AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Arthur Leboeuf (Illustrateur)
EAN : 9782020969192
40 pages
Éditeur : Seuil Jeunesse (04/02/2008)
4.2/5   37 notes
Résumé :
Un gamin tout de rouge vêtu traverse la forêt pour retrouver son grand-père. En chemin, il rencontre le loup... de la 135e ! Car c'est une forêt de briques et de ferraille, dans les rues de New York, que ce petit va parcourir : de son quartier de Harlem droit vers le sud de Manhattan, et jusqu'au pont de Brooklyn. Mais laissons-le raconter lui-même ce souvenir d'enfance.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Under_the_Moon
  18 octobre 2017
Une adaptation moderne du conte du Petit Chaperon Rouge dans un New York un peu vintage.
Le texte est très poétique et donne le ton très malicieux et humoristique à cette histoire. Les planches sont superbes et accompagnent à merveille l'histoire de ce petit garçon en survêt' rouge dans la jungle de béton de la Grosse Pomme.
Mais il m'a manqué un petit quelque chose dans ce récit auquel j'ai trouvé un goût de "pas fini".
Commenter  J’apprécie          150
CasaLaurette
  13 octobre 2015

Harlem, la nuit est tombée, deux vieux amis, afro américains se retrouvent sur les marches d'un immeuble et se souviennent du temps de leur première rencontre.
Du temps où l'un était gamin, et l'autre loubard.
Un gamin tout de rouge vêtu que sa mère trop occupée envoi un jour à l'autre bout de New-York porter un sac rempli de quelques victuailles dont une galette et de la crème au vieux Johnson, son grand-père.
Voilà, on y est, un détournement du petit chaperon rouge, version américaine, masculine, urbaine, et contemporaine.
Avant de partir, sa mère inquiète, lui donne quelques recommandations,
"Fais bien attention. Ne traîne pas, le chemin est long. Ne t'arrête pas en route. Et surtout, ne parle à PERSONNE !"
Mais si les mères, depuis Perrault se sont un peu améliorées, les enfants en revanche sont toujours aussi tête en l'air et naïfs ... ben voilà tout est dit : c'est les enfants le problème, pas les mères ... ;-)
Le gamin part donc à l'aventure dans ce qu'il appelle sa "forêt grise"
"Il habitait loin le vieux Johnson ! de l'autre côté de la forêt ... C'est vrai, cette ville sans rire, c'est une vraie forêt ! Rouge et grise, et bien profonde, avec ses arbres de brique et de ferraille et ses grottes de béton."
Et il est bien décidé, notre gamin, à profiter de cette journée de liberté ... "une journée de balade", "à flâner et à fouiner", "à ramasser des trésors".
Forcément, arrive ce qui doit arriver, il rencontre le loubard en question ... LE loup, celui de la 135e, Chilli Vince, "le loup du quartier", plus vieux, plus grand, plus costaud, "la grande classe" !
Et il se fait évidemment embobiné, donne l'adresse du vieux Johnson, accepte de prendre le chemin le plus long, traîne un peu, beaucoup, ébloui par les belles voitures de Central Park, les lumières de Broadway, la vue du pont de Brooklin.

Et comme on pouvait s'y attendre, Chilli Vince, arrive le premier chez le vieux Jonhson ...
Ce qu'il advient ensuite, dans l'intimité de l'appartement du grand-père, je ne peux décemment pas vous le révéler, je peux juste vous dire que tout le monde s'en sort, sans trop de "dégâts" et que de cette expérience naîtra une belle amitié...
C'est une bonne réadaptation, la trame est respectée mais l'histoire, le texte et les illustrations apportent une véritable originalité, transposant ce conte dans une autre époque, un autre contexte, un autre environnement, avec d'autres personnages ... Ce qui montre, s'il en était besoin que ce conte traverse les générations sans jamais prendre un ride et que sa moralité est toujours tristement d'actualité ... le danger est partout, les apparences sont toujours aussi trompeuses, les enfants toujours aussi naïfs et les loups toujours en train de roder ...
J'ai particulièrement aimé la ballade urbaine illustrée à merveille par Arthur Leboeuf, qui nous embarque dans cette ville immense et mystérieuse, dans les années 50 ... les murs de briques, les grandes avenues, les immeubles à perte de vue et leurs escaliers de secours extérieurs, les belles voitures américaines, le métro, les enseignes de Drug Stores, les sacs de course en papier, les petits vendeurs de hot-dog du coin de la rue, l'amour pour le baseball, et le magnifique pont de Brooklyn...

Lien : http://casalaurette.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylvicha
  01 mars 2013
Une adaptation bien vu du celèbre petit chaperon rouge. Un petit garçon noir doit traverser tout New-York pour apporter de la nourriture à son grand-père. En chemin, il rencontre Chili Vince, le loup du quartier, plus agé et plein de bagou qui lui propose de faire la course....
Raconté par les deux compères qui ont bien vieilli, on rit de leur mésaventure.
Des illustrations magnifiques et un conte réactualisé très drôle....
Génial !!!
Commenter  J’apprécie          90
murielan
  24 mars 2013
Tout le monde connait le Petit Chaperon Rouge. Mais ici, dans cette version détournée et réactualisée, le héros est un petit garçon afro-américain devant porter des provisions à son grand-père habitant de l'autre côté de New-York et le loup, un caïd du quartier...
J'ai tout simplement adoré cet album plein d'humour ! On y découvre le New-York des années 50 grâce aux illustrations (parfois en double page) d'Arthur Leboeuf.
L'histoire, elle, est légèrement différente du conte de référence, mais la morale n'en est que plus belle. Alors, merci Rébecca Dautremer pour ce beau moment de lecture !
Commenter  J’apprécie          60
vicim
  28 juillet 2014
Je connaissais Rebecca Dautremer comme illustratrice, je l'ai découverte ici comme auteure. J'ai beaucoup aimé sa narration et sa version moderne du conte intemporel le petit chaperon rouge. C'est une version métissée que nous propose l'auteure, une version plus ancrée dans l'Histoire, dans les problèmes économiques des Américains. Vous l'aurez compris, cette version ne se passe pas dans les bois mais en pleine ville. Et quelle ville ! New York ! le petit chaperon rouge est ici un petit garçon, vêtu de rouge de la tête aux pieds ! La mère grand est en fait un grand père et le Loup, la terreur de son quartier. Mais la "morale" reste la même !
Avec ce court album on déambule dans les rues de Manhattan, on traverse le Pont de Brooklyn. Les illustrations sont si réalistes que j'ai cru y être pendant un instant. D'ailleurs, l'itinéraire du jeune garçon est présenté sur la première page du livre. C'est donc très drôle de le suivre.
Les illustrations sont tout simplement sublimes. J'ai adoré le jeu des couleurs, le travail de réalisme… J'ai été fascinée par Broadwau ! Et cerise sur le gâteau, l'illustrateur a distillé des petites touches très drôles. Observez bien les dessins, vous trouverez un chien qui fait pipi sur le jouet d'une petite fille, un chien entre deux tranches de pain à Hot Dog…
Je n'ai qu'un seul bémol, la frustration que cela s'arrête si rapidement. J'aurais aimé suivre encore un peu les aventures de ce petit chaperon rouge et du Loup.
Lien : http://lesbavardagesdesophie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LilizLiliz   16 octobre 2014
C'était du temps où j'habitais là-haut, pas loin de chez toi, dans ce quartier pas trop rupin. Des dollars, y'en avait pas trop, mais pas moins que chez vous autres. Moi, j'étais pas malheureux pour autant : rien dans les poches, mais rien dans la cervelle non plus ! J'avais pas de soucis, quoi. Je passais mes journées à rêver...
Ma mère, la pauvre, du temps pour rêver, elle en avait pas...
Commenter  J’apprécie          70
Under_the_MoonUnder_the_Moon   17 octobre 2017
il habitait loin le vieux Johnson ! De l'autre côté de la forêt... C'est vrai, cette ville, sans rire, c'est une vraie forêt ! Rouge et grise, et bien profonde, avec ses arbres de brique et de ferraille et ses grottes de béton. [...] Moi, je l'aimais bien ma forêt grise...
Commenter  J’apprécie          90
sylvichasylvicha   01 mars 2013
Finalement, ce jour-là, je l'ai rencontré, le LOUP !
Je veux dire... Oui Chili, c'était toi : Chili Vince, le loup du quartier !
Commenter  J’apprécie          40
VivrelivreVivrelivre   13 octobre 2015
Ah ! mais je ne le regrette pas, tu sais ! Parce que si j’avais pas croisé ton chemin, peut-être bien que tu serais pas ici à m’écouter radoter aujourd’hui !
Enfin… à l’époque, tu avais su m’embrouiller avec tes belles paroles !
Commenter  J’apprécie          10
Under_the_MoonUnder_the_Moon   17 octobre 2017
[...] tu vas t'user les yeux à regarder les passants comme ça !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Rébecca Dautremer (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rébecca Dautremer
Mais où s'arrêtera-t-elle ? Après nous avoir bouleversés avec Les riches heures de Jacominus Gainsborough, après nous avoir époustouflés avec Midi Pile, Rébecca Dautremer n'a pas fini de nous conter la vie de son petit lapin à la patte folle. Elle revient cet automne avec un nouveau chef d'oeuvre : Une toute petite seconde.
Cette fois-ci, Rébecca Dautremer a décidé de suspendre le temps : voici tout ce qui se trame autour de Jacominus à cette toute petite seconde qui verra son destin basculer avec lui, dans l'escalier de la véranda familiale.
Si le temps se resserre, le décor s'élargit. Dans un dépliant de plus de 2 mètres, l'artiste déploie une époustouflante fresque à la Brueghel où le lecteur captivé pourra se plonger durant de « riches heures ». Il y découvrira 100 micro-fictions savoureuses, contées dans un livret glissé en ouverture. L'autrice a en effet imaginé ce que vivent, pensent ou ressentent, à cette même seconde, pas moins de 100 personnages ! Moments étranges ou joyeux, graves ou légers, qui autour de Jacominus tissent l'incroyable et touchante diversité de la vie...
+ Lire la suite
autres livres classés : le petit chaperon rougeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les écrivaines dans la littérature française contemporaine

Dans les titres de trois de ses romans, des reptiles et des rongeurs se sont invités. A-t-elle prévu d'offrir un zoo ou une arche à son lectorat? :)

Sylvie Granotier
Anna Gavalda
Katherine Pancol
Françoise Bourdin

10 questions
1031 lecteurs ont répondu
Thèmes : Femmes écrivains , littérature contemporaine , littérature françaiseCréer un quiz sur ce livre