AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de boudicca


boudicca
  21 juin 2016
Après un premier album dédié à la lutte contre les violences faites aux femmes, vingt-quatre nouveaux auteurs ont répondu à l'appel de Marie Moinard et d'Amnesty International pour réaliser ce deuxième volume consacré au respect des droits des femmes. La chose est en effet loin d'être acquise partout, y compris chez nous. Marie Moinard et Damien Vanders nous le prouvent avec « Clara », récit mettant en lumière les nombreux obstacles qui subsistent concernant l'accès à l'IVG. Difficultés à trouver un établissement médical pratiquant l'opération, déresponsabilisation des hommes sur la question de la contraception… : il y a encore du chemin à faire pour atteindre l'égalité ! Les problèmes ne sont évidemment pas les mêmes dans d'autres régions du monde où la condition des femmes est beaucoup plus critique et tend même à régresser (banalisation du port du voile, séparation de l'homme et de la femme dans l'espace public…). Les témoignages se succèdent tout au long de l'album et tous sont accablants : une page nous rappelle par exemple que, dans certaines parties du monde, les mauvais traitements infligés aux petites filles ont causé une pénurie de femme qui commence à devenir inquiétante ; une autre planche nous met face aux tortures physiques infligées aux femmes à toutes les époques, partout dans le monde (le port du corset du XVIe au XXe et le culte de la minceur en Occident, l'apposition de bandage visant à empêcher la croissance des pieds des petites chinoises, l'excision des africaines…)

La question des violences physiques avait déjà été traitée dans le premier album, mais le sujet est tellement vaste et tellement complexe que certains auteurs ont décidé d'y revenir ici. Dans certaines parties du monde, cette violence peut s'exercer à l'échelle de toute une communauté, comme c'est le cas dans le récit de Jacques Ferrandez consacré au lynchage des femmes d'Hassi Messaoud ayant eu lieu en 2001. Parce que femmes et parce que vivant seules, les habitantes de plusieurs quartiers se sont fait mutilées, violées et battues par des fanatiques qui, évidemment, ne furent pas condamnés. Bien que moins visible, cette violence persiste chez nous aussi, généralement dans l'intimité d'un couple. Parfois le bourreau finit par payer, comme dans le récit de Laeticia Coryn et Gilles Rochier mettant en scène une jeune femme condamnée pour avoir tué son conjoint violent. Parfois c'est malheureusement la victime qui finit par succomber : c'est le cas dans la bande dessinée de Kkrist Mirror consacrée à un sordide fait divers ayant eu lieu dans un village du sud du Maine-et-Loire. Les planches consistent en une succession de témoignages des gens du village invités à commenter l'affaire : « le maire… un homme bien ; la femme… une vraie salope ! » ; « à la place du maire j'laurai zigouillée tout'suite ! » « elle était volage… le maire il devrait être décoré pour ce qu'il a fait »… C'est à pleurer, et ça se passe chez nous, en ce moment.

Le thème du viol est évidemment celui qui revient le plus fréquemment tout au long de cet album. Il concerne parfois des lesbiennes qu'il s'agit de faire « rentrer dans le droit chemin » : le viol se dit alors « thérapeutique ». Il peut aussi viser des jeunes femmes trop belles pour leur propre bien comme dans « La grise vie de Noémie », un récit révoltant et bouleversant signé Florence Cestac. le viol peut aussi s'exercer dans l'intimité d'une famille et prendre la forme d'un inceste (« Touche pas à mon corps » d'Agnès Bihl) ou d'un viol conjugal (extrait du roman graphique « Olympe de Gouges » de Catel et Boquet). Autre thème récurant de l'album : les violences psychologiques, autrement dit tout acte, parole ou comportement entraînant chez l'autre une altération de la santé physique et mentale. Un type de violence qui tombe depuis 2010 sous le coup de la loi mais qui, comme en témoignent les histoires relatées ici, est loin d'avoir été éradiqué. Une série de planches signées par Claire Bouilhac et la psychiatre Muriel Salmona se révèlent particulièrement instructives sur le sujet puisqu'elles mettent en scène les premières étapes d'une prise en charge spécialisée destinée aux femmes victimes de violences conjugales. L'occasion d'obtenir des informations médicales précises sur la façon dont notre corps et notre cerveau réagissent face à cette violence quotidienne et aux mécanismes de défense qu'ils mettent en place pour nous protéger d'un trop gros stress ou choc.

Ce deuxième tome de « En chemin elle rencontre... » se révèle aussi instructif et aussi bien construit que le précédent. Les histoires et témoignages recensés ici permettent de brasser quantités de thèmes et de se faire une meilleure idée de la condition des femmes dans le monde. A noter qu'un troisième tome consacré cette fois à la lutte pour l'égalité femme/homme a depuis vu le jour, toujours sous la direction de Marie Moinard et en collaboration avec Amnesty International.
Commenter  J’apprécie          180



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus