AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782877678087
38 pages
Éditeur : Editions Kaléidoscope (12/03/2014)
4.45/5   76 notes
Résumé :
Un petit garçon reçoit plein de lettres de réclamation de ses crayons de couleurs. Par exemple le rouge : pourquoi est-il toujours préposé aux camions de pompiers ? La solution pour les calmer ? Tous les mélanger pour faire un beau dessin !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,45

sur 76 notes
5
14 avis
4
2 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

jeranjou
  16 septembre 2014
Des crayons … et un paquet de lettres !
S'agit-il des crayons et cartes postales vendus par la jeune fille si chère à Bourvil ?
♪ Ell' vendait des cart' postales,
Puis aussi des crayons,
Car sa destinée fatale,
C'était d'vendr' des crayons. ♫
Mais non, rien à voir ! Et ne cherchez pas non plus du coté de chez Gainsbourg, genre :
♫ Couleur Violet
Que j'aime ta couleur violet ♪
Non, non. Les lettres sont adressées à un enfant qui se nomme Duncan (peut-être en l'honneur Tim le basketteur des Spurs !).
Chacun de ses crayons de couleur s'adresse au petit garçon pour se plaindre de leur traitement ou très rarement pour le remercier chaleureusement.
Coté plainte, ROUGE est vert de rage de ne jamais prendre de vacances, surtout dans la période de Noel.
Méticuleux, VIOLET voit rouge à chaque fois que Duncan déborde trop souvent des contours du dessin.
Revendicatif, BEIGE broie du noir à cause du marron qui lui pique systématiquement son boulot.
Parmi les plus déçus, BLANC et NOIR ne voient pas la vie en rose car ils sont injustement mis de côté et trop rarement utilisés pour colorier des dessins.
Et plus grave encore, JAUNE et ORANGE revendiquent ouvertement la couleur du soleil et Duncan va devoir faire quelque chose de but en blanc avant qu'ils n'en viennent aux mains.
Bref, je vous laisse découvrir avec délectation les revendications de chacun (notamment le rose snobé par les garçons) et leurs jolies illustrations qui les accompagnent.
L'auteur américain Drew Daywatt et le dessinateur Oliver Jeffers ont parfaitement réussi cet album pour enfants à partir d'une idée géniale consistant à interroger ces pauvres crayons martyrisés par nos enfants à longueur de journée.
Je ne peux que vous donner le feu vert pour courir acheter ou emprunter la « Rebellion chez les crayons » aux éditions Kaleidoscope.
Un véritable régal pour les yeux et les oreilles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          379
MaiteBravo
  08 septembre 2014
A-do-rable. Et hilarant. Voilà comment je caractériserais cet album.
Sur la couverture, quatre crayons de couleur affichent le titre avec des mines de protestation.
A l'intérieur, on découvre en même temps qu'un petit garçon, Duncan, les lettres de ses crayons de couleur qui n'en peuvent plus.
Certains travaillent trop. le crayon gris par exemple, qui comprend bien le plaisir qu'il y a à dessiner un éléphant ou une baleine à bosse, mais qu'on pense à lui, bon sang de bonsoir! Ce sont des animaux énormes, il n'en peut plus. Pareil pour le crayon rouge. Il est bien conscient qu'un petit garçon ne peut pas ne pas dessiner des camions de pompiers, des Père Noël et des coeurs pour la Saint Valentin, mais quand est-ce qu'il va prendre des vacances?
D'autres ne travaillent pas assez. le crayon rose, par exemple, dit qu'heureusement qu'il a la petite soeur de Duncan pour dessiner des robes de princesse et de fées, parce que sinon...
Et certains, enfin, ont une image précise d'eux-mêmes et ne se sentent pas respectés. le crayon violet n'en peut plus que Duncan colorie ses dragons en dehors de ses formes, et le crayon rouge et le crayon orange voudraient bien que Duncan tranche une bonne fois pour toutes pour savoir QUI doit dessiner le soleil.
L'album est construit de manière très simple. D'un côté, la lettre de protestation, de l'autre la tête du crayon et ce qu'il a aidé à créer. J'ai une préférence pour le crayon blanc (qui disparaît dans la page), le crayon bleu (qui a tellement servi qu'il est tout petit), le crayon rose (qui fait sa diva), et le crayon pêche...non, à vous de découvrir son souci.
C'est merveilleux. C'est le monde de l'enfance où tout vibre, tout parle, tout fait sens. Bien sûr que les crayons ont une âme, une personnalité, une voix. Un album extrêmement réconfortant, où un petit garçon, malgré les protestations, est entouré d'affection jusque par ses objets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Librincanto
  20 juin 2016
Et si les crayons de couleur pouvaient parler et exprimer ce qu'ils ressentent ? C'est ce qui se passe avec les crayons de Duncan : un jour, alors qu'il souhaite réaliser un dessin, une surprise l'attend. Un tas de lettres se trouve sur sa boîte à crayons. Chacun a décidé de lui écrire une lettre. Certains, comme le rouge, se sentent épuisés à force d'être très souvent utilisés, d'autres en revanche se sentent oubliés, comme le blanc, sans oublier ceux qui, comme le bleu, ont besoin de repos tellement ils sont sollicités, ou encore qui restent quasiment neufs, comme le rose, couleur que le petit garçon utilise très rarement. Pour les détails et les impressions des autres couleurs, je vous laisse le plaisir de les découvrir en lisant le livre.
Une histoire à la fois amusante, originale, émouvante et surtout tellement vraie !!!! Ce livre fait l'unanimité auprès des petits comme des grands.
Commenter  J’apprécie          60
LadyDoubleH
  17 janvier 2021
Un album craquant et drôle pour les 6-8 ans, avec de la profondeur en filigrane. Les crayons de cire de Duncan ont disparu. A la place, le jeune garçon découvre une pile de lettres, qui lui sont adressées. Chacune est écrite par un des crayons, pour se plaindre ; sauf le vert, lui il est très content de dessiner arbres et crocos. Mais les autres ! le bleu est au bord du burn-out, le rose se sent délaissé, les jaunes et oranges réclament chacun l'exclusivité du soleil… Chacune exprime des sentiments très humains, frustration, jalousie, et met en scène l'arbitraire de certaines représentations ou de codes sociaux : pourquoi les monstres ne seraient pas roses ? Un album qui fait rire et réfléchir. le jeune lecteur ne verra plus jamais ses crayons de la même manière, après ça !
Commenter  J’apprécie          50
MurielT
  10 mars 2015
Rébellion chez les crayonsDrew Daywalt
Voilà un joli et sympathique livre pour enfants.
Les crayons ont décidé de se plaindre à Duncan, leur jeune propriétaire, en lui envoyant chacun une lettre, qui pour se plaindre de sa couleur qui déborde, qui parce qu'il est trop utilisé, qui parce qu'il dessine toujours la même chose...
C'est un album très agréable à feuilleter, les dessins ressemblent vraiment à des dessins d'enfants, l'histoire est amusante et originale. Album à lire avec ses enfants ou petits-enfants surtout s'ils apprécient les coloriages et les dessins
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Ricochet   19 septembre 2014
Dans cet album, où la parole est donnée aux crayons, frustrations, envies et jalousies sont exprimées avec de l’humour, de l’honnêteté et un brin d’insolence.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LilizLiliz   27 janvier 2016
Cher Duncan,
En tant que crayon vert, je t'écris pour deux raisons. La première pour te dire que j'adore remplir toutes les tâches que tu me confies, crocodiles, arbres, dinosaures et grenouilles. Je m'en sors bien et j'aimerais t'adresser mes plus vives félicitations, tu as un brillant avenir dans "la coloration des choses en vert".
Commenter  J’apprécie          100
beamag87beamag87   15 juin 2015
Duncan,
Bon, écoute bien, gamin! Tu ne m'a pas utilisé UNE SEULE FOIS cette année. Tu penses que je suis une couleur de FILLE, c'est ça?
...
Ton ami pratiquement neuf,
Crayon Rose.
Commenter  J’apprécie          180
jeranjoujeranjou   16 septembre 2014
Sincèrement, as-tu vu déja un enfant s'éclater en coloriant du blé?

Il faut qu'on parle.


Ton ami BEIGE,

Crayon beige.
Commenter  J’apprécie          150
Pitchounette45Pitchounette45   16 mai 2016
Cher Duncan,
Bon, ÉCOUTES BIEN ! J'adore être ton crayon préféré pour les grappes de raisin, les dragons et les chapeaux de sorcier, mais ce qui me rend dingue, c'est que ma splendide couleur déborde si souvent du dessin. SI TU NE TE DÉCIDES PAS BIENTÔT A COLORIER A L’INTÉRIEUR des lignes, je vais CRAQUER! Ton ami méticuleux,
Crayon violet
Commenter  J’apprécie          40
TbilissiTbilissi   25 mars 2018
Je suis beige et fier de l’être.
Et j’en ai marre aussi de passer après Monsieur Crayon Marron. Ce n’est pas juste que les ours, les poneys et les petits chiens aillent à Crayon Marron, il ne me reste que la dinde de Noël (et encore) et le blé. Sincèrement, as-tu déjà vu un enfant s’éclater en coloriant de blé?
Commenter  J’apprécie          30

Video de Drew Daywalt (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Drew Daywalt
Magnéto jeunesse LPL #4
autres livres classés : crayonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dieux et Déesses de la Mythologie Grecque

Déesse de la sagesse, je suis la protectrice d' Athènes, je protège les héros dans leur quête et je suis la patronne des Artisans

Déméter
Aphrodite
Héra
Athéna

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque , dieux grecsCréer un quiz sur ce livre