AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266134620
320 pages
Éditeur : Pocket (14/03/2003)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 53 notes)
Résumé :
« Dans ce livre, j’ai tout d’abord relaté les circonstances qui m’ont mise en contact avec le monde religieux lamaïste et celui des sorciers de tout genre qui gravitent autour de lui. Ensuite, je me suis attachée à regrouper un certain nombre de traits saillants concernant les théories occultes ou mystiques et les pratiques s’entrainement psychique des Tibétains…
Mon but a simplement été de donner une idée de la manière dont sont envisagés, dans un des pays l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
shakti_m
  14 juillet 2008
Si je croisais la route d'Alexandra David-Neel -sait-on jamais, au détour d'une faille temporelle - je me mettrais tout de suite à genoux pour baiser le sol que ses pas ont foulé. Je ne vais pas refaire sa biographie, on la trouve facilement, mais juste vous parler de quelques livres de la dame, puisqu'après avoir lu le Voyage d'une parisienne au Tibet, j'ai acheté dans la foulée tout ce qui était disponible de la grande dame. On commence donc par Mystiques et magiciens du Tibet. Comme dans le Voyage, on n'a jamais de longs développements théoriques ennuyeux ; A. David-Neel est non seulement une savante, mais une excellente conteuse. Les exposés des croyances lamaïstes (bouddhisme tibétain, teinté de chamanisme bön) sont toujours agrémentés d'exemples concrets directement vécus par elle, ou qui lui ont été rapportés. le ton est volontiers impertinent et du coup très drôle, par contraste avec la matière très sérieuse qu'elle traite.
Une des premières rencontres qu'elle fait est celle d'un naldjorpa (un ascète) qui se comporte de façon très vulgaire et s'écrie par exemple : "faire des étoiles avec des crottes de chiens, voilà l'oeuvre", rappelant à nos oreilles occidentales un célèbre philosophe guère plus porté sur les bonnes manières. La réaction d'ADN est de remarquer que "l'humble disciple paraissait toqué, et surtout pas mal vaniteux".
... la suite ici :
http://polemos.hautetfort.com/archive/2008/06/22/mystiques-et-magiciens-du-tibet.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
LSH
  13 juillet 2014
Je n'ai mis que 4 étoiles car j'ai été un peu déçu par la forme parfois un peu maladroite du récit mais j'ai sans doute la dent dure. de plus de nombreuses coquilles restaient dans l'ouvrage, ce qui n'est pas uniquement le fait de l'auteure mais aussi de l'ancienne édition que j'ai eue entre les mains.
Sur le fond par contre c'est un régale. Alexandra David-Neel nous fait profiter dans son expérience directe du lamaïsme nourrit non par un simple périple touristique au Tibet mais par l'expérimentation directe de nombreuses pratiques existant à l'époque dans ses contrées : long ermitage mais aussi pratiques occultes / tantriques.

De plus sa connaissance érudite du bouddhisme et son regard critique lui permettent de donner le décryptage nécessaire.
Tout comme en occident il y a un monde entre la foi du charbonnier de la grenouille du bénitier et la spiritualité du théosophe, le décalage est important entre les croyances populaires orientales et la vision éclairée du bouddhisme, des lamas les plus érudits et autres anachorètes sincères.
Beaucoup de préjugés occidentaux quant aux lamaïsme sont aussi ainsi balayés...
Quand on connaît le sujet on peut aussi trouver intéressant le parallèle entre l'occultisme occidental et les pratiques et théories tibétaines.
Bref le dépaysement est assuré à tous points de vue et les esprits épris de spiritualité authentique ne peuvent être que comblés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
charlottelit
  17 décembre 2012
Shakti a tout dit et fort bien : un voyage merveilleux tel que nous l'avait conté Jean Chalon ! l'envie de partir immédiatement à dos de yack et faire cesser les cogitations intellectuelles inutiles ... merci Alexandra
Commenter  J’apprécie          110
polarjazz
  01 juin 2019
C'est dans les premières décennies du 20 ème siècle qu'Alexandra David-Néel rencontre les peuples d'Asie ; et surtout, elle fait la connaissance d'un peuple secret, presque ignoré du monde occidental, le peuple tibétain.
Le Tibet, un pays rigoureux où résident les plus hauts sommets montagneux - la chaîne himalayenne. Une religion, le bouddhisme, a été importée d'Inde. Elle s'est incorporée aux croyances primitives et à la superstition constituées d'ancêtres et de divinités. Une atmosphère mystique renforcée par la géographie de lieu, ces espaces immenses et rudes.
La mort est un enjeu personnel et la réincarnation, un concept universel.
Certaines notions sont difficilement compréhensibles tel que l'idée de Bardo qui désigne plusieurs états mentaux intermédiaires entre la mort et la renaissance.
Ma perception du peuple tibétain et du bouddhisme est plus nébuleux qu'auparavant. Il est vrai que cet ouvrage date de la fin des années 20. Notre représentation est sans doute erronée et bien sûr incomplète, encore aujourd'hui.
Je vais donc approfondir le sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ortho
  18 août 2014
Un livre qui remet les pendules à l'heure, sur beaucoup de pratiques dont rêvent un certain nombre de personnes...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   07 décembre 2019
Au contraire, l’homme éclairé est comparé à un voyageur qui sait clairement où il veut aller et est bien informé quant à la situation géographique de l’endroit qu’il a choisi comme but et des routes qui y conduisent. L’esprit entièrement fixé à sa tâche, aveugle et sourd aux mirages et aux tentations surgissant sur les côtés de son chemin, rien ne le détourne de sa voie. Cet homme canalise les forces engendrées par sa concentration de pensées et son activité physique. La mort peut dissoudre son corps sur la route, mais l’énergie psychique dont ce corps a été à la fois le créateur et l’instrument demeure cohérente. S’obstinant vers le même but, elle se pourvoit d’un nouvel instrument matériel, c’est-à-dire d’une nouvelle forme qui est un tulkou.

Ici nous rencontrons différentes vues. Certains lamas croient que l’énergie subtile après la mort de celui qui l’a engendrée — ou alimentée s’il est déjà un tulkou (..) — attire à elle et groupe des éléments sympathiques et devient ainsi le noyau d’un nouvel être.
D’autres disent que le faisceau des forces désincarnées s’unit à un être existant déjà, dont les dispositions physiques et mentales, acquises en des vies antérieures, permettent une union harmonieuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   07 décembre 2019
Par exemple, il entrevoit un lac à l’est et, étant altéré, le désir de boire le pousse à marcher vers celui-ci. Lorsqu’il s’en approche, il sent l’odeur de la fumée qui éveille en lui l’idée d’une maison ou d’un campement. Il serait agréable pense-t-il de boire du thé au lieu d’eau et d’avoir un abri pour la nuit. Il laisse donc le lac avant d’en avoir atteint le bord et, l’odeur venant du nord, il tourne ses pas dans cette direction. Comme il chemine, avant qu’il ait aperçu aucune maison, ou aucune tente, des fantômes menaçants surgissent devant lui. Terrifié, le vagabond fuit à toute vitesse vers le sud. Lorsqu’il juge être assez loin des monstres pour n’avoir plus rien à craindre d’eux, il s’arrête. Alors, d’autres chemineaux de son espèce viennent à passer. Ils vantent les charmes d’un quelconque pays (…). Et sur cette route encore, d’autres incidents le feront changer de direction avant même d’avoir entrevu le pays désiré. (..)
Ainsi, changeant continuellement de direction toute sa vie, ce fou n’atteindra jamais aucun but. La mort le prendra au cours de ses folles pérégrinations et les forces antagonistes, nées de son activité désordonnée, seront dispersées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LSHLSH   02 novembre 2014
Un jour, le Bouddha voyageant avec quelques-uns des ses disciples rencontra un yoguin émacié, seul, dans une hutte au milieu de la forêt.
Le Maître s'arrêta et s'enquit du temps pendant lequel l'ascète avait vécu à cet endroit pratiquant des austérités. "Vingt-cinq années, répondit le yoguin. - Et quel résultat avez-vous obtenu après de si durs efforts, demanda encore le Bouddha. - Je suis capable de traverser une rivière en marchant sur l'eau, déclara fièrement l'anachorète. - Ah ! mon pauvre ami ! répliqua le Sage avec commisération. Avez-vous vraiment gaspillé tant de temps pour cela, alors qu'il suffit d'une obole pour être transporté dans le bac du passeur !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   07 décembre 2019
La réincarnation des tulkous n’a rien qui puisse sembler étrange à des gens qui croient à un ego qui transmigre périodiquement. D’après cette croyance, chacun de nous est un tulkou. Le « moi » incarné en notre forme présente a existé dans le passé en d’autres formes. La seul particularité qu’offrent les tulkous, c’est qu’ils sont dits être les réincarnations de personnalités remarquables, qu’ils se souviennent, parfois, de leurs existences passées et qu’il leur est possible, en certains cas, de choisir et de faire connaître leurs futurs parents et l’endroit où ils renaîtront.

Néanmoins, certains lamas voient une différence considérable entre la réincarnation du commun des hommes et celle de ceux qui sont spirituellement éclairés.

Ceux disent-ils, qui n’ont pratiqué aucun entraînement mental, qui vivent comme les animaux, cédant inconsciemment à leurs impulsions, peuvent être assimilés à un homme errant à l’aventure, sans suivre aucune direction définie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
finitysendfinitysend   21 septembre 2012
Parce que , d'après les lamaistes , la bénédiction ne consiste pas à appeller la bienveillance de dieu sur des personnes ou sur des choses , mais à leur infuser une force salutaire émanant du lama .
Commenter  J’apprécie          150

Videos de Alexandra David-Néel (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra David-Néel
5/5 Alexandra David-Néel : Le Tibet tel que je l’ai vu - Entretiens avec Michel Manoll (1954-1955)
Alexandra David-Néel 5/5 : Le Tibet tel que je l’ai vu - Entretiens avec Michel Manoll (1954-1955). Montage radiophonique : Harold Portnoy. Série de neuf entretiens diffusés sur la Radiodiffusion-télévision française (RTF) entre 1954 et 1955. Photographie de droite : Alexandra David-Néel et Aphur Yongden, en 1924, devant le palais du Potala. En 1924, Alexandra David-Néel est la première femme à avoir pu entrer dans la ville tibétaine de Lhassa. Son voyage demeurait mystérieux et inconnu du reste du monde. En 1954, trente ans après cet exploit, l’aventurière raconte ce pays tel qu’elle l’a vécu. Elle se confie à l'écrivain Michel Manoll. L'entretien, il est bon de le préciser, débute quatre ans après l'invasion du Tibet par la Chine, soit en 1950. Alexandra David-Néel considère que ces deux peuples voisins « ont toujours eu des relations mais qui, pour des raisons parfois antagonistes, ne les poussent pas à s'embrasser ». La discussion se poursuit autour de ses impressions et analyses sur les différents aspects de la vie tibétaine, la société, la religion, la place des femmes et la littérature. « Il n'est pas nécessaire de rouler sur l'or pour voyager et vivre heureux sur la bienheureuse terre d'Asie. » Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous le nom d'Alexandra David-Néel, née le 24 octobre 1868 à Saint-Mandé, morte à près de 101 ans le 8 septembre 1969, est une orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra, journaliste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste de nationalités française et belge. Elle fut, en 1924, la première femme d'origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, exploit dont les journaux se firent l'écho un an plus tard et qui contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles et de son érudition.
1/5) 1er et 2ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=KOECb.... 2/5) 3ème et 4ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=uVMbj.... 3/5) 5ème et 6ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=mjsJ_.... 4/5) 7ème et 8ème entretien : https://www.youtube.com/watch?v=ciOgl.... 5/5) 9ème et dernier entretien : https://www.youtube.com/watch?v=XJW-Q.... Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : tibetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
999 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre