AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mariecloclo


mariecloclo
  31 octobre 2018
Un récit assez atypique, car il s'agit d'une fiction mais tellement imbriquée dans la réalité de la vie de l'auteur que ça devient compliqué de les séparer.
Sophie Daull a perdu deux êtres chers dans sa vie : sa mère, violée et tuée par un homme il y a 30 ans et sa fille, Camille, morte à 16 ans d'une infection fulgurante. Elle écrit pour se reconstruire, pour tenter d'évacuer sa peine.
"Au grand lavoir" se situe dans la petite ville de Nogent le Rotrou, elle décrit cette ville avec beaucoup de rigueur et précision, on s'y croirait. Dans cette ville, travaille un jardinier, il s'agit d'un ancien détenu, c'est lui le meurtrier de la mère de l'auteur. Il a passé une vingtaine d'années en prison et a été libéré pour bonne conduite. Il a payé sa dette à la société, comme on dit. Depuis il se réinsère et mène une vie ordinaire.
Or, une femme écrivain va venir dans quelques jours présenter son nouveau roman dans la librairie de la ville, il s'agit de la fille de la femme qu'il a assassinée.
Le jardinier-assassin est bouleversé et angoissé par cette nouvelle, il se prépare à la rencontre.
Un texte très court sur le pardon, la rédemption, la mémoire des morts.
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus