AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749916859
250 pages
Éditeur : Michel Lafon (27/09/2012)
3.44/5   8 notes
Résumé :
A 67 ans, après une vie d’une richesse que les paillettes ne laissent pas toujours imaginer, Dave a eu envie d’évoquer des sujets qui lui tiennent à cœur. Avec un humour qui ne l’abandonne jamais, il tire des enseignements des grandes étapes de son existence. Derrière le personnage public apparaît un homme qui a dû faire face à des épreuves marquantes. Il ne s’agit pourtant pas pour lui de pontifier, mais bien plutôt de partager son expérience, de transmettre des cl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fichetoux
  17 octobre 2012
Bon, voila le Fichetoux qui nous refait une poussée d'éclectisme…
Pourquoi Dave ?
Pourquoi pas ?
C'est un peu comme le double effet kiss cool
1er effet kisscool : flash back dans mon enfance, la télé couleur, Maritie et Gilbert Carpentier, Goldorak, podium pour ma copine toute heureuse d'avoir le collier en corail ou je ne sais quoi et moi dédaigneux, ne jurant que par Mickey Magazine et Pif Gadget avec couteau de Rahan, pâte à ballon et microscope minute…et dans la foulée, parmi d'autre Dave qui parle d'amour, de chêne et de saucisses…
2eme effet kisscool : vu de loin en loin puis se « repopularisant », trouve Wouter Otto Levenbach ma foi assez sympathique et plein d'humour second degré (de façon générale, le 2eme degré j'aime bien…sauf pour les équations, où même le premier degré reste très limite)
Donc, hier, devant la nécessité de nourrir mon taenia ( beh oui, quand on a des animaux, il faut s'en occuper), quelques courses au supermarché et passant comme d'hab devant livres et cd…Dave et la double compil de Bowie, ni une ni deux, je prends les 2 ! le taenia bouffera des chips !
C'est donc tout naturellement, que Bowie dans la platine je commence « pour voir » le livre
David a eu le temps 3 fois de se demander si il y avait une vie sur Mars que je refermais l'autobiographie de Dave !!!!
C'est vraiment un mec atypique (là je parle de Dave mais c'est valable pour Bowie également), sans tomber dans le pathos, il nous décrit avec lucidité, recul, ironie, humour et beaucoup d'autodérision son parcours, sa vie, « sa sexualité », ses succès, ses galères, son quotidien, son « revival ».
Style sympa, direct, langue parlée, pas de prise de tête ; non, vraiment, ai passé une bonne soirée un sourire nostalgique au coin des lèvres et n'ai pas vu le temps réel passer..
Maintenant, cela parlera-t-il aux plus jeunes d'entre nous, je ne sais pas, mais moi, ça m'a plu , j'ai dit !
Fred-Fichetoux-Beg mode ces années là activé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
LydiaB
  22 novembre 2012
Encore un souvenir de mon enfance. Attention, je n'enterre pas Dave, loin de là, mais on l'entendait quand même plus sur les ondes dans les années 70 que maintenant ! Et sa chanson "Vanina" m'a toujours charmée. Il faut avouer que sur celle-ci, il y avait de la technique et de la prouesse. Mais nous ne sommes pas là pour parler de ça...

J'ai lu cette autobiographie pratiquement en une soirée, n'arrivant pas à m'en détacher. Oh, non pas que ce soit de la haute littérature (ce livre n'en a pas la prétention), mais la gentillesse et l'humour qui s'en dégagent font que l'on avale les pages. La quatrième de couverture annonce qu'il n'y a pas de pudeur... eh bien je ne suis pas d'accord. Bien sûr, Dave ne se cache pas sur ses orientations sexuelles et sur les "nuits fauves" (pour reprendre le titre d'un de ses chapitres) auxquelles il a participé. Comment dire ? Il avoue tout mais avec une certaine retenue. Il n'y a rien de graveleux, rien de grossier. D'ailleurs, il y a des termes qui reviennent souvent dans ce volume comme "privé" ou "appartenir" pour mentionner que tout ceci est de l'ordre de la sphère privée et que cela ne regarde que lui.

Dave prend du recul et c'est avec une étonnante lucidité qu'il revient sur le creux de la vague, sur le rôle des médias etc... Là encore, aucune amertume. C'est même l'autodérision qui l'emporte.

Simplicité... voilà ce qui caractérise ce livre. Mais dans son sens positif bien entendu. Il reflète parfaitement l'idée que j'avais du chanteur et je ne suis pas déçue, bien au contraire. Ce fut un agréable moment de lecture.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
sofynet
  10 novembre 2012
L'auteur en deux mots : Il s'agit d'une autobiographie. Je ne suis pas particulièrement fan de Dave, je n'ai jamais particulièrement aimé ses chansons, même si elles ne sont pas spécialement désagréables, plutôt entraînantes et ont la fâcheuse tendance à rester en tête. Pourtant, j'étais assez curieuse de lire ce texte, assez bien vendu par une quatrième de couverture où l'on parle en particulier de l'humour de la vedette des années 70.
L'histoire : Dave est donc né en Hollande, il y a 68 ans environ. Une enfance qui commence sans histoire dans une famille classique, un frère, une soeur, des parents qui s'aiment. le bel équilibre sera rompu au divorce de ses parents. Et Dave sent déjà qu'il veut se montrer, chanter, danser, être sur le devant de la scène. Il débute des études à Amsterdam, et chante pour gagner quelques pièces, de bar en bar, de pizzeria en restaurant. Il traîne aussi beaucoup, se cherche, et trouve un ami, avec qui il partira sur les flots et atterrira à Paris, puis à Saint Tropez. C'est ces premiers pas en France qui lui mettront le pied à l'étrier et l'amèneront sur le devant de la scène, d'abord dans la comédie musicale Godspell, puis en temps que chanteur.
Son parcours, il le raconte effectivement avec humour. Il ne cache rien, et scinde son récit par grands thèmes, correspondant à des moments de sa vie. C'est donc un récit à la fois chronologique et thématique où il passe en revue ses succès, ses échecs, ses amours et sa bisexualité, sa famille, ses amis et tous ceux qu'il a perdu, sa traversée du désert ... Tout y est raconté, et il répète souvent (un peu trop parfois) : puisque je vous ai promis de ne rien vous cacher. On retrouve de nombreux noms connus, qui viennent ponctuer le récit, en bien ou en mal d'ailleurs, d'autres beaucoup moins connus mais qui ont marqués la vedette. Et le récit s'arrête aujourd'hui, voir même un peu dans le futur.
Cette auto biographie est le bilan d'une vie pleine de folie et de liberté, mais aussi d'angoisse et de doute, et surtout montre l'envie de vivre encore beaucoup de choses merveilleuses.
le style : Il ne faut pas s'attendre à de la "grande littérature" (et je mets des guillemets, qu'est-ce que la grande littérature ??) quand on ouvre l'autobiographie d'une vedette. le style est très simple, très direct, le vocabulaire sans difficulté. le livre se lit très vite donc, et ne demande pas trop de concentration. J'ai apprécié certaines tournures et les enchaînements de chapitres, les réflexions plus de l'ordre de la sagesse ...
Et la couverture alors ? Quoi mettre d'autre que la photo de la vedette pour une biographie de vedette ?
En conclusion ? Je ne me serai probablement pas arrêtée devant ce livre en librairie ou en médiathèque. Je ne suis pas spécialement attiré par la presse people, que je ne lis pas (bon, d'accord, comme tout le monde, je jette un oeil parfois chez le médecin, mais je trouve ça plutôt.... plutôt, quoi...). Mais l'occasion m'étant donné de découvrir cette auto biographie, pourquoi ne pas en faire une lecture détente ? Et finalement, on est quand même assez éloigné de la presse people, voyeuriste et sans gène. J'ai apprécié de retrouver ici certains noms qui m'ont rappelé mon enfance, ce que mes parents écoutaient à la radio ou que l'on voyait dans des émissions comme Maritie et Gilbert Carpentier (si vous ne voyez pas de qui je parle, ne me le dites pas, je prendrai un trop gros coup de vieux ... ). J'ai trouvé amusant, émouvant, intéressant, de connaître un peu les dessous du succès, ou la vie d'une vedette... Je mettrai juste un bémol sur certaines répétitions, comme je l'ai dit plus haut, qui sont parfois un peu trop appuyées. Bref, une lecture détente sans prétention, mais agréable.

Pourquoi ce livre ? Parce qu'il a éveillé ma curiosité lorsque j'ai parcouru la liste des ouvrages proposé lors de l'Opération Masse Critique de septembre. Merci donc à Babelio et à l'éditeur, Michel Lafon, pour cette lecture !
Lien : http://sofynet2008.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaLo
  08 novembre 2012
Non, je n'aime pas Dave. Je n'aime pas ses chansons, je ne connais pas sa vie, pour tout dire cela me passait totalement au-dessus de la tête. En bref, rien ne me donnait envie de lire ce livre. Mais je fus bien obligée, l'ayant reçu pour le critiquer sur Babelio. Et là ! Oh ! Surprise ! L'homme Dave est quelqu'un de cultivé, d'intéressant, de drôle. J'ai passé un très bon moment à lire ce livre (d'une traite, il faut bien le dire), bien écrit, et surtout plein d'humour. À conseiller sans modération à tous les fans de Dave ! Seul bémol : préparez-vous à avoir Vanina dans la tête tout au long de la lecture...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   22 novembre 2012
Je suis vite devenu un chanteur populaire, aimé de toute la famille. Michel Polnareff s'était réfugié aux Etats-Unis à cause des impôts, Mike Brant s'était suicidé en avril 1975 : ils avaient laissé un vide dans le coeur des minettes et je m'y suis engouffré sans même m'en rendre compte. En arrivant, j'ai poussé un peu Frédéric François et C. Jérôme qui étaient alors les rois du genre ! Durant cette période incroyable, tout ce que je touchais se transformait en or. Je suis devenu numéro un chez les adolescentes, avec un sourire béat. Enfin, béat, je dirais plutôt niais. J'avais, bien entendu, des tenues ridicules, des chemises improbables et des costumes à paillettes : sur scène, tout le monde était habillé ainsi à l'époque. Mais ce sourire niais, je ne m'y ferai jamais et quand je tombe, un soir de zapping, sur les images d'archives diffusées par Télé Melody, je ne comprends toujours pas comment ce sourire a pu faire des ravages...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
fichetouxfichetoux   17 octobre 2012
Afin de mettre tous les atouts de mon côté, j'ai enfilé un splendide pantalon rouge écossais dans lequel je me trouvais magnifique et me suis fait un brushing de l'espace, gonflé et aérien. Quelques temps plus tard, Patrick m'avouera qu'il avait eu du mal à retenir un fou rire en ouvrant sa porte, devant ce clown doté d'un casque cheveux blonds, mais qu'il avait été touché de voir que je faisais tant d'efforts pour lui plaire.
Alors que moi, j'espérais être irrésistible...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fichetouxfichetoux   17 octobre 2012
Etre bisexuel n'a pas été simple car c'est souvent très mal vu. Les hétéros trouvent cela malsain et les homos pensent que tu manges à tous les râteliers ou que tu es un "gay honteux".
Commenter  J’apprécie          140
fichetouxfichetoux   17 octobre 2012
Un soir, dans ma grosse berline de chanteur, j'ai posé ma main sur la sienne. Elle l'a retirée en me disant doucement :" Dave, vraiment, je t'aime beaucoup mais les hommes, je les aime jeunes et je les aime noirs"...Fin de l'histoire d'amour.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Dave (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Dave
Dave chante ses plus grands succès.
autres livres classés : popularitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1138 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre