AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DT356
Éditeur : E. S. Notre Temps (30/11/-1)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Angela Davis nous parle des Etats-Unis
Elle explique le sort des noirs américains
et la dialectique de l'oppression et de la libération
Mais qui est ce brillant professeur de philosophie à l'Université de Californie ?
Pourquoi, après avoir été sur la liste des 10 personnes les plus recherchées par la police américaine, est-elle en prison menacée de la chaise électrique ?
A ces questions et à d'autres répondent, Angela Davis, ses am... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marti94
  05 mai 2015
« Angela Davis parle » est un petit livre incontournable pour ceux qui s'intéresse aux luttes contre toutes les formes d'oppression : raciale, politique, sociale et sexuelle.
Pour moi, Angela Davis en est le symbole.
J'ai été bercée par les slogans de la célèbre militante pour les droits civiques aux Etats-Unis car mes parents sont allés défiler dans les rues de Paris au début des années 70 pour revendiquer la libération de celle qui incarne le « Power to People ». J'ai souvenir de cette époque, et de cette femme sur les affiches avec sa coupe Afro devenue à la mode.
Cet essai est un travail collectif avec des traductions de Maurice Cling, Pierrette le Corre, Jean-Jacques Recht, Gilberte Salem, Joseph Spagnoli. Il présente des textes de nature différente :
- Une présentation de Jacques Hily, maître de conférences à la faculté de Nancy
- Une biographie politique, par le comité new-yorkais pour la libération d'Angela Davis
- le bilan juridique d'un procès politique de John Abt, défenseur
- La déclaration d'Angela Davis devant le tribunal, palais de justice du comté de Marin (5 janvier 1971)
- Angela Davis répond à 13 questions
- Les conditions de détention en Californie, un article du San Francisco Chronicle (3 mars 1971)
- La lettre ouverte à Eldridge Cleaver, de Charlene Mitchel, secrétaire de la commission de libération des noirs du Parti communiste des Etats-Unis (février 1971)
- Les premiers cours à l'Université de Californie : La dialectique de l'oppression et de la libération.
Ce livre permet donc de mieux connaitre les idées d'Angela Davis, jeune professeure de philosophie, née en Alabama et issue d'une famille d'intellectuels afro-américains, politiquement engagée.
Durant sa jeunesse, Angela Davis est profondément marquée par son expérience du racisme, des humiliations de la ségrégation raciale et du climat de violence qui règne autour d'elle.
Féministe, communiste, militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, proche du parti des Black Panthers, Angela Davis s'investit dans le comité de soutien aux Frères de Soledad, trois prisonniers noirs américains accusés d'avoir assassiné un gardien de prison en représailles au meurtre d'un de leur codétenu.
Accusée en 1970 d'avoir organisé une tentative d'évasion et une prise d'otage qui se soldera par la mort d'un juge californien et de 4 détenus, Angela devient la femme la plus recherchée des États-Unis. Arrêtée, emprisonnée, jugée, condamnée à mort, elle sera libérée faute de preuve et sous la pression des comités de soutien internationaux. Aujourd'hui encore, toujours engagée et militante abolitionniste, l'icône Angela continue le combat.
Lu en mai 2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
alzaiaalzaia   20 avril 2015
Personne ne peut mieux que moi parler de mes convictions et de mes activités politiques. Une justice qui condamne virtuellement au silence la personne même qui a le plus à perdre pourrait sembler contenir les germes de sa propre destruction.
Il est particulièrement décisif, pour nous autres Noirs, de nous dresser contre cette contradiction inhérente au système juridique, car nous avons accumulé une riche expérience historique qui confirme que les plateaux de la Justice américaine sont déséquilibrés.
Pour renforcer les chances que l'on m'accorde un procès équitable - ce qui pour l'instant ne me semble pas être le cas - il est absolument nécessaire que je sois autorisée à me défendre moi-même(...)
Si ce tribunal rejette notre requête et s'il ne m'inclut pas comme codéfenseur dans ce procès, il s'alignera sur les forces du racisme et de la réaction qui menacent de faire basculer ce pays dans les affres du fascisme - et les nombreuses personnes, qui ont graduellement perdu leurs illusions sur le système judiciaire, trouveront là une raison supplémentaire pour renforcer leur opinion et pour penser qu'il n'est plus possible d'être jugé équitablement en Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alzaiaalzaia   20 avril 2015
Ce sont, à ma connaissance, des Américains progressistes qui, les premiers, ont dans leur presse fait un parallèle entre Angela Davis et le capitaine Dreyfus. Angela Davis est pourchassée "pour l'ordre", contre la "vérité et la justice", selon le mot de Léautaud. Elle est pourchassée dans cette Amérique dont l'ordre est celui des racistes qui oppriment les minorités noires, mexicaines, indiennes, portoricaines. Elle est traquée aussi parce qu'en tant que communiste elle combat cet ordre et propose autre chose. Les partisans de l'"ordre" utilisent pour l'abattre le racisme et l'anticommunime viscéral comme l'état-major à utilisé l'antisémitisme et la xénophobie contre le capitaine Dreyfus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alzaiaalzaia   20 avril 2015
Je me trouve ici victime d'une machination politique qui loin de démontrer ma culpabilités, désigne l'Etat de Californie comme agent de répression politique. L'Etat de Californie révèle en effet le rôle qu'il joue en utilisant comme preuve contre moi ma participation aux luttes que mène mon peuple -l le peuple noir - contre le multiples injustices sociales; en utilisant tout particulièrement ma participation au "Comité de défense des frères Soledad". Le peuple américain a été conduit à croire, jusqu'ici, qu'un tel engagement est protégé par la constitution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alzaiaalzaia   20 avril 2015
Parce qu'elle refusait de se taire et qu'elle continuait à dénoncer l'intensification de la répression dans l'Etat de Californie, parce qu'elle organisait les gens contre la menace d'installation du règne de la terreur policière, Reagan essaya une fois de plus de lui enlever son travail. Au mois de juin Angela fut à nouveau exclue par le conseil d'administration de Reagan.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   05 mai 2015
Mais il ne s’agit pas d’un procès ordinaire. Il s’agit d’un procès politique. Aujourd’hui Nixon poursuit l’escalade de la guerre dans le sud Est-Est asiatique et cette escalade a pour corollaire l’escalade de la guerre contre les libertés civiles aux USA. La lutte pour la libération d’Angela, c’est aussi la lutte contre ces deux formes d’escalade.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Angela Davis (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angela Davis
ANGELA DAVIS SPEAKS ABOUT ARETHA FRANKLIN
autres livres classés : militanteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
367 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre