AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377291182
122 pages
Libertalia (16/01/2020)
3.99/5   43 notes
Résumé :
Qu’est-ce que l’anarchisme ? Ce livre répond à cette question en 10 chapitres courts et concis qui s’intéressent à toutes les facettes de l’anarchisme, pour en comprendre les fondements et les aspirations. Tous les thèmes importants y sont abordés : la religion, le féminisme, le projet économique, l’approche écologiste, les stratégies d’action, etc. En fin d’ouvrage, on trouvera également une galerie de portraits des figures emblématiques du mouvement anarchiste, d’... >Voir plus
Que lire après Dix questions sur l'anarchismeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Guillaume Davranche présente de façon extrêmement synthétique l'anarchisme, comme courant politique très structuré, porteur d'une alternative au capitalisme et d'une vision globale de transformation de la société, à partir de ses fondamentaux idéologiques, tout en se référant aux pratiques existantes.
(...)
Nous proposons une sorte de synthèse de ce bref ouvrage déjà très synthétique. D'une densité et précision remarquable, il évite de noyer le lecteur, veillant au contraire, à lui proposer les informations les plus pertinente pour une appréhension globale. Magnifique travail, aussi nous empressons nous de commander une dizaine d'exemplaires, pour commencer, à offrir à quelques personnes qu'on sent intéressées mais avec qui on ne sait jamais par où commencer, et invitons bien sûr nos lecteurs à faire de même.


Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          310
J'avais entendu parler de ce livre dans un article de la Nébuleuse : « 3 autres livres pour (re)découvrir l'anarchisme », du coup quand je suis tombée dessus en librairie je n'ai pas hésité : cela fait bien longtemps que j'aimerais me pencher sur l'anarchisme et que je n'en ai pas le temps (ou que je ne le prends pas, en dehors de quelques discussions avec des ami⋅es qui connaissent déjà l'anarchisme et qui me fournissent moult ressources). Tout ça pour contextualiser : ce livre est la première source dédiée à l'anarchisme que je lis et en plus d'être tout à fait abordable, il couvre toutes les questions que je me posais. Je rejoins donc La Nébuleuse : c'est vraiment une introduction parfaite.

L'ouvrage est divisé en onze parties, qui couvrent chacune une question comme « D'où vient l'anarchisme ? », « Quel projet économique ? » ou encore « Quelle approche féministe ? ». Sans faire une encyclopédie, l'auteur aborde les différents courants, les divergences qui peuvent exister au sein des mouvements anarchistes, comme par exemple au sujet de la religion musulmane et du voile :

En France par exemple, l'interdiction du foulard islamique dans certains espaces publics a divisé le mouvement libertaire en trois sensibilités. Parce que le foulard est, historiquement, dans les religions monothéistes, un symbole de l'inégalité femmes-hommes, une première sensibilité a jugé qu'il ne fallait en aucun cas paraître le défendre ; une seconde a, au contraire, défendu la liberté religieuse, sans commenter le vêtement visé ; une troisième sensibilité, sans taire le caractère patriarcal du voile, a défendu la liberté individuelle contre une stigmatisation jugée raciste.
p. 67

Ce n'est qu'un exemple (que j'ai beaucoup apprécié) mais je trouve que c'est très représentatif de l'ouvrage qui présente les différentes façons d'envisager un mouvement libertaire et de mettre en oeuvre ces théories. Car, Dix questions sur l'anarchisme ne se focalise pas seulement sur la théorie et c'est tout à fait précieux : l'auteur explique comment la pensée libertaire peut s'appliquer pratiquement sur l'économie, le climat, la production et l'organisation de la société. de plus, l'auteur donne des références pour pouvoir aller plus loin et bien sûr, ses propos sont sourcés si l'on veut creuser un sujet en particulier.

Je recommande donc vivement cet ouvrage à toutes les personnes qui voudraient se renseigner sur l'anarchisme ou avoir un petit livre très utile qui reprend les bases, je suis en tous cas ravie de l'avoir dans ma bibliothèque !
Lien : https://deslivresetlesmots.w..
Commenter  J’apprécie          64
Guillaume DAVRANCHE, militant anarchiste, a pris le parti de réaliser une sorte de concis de l'Anarchisme sans en faire une resucée des nombreux ouvrages existants focalisant sur l'aspect historique ou les textes pionniers.

En dix questions (plus une bonus), il explore l'Anarchisme sous différents angles qui permettent l'appréhension globale que cette Philosophie mérite. Sur un peu plus d'une centaine de pages, il apporte des éléments de réponse aux sujets suivants :

- D'où vient l'Anarchisme ?
- Quel projet Économique ?
- Quel projet Démocratique ?
- Quelle approche Écologiste ?
- Quelle approche Féministe ?
- Quelle politique Internationaliste ?
- Quelle politique vis-à-vis des Religions ?
- Quelles Stratégies d'Actions ?
- Quel Mode d'Organisation ?
- Quelle intervention dans les Révolutions passées ?

Pour terminer sur :

- Quelles figures retenir ?

L'Anarchisme étant par nature multiple et de surcroît riche d'une Histoire de plus de 150 ans, Davranche prend soin de répondre avec nuance et détails, en synthétisant les diverses thèses, idées, courants, ce faisant fourni un excellent lexique doublé d'une contextualisation historique en filigrane. Si les textes sont parfaitement clairs, je privilégierais tout de même comme ouverture à l'Anarchisme l'indispensable « L'Anarchie Expliquée À Mon Père » de Francis DUPUIS-DERI, l'opus de Davranche pouvant être un complément pertinent.

Pour son petit prix (5€) et sa faible épaisseur, le pari de l'auteur est réussi : une lecture accessible dont on ressort avec une vision relativement globale de l'Anarchisme qui ne s'attarde pas outre mesure sur les développements théoriques des penseurs les plus connus. On retrouve tout de même quelques pertinentes citations, notamment de Bakounine, et pour ce qui est des figures de l'Anarchisme, les 23 portraits en fin d'ouvrage permettent un tour d'horizon diversifié : mixte (bien qu'immanquablement inéquitable), international et diachronique.

Très bon petit bouquin pour qui a envie d'approfondir un peu sa vision de l'Anarchisme sans aller jusqu'au deux volumes de Daniel GUERIN (même si je les recommandes : ils sont passionnants).

P.S. : Un autre ouvrage que je trouve tout de même similaire en quelques points serait « L'Ordre Moins le Pouvoir » de Normand BAILLARGEON, qui aborde aussi l'Anarchisme globalement mais dont les axes et la structure sont partiellement différents.

Commenter  J’apprécie          10
Petit livre, petit prix, grandes idées !
Dans cet ouvrage Guillaume Davranche réussit le tour de force de rendre accessible l'anarchisme en un nombre de pages records.

Avant d'aller plus loin, je précise que je suis plus du côté du néophyte que de l'expert sur le sujet - "plus" ne voulant pas non plus dire totalement !

Le concept des dix questions n'a rien de révolutionnaire, mais quand c'est bien fait, quelle efficacité. Chaque chapitre est découpé en courts paragraphes exposant de manière explicite la thématique traitée.
Chez le même éditeur, dans le même format, le livre de Valérie Rey-Robert sur le féminisme est tout aussi remarquable.
Ceci étant, comme il s'agit d'anarchisme, un soupçon de rébellion plane et peut-être que le sommaire réserve une surprise...

Sur le contenu, l'auteur expose dans un premier temps l'histoire du mouvement. Puis présente les visions de l'anarchisme concernant l'économie, la démocratie, l'écologie, le féminisme, les relations internationales et pour finir les religions.
S'ensuivent deux chapitres sur la stratégie d'action puis sur le mode d'organisation, qui sont de mon point de vue un tantinet plus techniques - mais rien d'insurmontable, me semble-t-il.
Enfin, Guillaume Davranche revient sur des aspects historiques pour boucler l'ouvrage.

L'auteur présente les choses avec honnêteté et par exemple dans le chapitre sur les stratégies, ne cache pas les points faibles et difficultés liées à chacune d'entre elles.

Non vraiment, c'est un livre excellent, qui mérite de circuler largement, stimulant intellectuellement et que je regrette de ne pas avoir lu avant !
Et vive Libertalia !
Commenter  J’apprécie          30
En 1872 , une scission sépare Karl Marx de Bakounine .... se crée donc alors la doctrine anarchiste .Une des premières étapes des mouvements anarchistes s'oriente vers un syndicalisme révolutionnaire . La grève générale est préconisée pour anéantir l'état et le remplacer par une gouvernance horizontale .
le capitalisme représente autant que l'état le principe à évincer . le féminisme ( représenté par Voltairine de Clayre et Emma Goldman ) est partie prenante des idées anarchistes .
L'absence de structure ( essence de la gouvernance horizontale est le talon d'achile de l'anarchie mais aussi sa force . L'anarcho-syndicalisme fut le fer de lance de la CNT espagnole mais fut ruiné par la participation de la mouvance anarchiste au gouvernement républicain .

Voila un résumé succin de ce que Guillaume Davrance écrit dans ce court ouvrage . Court mais instructif et d'une lecture aisée .
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
L’abolition du capitalisme, du marché, et la distribution égalitaire des richesses sont une condition sine qua non pour l’épanouissement d’un système démocratique et écologique, propice à la dissolution des hiérarchies sexistes et racistes.
Commenter  J’apprécie          130
Le point d’équilibre à atteindre, c’est l’adéquation entre les besoins de la population, les capacités productives et les capacités de la biosphère. Jamais le capitalisme ne le permettra : c’est le grand défi du communisme libertaire. 
Commenter  J’apprécie          80
Comme bien d'autres avant moi , j'ai tenté de réaliser un objet hybride : un opuscule qui soit à la fois instructif pour le grand public et utile aux militantes et militants avertis . Une aspiration assez commune sans doute , mais sincère .
Commenter  J’apprécie          70
Loin des dérives « spirituelles » voire misanthropes de l'écologie profonde, et de la posture antitechnologique des courants primitivistes, [Murray] Bookchin martelait que ce ne sont ni « l'humanité » ni « la société industrielle » qui menacent la biosphère, mais les rapports sociaux induits par le capitalisme. Et même, pour aller plus loin, les rapports de domination (patriarcaux, religieux...) parce qu'ils légitiment l'idée que l'homme doit dominer la nature. (37)
Commenter  J’apprécie          30
En réalité, l’anarchisme ne prône pas simplement la destruction de l’État, mais son remplacement par un système d’autogouvernement fédéral, structuré « de bas en haut et de la périphérie vers le centre » pour reprendre une formule bakounienne, encadrant l’exercice d’un authentique pouvoir populaire.
Commenter  J’apprécie          51

Video de Guillaume Davranche (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Davranche
Une anarchiste oratrice, Thérèse Taugourdeau - Guillaume Davranche.
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (119) Voir plus




{* *}