AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Frédéric Grellier (Traducteur)
EAN : 9782702496589
413 pages
Éditeur : Le Masque (01/04/1999)
3.83/5   12 notes
Résumé :
En l'an 70 après Jésus-Christ, depuis la mort de Néron, Rome est en plein chaos : plus que jamais, la lutte pour le pouvoir fait rage.
Mais tandis que certains rivalisent, d'autres profitent de la confusion générale pour vider les caisses de l’État. Et lorsqu'un sénateur engage le détective privé Didius Falco pour démasquer les responsables, ce dernier accepte plus par goût du risque que par civisme. D'ailleurs sa mission ne manquera pas de dangers, car il se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
H-mb
  03 février 2021
Une très agréable surprise avec ce roman qui languissait sur mes étagères depuis 9 ans !
Au programme, un meurtre, qui révèle un imbroglio politique touchant jusqu'aux plus hauts personnages.
A la barre Falco, un "détective" qui gère tant bien que mal sa famille envahissante mais qui est prêt à tout pour trouver le coupable, jusqu'à peiner comme esclave dans les mines de Grande Bretagne. Républicain de coeur, il va pourtant servir l'empereur et n'en est pas à une contradiction près.
Davis nous fait respirer l'air de la Rome de Vespasien que Falco arpente en connaisseur depuis les bas quartiers qu'il vaut mieux éviter à la nuit tombée jusqu'au forum et au palais impérial où le mauvais goût de Néron est toujours présent.
C'est extrêmement vivant et prenant. Je tiens le deuxième tome prêt.
Commenter  J’apprécie          80
Mondaye
  01 octobre 2016
ce petit livre m'a été littéralement fourré dans les mains par le gendre de mon hôte au canada.
Je ne savais pas exactement à quoi m'attendre, sinon à un roman policier doublé d'un fond de rome antique.
Et la surprise a été assez agréable. le livre se lit vite, voir très vite, d'une part car le pas est assez rapide, d'autre part car il est assez addictif.
La plume de l'auteur est vive et amusante, et le contexte historique assez solide et coloré. On a le droit à différent milieux sociaux, des bas-quartier à la salle d'audience de l'empereur, en passant par les mines - et l'esclavage - d'une Angleterre maussade.
Un bon mystère saupoudré d'un zeste de romance pas trop envahissante, un tableau antique chatoyant bref rien à redire: j'ai passé un excellent moment et des surprises comme celle-là je prends volontiers.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
MondayeMondaye   30 septembre 2016
When the girl came rushing up the steps, I decided she was wearing far to many clothes.
It was late summer. Rome frizzled like a pancake on a griddleplate. People unlaced their shoes but had to keep them on; not even an elephant could cross the street unshoed. People flopped on stooles in shadowed doorways, bare knees apar, naked to the waist - and in the back street of the Aventine Sectorwhere I lived, that was just the women.
I was standing in the Forum. She was running. She looked overdressed and dangerously hote, but sunstroke or suffocation hadn't yet finished her off. She was shinning and sticky as a glazed pastry, and when she hurtled up the steps of the temple of Saturn straight towards me, I made no attemps to move aside. She missed me, just. Some men are born lucky, others are called Didius Falco
Close at hand, I still though she would be better of without so many tunics. Though don't misunderstand me. I like my women with a few wisp of drapery: then I can hope for a chance to remove the wisp. If they start out with nothing I tend to be depressed because either thay have just been striped off for someone else or, in my line of work, they are usually dead. this one was vibrantly alive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MondayeMondaye   01 octobre 2016
"Marcus Didius Falco, you are not seducing me", smiled Helena Justina as she solved my moral dilema with the sweatness I had so long failed to recognized in her. "I am trying as hard as I can to seduce you". I had always know that she was a forthright girl.
I have no intention to describing what happened next. It is private between me, the senator's daughter and the gardener's horse.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2014
La journée d’un esclave n’offre pas le temps de se perdre dans les souvenirs. Nous n’avions ni espoir, ni mémoire du passé. Nous nous levions à l’aube – enfin, il faisait encore nuit. Nous grimacions tristement devant nos bols de bouillie remplis par une femme sale qui ne semblait jamais dormir. Nous traversions en silence le site où tous les volets étaient clos.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2014
Mon imagination s’était vidée de ses rêves comme un abcès crevé par la dureté de cette nouvelle vie. Si j’avais entendu un poème, j’aurais esquissé un sourire moqueur, comme pour le charabia incompréhensible d’une langue étrangère.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2014
J’estime que tout homme libre doit avoir son mot à dire sur le gouvernement de la cité où il réside. Il est anormal que le Sénat confie tous les pouvoirs, à vie, à un seul homme. Même s’il n’est pas fou, corrompu ou immoral, il a toutes les chances de le devenir.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Lindsey Davis (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lindsey Davis
Lindsey Davis répond aux questions de Barbara Peters. 1/6
Non sous-titré.
autres livres classés : policier historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2211 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre