AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9780666834133
322 pages
Éditeur : Forgotten Books (13/02/2019)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
L'art et les Artistes
Revue d'Art Ancien et Moderne et des deux mondes
Tome XI - Avril - Septembre 1910
Directeur, fondateur : Armand Dayot

Paris
23, Quai Voltaire
1910

326 pp.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JacopoJacopo   13 juillet 2019
ALBERT BESNARD - DÉCORATEUR
QUELQUES peintres affectent de dire, en regardant les décorations de M. Albert Besnard : « C'est de la peinture de philosophe ». Pour eux, le métier seul existe, et les seuls grands peintres sont ceux qui savent modeler. « Faire tourner une pomme, qu'est auprès de cela le plafond de la Sixtine ou le Parnasse? » Aux yeux de M. Albert Besnard, la peinture n'est pas qu'un passe-temps inutile et prétentieux, « le plus vain des métiers » ; elle est, comme la musique, la littérature, la sculpture, un moyen d'expression ; elle exprime, avec les moyens particuliers à sa technique, des sensations et des idées contemporaines. M. Albert Besnard, préparé à toutes les hardiesses et à toutes les simplifications de l'oeuvre décorative par des études minutieuses et solides, par l'assouplissement que donne la pratique des métiers voisins de la peinture, tels que la gravure et le pastel, par l'étude passionnée des maîtres italiens de Florence, de Rome et de Venise, et dégagé enfin de leur imitation par des voyages en d'autres pays, par un séjour à Londres, par la vision de climats et d'écoles différents, bref, sachant tout ce qu'on peut apprendre, pouvait aborder résolument tous les sujets et, sans exprimer le dilettantisme suranné des archéologues et des brocanteurs, être de son temps, de son pays, tout en restant fidèle à une tradition technique commune à tous les temps et a tous les pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   13 juillet 2019
EDME BOUCHARDON
Le goût passionné que les amateurs et le public de notre temps portent aux artistes du XVIIIe siècle et à leurs œuvres s'adresse généralement à ces morceaux pétillants de grâce ou de vie qu'ont signés, parmi les peintres, un Boucher ou un La Tour, parmi les sculpteurs, un Clodion ou un Houdon. Il ne faut pas oublier cependant que la grâce et l'esprit ne sont pas seuls représentés dans l'art de notre XVIIIe siècle, que l'art classique qu'avaient semblé supplanter pour un temps les fantaisies des « rocailleurs» et des peintres de « fêtes galantes », était resté très vivant dans certains domaines et dans certains milieux, qu'il réapparut avec une force singulière, dès le milieu du siècle, dans les créations d'architectes comme Gabriel et de sculpteurs comme Bouchardon, épris, avant tout, de style sévère, de sobriété, de simplicité, et disciples attentifs des leçons de l'antiquité gréco-romaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : art américainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Le tour du monde en 80 Jours de Jules Verne Maxime Hugo

Comment s'appelle le personnage principal ?

Mrs Aouda
John
Phileas Fogg
Jean Passepartout

10 questions
584 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre