AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070420485
Éditeur : Gallimard (29/10/2002)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 127 notes)
Résumé :
Pour parfaire l'éducation de son fils Mikédi, le chef de guerre Nakamura Ito le confie à un rônin du nom de Miyamoto Musashi. Un samouraï de légende, le plus grand maître de sabre qu'ait connu l'Empire des quatre Poissons-Chats. Ensemble, pendant six longues aimées, le maître et l'apprenti vont arpenter la route qui mène jusqu'à la capitale Edo, où l'Impératrice-Dragon attend Mikédi pour en faire son époux.
Mais la Voie du Sabre est loin de trancher l'archipe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Lorraine47
28 avril 2013
Nakamura Oni Mikédi appartient à un clan puissant du Japon médiéval!
En trois rouleaux, qui sont fort agréables à dérouler, il nous relate son enfance terne dans l'ombre d'un père indifférent, son apprentissage brutalement interrompu auprès du rônin Miyamoto Musashi et enfin ce qui le conduira à se venger de son maître, une fois arrivé à l'âge adulte.
J'ai particulièrement été sensible au merveilleux et au fantastique dans ce roman initiatique, où le jeune héros reçoit une éducation chaotique.
Délaissé quelques années comme commis de cuisine par celui qui est censé lui enseigner la voie du sabre, puis remis entre les mains des prostituées de la Pagode du plaisir pour parfaire son éducation, il est tortueux, le chemin qui doit le mener auprès de l'Impératrice-Dragon.
Récits de combats, secrets d'alcôves, rien ne manque à cet ouvrage non dénué de cruauté ni d'érotisme.
La voie du sabre, de l'acier bien trempé au pays des samouraïs!
Commenter  J’apprécie          390
boudicca
13 mars 2013
Avec ce premier volet de son diptyque intitulé « La voie du sabre », le moins que l'on puisse dire c'est que Thomas Day, sans aucun doute aujourd'hui l'un des auteurs français de fantasy et science-fiction parmi les plus talentueux, frappe encore une fois très fort. L'auteur nous y propose une plongée au coeur de l'Asie (continent qui lui est particulièrement cher et auquel il a également consacré d'autres textes tels que « La cité des crânes » ou encore « La notion de génocide nécessaire »), et plus spécialement d'un Japon médiéval relativement fidèle à ce que nous en a appris l'histoire, mais évidemment teinté d'un peu de fantasy. Nous voilà donc entraîné dans l'Empire des Quatre Poissons-Chats, puissant royaume régi par un Empereur-Dragon à la longévité exceptionnelle, où le lecteur fait connaissance avec le jeune apprenti Mikédi et son maître, le célèbre Miyamoto Musashi, héros japonnais légendaire.
C'est sans réelle surprise que l'on retrouve ici tous les ingrédients qui font le charme et le succès des romans de l'auteur : un rythme soutenu du début à la fin, un univers immersif et dépaysant, des personnages attachants et ambigües qui recèlent tous une grande part d'ombre... Mikédi, le narrateur, se révèle ainsi un protagoniste difficile à saisir, tour à tour sympathique ou détestable, touchant ou exaspérant, mais dont on prend malgré tout beaucoup de plaisir à suivre l'initiation. Il en va de même pour Miyamoto Musashi dont on découvre au fil du récit grâce aux témoignages de certains personnages les histoires qui ont forgé sa légende (la création de son fameux sabre, son amour pour la belle et pure Masuji, ses combats menés aux côtés des opprimés...). Les annexes proposées à la fin du roman et comportant un lexique ainsi qu'une bibliographie et une filmographie commentées, sont quant à elles particulièrement appréciables.
Thomas Day nous propose à nouveau avec « La voie du sabre » un roman passionnant nous faisant découvrir ce qui demeure aujourd'hui encore l'une des plus célèbres légendes du Japon. Nul doute que le second tome, « L'homme qui voulait tuer l'empereur », sera du même acabit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
Eric76
05 novembre 2015
« Mal et bien se sont mélangés, comme ils se mélangent depuis la nuit des temps. Dans ma vie prenant fin, il n'y a ni noir ni blanc, rien que du gris. »
Miyamoto Mushashi, samouraï errant, guerrier invincible, défenseur de la veuve et de l'orphelin, infatigable voyageur en quête de son graal, héraut de la voie du sabre, apprendra bien tard à ses dépens toute la justesse de cette phrase. Il n'aura pas réussi à enseigner au jeune Mikedi, rejeton de l'impitoyable chef de guerre Nakamura Ito, tout ce qu'il faut comme sagesse, bienveillance, amour et dénuement pour emprunter la voie du sabre. Son grand échec !
En passant, un sale gosse ce Mikedi ! Toujours à douter des propos de son Maître, toujours à le contredire, mais acceptant non sans fourberie son enseignement pour suivre une toute autre voie que celle du sabre. Une voie tortueuse et sombre où se côtoient le meurtre, les intrigues et la soif du Pouvoir.
Au final, les deux se rendront compte avec amertume qu'ils sont les deux faces d'une même pièce.
Figure légendaire au Japon, Miyamoto Musashi a véritablement existé au XVIème siècle. Il a écrit le « livre des cinq anneaux » où il décrit la philosophie de la voie du sabre. Eiji Yoshikawa, dans la « pierre et le sabre » et « la parfaite lumière » raconte sa vie.
Un bon livre de fantasy où les samouraïs ont la puissance des magiciens, où l'Empereur et sa fille sont des dragons shootés à l'encre de sho. Ce japon du XVIème siècle décrit par Thomas Day est coloré, primesautier et sensuel. Et cruel aussi. Très cruel.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
meygisan
20 septembre 2017
Bon c'est bien simple, j'ai adoré ce bouquin!
Je ne connaissais pas Thomas Day jusque que là et nul doute que je vais désormais me pencher sur sa bibliographie.
J'ai particulièrement aimé la narration, l'auteur ayant fait le choix de nous faire vivre son histoire ( qui s'ancre dans l'histoire connue d'un japon médiéval) par les yeux de Nakamura Mikedi, l'élève prometteur de Musashi, qui raconte son initiation et qui sert de support à la construction de la légende de Musashi. le tout est alimenté par des contes qui livrent leur message, leur leçon, et qui touche de près ou de loin à la légende. L'histoire se construit ainsi à plusieurs niveaux, chacun s'imbriquant les uns dans les autres et se nourissant les uns les autres de manière cohérente.
L'évolution de Mikedi est intéressante puisqu'elle contient en elle même tous les apprentissages et toute la philosophie de la voie du sabre. Elle renvoie aux thèmes chers à ce genre d'épopée, l'honneur, le pouvoir, la justice, l'amour, le sacrifice. Thomas Day explore ainsi la culture japonaise de la grande époque des samouraïs en y apportant sa touche personnelle.
Je n'y connais pas grand chose en culture japonaise mais il m'a semblé évident, à la lecture de ce livre, qu'elle y était présentée avec un respect historique indéniable, une justesse et une connaissance dont les nombreuses références littéraires et cinématographiques en sont les témoins, attestant ainsi la passion dont l'auteur a fait preuve à la rédaction de son livre.
Quoi qu'il en soit, j'ai découvert un auteur à travers ce livre qui m'a donné clairement envie de le lire plus, de me plonger d'abord dans sa suite, puis d'autres, que j'ai déjà ajouté à ma PAL....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
edwige31
19 mai 2013
En lisant la 4ème de couverture, je me suis dit que ce livre était fait pour moi : fantasy dans un japon médiéval, quel bonheur !!! Si ce n'est pas un vrai coup de coeur, jce livre m'a offert un bon moment de lecture.
Nous suivons le parcours sur de nombreuses années du jeune Mikedi sur la voix du sabre. Son apprentissage est rude auprès de son maitre Miyamoto Musashi, qui semble cacher un passé trouble. C'est un personnage un peu fantasque, buveur invétéré et amoureux des femmes. Pourtant sous cet aspect frivole, le rônin cache une maitrise des arts martiaux extraordinaire et une philosophie de vie empreinte de respect pour la Vie. Mikedi, malgré la guidance de son maître, ne pourra apprendre l'humilité et l'abnégation nécessaire pour maîtriser la voix du sabre. Il s'éloignera peu à peu de son maître pour accéder au pouvoir et à de grandes richesses. Pourtant, il y aura un prix à payer.
C'est un Japon idéalisé qui apparait dans ce récit : les samouraïs sont garant du bien et de la justice et pour cela, ils disposent de pouvoirs fantastiques. L'auteur a bien cerné la philosophie qui empreigne le quotidien au Japon : la spiritualité accompagne les choix de vie et la notion de respect est constante (dans la vie familiale, dans les liens maitre/apprenti, dans le lien avec la nature...). L'originalité de ce roman est que le personnage principal, le jeune Mikedi, n'est pas le héros de l'histoire : on le voit se muer peu à peu en un être arrogant, trop égoïste pour pouvoir comprendre la philosophie de son maître. A contrario, on ressent l'affection qu'éprouve Musashi pour son apprenti malgré les déceptions que celui ci lui fait subir : il n'arrivera pas à le conduire sur la voie de la justice, malgré son enseignement, et au contraire devenir un tyran comme son père. Ce parti pris d'évoquer un échec est assez singulier et donne tout l'intérêt à la lecture car on espère bien qu'à un moment le jeune Mikedi trouvera la bonne voie. Les émotions et la psychologies des deux personnages principaux sont décrites avec justesse et délicatesse. le style est sobre, efficace et très agréable à lire.
Lien : http://toshoedwige.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
meygisanmeygisan19 septembre 2017
Il est facile de prendre une vie quand on possède un sabre. Il est beaucoup difficile de ne pas user de ce sabre pour laisser la vie.
Commenter  J’apprécie          70
meygisanmeygisan18 septembre 2017
Je l'ai vu faire... et je crois que sa magie ne vient pas de poudres extraordinaires, de paroles récitées à voix basses, ou d'onguents aux recettes oubliées. Il est capable d'aimer de cette façon car il comprend le monde, comme il comprend le corps féminin et ses rythmes secrets.
Commenter  J’apprécie          50
meygisanmeygisan19 septembre 2017
Ailleurs, le Kaiseki - se mettre une pierre chaude sur la poitrine - s'mposait: un plat symbolisant l'automne dans lequel on trouve, disposés avec goût, toujours avec discernement quant à l'arrangement des textures et des couleurs, du tofu, du sashimi de crevettes, du crabe frais, des fruits, du fromage cuit enrobé dans de la peau de poulet frit, de la mangue sculptée, des champignons crus, des piments farcis au riz vinaigré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meygisanmeygisan18 septembre 2017
Dans mon esprit, l'homme sage refuse de posséder de la terre, car c'est lui qui appartient à la terre et non l'inverse. Les coquillages ne gouvernent pas, ne dirigent pas les rochers sur lesquels ils s'accrochent.
Commenter  J’apprécie          00
meygisanmeygisan18 septembre 2017
L'intelligence d'un groupe est toujours plus faible que celle du meilleur de ses éléments.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Thomas Day (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Day
Thomas Day - 7 secondes pour devenir un aigle .A l?occasion des Utopiales 2013 à Nantes, Thomas Day nous présente son livre « 7 secondes pour devenir un aigle » publié aux éditions le Bélial. Pour en savoir plus : http://www.mollat.com/livres/day-thomas-sept-secondes-pour-devenir-aigle-9782843441219.html Notes de musique : treasureseason, Return to Dope Mountain, Fjords ®
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
940 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .