AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782370551702
Éditeur : Le Tripode (11/10/2018)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Un roman totalement inédit de la célèbre exploratrice Alexandra David-Néel. Un livre événement publié à l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance, dans une édition préfacée et commentée.
" En pensant à ces choses il me semble que j'évoque le souvenir d'un rêve ou que je me rappelle le récit des aventures d'une étrangère... Est-ce bien moi qui ai vécu ces heures ? Est-ce moi qui, transie, l'âme vide, suis arrivée, ici, à la nuit tombée, dévisagée narquoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  13 février 2019
Cécile, l'héroïne, court à travers la campagne, malgré la pluie, le vent et les chemins boueux...
Elle veut fuir le Baron de Ripart qui la fait poser dans des postures lascives, son fils Georges qui profite de son corps et Grocher, le marchand de bestiaux qui lui offre le gite et le couvert, contre paiement en nature...
Grocher qui est " une bête malpropre" et sale, comme un ours mal léché (des montagnes de l'Himalaya ?)

L'auteure est A.David-Neel, l'exploratrice qui pénétra la première dans le Tibet, mais elle fut, auparavant artiste d'art lyrique et "Le grand art" fut son premier roman.

Découvrez comment grâce à un serviteur du fils du Baron, Cécile devint riche, en devenant Rosario Grant, et la maitresse d'un banquier, grâce à son amie Chloé d'Avril, et prit enfin sa revanche sur des hommes libidineux....
A la fin du livre, vous verrez A.David -Néel dans sa tenue d'artiste, pour l'Opéra Lakmé et dans le rôle de Thaïs courtisane.
Roman féministe avant l'heure, avant le mouvement #balancetonporc.
"Le sage n'attend rien, n'espère rien. Il évite donc les déceptions et toute occasion de murmure et de trouble. " A. David Néel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Corboland78
  05 novembre 2018
Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous le nom d'Alexandra David-Néel née en 1868 à Saint-Mandé, morte en 1969 à Digne-les-Bains, est une orientaliste, chanteuse d'opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste de nationalités française et belge. Elle fut, en 1924, la première femme d'origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, exploit qui contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles et de son érudition.
Je connaissais Alexandra David-Néel depuis longtemps par ses récits de voyages et expériences bouddhiques, puis récemment grâce à sa biographie écrite par Laure-Dominique Agniel j'ai appris qu'elle avait débuté dans la vie comme chanteuse d'opéra. Et voici que paraît aujourd'hui, le Grand Art, un roman jusqu'ici inédit de notre voyageuse écrit en 1902, inspiré de ses connaissances pratiques du monde du spectacle.
Cécile, la narratrice, chanteuse d'opéra se retrouve dans un grand embarras quand le directeur de la troupe d'artistes laisse tout le monde en plan, parti avec la caisse. Recueillie par un marchand de bestiaux dans la région de Besançon, elle va en voir de toutes les couleurs dans un monde d'hommes plus intéressé par son plumage que par son ramage, avant finalement d'obtenir la consécration et l'argent…
Le livre mélange deux genres, le roman et le journal où Cécile note ses souvenirs. Nous allons donc la suivre dans ses tribulations que nous résumerons ainsi : comment pratiquer son art lyrique, grâce à son talent et son travail, sans devoir en passer par la couche de ses employeurs ? Disons-le tout de suite, ce n'est pas possible. Alors pour survivre dans cette jungle, il faudra à Cécile un peu de chance et beaucoup d'intelligence, accepter certains compromis pour obtenir des gains plus grands.
Excellent roman, fort bien écrit d'une plume très moderne (parfois bien coquine aussi) et mené à un bon rythme, outre son intrigue il offre des informations de première main sur le monde du théâtre de cette époque : les artiste courant le cacheton, les humiliations des auditions, le pouvoir exorbitant des directeurs de théâtre ou de ceux sensés vous aider à obtenir des rôles. Il y aura les tournées en France ou à l'étranger, Cécile en passera par le désespoir, acceptant l'inacceptable, croira connaitre enfin l'amour avant les déceptions. Mais in fine, par la ruse, un savant jeu de chat et de souris avec un riche banquier pas dupe, elle obtiendra la sécurité financière et la célébrité à l'Opéra de Paris.
Si le livre date de plus d'un siècle, il conserve une modernité inattendue par le féminisme combatif (#BalanceTon Porc n'est pas loin) de son auteur et son amour de la liberté. Je savais qu'Alexandra David-Néel avait plus d'une corde à son talent, nous lui ajouterons maintenant celui de romancière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
amandinebulle
  22 octobre 2018
La jeune Cécile aime l'Art.
Bien plus que la vie rangée qui lui est promise en ce début de XXe siècle. Elle devient comédienne et chanteuse lyrique avec un certain succès, malheureusement le talent seul ne suffit pas et les déboires arrivent vite. Cécile est piégée par la bienveillante concupiscence de ces messieurs. Elle étouffe, elle se dégoute, elle les hait. Elle se vengera. Puisqu'eux seuls peuvent décider elle les tiendra dans le creux de sa main.
La célèbre exploratrice Alexandra David-Néel a écrit un roman captivant au réalisme mordant. Un délice.
Commenter  J’apprécie          30
vbarentin
  10 mars 2019
Je ne connais pas l'exploratrice Alexandra David-Neel. J'ai été attirée par la couverture et le titre du livre. Il s'agit du récit du journal intime de cette future chanteuse d'opéra et exploratrice. Fin 18eme, la condition de la femme est difficile surtout pour une femme qui s'aventure seule dans le monde du spectacle. Tous ses "protecteurs", prédateurs ne seront qu'abuser d'elle. Quand le grand art se cache derrière la prostitution.
Très belle écriture mais je ne m'attendais pas à un parcours de vie si dure. Son quotidien chez ce paysan rustre où elle est prisonnière. Elle est une combattante, elle y arrivera mais que d'obstacles difficiles, de dénis de soi. Je n'avais pas trop envie de ce genre de lecture en ce moment.
J'ai donc arrêté le livre à la p. 154. Je le reprendrai plus tard.
Commenter  J’apprécie          10
JoyeuxDrille
  03 février 2019
Alexandra David-Néel rédigea ce manuscrit de 1901 à 1902, puis elle commença à l'annoter sans qu'il soit publié, jusqu'à l'automne 2018. Dans cette fiction, nourrie de l'expérience de la romancière, qui fut cantatrice avant d'être l'exploratrice que l'on connaît, elle raconte les choix d'une actrice aux abois, entre idéalisme et volonté de sortir de la misère. Un regard acide sur la Belle Epoque, porté par le féminisme chevillé au corps de son auteur.
Lien : https://appuyezsurlatouchele..
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Corboland78Corboland78   05 novembre 2018
L’actrice ne peut se contenter, sous peine de perdre de sa valeur cotée, de se faire entretenir matériellement. Il lui faut soigner sa réclame. Pour cela, elle doit s’attirer les bonnes grâces d’une foule de gens : directeurs, régisseurs, auteurs, journalistes – une multitude se renouvelant sans cesse, avec laquelle on n’a jamais fini. Ah dame ! il faut être douée de patience et d’une constitution permettant d’affronter la fatigue !... J’imagine que les moins bêtes de ces individus comprennent que c’est leur pouvoir qui les fait rechercher : mais la fatuité idiote de la plupart d’entre eux doit certainement leur faire croire à un succès mâle désiré pour lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
vbarentinvbarentin   10 février 2019
Dominant les révoltes de son esprit et de sa chair - subissant, passive, les violences et les caresses - pires que les coups- de l'amant exécré, la pauvre mère pensait aux trimestres, aux livres, aux vêtements à payer, à tout ce que l'argent de l'homme odieux lui permettait de donner de joie présente, et d'armes pour l'avenir, à sa fille et, à son garçon à qui, très loin de là, des gens graves enseignaient l'horreur du vice et le mépris des femmes sans honneur!...
(P.59)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
vbarentinvbarentin   17 février 2019
Sur ce coin de mon coeur une barrière s'est refermée. Liaisons de passages, amants subis par nécessité, ou caprice de mes sens: rien n'a pénétré en ce repli secret, n'a passé sur le souvenir... rien ne l'a effacé !...
P.75
Commenter  J’apprécie          30
vbarentinvbarentin   02 mars 2019
Comme l'autre jour, nous avons marché, au hasard, et, comme l'autre, je n'ai gardé, en ma mémoire, qu'un souvenir d'intense joie: fête de la nature se réveillant aux baisers du soleil, émerveillement naïf éclos en des âmes de fleurettes, rires d'oiseaux parmi les feuilles nouvelles, fête et joie sur la terre, fête et joie en mon coeur où revit l'espérance éternelle !...
(P.139)
Commenter  J’apprécie          10
flag_flag_   27 janvier 2019
"Je vais me coucher dans l'ancien lit de Chloé. Peut-être y rêverai-je de millions !... Peut-être un peu de veine de cette chanceuse est-elle restée attachée à ces matelas - son terrain de combat - et me fera-t-elle marcher sur ses traces !..."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexandra David-Néel (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra David-Néel
5/5 Alexandra David-Néel : Le Tibet tel que je l’ai vu - Entretiens avec Michel Manoll (1954-1955)
Alexandra David-Néel 5/5 : Le Tibet tel que je l’ai vu - Entretiens avec Michel Manoll (1954-1955). Montage radiophonique : Harold Portnoy. Série de neuf entretiens diffusés sur la Radiodiffusion-télévision française (RTF) entre 1954 et 1955. Photographie de droite : Alexandra David-Néel et Aphur Yongden, en 1924, devant le palais du Potala. En 1924, Alexandra David-Néel est la première femme à avoir pu entrer dans la ville tibétaine de Lhassa. Son voyage demeurait mystérieux et inconnu du reste du monde. En 1954, trente ans après cet exploit, l’aventurière raconte ce pays tel qu’elle l’a vécu. Elle se confie à l'écrivain Michel Manoll. L'entretien, il est bon de le préciser, débute quatre ans après l'invasion du Tibet par la Chine, soit en 1950. Alexandra David-Néel considère que ces deux peuples voisins « ont toujours eu des relations mais qui, pour des raisons parfois antagonistes, ne les poussent pas à s'embrasser ». La discussion se poursuit autour de ses impressions et analyses sur les différents aspects de la vie tibétaine, la société, la religion, la place des femmes et la littérature. « Il n'est pas nécessaire de rouler sur l'or pour voyager et vivre heureux sur la bienheureuse terre d'Asie. » Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous le nom d'Alexandra David-Néel, née le 24 octobre 1868 à Saint-Mandé, morte à près de 101 ans le 8 septembre 1969, est une orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra, journaliste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste de nationalités française et belge. Elle fut, en 1924, la première femme d'origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, exploit dont les journaux se firent l'écho un an plus tard et qui contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles et de son érudition.
1/5) 1er et 2ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=KOECb.... 2/5) 3ème et 4ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=uVMbj.... 3/5) 5ème et 6ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=mjsJ_.... 4/5) 7ème et 8ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=ciOgl.... 5/5) 9ème et dernier entretien : https://www.youtube.com/watch?v=XJW-Q.... Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : opéraVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
335 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre