AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782377290154
414 pages
Libertalia (02/11/2017)
4.3/5   5 notes
Résumé :
Blues et féminisme noir explore l'oeuvre de deux blueswomen quelque peu oubliées : Gertrude "Ma" Rainey (1886-1939) et Bessie Smith (1894-1937). La première incarne le blues traditionnel, la seconde, le blues classique. Dévalorisée par les spécialistes du blues et du jazz - qui sont en général des hommes blancs -, l'oeuvre de ces chanteuses porte un message spécifique : elle affirme la place et les revendications d'autonomie des femmes noires américaines. En analysa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
DoubleMarge
  07 novembre 2021
Je ne veux pas qu'un homme mette du sucre dans mon thé. Certains sont si méchants que j'ai peur qu'ils m'empoisonnent. » Ainsi parle « Ma » Rainey dans Boweavil Blues…Gertrude « Ma » Rainey, dite la mère du blues, et Bessie Smith, dite l'impératrice du blues ; deux musiciennes populaires noires dans les États-Unis de la fin de l'esclavagisme, deux auteures-interprètes portant la soif d'égalité et d'indépendance dans l'apartheid américain du début du vingtième siècle.(...)
Si nous n'avons su que récemment que le premier guitar hero était une guitar héroïne (voir l'article consacré à Sister Rosetta Tharpe dans Double Marge) nous apprenons ici que les premiers blues enregistrés le furent par des femmes. Cela transforme radicalement notre manière d'appréhender les textes. (...)
Bessie Smith et Gertrude « Ma » Rainey, toutes deux ouvertement bisexuelles, ont passé beaucoup de temps sur les routes, sillonnant le pays alors que la génération précédant celle de Rainey avait vécu l'esclavage. le thème du déplacement, sous toutes ses formes, revient constamment dans leurs textes. Si Bessie Smith détruit avec humour le mythe de Spider Man et proclame son refus d'être privée de liberté, elle n'en chante pas moins, tout comme Gertrude « Ma » Rainey, le désir et la sexualité. En pleurant leurs amants infidèles et souvent violents, toutes deux proclament l'existence de ces derniers, bien loin des images d'épouses et de mères qui étaient alors le dogme, aussi bien chez les Blancs que dans la petite bourgeoisie noire.
« le blues des femmes suggère une rébellion féministe émergente dans la mesure où il nomme sans ambiguïté le problème de la violence masculine. Il sort cette dernière de l'ombre de la vie conjugale, où la société la gardait cachée. » Dans Cell Bound Blues, dont elle a écrit les paroles, « Ma » Rainey va encore plus loin dans la transgression avec des sujets que la société ne souhaitait guère voir portés par une femme.
« Hey, hey, gardien, dis-moi ce que j'ai fait (…)
Je suis entrée dans ma chambre l'autre nuit
Mon homme m'a suivie et a commencé à me taper
J'ai pris mon arme dans la main droite
« Arrête, je veux pas tuer mon mec. »
Quand j'ai fait ça, il m'a frappée à la tête
Au premier coup de feu, il est tombé mort par terre. »
L'auteure nous emmène des tout premiers enregistrements de blues à Billie Holliday, dont elle nous rappelle qu'elle n'était pas que l'extraordinaire chanteuse à la voix déchirante et au destin tragique que l'on sait, mais qu'elle avait aussi une conscience de classe et pouvait porter une parole engagée – on se souvient des corps de Noirs lynchés qui pendent des arbres du Sud dans Strange Fruits, son « “cri de révolte” contre le racisme », selon ses propres termes. Sa participation, en 1944, à un concert de soutien aux Associated Communist Clubs of Harlem n'était pas anodine. (...)
Ainsi que le dit fort bien Angela Davis dans ce livre hautement recommandable : « Dans la musique, dans son phrasé, dans son tempo, dans le timbre de sa voix, les racines sociales de la douleur et du désespoir que vivent les femmes éclatent au grand jour ».
Kits Hilaire pour Double Marge (extrait)
Lien : https://revuelitteraire.fr/b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   05 mai 2020
Mon livre ne va pas faire plaisir à tout le monde , il va jeter un pavé dans la mare parce qu'il va nous rappeler à nous les Noirs Américains que nos premiers leaders étaient des femmes et qu'elles n'étaient pas forcément hétérosexuelles .
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Angela Davis (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angela Davis
Nicolas Pitz sera présent en visio afin d'échanger sur "Traquée - La cavale d'Angela Davis" !
Les personnes connectées et présentes à la librairie pourront, après l'achat de la BD à La tête à Toto, obtenir une dédicace qui sera envoyée ultérieurement par Nicolas à la librairie !
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
906 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre