AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782268035994
221 pages
Éditeur : Les Editions du Rocher (24/01/2001)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans une ville de la banlieue new-yorkaise se déroule la traditionnelle fête des pompiers. Toute la famille Procter participe à cet événement mémorable. Le père, Charles, gagne un petit ours en peluche au stand de tir. Alors qu'il grimpe avec sa femme dans une nacelle de la grande roue, le patron du tir veut lui échanger sa peluche. Il refuse et découvre un papier dans l'enveloppe de l'ourson. La roue démarre. Peu après, la nacelle des Procter s'écrase au sol. La mè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
iris29
  18 novembre 2020
Paru en 1971, ce petit roman de 214 pages, pourrait aussi bien se dérouler deux décennies avant.
Et si l'on fait l'effort de passer les premières pages ( un peu confuses) , et si l'on fait l'effort de retenir tous les prénoms de cette famille et ceux de leurs voisins ou amis, alors on se laissera prendre au charme. Beaucoup d'humour dans les échanges verbaux des quatre soeurs, et beaucoup de mystère, de "nébulosité" dans l'état du père de famille, hospitalisé dans une maison de repos, après le terrible accident qui a coûté la vie à son épouse dans une fête foraine. Depuis, le pauvre homme bataille, essayant de rassembler ses souvenirs, qui sitôt surgis , s'évaporent pendant que le personnel maltraite "gentiment" les pensionnaires.
Et pendant ce temps- là, Blair, la fille aînée bataille aussi, car elle est chargée de faire tourner la maison, de veiller sur ses trois soeurs, aidée par des voisines bienveillantes. Mais dans cette famille bourgeoise, on ne s'appesantit pas sur ses malheurs, on avance, les filles se disputent, des garçons rôdent autour des aînées , et tout ce petit monde bouillonne d'énergie, rentre dans la maison, comme dans un moulin ( les "méchants" aussi.)
Le danger est tout autour, et tout l'intérêt du roman, réside dans cette dichotomie, cette vie que les filles s'attachent à mener, faite de plaisirs simples, de rigolades, et la menace qui pèse sur le père qui a vu et compris quelque chose, sur Blair qui comprend que ce qui est arrivé à ses parents n'étaient pas un accident. L'amnésie, l'état d'extrême confusion du père est très bien rendu, très bien écrit.
D'ailleurs , c'est ce qui fait le sel de ce roman, la grande qualité d'écriture, le ton...
Jeunesse , vulnérabilité, innocence, contre organisation d' extrême droite.
C'est charmant, peut- être irréaliste ...mais Mildred Davis avec l'humour, sait faire passer la pilule.
Une curiosité.policière qui ne ressemble à aucune autre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
Isamax56
  12 février 2015
Une jeune fille de 20 ans devient le chef de famille de ses 4 soeurs, quand ses parents sont victimes d'un accident de grande roue.
Mais était ce un accident ? Elle n'enquête pas vraiment, ne se pose pas vraiment de questions, ce sont plutôt les autres qui le font pour elle, et la rendent dangereuse.
Ce qui est très intéressant, et très crédible, c'est l'atmosphère dans cette famille d'enfants livrés plus ou moins à eux même. Ils mangent mal, très peu de règles, un chagrin atténué, s'habillent n'importe comment, mais trouvent çà normal, alors que les voisins essaient de les aider, ont pitié (ce qui agacent les fillettes) et cet ensemble sonne tellement vrai, qu'on est très vite enveloppé par cette atmosphère qui rôde et qu'on en a froid dans le dos.
Une très belle découverte.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
iris29iris29   18 novembre 2020
J'ai envie de me suicider. (...)
- Vas-y si ça peut te faire plaisir, lui dit Fraser.
- Je ne sais pas si ça me fera plaisir.
- Tu ne le sauras jamais si tu n'essaies pas.
Commenter  J’apprécie          171
iris29iris29   18 novembre 2020
Des voix... Des voix douces, des voix stridentes, des voix cultivées, des voix vulgaires, des voix mielleuses, des voix enfantines et gazouillantes, des voix cassées par l' âge. Des voix issues de sordides ruelles grouillantes, des voix modulées par la coûteuse fréquentation des meilleures écoles, des meilleurs cliubs, des meilleurs quartiers ; des voix tonnantes comme le rugissement des vagues sur la plage; des voix qui venaient puis s'en allaient, comme l'écho lointain d'une enfance heureuse. Des voix qui parlaient sans discontinuer lui confiant des secrets qu'il ne voulait pas entendre, lui communiquant des craintes auxquelles il ne pouvait échapper, le mettant en garde contre des catastrophes qu'il était impuissant à éviter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   18 novembre 2020
Un rire lointain. Un murmure de roues caoutchoutées sur un sol carrelé. Un tintement de verrerie. Un brouhaha de voix chuchotantes. " ...moteurs standard avec de légères modifications..." Une femme qui lisait, " " ...mousson d'enfants". Le goût de la pluie sur sa langue et une liste, des noms, des instructions, un lieu, une date, une heure...les enfants. Une voix sur scène récitant :" Ils étaient tous mes fils."
Et puis le silence. Le calme. La paix du néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
iris29iris29   18 novembre 2020
Tout ce qui vaut d' être fait vaut d' être bien fait, dit sentencieusement Blair.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Mildred Davis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mildred Davis
Chronique consacrée aux grands noms de la littérature policière, et animée, depuis octobre 2018, par Patrick Vast, dans le cadre de l'émission La Vie des Livres (Radio Plus - Douvrin). Pour la 27ème chronique, le 20 février 2019, Patrick présente l'auteure américaine Mildred Davis. Patrick Vast est aussi auteur, notamment de polars. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://patricksvast.hautetfort.com/ Il a également une activité d'éditeur. À voir ici : https://lechatmoireeditions.wordpress.com/ La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
+ Lire la suite
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2006 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre