AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0046HXZQY
Éditeur : E 100 (30/11/-1)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Elle ouvre déjà la bouche pour crier " au voleur " quand elle entend une voix étouffée. " Viens, dépêche-toi ." L'invitation est à peine audible, mais, cela, n'empêche pas Huanhuan d'identifier la voix de sa belle-mère. Elle frissonne. Mais que se passe-t-il ? Quelle est cette silhouette? Le doute et la curiosité là poussent vers la fenêtre. Les rideaux, sont hermétiquement tirés, la chambre n'est pas éclairée. A peine entend-elle quelques chuchotements. Pour en avo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Melopee
  11 juin 2011
Si j'ai tant décrit le rapport qu'entretient l'auteur avec les femmes c'est que ce lien charnel est extrêmement présent tout au long de son oeuvre. En effet, Zhou Daxin a dans ce livre tenu la part belle aux femmes mésestimées, celles qui peuplent les régions rurales de la Chine des années 90.
Dans ce livre réunissant deux nouvelles, on assiste à la lente prise de pouvoir du sexe dit faible et assumé comme tel dans la civilisation orientale. Dans la première nouvelle, Femmes du Lac au parfum - qui a obtenu l'Ours d'or en 1993 - c'est une femme de poigne qui prend place dans le récit. Celle-ci, patronne exigeante et intransigeante d'une raffinerie d'huile de sésame, passe d'abord pour une femme ingrate et cruelle. Puis la situation se décante, les fils de son passé sont mis à nu et est révélée au grand jour une femme au grand coeur qui n'est jamais rompue par l'effort.
Dans la seconde nouvelle, Montreurs de singes, c'est une fois de plus une famille rurale qui assure la direction du récit. le père de famille mène sa progéniture sans possibilité de discuter et tous sont donc soumis au quotidien du cirque ambulant en tant que dresseurs de singes. L'épouse, d'abord transparente, perce enfin l'histoire par son flegme et son assurance tranquille. Et la réflexion qui émane de ce récit est : qui est le plus grotesque dans la farce, l'homme assujetti à ses ambitions ou le singe docile et farceur?
Ce qu'on retient de ce livre est la vertu d'amour et d'abnégation propre aux femmes chinoises qu'a réussi à décrire Zhou Daxin. Par la peinture de leur triste condition, toujours inférieure à celle des hommes, elles sont normalement vouées à être les parfaites femmes d'intérieur dans l'ombre de leur époux. Leur force de caractère leur permet malgré tout de s'élever et de dépasser tous les stéréotypes imposés jusque-là.
On plonge sans effort dans les récits et on lit presque en retenant son souffle tellement les ressorts sont magnifiquement dissimulés. Et j'ai été charmée par l'opiniâtreté et le courage de ces femmes d'aujourd'hui, vivant dans la misère, mais maitresses de leur destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : singesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
502 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre