AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Editions ActuSF (01/04/2014)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Anthologie officielle du festival Zone Franche.

Lancelot est le plus grand des chevaliers de la Table ronde mais aussi celui dont le destin est le plus tragique lorsqu’il trahit Arthur, son roi, en tombant amoureux de Guenièvre.
Loyal, pur et traître, il ne cesse de nous interroger depuis des siècles, se réinventant à chaque époque.
Neuf auteurs confirmés de l’imaginaire se sont emparés de sa figure pour lui inventer de nouvelles aventu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  29 avril 2014
Lancelot du Lac est un de ces personnages de légende dont on connaît tous aujourd'hui et le nom et l'histoire. Fils du roi Ban élevé par la Dame du lac et appelé à devenir le meilleur chevalier de la Table ronde, proche compagnon d'Arthur qui échouera à s'emparer du Graal et s'éprendra de la reine, participant ainsi à la chute de Camelot, Lancelot est un personnage atypique, bourré de contradictions, sur lequel la littérature ne se lasse pas depuis des siècles de s'interroger. C'est à l'occasion du festival Zone Franche qui se déroule à Bagneux depuis maintenant cinq ans que les éditions ActuSF ont décidé de rendre hommage à ce personnage phare de la légende arthurienne par le biais d'une anthologie réunissant les textes d'auteurs français réputés dans le domaine des littératures de l'imaginaire, qu'il s'agisse de Fabien Clavel, Anne Fakhouri, Lionel Davoust ou encore Jeanne A. Debats. Des valeurs sûres, donc, qui nous font sans surprise don de nouvelles toutes plutôt sympathiques et qui feront passer aux lecteurs amateurs des littératures de l'imaginaire (et aux fans de la légende arthurienne en particulier) un bon moment de lecture.
Avant de m'attarder plus en détail sur quelques unes des nouvelles présentes au sommaire, je me permettais cela dit de soulever un léger bémol, notamment en ce qui concerne le contexte choisi par les différents auteurs qui, pour la plupart, situent l'action dans un royaume sur le déclin, pourrissant, voire déjà au-delà de toute salvation. Un choix compréhensible, même s'il aurait, à mon humble avis, pu être intéressant d'également découvrir le personnage à l'apogée de sa gloire, et non pas seulement au plus bas, rejeté et haï de tous. de même, j'ai souvent eu l'impression de toujours avoir plus ou moins à faire au même Lancelot : droit, voire parfois un peu trop rigide, preux, pieux, désespéré d'avoir échoué et trahi... Même si ce portrait est bien évidemment le reflet des nombreux écrits consacrés à la légende des chevaliers de la Table ronde de part les siècles, il aurait cela dit une fois encore été intéressant que certains des auteurs se détachent un peu plus du mythe d'origine pour donner vie à un Lancelot plus original, plus surprenant (je pense à titre d'exemple au Lancelot de « La saga du roi Arthur » de Bernard Cornwell qui dépeint le chevalier comme un véritable lâche, habile à tromper son monde et bien éloigné de la légende).
Parmi les nouvelles les plus réussies, quatre se distinguent particulièrement à mon goût : les deux premières mettent en scène Lancelot aux prises avec la légende et l'inéluctabilité de son destin, les deux suivantes prennent place dans un cadre plus contemporain et sont écrites dans un style beaucoup plus incisif et sur un ton volontiers humoristique. Avec « Le meilleur d'entre eux », Lionel Davoust amorce avec succès une véritable réflexion sur l'importance du personnage de Lancelot dans la légende. Légende dont il questionnait déjà l'essence même dans une autre nouvelle, « L'île close », dans laquelle les personnages du mythe ne cessaient de reproduire encore et encore les mêmes actes, sans pouvoir échapper au rôle que leur avait attribuée l'histoire. La nouvelle nous offre également un bel aperçu de l'amour unissant Lancelot et Guenièvre, tout en réussissant à ne pas laisser Arthur de côté. Pari tout aussi réussi pour Armand Cabasson et sa nouvelle « Le voeu d'oubli » dans laquelle on découvre un Lancelot amnésique car ayant fait le choix d'effacer sa mémoire afin de ne pas commettre l'irréparable et trahir son roi. L'auteur insiste là encore sur l'impossibilité pour le chevalier, et au-delà de tous les autres figures de la légende, d'échapper à son destin.
Les deux textes qui clôturent l'anthologie baignent dans une ambiance radicalement différente du reste de l'ouvrage et figurent à mon sens parmi les plus abouties. C'est notamment le cas du « Lance » de Jeanne A. Debats qui reprend ici le héros de son précédent roman « Métaphysique du vampire ». On retrouve donc Navarre, vampire au service du Vatican dans les années 1930, à qui on confie cette fois la mission d'aller tirer Lancelot de son sommeil éternel sur l'île d'Avalon afin de lui faire affronter une menace redoutable réveillée par un certain Hitler. Un texte bourré d'humour qui déconstruit le mythe du chevalier parfait et met en scène un protagoniste particulièrement attachant (je vous conseille d'ailleurs les autres nouvelles de l'auteur consacrée à Navarre et parue dans diverses autres anthologies, le personnage vaut le détours...). Toute aussi déjantée, la nouvelle de Karim Berrouka (« Pourquoi dans les grands bois, aimé-je à m'égarer ? ») met cette fois en cette une équipe de quatre policiers à qui l'on confie une enquête pour meurtre et qui vont finalement se retrouver en pleine forêt à assister à la lutte sans merci que se livrent depuis des siècles les chevaliers Lancelot et Gauvain.
Une anthologie divertissante rendant un bel hommage à ce personnage ambiguë de la légende arthurienne par le biais de certains des auteurs les plus en vogue au sein des littératures de l'imaginaire. A ceux qui seraient passionnés par le sujet je conseillerais également les excellents « De Brocéliande en Avalon » et d'« Avalon à Camelot », deux autres anthologies dirigées par Lucie Chenu a qui on doit d'ailleurs la postface de ce sympathique « Lancelot ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
BlackWolf
  05 mai 2014
En résumé : J'ai passé un bon moment de lecture avec cette anthologie qui nous propose neuf textes différents sur Lancelot, un personnage haut combien complexe et compliqué. Qu'il se retrouve dans un univers d'époque où un univers contemporain, dans l'ensemble ces neufs nouvelles se sont révélées vraiment intéressantes et efficaces même si elles ne m'ont pas toutes accrochées de la même façon. Entre humour, fantasy, onirisme ou magie chaque texte apporte sa propre pierre à la légende ainsi qu'au personnage et mérite d'être découvert pour peu qu'on s'intéresse à Lancelot. Je suis content d'avoir pu découvrir cette anthologie qui m'a aussi permis de découvrir des auteurs dont je n'avais encore lu aucun texte.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          270
Bookworm84
  05 juin 2014
La légende arthurienne me passionne. C'est donc les yeux fermés que je me suis jetée sur cette nouvelle anthologie portant sur le thème, parue cette année aux éditions ActuSF à l'occasion du festival Zone Franche. Cette fois, et comme le titre l'indique, l'anthologie se concentre sur un personnage particulier : Lancelot.
Lancelot, l'ambivalent : meilleur chevalier de la Table Ronde, beau comme un astre mais qui trahit son roi, pour l'amour d'une femme inacessible. Un paradoxe, un amour interdit, un déchirement entre la fidélité due à son seigneur et ses sentiments. Une chute, une tragédie qui ne pouvait qu'inspirer. La série télévisée Kaamelott avait d'ailleurs bien rendu, à mes yeux, cette dualité propre au personnage : parfait d'un côté mais qui, aveuglé par sa passion, fini par commettre l'irréparable, contribuant ainsi à la chute de Camelot.
Mais voyons ce que les auteurs au sommaire de cette anthologie pensent de Lancelot du Lac ! :)
Le Donjon noir de Nathalie Dau : on démarre l'ouvrage avec un texte féerique, dans tous les sens du terme. Nathalie Dau, au fil de sa plume toujours aussi envoûtante, exploite l'ascendance féerique de Lancelot, élevé par la Dame du Lac. Elle puise notamment en cette éducation particulière un motif tissé tant de magie que de drame, car c'est là que se trouvera l'origine des tourments du chevalier. Je n'en dis pas plus pour ne pas trop en dévoiler, mais ce premier texte m'a littéralement enchantée et j'ai été ravie de voir la facette féerique de certains éléments de la légende arthurienne retranscrite de façon si émouvante, si belle.
Lancelot-Dragon de Fabien Clavel : Lancelot part en quête du Graal et se retrouve perdu, confronté à d'étranges visites et visions. Un texte hypnotique, qui rend à merveille la situation de Lancelot qui tourne en rond au milieu de divers sortilèges. Un texte qui interroge, aussi, comment le meilleur des chevaliers a bien pu chuter si bas. S'il ne m'a pas marquée véritablement, je me suis laissée prendre par l'atmosphère de ce récit, comme Lancelot est pris au piège de son échec.
Le meilleur d'entre eux de Lionel Davoust : Lancelot s'en retourne dans un royaume en pleine déliquescence, rapporter à Arthur le résultat de sa quête. Une nouvelle très forte, qui prend aux tripes autant qu'elle fait réfléchir. le sacrifice prend ici tout son sens, dans ce qu'il a de plus noble comme de plus déchirant. L'une de mes favorites du recueil !
Le voeu d'oubli d'Armand Cabasson : un mystérieux guerrier, redoutablement doué, prête son épée à divers meneurs d'homme… où l'on découvre un Lancelot amnésique, guerroyant à l'étranger. Las ! le mythe, toujours, le rattrape. Comme toujours, Armand Cabasson sait nous emmener dans une Europe et un Moyen-Orient médiéval avec brio, tout comme il retrace le fracas des armes mieux que ne le ferait un cinéaste. S'ajoute la réflexion sur la légende, plus forte que le destin individuel, ce qui donne un texte plaisant à lire et un Lancelot qui tente désespérément de fuit sa chute, ce qui n'est pas sans rappeler un certain Oedipe…
Je crois que chevalerie y sera d'Anne Fakhouri : partis à la recherche de Lancelot, disparu, quatre chevaliers – Gauvain, Lionel, Bohort et Hector – vont durant un étrange voyage découvrir différentes images du chevalier… Un conte surprenant, envoûtant, où l'auteur se saisit de l'image archétypale liée au personnage de Lancelot pour nous offrir un joli jeu de miroirs avec ces Lancelots projetés par les perceptions qu'en a son entourage. Un texte qui m'a bien plu par son côté "conte" et par cette approche multiple.
[Lire la suite de la critique sur le blog]
Lien : http://lullastories.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
dorisfac
  02 juin 2014
Lancelot est un mythe bien ancré dans les légendes d'Europe. Pourtant, je ne me suis jamais penchée sur les légendes arthuriennes. Je n'en connais que les grandes lignes et le dessin animé « Merlin l'enchanteur ». C'est dire si ma connaissance du sujet est au top…
Cette anthologie m'a permise de côtoyer ce personnage légendaire à travers différents lieux et époques. Les auteurs ont réussi le pari de conter Lancelot de neuf façons différentes tout en gardant le personnage tel qu'il est présenté à travers les légendes arthuriennes que nous connaissons. Car Lancelot a beau être ici transposé sur différents tableaux, il reste (presque) toujours physiquement ce beau blond musclé, charismatique et au langage relevé d'un autre temps. C'est peut-être cette façon commune à toutes les nouvelles de lui faire prendre la parole qui m'a le plus marquée. Finalement, personne n'a pensé à le faire parler comme vous et moi. Mais peut-être est-ce cela aussi, le mythe de Lancelot ?
Parmi ces 9 nouvelles, toutes d'un excellent niveau, ce sont les trois dernières qui m'ont le plus accroché. La plupart des textes relatent tantôt la trahison de Lancelot envers son Roi, tantôt son interminable quête (que ça soit du Graal, du pardon ou de l'oubli). Bien que différents, ces récits se ressemblent là où les trois derniers traitent le sujet d'une façon toute autre.
Franck Ferric est parvenu à narrer deux histoires en une avec « Les gens des pierres ». Lorsque Lancelot rencontre Lady of Shalott, ça donne un texte tout en poésie.
Jeanne-A Debats a utilisé son personnage vampirique Raphaël, chargé d'une étrange mission qu'il ne peut accomplir qu'avec l'aide de Lancelot. J'ai vraiment beaucoup aimé cette nouvelle, et le personnage Raphaël, que je compte bien croiser à nouveau dans un futur plus ou moins proche.
Quant à Karim Berrouka, que dire ? Là, c'est surtout sa plume qui m'a conquise. Il est parvenu à mélanger un langage oublié, de vielles légendes, une affaire de meurtre et …. des écureuils, tout cela à notre époque. Encore un auteur que je ne connaissais pas mais que je suivrai volontiers.
En bref, que des auteurs que je n'avais jamais lu, mais qu'il me tarde de rencontrer à nouveau. de très belles découvertes.
Lien : http://lamagiedesmots.be/lan..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeilaRogon
  14 juillet 2014
Je viens de passer un agréable moment grâce à "Lancelot".
Deux nouvelles en particulier m'on plu, celle de Lionel Davoust.
Cette nouvelle nous raconte l'histoire de la chute, l'échec de Lancelot et des relations qu'il entretenait avec Arthur.
Je dois avouer que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce texte. Dès les premières lignes, on plonge dans l'univers historique avec des descriptions très détaillées qui donnent énormément de profondeur à l'histoire.
Les personnages sont très bien croqués. Les dialogues entre les différents « acteurs » de cette aventure nous permettent de nous encrer un peu plus dans le fil de l'action.
Une très belle découverte pour moi, très bien écrit. Merci à Lionel Davoust.
La seconde nouvelle est celle de Thomas Geha.
Elle s'intitule "La tête qui crachait des dragons".
Je doit avouer que j'ai passé un agréable moment et vu une autre facette de Lancelot. Cette nouvelle m'a mené sur la route de Lohengrin, héros de l'histoire auquel on arrive à s'attacher. Arthur et les chevaliers de la table ronde ne sont plus rien surtout depuis que les dragons ont pris le pouvoirs et détruisent tout sur leur passage.
Lancelot reste le seul espoir de Lohengrin malgré sa trahison.
Une belle découverte ! L'écriture est fluide et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce texte. Merci à Thomas Geha :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   28 avril 2014
Le Graal, c'est la quête elle-même, mon roi. C'est elle qui résonnera à travers les siècles et rendra la Table ronde immortelle. Mais pour chaque lumière, il faut une ombre. Un traître, une tragédie contre qui unir la haine ; afin que le reste demeure pur. Les symboles ne servent pas les dieux mais les hommes. Un idéal qui perdure n'est plus un idéal. (Lionel Davoust, Le meilleur d'entre eux)
Commenter  J’apprécie          173
BlackWolfBlackWolf   05 mai 2014
Les cavaliers danois ruissellent de sang, ils percent et frappent, sèment l’épouvante, leurs corps en armure sont les dents d’acier d’une machine qui dévore les masses ennemies. Devant eux, les Russes plient, s’effondrent ou s’éparpillent, bientôt, il n’en reste rien… Ils se sont enfuis si vite que l’on n’arrive pas à croire qu’ils aient déjà disparu, on dirait plutôt qu’ils se sont métamorphosés en flocons de neige tourbillonnant dans les airs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BlackWolfBlackWolf   08 mai 2014
Si Lancelot existait, nous pouvions être meilleurs. Pour qui connaît le combat et en fait sa vie, Lancelot est ce que nous voulions voir en nous-mêmes. Mais aucun de nous n’a essayé de le voir tel qu’il était, ne lui a demandé qui il était. Nous l’avons forcé à nous appartenir, les un après les autres.
Commenter  J’apprécie          110
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   10 octobre 2014
"Ainsi, pour toi, c'était un gâteau... Le plus grand chevalier du monde... Un gâteau..." Murmura Gauvain en regardant le tout petit enfant.
Commenter  J’apprécie          70
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   07 octobre 2014
La quête continue ! Sitôt mon rapport au roi fait, je repartirai où le dictera son bon vouloir. Et le Graal, comme il a recueilli le sang de notre Seigneur mort pour nos péchés, rachètera les nôtres !
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Lionel Davoust (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lionel Davoust
Enregistrement du jeudi 11 juin 2020 dans le cadre du colloque universitaire des Imaginales : « Game of Thrones, nouveau modèle pour la fantasy ? ».
Table ronde animée par Stéphanie Nicot. Avec Emmanuel Chastellière, Lionel Davoust, Silène Edgar, Estelle Faye et Aurélie Wellenstein.
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Trilogie "Léviathan", de Lionel Davoust

Comment se nomme le personnage principal?

Anaël Petersen
Michaël Williamson
Michaël Petersen
Michel Ardisson

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Lionel DavoustCréer un quiz sur ce livre