AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,33

sur 46 notes
5
21 avis
4
16 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Eve-Yeshe
  17 août 2021
Max se trouve dans un endroit froid, peu accueillant, et un homme en uniforme lui pose une question étrange : « Vous êtes quoi ? ». Devant sa perplexité, il l'envoie vers le lieu réservé aux « Indécis », où il semble y avoir affluence. Mais un guide va le prendre en charge et lui expliquer de quoi il retourne.

En fait, il se retrouve face à Madame Schmidt, professeur de français, qu'il a beaucoup aimée au collège. Celle-ci lui explique qu'il est mort, à la suite d'un grave accident de la circulation et qu'il se trouve dans un lieu qu'on appelle l'Inspiratoire, et qu'il va devoir choisir un roman, un héros dans lequel il va devoir se réincarner.

Passé le premier moment de perplexité, un doute s'installe : il n'a pas d'idée, le dernier roman qu'il a lu remonte aux calendes grecques donc c'est le noir absolu. Madame Schmidt va le guider, à travers différents endroits qui ont pu marquer sa vie, ce qu'il a réussi, ou rater…

Ce roman aborde de belle manière, la mort, le déni dans un premier temps, puis, son acceptation, le bilan que l'on fait de sa vie, comme ces souvenirs qui défile et à toute allure, lors d'une expérience de mort imminente.

Max est attachant par son côté enfermé dans une armure pour pouvoir accepter à quel point la vie l'a malmené, un père qui ne le comprend pas et n'a même jamais essayé, cet intellectuel, ingénieur dans les mines (son grand-père était mineur de fond) : il ne tentera jamais d'expliquer à ses parents en quoi consiste don travail : les mines ont fermé chez nous, mais en Afrique, il y a les mines de diamants, métaux rares et il doit sans cesse se heurter au fameux rapport qualité -prix, ou bénéfices risques… les Africains qui risquent leur vie au fond, cela passe après la rentabilité, le besoin de « faire toujours encore plus de fric pour satisfaire les actionnaires… On est loin de ce dont il rêvait : aider les autres. On lui met la pression sans cesse et il en perd peu à peu le goût de vivre et l'intérêt pour son travail.

Certes, ce livre fait réfléchir sur la nécessité de réussir sa vie, dans le sens spirituel du terme, car l'argent n'est pas tout, dans la société de consommation dans laquelle on vit, mais l'auteure ne creuse pas assez, reste trop dans le côté descriptif du lieu que représente l'Inspiratoire, à peine évoque-t-elle une comparaison avec le Purgatoire.

J'ai aimé l'accompagner dans sa quête, même si parfois il est exaspérant à force de certitudes, ou par le ton hautain avec lequel il s'adresse aux autres. On découvre, peu à peu des livres qu'il aimés, ceux qui ont compté, et pourquoi du jour au lendemain il a cessé de lire.

Je me suis sentie indécise au moment de refermer ce roman et encore plus pour la rédaction de ma chronique car je ne savais pas si j'avais aimé ou non, et Max, et le roman. En fait, après avoir pris le temps de la réflexion j'ai choisi de le prendre au second degré, même peut-être davantage, et retenir surtout la réflexion sur la vie et la mort et l'importance des non-dits et des tabous dans l'existence, même si cela reste en surface, mais je ne sais pas si c'était vraiment le désir de l'auteure. Perplexité donc, d'où la note, entre mitigée aussi…

Alex Daunel, ne nous livre pas seulement un joli conte, à lire sur son transat au soleil, mais il pousse le lecteur vers une réflexion philosophique, s'il veut s'en donner la peine. Je me suis demandée au cours de la lecture, quel roman quel auteur j'aurais choisi, et ce n'est pas évident…

Pour un premier roman, c'est assez prometteur mais il faudra creuser davantage le sujet la prochaine fois.

Un grand merci à NetGalley et aux éditions L'Archipel qui m'ont permis de découvrir en avant-première ce roman et son auteur. Je ne connaissais pas cette nouvelle collection « Instants suspendus » que propose l'éditeur.

#LESINDÉCIS #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
lenoute
  26 août 2021
Voici un roman original qui traite de manière légère de la vie après la mort. Si vous deviez vous réincarner en personnage de roman après votre mort, quel genre littéraire choisiriez vous, afin d'inspirer un auteur sur terre ?
Max, 33 ans vient de mourir dans un accident de voiture. Il a 24h pour choisir son genre littéraire. Mais le voila indécis. Pour le guider, il peut compter sur Mme Schmidt, sa défunte professeure de français.
Je vous laisse découvrir par vous-même quel genre s'est révélé à Max...
Ce premier roman d'Alex Daunel m'a agréablement surprise. Il est orignal, prenant, par les sujets qu'il aborde et son écriture. A l'aide de personnages très intéressants l'auteur a su avec justesse accorder de la légèreté et du drame. J'ai plongé directement dans l'histoire et l'ai lu d'une traite.
Commenter  J’apprécie          470
Cath_perrin
  27 août 2021
Max déboule dans un lieu qui ressemble à son ancien lycée. Il apprend qu'il est mort dans un accident de voiture et qu'il doit choisir dans quel genre littéraire il va se réincarner. Incapable de réagir, il est alors pris en charge par Mme Schmidt.
Le long du récit, Max tente de se souvenir des livres qu'il a lus. Dans le même temps, il revoit son passé, ses parents, Julie, en quelque sorte une psychanalyse par la littérature. Les indécis n'est pas aussi léger qu'il y paraît à première vue.
Et si la littérature nous aidait à comprendre quelle est notre place dans la vie ?
Un livre original, plein d'humour et de références littéraires.

Lien : https://dequoilire.com/les-i..
Commenter  J’apprécie          420
Lornaric
  20 août 2021
Max, trente-trois ans, vient tout juste de mourir dans un terrible accident de voiture. Ni Paradis ni Enfer, seule une pièce froide et désagréable où il doit faire la file. Là, les morts se réincarnant en personnages de roman, on lui demande de choisir un genre littéraire, mais totalement désorienté, Max ne se souvient même pas de sa dernière lecture et encore moins des autres d'ailleurs. Classé comme "indécis", il sera guidé par son ancienne professeure de français, Mme Schmidt, décédée dans la fleur de l'âge et qu'il admirait énormément. Mais, il ne lui reste que vingt-quatre heures pour se décider ...
Ce choix pourrait bien être une seconde chance pour Max qui s'est toujours oublié sans vraiment vouloir le voir.

Ce premier roman est une très belle surprise et un véritable coup de coeur, absolument captivant de la première à la dernière page. On ressent tout l'amour que l'auteure porte à la littérature.
L'écriture est légère et très visuelle. On plonge directement dans l'histoire, curieux d'en apprendre plus sur Max et son parcours. Les personnages sonnent justes et sont particulièrement attachants.
Une lecture, qui l'air de rien, pousse à réfléchir, entre autres, sur certains choix de vie dictés par la peur d'être soi.

"A force de se renier, il s'était égaré."

#LESINDÉCIS #NetGalleyFrance
Challenge multi-auteures SFFF 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          377
SamDLit
  25 août 2021
*o* Ceci est un clin d'oeil à tous les indécis, à ceux un peu noyés comme moi devant cette nouvelle rentrée littéraire *o*
Lequel lire --- lequel ? Lis-moi, Oui, toi là-bas, choisis-moi,
m'enfin, je suis là sur cette pile immense,
une tasse jaune dessinée sur ma couverture
Comment ? Tu es indécis ?! Tu ferais partie de ces 10% comme dans le roman ? Oh temps, suspends toi un instant, 24H et laisse-moi te raconter


Bienvenue à l'Inspiratoire
C'est quoi votre genre ?
Tout le monde finit ici
A un moment ou à un autre de sa vie
Ici c'est l'Inspiratoire
Le pays imaginaire des genres littéraires
Certains savent directement
Sur quelle étagère aller se placer
Policier, romance, bande dessinée
D'autres pas, ils hésitent, tergiversent
Ce sont les Indécis
Bienvenue à l'Inspiratoire
Vous avez 24 heures
Suivez le Guide (*)


Max
----
Max, vous m'entendez ?,
Vous avez 24 heures pour décider de quel genre vous serez l'inspirateur pour un futur auteur


Max 33 ans se retrouve après un accident de voiture mortel dans une étrange salle d'attente qui semble se transformer au fur et à mesure qu'il passe par les différentes étapes du deuil de sa vie d'avant, celle où il était vivant: déni, frustration, colère, tristesse, acceptation.


Il va revisiter sa vie pour répondre à la question essentielle qui lui est posée à l'entrée de cette étonnante histoire: 'En quoi souhaiteriez-vous revivre (si vous aviez une seconde chance). Enfin dans quel genre littéraire ?


Max sera accompagné dans cette quête par son ancienne professeure de collège, Mme Schmidt (Mireille) sur laquelle il fantasmait adolescent et par d'autres personnages assez touchants et parfois loufoques, des guides comme Théo, Mireille, des indécis comme Odile et lui.


Peu à peu, Max se rend compte à l'aide de ses souvenirs de lecture qui recoupent ses souvenirs de vie, Cyrano de Bergerac, Aragon, Camus, Vian, piochés dans sa bibliothèque mentale personnelle ou dans celle de ses amours passées (Brune, Mireille, Garance, Julie), et guidé par sa professeure bienveillante qu'il est passé à côté de beaucoup de choses dans sa vie par peur de prendre des décisions, par peur de faire les mauvais choix, par peur de faire de la peine, par pression familiale ou sociale, par peur d'oser être lui-même.


Un arc-en-ciel se dessine à l'horizon: Max sera-t-il prêt à entrer dans un roman, à intégrer un genre littéraire, à être le souffle d'un Auteur, à devenir un personnage de fiction ? Ou fera-t-il un autre choix ?


Roman ? Conte philosophique ? Fantasy ? à partir d'un banal accident de voiture, Alex Daunel nous invite à revisiter les livres et les auteurs qui nous ont fait rêver et progresser tout au long de notre vie de lecteur qu'elle soit courte ou longue, gourmande, gourmette, élitiste, populaire et qui nous ont inspiré des voyages pleins d'émotions, de mystères, d'épopées lyriques ou poétiques.


Une écriture agréable qui nous pousse aussi à nous interroger sur la vie, la mort, sommes-nous prêts ?
Et si nous la vivions maintenant, en y étant présents à 100% cette vie-ci ?


Les indécis se retrouveront dès le 26 août suspendus en librairie pour cette rentrée automne 2021,
à vous de deviner à quel rayon, à quel genre, à quelle envie, à quelle impulsion, à quelle émotion ---
-- à vous de décider. Serez-vous une Odile ? une Mireille, un Théo, un Jeff ?
ou peut-être comme certains un Max qui s'ignore encore ?


" la littérature me permettra de guider des centaines, des milliers de personnes. J'inspirerai peut-être une odyssée qui aidera ses lecteurs à oser, à prendre des risques, à changer, à ne pas se résigner. Ces lecteurs s'épargneront peut-être les souffrances que j'ai vécues. Ils comprendront avant leur mort qu'ils sont seuls maîtres de leur destin, qu'ils ne doivent pas avoir peur de décider."


@ L'Archipel, ce 26 août 2021, les instants sont (comme) suspendus ---
Les Indécis
* une collection que je découvre avec cette première fois. J'aime bien les premières fois, elles sont toujours pleines de surprises
- via NetGalley et Mylène que je remercie pour cette découverte



Lecture au goût d'été, où, comme après un bon film, on 'sourit'


https://www.youtube.com/watch?v=te4K8YIKcMQ

C'est quoi votre rêve ? -Tout le monde a un rêve -

https://www.youtube.com/watch?v=¤££¤41Serez-vous45¤££¤8lk

- Bienvenue dans le monde des livres bien sûr ici -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3521
sylvaine
  21 août 2021
Les indécis d'Alex Daunel est publié dans la toute nouvelle collection des éditions de l'Archipel, Instants suspendus, Les romans parus se veulent être des bulles de tendresse et permettre de faire une pause dans nos vies bousculées.
Les indécis est à l'évidence parfaitement à sa place dans cette collection feel-good..
Quel choix serait le vôtre si comme Max vous vous retrouviez projetés dans un monde inconnu ? J'oublie de préciser que primo vous êtes mort et secundo que vous devez rejoindre le genre littéraire qui vous correspond le mieux ...Max va devoir remonter le temps et réveiller sa mémoire vite fait , inspirer un auteur et entrer dans la peau d'un personnage de fiction est le défi de taille à relever.
Alex Daunel sait embarquer son lecteur dans ce monde fantasmagorique où plus aucun de nos repères terrestres n'a de sens ni de valeur éternelle. La plume est alerte et agréable et le lecteur ne peut que se laisser prendre par la main et accompagner Max dans sa quête .
Merci aux éditions de l'Archipel et à Mylène pour ce partage via Netgalley
#LESINDÉCIS #NetGalleyFrance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Zazaboum
  04 août 2021
C'est le second titre de la nouvelle collection “Instants suspendus” des Editions l'Archipel que je lis et que j'apprécie beaucoup. Je trouve que cette collection porte bien son nom et ce livre lui va “comme un gant” !

Max ne le sait pas encore mais il est mort, ceci dit moi non plus je ne le savais pas, je tente dans la mesure du possible d'oublier le résumé pour me faire surprendre.

Max se retrouve dans un endroit austère, froid, passablement décrépi où il fait la queue et où un homme coiffé d'un képi, après avoir renseigné d'autres personnes, lui demande : “Vous êtes quoi ?" ! Il ne comprend pas la question et ne sait quoi dire. L'homme l'envoie au fond du couloir avec Les Indécis, il y a affluence à l'Inspiratoire !

Un Guide va l'aider à décider dans quel genre littéraire il pourra incarner un personnage qu'un auteur choisira de faire vivre ! Pour ça encore faut-il lire, ce que Max ne fait plus depuis des années, il a même oublié ses lectures de jeunesse ou d'études. C'est sa défunte professeur de français de collège qui va le mener sur la voie de la découverte ! 24 heures c'est peu !

Max va réagir à tout ce qu'il ne comprend pas et petit à petit comme une fleur qui s'ouvre il va se dévoiler, comprendre pourquoi il est ici, indécis de surcroit, détricoter sa vie, ses choix et ses décisions et finir par se retrouver !

Une écriture agréable, quasi visuelle, nous baigne dans cette atmosphère et j'ai eu l'impression de ressentir toutes les émotions de Max mais aussi d'être Mme Schmidt, une amoureuse de la littérature, quelle qu'elle soit, qui sait susciter l'intérêt avec un entrain de jeune professeur !

J'ai eu beaucoup de plaisir à suivre ce cheminement et j'ai fini le livre avec un sourire aussi béat que Max sur le visage ! Quelle bonne idée que cet Inspiratoire même s'il faut se mettre à nu avant de se réincarner dans la littérature et qui me fait me demander qui étaient donc tous ces personnages que j'aime retrouver au fil des livres ?

#lesindecis #NetGalleyFrance

Challenge MAUVAIS GENRE 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          275
dannso
  04 septembre 2021
Une couverture alléchante avec ces livres empilés, un titre qui m'interpelle, moi qui ai parfois du mal à me décider, deux bonne raisons d'ouvrir ce livre.
Max vient de mourir, il se retrouve dans un endroit un peu angoissant dans lequel on lui demande de choisir son thème littéraire de prédilection, celui dans lequel il pourra inspirer un auteur et ainsi revivre à travers son livre.
Je vous avoue qu'à ce moment du livre, je me suis posé la question, qu'est ce que je choisirais? Je n'ai pas encore la réponse.
Max non plus n'a pas la réponse, il ne se souvient même pas du titre du dernier livre qu'il a lu. heureusement, une ancienne prof de Français est là pour l'aider: il a 24 heures pour se décider.
Max m'a touchée pour beaucoup de raisons, son désarroi devant la mort qui été brutale, les souvenirs qui lui reviennent: un père qui ne l'a pas compris, une mère disparue trop tôt, un frère qui lui a toujours volé la vedette, un métier qui le dévore et le conduit à renier ses valeurs. Il s'est enferré dans une vie où il essaye de bien faire, où il a enfoui bien profond toutes les émotions, où les sciences ont pris le premier rôle, où il a oublié la lecture et les plaisirs qu'elle procure.
Grâce à cette conversation avec sa guide, Max va laisser tout remonter à la surface et accepter d'éprouver, de vivre ses sentiments pour finalement comprendre les évènements qui l'ont conduit ici et enfin choisir son thème de prédilection.
Il ne sera plus un indécis.
Un premier roman attachant à l'image de son personnage principal, qui à travers une idée originale, aborde un certain nombre de thèmes: savoir ce qui est important dans nos vies, être soi même face aux impératifs financiers et de prestige, se préparer à mourir un jour, et lire, ne jamais cesser de lire.
Un grand merci aux éditions de l'archipel pour cette découverte #LESINDÉCIS #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
coquinnette1974
  30 août 2021
Je remercie Mylène des éditions L'Archipel pour l'envoi, via net galley, de : Les indécis d'Axel Daunel.
Après un accident qui lui a coûté la vie, Max doit choisir un genre littéraire pour inspirer un auteur sur Terre et pouvoir ainsi gagner l'au-delà.
Il découvre que nous avons tous des livres qui nous ont fait grandir et rêver.
Les indécis est un roman qui m'a surpris, dans le bon sens du thème.
J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur voit la mort, c'est très original.
Alors qu'il vient de mourir et qu'il n'en n'a pas encore conscience, Max, 33 ans, n'arrive pas au Paradis, ni au Purgatoire, mais à l'Inspiratoire où les morts doivent choisir un genre littéraire afin d'inspirer un auteur sur terre. Il comprend que pour être réincarné dans un personnage de roman il doit choisir un genre. Mais lequel ?
Max est ce que l'on appelle, un « Indécis ». Pour le guider, il peut compter sur Mme Schmidt, sa défunte professeure de français. Il doit cependant se dépêcher car il n'a que vingt-quatre heures pour prendre la plus importante décision... de sa seconde vie !
Cette façon de voir la mort, de devoir se choisir un genre littéraire pour avoir une seconde vie est vraiment très original. Il fallait en avoir l'idée :)
Cela m'a charmé, c'est un bel ode aux livres.
On découvre la vie terrestre de Max par rapport aux souvenirs, qui remontent au fur et à mesure qu'il cherche quel genre littéraire pourrait lui convenir. Je n'ai pas toujours accroché avec le personnage de Max, il manque un peu de consistance par moment. Je l'ai trouvé un peu fade. J'avoue que cela ne m'a pas dérangé plus que ça car l'histoire m'a beaucoup plu.
C'est un joli roman avec une fin réussie.
Je n'ai pas eu de coup de coeur mais j'ai passé un bon moment de lecture avec Les indécis qui mérite quatre étoiles :)
#RentreeLitteraire2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Analire
  06 septembre 2021
Les Indécis, c'est un roman plein d'audace, écrit par Alex Daunel, une française à la créativité sans limite. L'histoire se déroule dans un espace-temps parallèle au nôtre, un monde froid, lugubre, longtemps fantasmé, imaginé, rêvé : le pays des gens décédés. C'est là-bas que nous faisons la connaissance de Max, un jeune trentenaire mort tragiquement dans un accident de la route, qui vient de faire son passage dans l'au-delà. Il est accueilli par son ancienne professeure de français, Madame Schmidt, qui va le guider et lui apprendre tout ce qu'il doit comprendre de cet au-delà un peu particulier. Car oui, les personnes décédées peuvent encore exister. Elles doivent systématiquement choisir un genre littéraire qui leur correspondent et vont ensuite inspirer un auteur, qui en fera le héros de son futur roman. Une manière de rendre pérenne l'existence de chacun.

Mais d'abord, Madame Schmidt va guider Max dans son processus de deuil. du déni jusqu'à l'acceptation de sa mort, le chemin sera dur, laborieux, mais obligatoire pour continuer à vivre en paix avec soi-même. Pour cela, la professeure également défunte va demander à Max de se souvenir de moments heureux de sa vie, de lieux qui l'ont marqués, de personnes rencontrées durant son existence, pour dresser une sorte de bilan positif de son existence passée.

À plusieurs reprises, je me suis prise à penser au roman de Mitch Alborn, Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut, lu il y a quelques années maintenant. Comme dans Les Indécis, l'histoire se déroule au Paradis et invite le protagoniste, autant que le lecteur, dans une douce introspection de soi. Les deux histoires nous poussent à réfléchir sur le sens de sa vie et sur les choix quotidiens que nous faisons. C'est une lecture spirituelle, un peu philosophique, qui n'est pas aussi légère que ce qu'elle paraît aux premiers abords. Elle demande un minimum de réflexion personnel, pour comprendre et faire sienne cette fiction un peu abstraite, mais pleine de sens.

Au-delà de la thématique principale, j'ai beaucoup aimé les nombreuses références littéraires disséminées tout au long du récit. Littérature classique, contemporaine, Sherlock Holmes, Cinquante nuances de Grey… beaucoup d'auteurs illustrent sont cités, comme d'autres moins connus. J'ai particulièrement aimé la façon dont l'auteure aborde la littérature : elle ne dénigre aucun genre littéraire, chacun trouve sa propre place et son lecteur, dans ce vaste monde de livres. A chaque moment de sa vie correspond un livre ou un genre littéraire. Et gare à ceux qui tenteraient de rabaisser la littérature jeunesse, les polars, ou que sais-je encore… En somme, Alex Daunel nous offre une belle ode aux livres, aux auteurs et à tous les amoureux de la lecture, dans une histoire qui pourrait être triste de prime abord, mais qui s'avère finalement lumineuse.

Les Indécis, c'est un roman inclassable : créatif, plein d'originalité, qui revisite la thématique du deuil tout en rendant un bel hommage à la littérature en général. J'ai beaucoup apprécié.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2631 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

.. ..