AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266285939
Éditeur : Pocket Jeunesse (16/08/2018)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 232 notes)
Résumé :
Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d'un espion qui rôde à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n'est pas la seule à perdre les pédales ; tout s'effondre et se brise autour d'elle : amitiés, amours, certitudes... Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire.
L'école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  25 octobre 2013
Deux mots pour commencer : Dégoûtée et enchantée.
Dégoûtée car je vais devoir attendre encore un an avant de découvrir le quatrième tome et enchantée car ce troisième volet est vraiment à la hauteur des précédents. C'est vrai que cela valait le coup d'attendre , Ce qui est magique avec cette série, c'est que même si j'avais lu le deuxième tome dès sa sortie, à savoir en novembre 2012, donc près d'un an plus tôt, dès que j'ai découvert les premières pages de "Rupture", tout m'est revenu en mémoire, comme si j'avais lu le dernier la veille.
L'auteure, sachant à merveille remettre le lecteur immédiatement dans le bain, sait également le tenir en haleine, lui donnant l'irrésistible envie de tourner la page suivante (ce fut mon cas). J'aurais d'ailleurs pu terminer cette lecture bien plus tôt mais je me freinais pour ne pas arriver à la fin, ce qui n'a malheureusement pas manquer d'arriver...
Bon, revenons à l'histoire en elle-même qui se situe toujours dans l'école très huppée de Cimmeria, quelque part en Angleterre.
Une très grave menace plane sur l'école car Nathaniel, un homme extrêmement riche et bien plus cruel encore, est bien déterminé à anéantir cette dernière et ce pour, des raisons que je ne vous dévoilerai pas mais que vous découvrirez au fil dès pages, si vous décidez de vous plonger dans cette aventure (ce que je vous recommande vivement d'ailleurs). Non content de vouloir la fin de Cimmeria, il veut également voir Isabelle, la directrice de l'école, déchue de ses fonctions et tout le système de sécurité qu'elle a mis en place suite à la mort de Jo, l'une des meilleures amies d'Allie, anéanti. D'ailleurs, Allie a beaucoup de mal à se remettre de la mort de son amie et c'est pour ces raisons, entres autres, qu'elle à négligée et tourné le dos à tous ses autres amis. Prenant conscience de son erreur et réalisant l'ampleur du danger qui plane sur Cimmeria, elle va au fur et à mesure renouer avec eux. D'autant plus qu'elle est plus que tout déterminer à venger la mort de son amie.
C'est pour cela qu'avec Rachel, Zoé, Nicole, Sylvain et Carter, elle va former une sorte de club spécial pour tenter de découvrir qui est la "taupe" dans ce lycée car il est indéniable qu'il y en a une. Sinon, comment Gabe, l'un des sbire de Nathaniel, ancien élève à Cimmeria et surtout meurtrier de Jo, aurait-til pu s'introduire dans l'école ce fameux soir où elle fut enlevée et où son amie perdit la vie ?
Pour cela, la fameuse "taupe" doit être quelqu'un de très haut placé : un élève dont les parents seraient des partisans de Nathaniel l'un des membres du corps enseignant, Éloïse la bibliothécaire...? bref, tout le monde est suspect jusqu'à preuve du contraire.
Allie et ses amis doivent se méfier de tout le monde et être sans cesse sur leurs gardes.
Parviendront-ils à le ou la démasquer et surtout, à éviter Nathaniel d'arriver à ses fins ?
Un livre vraiment prenant, extrêmement bien écrit et qui tient son lecteur accroché jusqu'à la toute dernière ligne. A tel point qu'il en redemande...
A quand le tome suivant ? A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
florencem
  06 octobre 2014
Je ne saurais pas trop comment qualifier ce tome, dans le sens où j'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand-chose, mais en même temps, il nous apporte quelques informations. Plutôt étrange comme sensation… J'ai beaucoup apprécié ma lecture, mais je n'arrive pas à m'enlever l'idée que ce tome trois est un peu en dessous des précédents. Il a plusieurs faiblesses, dont une qui débute dès les premiers chapitres ce qui fait que j'ai eu du mal à m'enlever cette idée de la tête. Et du coup, j'ai aussi du mal à savoir comment je vais organiser mon avis…
Déjà le début… Je veux pas être méchante, mais faire intervenir un nouveau personnage pour le voir disparaître trois pages plus loin (bon j'exagère, mais pas loin), c'est quand même bizarre ! Surtout vis-à-vis de ce qu'il se passe. Je ne sais pas mais je m'attendais un peu que ces événements aient un impact plus important sur la suite. J'ai donc trouvé qu'on commençait le roman avec un effet de pétard mouillé… Effet qui disparaît pourtant assez rapidement, car on passe tout de suite au vif du sujet : comment Allie a survécu à tout ce qu'il s'était passé dans le tome deux. Ses blessures physiques, pourtant assez grave, semblent le dernier de ses soucis, mais la mort de Jo, elle, l'a beaucoup marqué… et Allie a beaucoup de mal à faire face. de ce point de vue là, je trouve que l'auteur se rattrape très bien. J'ai trouvé très juste la façon de décrire comment Allie vivait tout cela, et à aucun moment, je n'ai trouvé son comportement déplacé. Même si on peut trouver encore immature et indécise la jeune femme, elle reste une adolescente de seize ans qui porte une énorme pression sur ses épaules. Et pour cela, je trouve qu'Allie a encore beaucoup murie, et malgré ses défauts, le personnage se développe encore un peu plus.
Certains se plaindront du triangle amoureux… Oui, je suis d'accord qu'Allie devrait choisir une bonne fois pour toute, et j'ai ma préférence pour Carter, depuis le début, sans compter que je ne me suis toujours pas remise de ce que Sylvain a fait… Mais cela ne m'a pas perturbé, ni gêné. Je trouve même qu'à cet âge là, voire même en étant plus vieux, on peut se retrouver face à se genre de situation. Alors oui, en tant que lecteur, c'est très enquiquinant, mais je ne trouve pas non plus que cela prédomine dans l'histoire, cela fait juste partie des quelques « intrigues » secondaires que l'on suit depuis le début de la saga. Pour moi, le plus important, étant la guerre qui a déjà débuté contre Nathaniel.
En parlant de lui… et malgré quelques explications… je ne le trouve pas du tout crédible comme « méchant ». Autant Gabe me fait froid dans le dos, autant Nathaniel est pour moi un enfant pourri gâté à qui on a volé sa sucette (ou ce que vous voulez d'autre). du coup, le charisme et la « terreur » que ce genre de personnage devrait faire ressentir sont quasiment nulle. On se demande comment il a bien pu faire pour rallier autant de gens à sa cause. Je ne parle même pas de la proposition qu'il fait à Allie… Non mais sérieux ! Même pas d'embobinement, de tentative de déstabilisation, juste : tu viens ou pas ? Pétard mouillé, deuxième acte…
Je ne parle même pas de cette histoire de « taupe »… Toujours pas découverte dans ce tome, alors que c'était LA révélation qui aurait donné un peu de « caractère » à ce troisième tome. Personnellement, j'ai de très gros soupçon sur un personnage masculin. Si jamais, j'ai raison, j'espère que l'auteur nous donnera une bonne explication face à cette traitrise, qui a au moins coûté la vie à une adolescente innocente.
Mis à part cela, j'ai apprécié le retour à Cimmeria, et de pouvoir me replonger dans la Night School. le petit groupe formé par Allie, Rachel, Sylvain, Nicole, Carter et Zoé est toujours très appréciable à voir évoluer. J'aime beaucoup la dynamique qui s'installe entre eux et ce dont ils sont capables de faire en équipe. Tout n'est pas parfait, mais on sent une réelle évolution. Surtout que c'est grâce à eux qu'il y a de l'action dans ce tome trois. Et malgré les quelques points négatifs que j'ai pu soulever, j'ai été contente de les voir prendre des initiatives, de rendre l'histoire dynamique, et toujours aussi plaisante à lire. Je ne me suis pas ennuyée et j'avais hâte de finir le roman pour en apprendre encore plus. le style est toujours plaisant et l'histoire agréable à suivre. J'espère que les deux prochains tomes seront un peu plus à la hauteur, cependant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Melisende
  26 décembre 2014
/!\ Attention, risque de spoilers sur les deux tomes précédents ! /!\
J'ai adoré le premier tome, j'ai été relativement déçue par le deuxième mais étais confiante, la suite serait à la hauteur… Eh bien, malheureusement non. Ce n'est pas de gaieté de coeur que j'en viens à cette conclusion, mais plus les tomes passent moins la qualité est au rendez-vous pour cette saga pour laquelle j'avais pourtant beaucoup de tendresse au départ.
Ce troisième tome m'a ennuyée quasiment du début à la fin, je n'y ai pas trouvé grand intérêt et encore moins beaucoup d'utilité. Je pense qu'au lieu de s'étendre sur cinq volumes, la saga aurait gagné à être condensée sur trois, cela aurait été, à mon avis, très suffisant. A moins que les deux derniers tomes soient très denses et que chacune de leurs pages soient tout à fait indispensables… j'attends de voir puisque oui, maintenant que j'ai commencé, j'irai au bout. Et puis bon, j'ai quand même envie de savoir qui est la taupe dans cette satanée école !
Le plus gros reproche que l'on pourrait faire à ce troisième opus c'est qu'il ne se passe rien, ou pas grand-chose. Allie se remet difficilement de la mort de sa meilleure amie, voudrait faire cavalier seule et aller la venger mais se rend compte qu'elle est impuissante, mieux vaut opérer en groupe. Quelques élèves de l'école se rassemblent donc dans l'idée de résoudre l'affaire : qui est la taupe dans l'école qui informe Nathaniel ? Faisant front contre les adultes de Cimmeria (la directrice et les professeurs), Allie et ses amis n'en font qu'à leur tête, faisant fi des dangers et mettent leur nez un peu partout. A côté de ça, l'héroïne doute de ses sentiments et ne sait toujours pas qui choisir de Carter ou Sylvain. Amour ou amitié amoureuse, elle est perdue et ses introspections lui prennent beaucoup de temps.
Résumer ainsi, on pourrait presque croire qu'il y a de l'action mais vraiment, je vous assure, sur près de 400 pages, c'est vraiment bien peu. On tourne beaucoup en rond (quel que soit le sujet) et on tourne la dernière page sans avoir avancé d'un iota : on ne sait toujours pas qui est la taupe dans l'école et Allie ne sait toujours pas de quel côté va son coeur. En revanche, c'est vrai, on apprend quelques informations sur la famille de la jeune fille, sur Nathaniel et pourquoi il lui en veut autant. Des éléments intéressants mais ça reste bien maigre et finit par se noyer sous tous les autres discours bien peu utiles.
Si encore les états d'âme amoureux d'Allie m'avaient passionnée, l'ensemble m'aurait évidemment paru beaucoup plus enthousiasmant. Mais force est de constater que les doutes d'une adolescente de 16/17 ans m'exaspèrent plus qu'ils ne me parlent. Ce triangle amoureux est vraiment insupportable (en plus d'être parfaitement inutile).
D'un côté Carter, un personnage qui me plaisait assez dans les premiers tomes mais qui se ramollit ici car trop mis de côté ; lui aussi doute et ne semble pas trop savoir ce qu'il veut. de l'autre Sylvain, le français qui se veut être le garçon stable sur qui on peut compter mais qui ne m'a jamais séduite, je n'arrive pas à lui pardonner sa conduite précédente ; il ne me fait ni chaud ni froid. Si l'une des figures masculines faisaient fondre mon coeur d'artichaut, peut-être serais-je moins sévère mais vraiment, je trouve les deux garçons pas du tout charismatiques, pas du tout séduisants. Je ne ressens donc aucune empathie envers Allie qui se pâme d'amour (enfin, elle ne sait pas trop) devant les deux.
Allie ne m'a pas non plus beaucoup touchée dans ce troisième tome. Elle peine à reprendre pied après l'horreur survenue à la fin du volume précédent, ce qui est tout à fait compréhensible, mais sa façon d'agir et de se jeter tête baissée dans les ennuis pour se sentir vivre a tendance à m'agacer. Les choses s'arrangent un peu quand elle décide de s'ouvrir aux autres et de leur faire confiance (malgré la situation tendue) mais encore une fois, je ne me suis pas sentie beaucoup d'atomes crochus avec elle. Je suis peut-être tout simplement trop vieille pour m'attacher à des héros si jeunes ?
Ce trio est entouré d'un bon paquet d'autres personnages, autres adolescents ou adultes vivant à l'école. Tous sont plutôt bien croqués et trouvent leur place dans l'intrigue ; on ne peine pas à les reconnaître. Ils ne m'ont ni complètement déplu ni enthousiasmée, ils m'ont laissée assez indifférente.
Globalement, je trouve les adultes de Cimmeria assez stupides et les adolescents assez présomptueux. Une affaire grave les concerne tous (il y a quand même eu deux morts) mais chaque groupe fait sa sauce dans son côté sans jamais en avertir l'autre. C'est ainsi que la directrice et les professeurs cachent la plupart des informations à leurs élèves, qui s'empressent de fouiller partout et n'importe comment pour découvrir ce qu'on refuse de leur apprendre. Bizarrement, dans cette histoire, alors que les adultes sont censés être des pros de la protection et de la surveillance, ils se font avoir comme des bleus à chaque fois et ce sont des gamins de 16/17 ans qui parviennent à faire avancer le schmilblick. C'est pas très sérieux… et pas du tout crédible surtout.
C. J. Daugherty fait le choix de nous conter son histoire à la troisième personne du singulier mais globalement, malgré les « elle » utilisés, c'est comme si le point de vue était interne. Ce décalage entraîne des phrases un peu bizarres, on ne sait alors plus qui est le personnage caché derrière le pronom (Allie ou une autre jeune fille). J'ai donc parfois été gênée par la narration et ai dû relire quelques passages pour être sûre d'avoir bien compris de qui (quoi) on parlait.
Sinon, comme souvent dans le genre de la Young Adult et comme souvent avec la Collection R, les textes sont plutôt fluides, sans soucis majeurs. Les chapitres courts, la police de caractère (très grosse), les grosses marges et les pages épaisses donnent l'impression de lire beaucoup et vite. Night School ne fait pas exception à la règle (bien que la police soit un peu plus serrée, j'ai l'impression) et se parcoure en quelques heures à peine. le confort de lecture est là, c'est indéniable.
En revanche, si j'adorais les couvertures des deux premiers tomes, notamment la toute première, je dois avouer que je n'apprécie que très modérément celle-ci (voire pas du tout). La teinte claire n'est pas une mauvaise idée en soi mais je déteste le visage de cette jeune fille (désolée pour elle) et l'air qu'elle prend (quel regard désagréable !). Sans parler de ce gros plan. Beurk beurk beurk. Heureusement, l'illustration du tome 4 me plaît à nouveau davantage… que donnera la cinquième et dernière ?
Enfin et pour terminer sur l'unique élément positif de ce troisième tome, à mon goût, revenons rapidement sur l'ambiance qui se dégage de cet opus. J'avais déjà parlé de la tension et du suspens présents précédemment, ici, c'est une nouvelle fois bien là et même un cran au dessus. Chacun des personnages que l'héroïne et le lecteur côtoient pourrait être la taupe de l'école, il faut se méfier de tout et de tout le monde. On ressent vraiment bien l'angoisse perçue par Allie et comme elle, on ne peut faire confiance à personne (ou presque).
Certaines scènes, dans le jardin, dans les sous-sols, de nuit ou alors que le soleil ne s'est pas encore levé, sont assez parlantes et font vraiment froid dans le dos. L'ennemi pourrait se cacher derrière n'importe quel arbre ou se terrer à l'affût d'un couloir. J'aime beaucoup ce climat de suspicion, très lourd, où chaque personnage est sur les nerfs et où chacun s'épie pour tenter de découvrir un indice. Vraiment, C. J. Daugherty maîtrise bien cette atmosphère et je ne peux que la féliciter.
L'idée de base est bonne, la tension permanente et pesante régnant à Cimmeria est parfaitement rendue… dommage donc que l'auteure tire un peu sur la corde en nous proposant beaucoup trop de longueurs (concrètement, rien n'avance dans ce tome, on tourne en rond et on tourne la dernière page en étant exactement au même point que lorsqu'on l'a ouvert) et en nous imposant un triangle amoureux complètement inintéressant et inutile. Je lirai la suite pour avoir le fin mot de l'histoire mais à ce stade, c'est la déception qui prime.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbe
  17 décembre 2013
Un tome de transition sans grand changement. Nous retrouvons avec plaisir Allie qui a toujours le coeur qui balance entre deux garçons et qui s'emploie dans ce tome à rechercher la taupe. L'enemble du récit s'évertue à explorer des impasses. Mais alors que les deux premiers volumes se terminent en apothéose, ce n'est pas le cas de rupture. Une suite sans véritable révélation mais qui continuera d'enchanter les fans de la série
Lien : http://t.co/KqhOjvMLRj
Commenter  J’apprécie          200
Paroledelea
  13 janvier 2015
Ce tome démarre sur les chapeaux de roues avec un suspens très prenant. On ouvre les pages sur une Allie dévastée prête à tout pour fuir son malheur et l'épée de Damoclès qui pèse sur elle. Mais au fil des pages, Allie évolue et arrive à prendre sur elle, à se relever.
Ce livre contient une vraie enquête. Chaque élève ou étudiant est un suspect potentiel. Les déductions fuses et les accusations également. Cimmeria est animée par la peur et l'angoisse. Les rumeurs et les attaques. La Night School doit s'entraîner dur.
De façon plus superficielle, Allie est toujours confrontée à ses démons. Carter, Sylvain. Sylvain, Carter… Heureusement, ses amis sont là. Quand ils ne sont pas en danger.
Cependant, ce livre ne m'a pas vraiment convaincue. Oh, j'aime toujours autant l'univers du livre. Seulement, j'ai eu l'impression de retrouver le scénario des tomes 1 et 2. de tourner en rond. D'autant plus que Allie m'a paru plus vulgaire dans ses propos. Ce n'est vraiment pas joli. Mais je mets cela sur le compte de sa lassitude et de sa peur.
Ce troisième tome est toujours aussi mystérieux même si l'on sent que l'enquête avance. L'étau se ressert. La liste des suspects réduite.
En bref, cette suite m'a quelque peu ennuyer même si j'ai adoré retrouver Cimmeria, La Night School, Allie et ses amis.
Lien : https://paroledelea.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
CirilaiCirilai   27 novembre 2013
La tâche que lui avait confiée M.Ellison n'était pas facile - les épines des branches des mûriers, tels des mini-poignards, s'insinuaient à travers ses gants et dans ses manches avec malice.

- Ouille! Espèce de crétine de pétasse de... plante!

Retirant son gant, Allie examina la goutte de sang qui perlait au bout de son doigt.

- Plus jamais je ne regarderai les mûres de la même façon. Ce ne sont que de sales petites vicieuses!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
florencemflorencem   07 octobre 2014
- Comment fait-on pour retourner en cours après avoir vu une de ses meilleurs amies mourir ? lui avait-elle demandé lors de l’une des rares séances auxquelles elle avait assisté. Comment peut-on encore se soucier de la conjugaison des verbes français ? Ou de l’Armada espagnole ?
- On le fait, c’est tout, avait répondu le psy. Chaque jour, on met un pied devant l’autre. On essaie. On ne cesse d’essayer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
cicou45cicou45   24 octobre 2013
"La souffrance avait quelque chose de fascinant - c'était comme si elle réunissait les gens."
Commenter  J’apprécie          291
StellabloggeuseStellabloggeuse   05 février 2014
Laissant la porte ouverte derrière elle, elle se précipita vers les marches du perron. Son genou était encore douloureux, mais elle l’ignora, et fonça à travers la pelouse. Elle n’avait pas peur. Elle allait attraper cet homme et le faire souffrir ! La lune éclairait les lieux comme une scène de concert – baignant la pelouse d’une lueur argentée et illuminant les arbres. Allie ne prenait pas la peine de se cacher ou d’avancer avec précaution. Il n'était pas question d’agir à la dérobée. Ce qui comptait, c’était la vitesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
florencemflorencem   07 octobre 2014
- Je survivrai. Je crois que personne n’est jamais mort à cause d’une épine.
- Pas que je sache…
- A moins que ça n’ait été étouffé par l’industrie des mûres et des myrtilles.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de C.J. Daugherty (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C.J. Daugherty
NIGHT SCHOOL (tome 3) _ Rupture - C. J. DAUGHERTY .Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d'un espion qui rôde à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n'est pas la seule à perdre les pédales ; tout s'effondre et se brise autour d'elle : amitiés, amours, certitudes... Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire. L'école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicion. Chaque étudiant est désormais considéré comme coupable jusqu'à preuve du contraire et peut être détenu sans procès. Dorénavant, trahison et délation gèlent les coeurs trop tendres et attisent les passions les plus noires. Cette fois-ci, Nathaniel n'a même pas besoin d'attaquer les occupants de Cimmeria, ces derniers s'en chargent très bien tout seuls...
+ Lire la suite
autres livres classés : mystèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Night School 3 : Rupture

Avec qui jardine-t-elle 3 matins dans la semaine ?

Sylvain
Rachel
Carter
Julie

8 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Night School, Tome 3 : Rupture de C.J. DaughertyCréer un quiz sur ce livre
.. ..