AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754825932
Éditeur : Futuropolis (01/11/2018)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 20 notes)
Résumé :
De 1999 à 2012, Étienne Davodeau a réalisé des récits aux paginations variées, allant d’une à quatorze pages, en couleur ou en noir et blanc. Reportages ou fictions, ces histoires ont été publiées dans des magazines comme Télérama ou Spirou, des journaux comme Libération, ou encore des ouvrages collectifs comme Comix 2000 (L’Association) ou Japon (Casterman).
Publiés dans l’ordre chronologique de parution, les récits seront précédés d’un texte, sous forme de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  24 décembre 2018
Une soirée arrosée, une rencontre explosive, une fête politique, un génie de la glace, des soldats repentants, un vent violent, un pont si fragile, une pelouse trop bien entretenue et bien d'autres récits encore...
Étienne Davodeau, auteur de nombreux albums, aussi bien des fictions que des documentaires, a également écrit d'autres histoires, souvent plus courtes, publiées dans diverses revues (collectif, journal, demande spéciale de la presse...). Perdues de vue ou oubliées pour un temps, il décide, avec son éditeur, Claude Gendrot, de les réunir dans cet album intitulé "L'avancée des travaux". de plus, il explique, via un entretien avec ce dernier, comment le scénario est né, la démarche créative, les contraintes d'un récit court ou encore quelques secrets de fabrication. Seize récits qui mettent en avant l'Humain. Seize récits publiés entre 1999 et 2013, variés, inégaux certes mais profondément humains. Qu'il soit touchant, social, politique, émouvant ou étonnant, le récit court n'en demeure pas moins un exercice délicat que l'auteur réussit haut la main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612
jamiK
  09 juillet 2019
Les oeuvres d'Etienne Davodeau que j'ai lu jusqu'à présent étaient toutes des bandes dessinées sous forme de longs reportages ou témoignages, édifiants, orientés politiquement, avec un souci de vérité. Cette bande dessinée regroupe de courts récits, de fiction ou de reportage. On retrouve toujours son intérêt pour la cause sociale, son engagement, mais l'ensemble reste souvent plus anecdotique. J'ai trouvé les histoires assez inégales, c'est bien réussi, avec de bonne idées mais je n'ai pas retrouvé l'engouement que m'avait procuré “Un homme est mort”. Davodeau reste, même dans ces courtes histoires un auteur qui vaut de s'y plonger.
Commenter  J’apprécie          170
beklf
  12 mai 2019
Davodeau version histoires courtes cela donne un concentré de ce qui constitue la patte Davodeau : non-fiction, regard lucide mais toujours humain sur nos contemporains, sujets toujours très documentés, engagement autour de valeurs... Chaque histoire a son originalité et constitue un petit plaisir de lecture. Ce qui fait la véritable valeur ajoutée de cet album, c'est le dialogue entre Etienne Davodeau et l'éditeur Claude Gendrot qui précède systématiquement les histoires. Au delà de l'évocation du contexte de création de chacune d'entre elles, ces échanges permettent de revenir sur le parcours, les inspirations, les motivations, le rapport à la création en BD d'Etienne Davodeau. Formidablement intéressant !
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  08 mai 2019
Je ne connaissais Davodeau plutôt au travers de ses livres de plusieurs centaines de pages, avec des histoires de non fiction. Et j'ai toujours bien apprécié.
Donc quand je vois dans les nouveautés de la médiathèque, ce nouveau volume, je me laisse très vite tenter.... et surprise, ce n'est pas une seule histoire. Si cela m'a peut être un peu perturbée au début, je me suis vite plongée dans ces récits courts parfois très courts (parfois un peu moins) documentaires ou fictions, monochrome ou en couleurs.... et en plus précédés par un petit commentaire sous forme de discutions avec son éditeur.
Evidemment j'ai adoré. J'ai juste, très rapidement lu les commentaires après l'histoire dessinée qu'ils commentaient : au début parce que je n'avais pas envie de lire de texte... ensuite pour ne pas me gâcher la découverte de l'histoire dont il était question.
Certaines histoires sont assez percutantes, très souvent engagées, en quelques coups de crayon Davodeau sait mettre en évidence les absurdités de notre monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cecholico
  26 mai 2019
Chouette, un bouquin de Davodeau que je ne connais pas!
J'adore cet auteur humain et engagé.
Dans ces histoires courtes très variées on se régale.
Un conseil, lisez d'abord chaque histoire puis chaque échange avec l'ami éditeur: en plus d'évoquer le contexte de l'écriture, Davodeau commente ce qui fait son style, c'est passionnant et instructif.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
ActuaBD   31 décembre 2018
Un album qui plaira sans doute davantage aux connaisseurs de Davodeau, qui y trouveront une compilation d’œuvres caractéristiques de l’auteur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   16 octobre 2018
À défaut d'une vraie nouveauté, L’avancée des travaux est un excellent recueil retraçant une vision artistique très claire malgré la variété des sujets abordés.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
marina53marina53   24 décembre 2018
"Il y a aujourd'hui deux surpuissances dans le monde : les États-Unis et l'opinion publique mondiale."
[phrase tirée du NY Times]
Commenter  J’apprécie          170
Lire un extrait
Videos de Etienne Davodeau (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Etienne Davodeau
Cinquante ans, fin d'une époque ou nouvelle vie ? Dix ans après Lulu Femme Nue, Etienne Davodeau revient à la fiction, avec ses complices Joub et Christophe Hermenier. Ils signent le roman graphique de cette fin d'année.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Douce France

L'histoire commence à Lyon, devant le 89 montée de l'Observance, "c'est donc ici, devant chez lui qu'il s'est fait tuer (...) le 3 juillet 1975, à 2h42 du matin. (...) " dit l'un des personnages faisant référence au juge...............?............ surnommé "le Sheriff".

François Michel
François Fayard
François Renaud
François Courrières

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Cher pays de notre enfance: Enquête sur les années de plomb de la Ve République de Etienne DavodeauCréer un quiz sur ce livre