AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0666655499
Éditeur : Forgotten Books (15/01/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
LA visite de Florence est un obligatoire pèlerinage pour l'amateur qui visite l'Italie. Tant de merveilles s'y offrent à la dévotion du voyageur et de l'artiste, et surtout cette incomparable galerie des " Offices " qu'on a pu appeler sans exagération a. le plus beau reliquaire d'art qui soit au monde » Florence est un écrin dont les " Offices " sont la perle. C'est aux " Offices " qu'on peut suivre le mieux cette admirable évolution du génie poétique et pittoresque... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JacopoJacopo   12 août 2019
Les sujets religieux ne sont pas du tout l'affaire de Véronèse, bien qu'il n'y ait pas à Venise une seule église qui ne possède un ou plusieurs tableaux de piété peints de sa main. Dans ce genre comme dans tous les autres, Il a fait preuve d'une virtuosité sans égale, mais on y chercherait vainement cette onction intime, cette foi chrétienne dont la peinture avait perdu le sentiment, après la mort de Bellini. En dépit de son application, de son habileté, de sa science, Véronèse est un peintre païen, comme Titien, comme Tintoret, comme Giorgione.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   12 août 2019
Giorgio Barbarelli, à qui sa taille et sa haute mine avaient fait donner le surnom de Giorgione (le grand Georges), naquit en 1478, à Castelfranco, petite ville des environs de Trévise. Venu tout jeune à Venise, il entra dans l'atelier de Jean Bellini et ne tarda pas à se faire connaître. Il avait d'ailleurs tout ce qu'il fallait pour faire du bruit dans le monde, surtout dans Venise qui, mieux que toute autre cité italienne, était alors la ville des aventures amoureuses, des concerts sous les balcons et des promenades galantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   12 août 2019
Quel que soit le génie de Titien, Giorgione n'est pas indigne de lui, et s'il n'était mort si jeune, peut-être aurait-il balancé sa gloire. Il fut vraiment peintre, et un grand peintre. Un immense honneur est en outre attaché à son nom : si Venise, attardée dans les sentiers étroits du byzantinisme, s'est affranchie et a trouvé sa voie, c'est à ce charmant et merveilleux artiste qu'elle le doit.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : artisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
581 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre