacKintoch saucissonnée dans un tartan de leur couleur. Une rencontre qui laisse des traces physiques. Mais qui laisse surtout de nombreuses questions et des problèmes à volonté.
L'histoire débute avec la rencontre de deux personnages qui tombent amoureux sans savoir qui ils sont. Leurs noms respectifs donnés, sachant que leur idylle sera impossible, ils décident malgré tout à s'aimer en cachette. Jusqu'à ce que le père de la jeune fille l'apprennent. La mort des amants va en découler une prophétie qui va terroriser les Anderson et les MacIntosh. Bien des années après, un enfant naît, puis disparait. Mort ou enlevé ? Cet enfant est celui ou plutôt celle que la prophétie attendait. Un enfant sur qui tout repose et qui ne le sait pas encore.
J'ai beaucoup aimé le saut dans le temps. Imaginer être dans notre monde et d'un coup de baguette magique, ou un coup du sort, peu importe, arriver au 16ème siècle et tomber les bras d'Highlanders. Un voyage en Écosse qui devait changer la vie de Laetitia, c'est bien ce qui arrivera. Une jeune femme qui est orpheline, vivant dans une famille qui n'est pas vraiment la sienne donc. Elle ne se sent pas à sa place, vivant dans ses rêves de romance historique. Elle a un sacré caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds et un langage plus que fleuri... Douée dans les arts martiaux, elle se sert de son corps pour se défendre et le fait très bien. Vive et autoritaire, têtue aussi, elle oublie très rapidement la technologie de maintenant et s'adapte sans difficultés à ce nouveau monde.
Le clan MacKintosh est un clan soudé. Leur chef, Darren accompagné de ses deux frères est un homme de paroles. le fait qu'ils ne parlent pas l'anglais et croit que Lilou l'est au début, donne des situations plutôt cocasses. Tous les hommes, ou presque, sont de véritables géants, des forces de la nature, sachant manier les épées, monter à cheval. Une prophétie fait que depuis des années et des années... une jeune femme doit arriver pour sauver deux royaumes, faire cesser une guerre incessante. Les entraînements ne manquent pas tout comme les fêtes qui remontent le moral des troupes.
Darren se pose quelques questions sur Laetitia. Qui est-elle vraiment? Pourquoi avoir une telle apparence, une façon de parler différente ? D'où vient-elle réellement ? Et lorsqu'il l'apprend, il n'y a pas de réel choc. Il se passe des choses tellement improbable rien qu'avec cette prophétie que cette femme pourrait très bien venir d'un autre temps. Entre les deux il y a une étincelle qui débute par un coup de boule et un coup dans les parties. Quoi de plus beau que de commencer avec la violence naturelle d'une femme contre un homme (rire) Il faut dire que tout n'est pas au plus beau fixe. Une romance qui débute mal mais qui termine sans surprise.
Avec les deux frères, c'est autre chose. Laetitia les laisse entrer dans sa vie plus facilement, car elle n'en a pas peur, ne ressent pas de désir pour eux, même s'ils sont bien foutus. L'humour est une belle arme et elle sait s'en servir tout comme le chantage. Cela donne des scènes drôles. La jalousie est souvent présente d'un côté comme de l'autre. Avec son caractère fort, elle arrive à faire en sorte que les hommes et les femmes du clan l'apprécient. Ils seraient près à être de son côté, à la protéger envers et contre Darren si ce dernier venait à lui faire du mal intentionnellement ou non.
Côté bémol, je regrette que Laetitia soit si vulgaire. Ce n'est pas parce qu'elle est du 21ème siècle qu'elle doit jurer et sortir des gros mots à tout bout de champ. Elle a déjà beaucoup de différences avec les femmes de l'époque de Darren, c'est enfoncer un clou qui est déjà encastré. le fait qu'elle sache se défendre est un bon point par contre contre 3 hommes, elle réussit à s'en sortir sans trop de mal, c'est tout de même peu réaliste. Je voyais également un chef de clan plus "craint" dans le sens où il se doit d'être fort dans n'importe quelle situation. Il m'a manqué un petit truc pour le voir comme un chef et non comme un second. Certaines scènes m'ont paru plutôt étrange, totalement décalé. Je sais que c'est le choc de deux "générations" de deux siècles totalement différents, mais l'enterrement de vie de garçon et de jeune fille m'a laissé avec un gout bizarre en bouche. Sans oublier que Lilou n'a aucun souci avec le manque de technologie ou de commodités ? J'aurai aimé également avoir quelques infos sur les amis de Lilou, à savoir Elise, Marc, Ethan, Etienne entre autre, car une fois qu'elle passe de l'autre côté, nous n'en savons pas plus.
En conclusion, une histoire sympathique qui fait passer un bon moment. Il y a quelques manques pour l'apprécier plus comme plus d'explications entre Darren et Lilou au sujet de sa vie par exemple. La fin aurait pu également être un peu plus décrite car elle est arrivée vite surtout au niveau des explications. Malgré ces détails manquants, j'ai apprécié l'histoire d'une manière générale, sans prise de tête. Je n'ai pas vu le temps défiler. Je me demande bien de quoi va parler le tome 2 car la fin de celui-ci est complète pour Darren et Laetitia. Affaire à suivre donc !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-mackintosh-tome-1-un-secret-a-travers-le-temps-julie-dauge-a146949888
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Satinesbooks
  26 août 2019
~ Entre modernité et période historique ~
Voilà deux notions que je vais pouvoir traiter sur plusieurs points. Je vous parle déjà de mon choix de lecture. Pourquoi ce titre ? Je vous avoue que c'est principalement pour le nom de l'auteure. J'ai adoré découvrir Love and hope, une saga contemporaine qui m'a beaucoup plu de la même auteure publiée dans une autre maison d'édition. J'avais donc envie de voir ce que pouvait donner cette plume dans un tout autre style. Bien que le genre de la romance soit commun aux deux oeuvres, la période historique, les moeurs et la culture sont eux bien différents.
Deuxièmement, j'ai trouvé que les passages, dans ce premier tome, entre le passé (16ème siècle de mémoire) et les années dans lesquelles nous vivons (2014/2015, là aussi de mémoire) sont assez sympathiques. J'avoue que ce qui me fait perdre beaucoup de temps dans ce genre-là, c'est l'acclimatation à l'époque, aux modes de vie des highlanders ainsi qu'aux moeurs et aux coutumes. C'est une période historique que je ne connais qu'à travers Outlander donc j'avais un peu peur de m'y perdre.
~ Parlons personnages ~
On fait la rencontre de Laetitia, dit Lilou (j'ai eu du mal à m'y faire tant la ressemblance entre les prénoms ne prête pas à les associer à une même personne, bref !). Laetitia est une jeune femme jolie, intéressante et intelligente. Sans parents, elle vit comme elle le peut en se construisant sa propre famille : ses amis qui sont très présents pour elle. Cette petite bande m'a beaucoup plu. Laetitia a deux passions dans la vie : les romances historiques de type Harlequin (oh hé, baissez les yeux tout de suite, on a tous déjà lu un roman de ce genre) et l'Ecosse. Ne sachant pas forcément pourquoi ni comment, Laetitia rêve d'aller là-bas, de se balader dans les paysages écossais et de parler la langue. Après des années de travail, elle a économisé assez pour se payer son voyage de rêve. Ainsi, nous la suivons dans son périple qui l'emmènera bien plus loin de son domicile que prévu.
J'ai apprécié ce personnage. Laetitia est pleine de ressources et ne se laisse pas marcher dessus et encore moins par les hommes. Férue de sports de combat, elle se débat et met quelques coups bien placés à une bande de mecs en tartan. Non mais ! J'ai aimé ce côté ultra moderne dans une époque encore très misogyne.
Cela nous donne des scènes assez spectaculaires dont celle-ci qui m'a beaucoup plu.
Bien entendu, Darren, le beau Darren fait aussi. Franchement, c'est un personnage sympathique, un peu bourru qui finit par, forcément tomber amoureux de la jeune et jolie Laetitia. Il fait partie du clan Mackintosh.
On en apprend beaucoup sur eux. Mais un petit point m'a chiffonnée. En effet, on a vraiment une sorte de dichotomie entre le bien et le mal : d'un côté les Mackintosh, ce clan que l'on connait comme étant bon, bénéfique et qui offre des ressources et une vie tranquille aux membres du clan et d'un autre côté, le clan des Anderson : les méchants. J'ai trouvé cela un peu facile.
~ Intrigue et impression de déjà-vu ~
Malheureusement, vous l'aurez facilement compris, ma lecture n'a pas été de tout repos. Bien que la plume est assez fluide, j'ai eu beaucoup de mal à lire ce premier tome. Durant ma lecture, j'ai eu quelques incertitudes. Je pense qu'il y a (au moins) un anachronisme. Je n'en suis pas certaine mais après quelques recherches, il semble que le passage au calendrier grégorien en écosse se fait au 18ème siècle alors qu'un personnage donne la date à Laetitia en annonçant qu'on est en 1500 et des poussières… En soi, ce n'est pas hyper dérangeant mais j'avoue que j'ai tiqué à ma lecture.
J'ai aussi trouvé que dans cette intrigue, il y avait beaucoup de différences de langage. Effectivement, on peut expliquer ça par le fait que notre héroïne ne vient pas de cette époque mais j'ai pu rencontrer des jolis noms d'oiseau que j'aurais préféré ne pas lire.
L'impression de déjà-vu se marque par le fait que j'ai déjà lu Outlander de Diana Gabaldon et que forcément, il est très compliqué de ne pas faire de rapprochement entre ces deux histoires. On a le même principe : une fille d'une époque certaine tombe dans une époque qui n'est pas la sienne mais celle des Highlander. Si l'intrigue était sympathique, j'ai trouvé que le côté historique est complètement passé à la trappe. Malheureusement, je pense que c'est le plus gros point qui fait que mon retour reste mitigé sur ce premier tome. En effet, on est vraiment dans une romance érotique. Oui, lecteurs et lectrices qui n'apprécient pas les scènes de sexe, passez votre chemin parce qu'il y en a un paquet dans ce roman. Dommage qu'il n'y ait pas plus de descriptions des lieux, pour moi, je suis un peu passée à côté de ma lecture car je n'ai pas su m'imprégner de l'ambiance du roman.
Cependant, j'ai apprécié la légende proposée en début de roman, je l'ai trouvé très jolie et poétique.
Attention ! En aucun cas, je ne parle de plagiat!
~ La plume de Julie Dauge ~
J'étais très curieuse de voir si l'auteure allait pouvoir renouveler son exploit avec Love and Hope. Je pense que c'est une affaire de goût et d'intrigue. En effet, la plume est toujours aussi acérée et juste. C'est simplement que pour moi, la magie n'a pas opéré.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sophie_Bookin
  10 septembre 2019
Je tiens dans un premier temps à remercier les éditions Évidence pour ce service presse.
Je viens de refermer le premier livre de Julie Dauge avec lequel j'ai passé un agréable moment.
Alors oui, le livre laisse penser a du déjà vu, avec de nombreuses similitudes, mais il reste simple, avec un bon déroulement et n'oublions pas que ce roman reste le premier de l'auteure !
Laëtitia dit Lilou, est une orpheline de 20 ans. Elle ne connaît rien de son passé, mais s'est forgé un sacré caractère et pratique les sports de combat. Si elle possède toujours sa vertu, elle reste une jeune femme libre qui n'a pas froid aux yeux. Elle attend impatiemment ce voyage sur les terres d'Écosse, qu'elle a entrepris de faire, seule, il y a plusieurs années. Mais une fois arrivée sur place à la découverte des Highlands, elle se retrouve propulsée 500 ans en arrière et se retrouve nez à nez avec quatres mastodontes. C'est là que commence l'histoire.
Nous allons la voir évoluer au sein du clan des MacKintosh qui l'ont recueillis et va peu à peu les apprivoiser surtout le beau et sexy Darren.
Ce qui est bien, c'est que nous avons différents points de vue même sans qu'ils soient distincts, cela ne m'a pas déranger cependant. Les personnages sont drôles et attachants. J'ai aimé les joutes verbales entre eux même si pour le coup, il y avait un gros choc entre les époques. Cela ne m'a pas non plus dérangé en soit, mais le côté historique est un peu passé à la trappe.
L'histoire est assez rapide, mais reste facile à lire. Il y a beaucoup d'humour, et un chouïa d'action, toutefois la plus grosse partie est centrée sur la romance.
Une envie de lecture légère ?! Laissez-vous tenter par cette saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beli_LivreSaVie
  11 août 2019
Point besoin de le dire, on ne résiste pas à l'appel des Highlands ! J'ai toujous aimé lire ces romances sur cette période et sur ce thème mais la perspective de partir l'année prochaine à Edimbourg me pousse encore plus à vouloir dévorer ce type de romans. Ce que j'apprécie aussi avec la proposition de Julie Dauge, c'est ce mélange entre modernité et le côté ancestrale de l'Ecosse, un savant mélange rafraichissant.
Alors vous me direz, que cette histoire ressemble aisément à Outlander, avec l'héroïne qui remonte le temps. Oui et non, car l'idée de départ n'est pas du tout la même, du coup de mon côté, je n'ai pas eu l'impression de lire un copier-coller, pas du tout ! Je tenais à le dire car cela serait dommage de ne pas lire un roman pour cette raison. le principe de départ est assez simple, notre héroïne est née au XVIème siècle, mais pour la sauver, elle a été projetée dans le futur, c'est là-bas qu'elle fera donc sa vie et son éducation. Bien loin de cette vie menée du temps des Highlanders, des clans quand les écossais avaient encore leurs terres et leurs clans.
L'héroïne a donc vécu dans le monde actuel, quand elle se retrouve au XVIème siècle, forcément sa façon d'être tranche énormément avec les écossais de l'époque. C'est ainsi que l'on note le contraste marquant de son langage totalement différent avec la façon dont ils s'exprimaient à l'époque. Tout comme ses attitudes, plus rebelles, avec ce féminisme qui s'impose quand il s'agit de défendre une femme, ou elle-même tout simplement. Mais son caractère bien marquée, la façon dont elle sait se défendre, son franc parler, tout cela est intriguant, mais ils finiront tous par apprécier son personnage. Elle devient fascinante pour eux, son physique attire, ses manières attisent la curiosité et elle se rapprochera ainsi d'eux en restant elle-même. Et ce face à des hommes bourrus et très sectaires vis à vis des femmes.
Les hommes de cette histoire sont donc tous des highlanders, des écossais d'un temps passé qui vivent selon leurs traditions, bien différentes des nôtres aujourd'hui. Nous allons découvrir plusieurs personnages, aux personnalités et aux positions différentes dans les clans des Highlands. Ils vont être dictés par leur instinct, leur devoir mais aussi leur désir, engendrant alors bien des conflits et des oppositions. Laetitia va se retrouver propulsée parmi eux dans ce monde, qu'elle ne connait pas, elle va y trouver des alliés mais aussi des ennemis. Julie Dauge nous proposera de faire plus avant connaissance avec chacun de ses personnages, certains seront plus développés encore dans les prochains tomes, qui traiteront d'autres personnages. le contraste certain entre ces hommes d'antan et les hommes qu'elle a connu dans le monde actuel est marquant, ils sont aussi dotés d'une certaine part de séduction brute qui n'a plus lieu aujourd'hui, il est difficile de le cacher.
Cette romance historique, classons là ainsi, même si elle respire la modernité de par son personnage principal, Laetitia, m'a beaucoup plu. J'ai beaucoup aimé découvrir l'Ecosse à travers ce regard innocent qui réalise un rêve en se rendant dans ce pays et le découvre. Bien entendu, elle ne s'imaginait pas faisant partie de l'histoire elle-même et qu'elle ne fut pas sa déconvenue d'effectuer ce saut dans le temps, mais quel plaisir de vivre aux côtés de gens formidables qui vivent avec tant d'amour sur leurs terres, et ce accompagnée d'un homme qui correspond en tous points à son homme idéal.
Je vais lire les autres tomes avec plaisir et beaucoup de curiosités. Ce premier tome est une belle découverte, et je me demande de quelles façons elle va poursuivre cette série. On plonge littéralement dedans, la plume de Julie Dauge que j'ai découverte en New Adult, me plait tout autant ici avec ses écossais. Elle accompagne son héroïne dans cette découverte d'elle-même, et nous propose de découvrir des personnages imposants, loyaux et combattifs, sexy aussi ne l'oublions pas ! C'est un plaisir que de les suivre et de la découvrir, dans cette vie, qui n'est pas sans comporter de nombreux rebondissements. La venue de Laetitia va engendrer bien des révélations et l'avenir en est alors changé.
Une série qui va être passionnante à lire, elle a su répondre à mes exigences concernant l'Ecosse, les Highlanders et tout ce qui tourne autour de ce thème. J'ai beaucoup apprécié les personnages, qui ont un caractère fort et qui m'ont fait passer un très bon moment.
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aurore34490
  09 octobre 2018
Laëtitia, Lilou, pour les intimes, jeune étudiante de 20 ans, est une jeune femme au caractère bien trempé, spécialiste des arts martiaux et prête à en découdre quand un homme cherche un peu trop à l'approcher!!
Durant les vacances scolaires, elle réalise enfin son rêve : partir dans les Highlands pendant 15 jours. Mais lors d'une excursion, elle se retrouve propulsée au XVIème siècle! Ce qui va la mener dans le clan des MacKintosh. le laird qui le dirige, Darren, tombe amoureux d'elle dès le premier regard mais le langage, les manières de cette jeune femme en surprennent plus d'un, lui le premier!
Concernant ce roman, je suis en demi-teinte. Lorsque j'ai vu la couverture, je m'attendais un peu à autre chose. Je suis une grande fan des Higlands, j'ai toujours aimé tout ce qui pouvait toucher ces clans, leurs histoires, le pays....
Ici, on en parle, oui mais très vite, tout tourne autour de Darren et Lilou. Ils sont amoureux on le sait, ils se chamaillent sans cesse, se cherchent , se provoquent.
Le langage de Lilou est effectivement très fleuri. Je le trouve déjà presque limite au XXème siècle, alors imaginez au XVIème !! Elle se bat comme un homme, jure comme un charretier, mais finalement se fait adopter par le clan au complet.
Pourtant je trouve que tout cela manque d'action. Même à la fin quand la tension monte, on espère une belle bagarre, une guerre de clans que sais-je !! ET bien non, tout se règle très rapidement, malheureusement...
Le côté romance pourrait être sympathique s'il ne prenait pas une place si prépondérante. Je ne suis pas prude mais je trouve que certains passages ne sont plus à classifier "romance" mais plutôt "érotisme", ce qui pour moi n'est pas forcément un choix de lecture premier.
J'aime beaucoup les personnages qui gravitent autour de Darren et Lilou. Les deux frères, tout d'abord, très différents l'un de l'autre mais toujours prêts à aider la jeune femme. Broderick, le chef de la garde, fidèle parmi les fidèles, qui est un conseiller discret et un homme de coeur. La "sorcière" qui a une place très importante dans ce roman mais se garde bien d'intervenir avant l'heure.
L'auteure, a malgré tout su dépeindre une belle histoire, écrit merveilleusement. J'aime son style, simple, efficace. Ce tome 1 se termine sans vraiment demander une suite. Alors que Julie Dauge prépare-t-elle pour le second tome?
En conclusion
Un tome 1 intéressant qui manque à mon goût de profondeur, d'action et laisse trop de place aux sentiments mais montre une histoire fort sympathique et des personnages très attachants. Un saut dans le passé rafraichissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
EppupuceEppupuce   29 décembre 2016
Alors frérot, on se fait botter les fesses par une jolie donzelle ? Ah ! Non, c'est vrai qu'elle a plutôt préféré s'occuper du côté face !
– Laisse-le au moins reprendre ses esprits, Duncan, intervint Graig.
Alors que Darren commençait à se dire que finalement au moins un de ses frères était rattrapable, Graig ajouta :
– Avec le coup qu'il s'est pris, il faut le temps pour que le cerveau qu’il utilise le plus souvent, se remette du coup de genou qu'il a reçu !
N'ayant pas la force de répondre pour le moment à ces piques, Darren se contenta de grogner. Mais le son ne devait pas être bien impressionnant, s'il se fiait aux ricanements de ces deux idiots.
A ce moment-là, il vit le chef de sa garde qui s'approchait d'eux ;
– Ravi de voir que tu te remets de ta charmante rencontre, lança Broderick. J'avoue que c'est tout de même assez troublant de voir son chef mis KO par une si petite créature.
Après une pause, il ajouta en marmonnant dans sa barbe.
– Je dirais même vexant, si on tient compte du fait qu'aucun de nous n'a jamais réussi ce miracle.
– Depuis le temps que je vous dis que vous vous battez comme des fillettes de 10 ans, répliqua Darren, heureux de pouvoir inverser un peu les rôles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   28 juillet 2018
Il s’approcha donc d’elle, dans le but de la recouvrir. Il essaya de chasser son excitation de son regard, mais étant donné le regard qu’elle lui retourna, il supposa qu’il avait lamentablement échoué. Alors qu’il était quasiment collé à elle, il leva la main avec l’intention de lui caresser la joue pour la rassurer. Broderick lui lança au même moment :
— Attention, Darren, c’est elle qui…
Avant qu’il n’ait pu finir sa phrase, la jeune femme se transforma en une seconde en furie. Elle parvint, par il ne sait quel miracle, à lui décocher un coup de genou entre les jambes qui lui coupa net le souffle. Il n’avait jamais ressenti une telle douleur. Il eut l’impression que ses bijoux de famille remontaient jusque dans sa gorge pour se protéger de cette terrible créature. Une réaction instinctive le fit se pencher en avant. Grave erreur ! La diablesse en profita alors pour lui asséner… un magistral coup de boule en pleine tête.
Juste avant de perdre connaissance, il entendit Broderick terminer sa phrase dans un murmure.
— … a cassé le nez de Ian.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   28 juillet 2018
— Où est-elle ?
Erwan, le plus téméraire des deux lui répondit :
— Nous pensions qu’elle était peut-être avec vous, laird.
— Comment ça, vous pensiez ? Vous étiez censés ne pas la quitter des yeux. Ce n’est pourtant pas compliqué comme ordre !
— Nous savons bien, mais elle nous a fait du chantage. Elle nous a affirmé qu’elle verrait avec vous pour régler le problème.
Angus, le deuxième homme chargé de protéger sa femme, renchérit :
— Alors, en ne la voyant pas revenir, nous avons pensé qu’elle était venue vous voir pour vous expliquer la situation.
— Mais êtes-vous complètement inconscients, bon sang ?! Si je vous demande de la suivre, ce n’est pas pour vous occuper ! Il ne vous est pas venu à l’esprit qu’elle pourrait être en danger, et que c’était justement pour cela que je lui ai assigné une garde rapprochée ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
841 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre