AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221197479
640 pages
Robert Laffont (23/05/2019)
4.06/5   124 notes
Résumé :
Voilà quinze mois que Dante Torre, l’Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.
Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin. Il est traumatisé et couvert de sang, ses parents ont été assassinés. Pour la police locale, cela ne fait aucun doute : c’est lui le coupable. Entraînée malg... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 124 notes
5
19 avis
4
11 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

artemisia02
  21 août 2019
Enfin le troisième et dernier volet de des aventures de Dante et Colomba.
En tout cas il est meilleur que le deuxième qui ne m'avait pas très enchanté. Pour autant, je crois que je me suis lassée des personnages principaux avec Colomba toujours hyper borderline et tourmentée voire en pleine dépression, et Dante toujours aussi cynique. La bonne surprise de ces deux personnages dans le premier roman tourne un peu en boucle au bout du troisième.
Le duo fonctionne toujours bien et l'enquête est intéressante.
Cet ultime tome clôture cette trilogie d'une bonne manière et reste dans la veine de l'auteur. Il est bien mieux que le second mais en deçà du premier.
Une trilogie qui vaut le détour, ne serait ce que pour le personnage de Dante et le style de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          270
Stewartjef
  22 juillet 2019
Réussir à compléter le trio.
Une tâche que j'avais débuté il y a 2 ans.
Heureusement pour moi, il y avait plusieurs rappels des autres livres, car ma mémoire a tendance à effacer les anciennes données, pour en insérer de nouvelles (ma capacité de stockage est limitée).
Donc, ici on tire le rideau sur un duo improbable qui a survécu à plusieurs attentats (le Père, l'Ange et le Roi).
À la fin, je me suis posé plusieurs questions pour essayer de tout comprendre.
C'est peut-être relié à ma capacité de stockage.
Commenter  J’apprécie          260
druspike
  22 juillet 2019
Insta: https://www.instagram.com/druspike/
Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092
Ce livre je l'attendais depuis 2 ans ! J'ai attendu Saint Maur En Poche pour l'acheter directement à l'auteur ! Je pensais le sortir direct en revenant de SMEP mais j'étais dans une mauvaise phase, je l'ai donc laisser attendre 1 petit mois, histoire de pouvoir me jeter dedans !
De quoi ça parle ? «Voilà quinze mois que Dante Torre, l'Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.
Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin. Il est traumatisé et couvert de sang, ses parents ont été assassinés. Pour la police locale, cela ne fait aucun doute : c'est lui le coupable. Entraînée malgré elle dans l'enquête, l'ancienne commissaire de police découvre des liens entre cette affaire et la disparition de Dante et, peut-être, un moyen de retrouver ce dernier.
Pendant ce temps, un mystérieux « Roi de Deniers » agit dans l'ombre…
Une conclusion magistrale à la trilogie de Dante Torre et Colomba Caselli. »
Premier point important selon moi : NON CE LIVRE NE PEUT SE LIRE EN ONE SHOT ! C'est la conclusion d'une trilogie, une vrai trilogie c'est à dire une histoire qui se déroule en 3 parties ! Ce n'est pas juste une série avec des personnages récurrents !
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : J'ai adoré ce livre ! Je l'ai bouffé en 3 jours (en le lisant essentiellement entre 00H et 2H00 environ), je n'arrivais pas à le lâcher quand j'étais dedans et j'y pensais sans arrêt quand je faisais autre chose !
Comme je l'avais déjà dit pour les tomes précédents je suis vraiment très très fan du personnage de Dante ! Il est pour moi le personnage Polar / Thriller auquel je suis le plus attachée ! J'ai eu un coup de coeur énorme pour lui dans tu tueras le père, un coup de foudre livresque assez difficilement explicable … Et j'avoue que autant j'avais super hâte de lire cet opus (surtout au vu de la fin du deuxième), autant j'avais aussi peur de le finir !
J'ai plongé dans ce tome la tête la première, on a un petit rappel dernier chapitre du tome précédent pour nous remettre dans l'ambiance et boum on y va ! le début est un peu perturbant à cause de l'absence de Dante ! Et même si j'aime aussi beaucoup le personnage de CC, je n'ai pas le même attachement pour elle que pour Dante et il m'a manqué ! Heureusement on le retrouve dès la fin du premier tiers (p.200), ce qui va assez vite au final! Colomba reste égale à elle même et même en « retraite » elle nous entraîne avec brio dans une nouvelle enquête qui lui tombe dessus ! Et qui nous ramène une fois encore au père !
Dans ce roman Sandrone Dazieri nous offre les réponses à toutes les questions qu'on se pose depuis tu tueras le père ! Il conclu ici son histoire, on a les explications et le dénouement, donc forcément lire ce livre seul n'a aucun intérêt et en plus vous risquez de ne pas comprendre grand chose !
Je ne sais pas si je peux parler de ce livre et de cette trilogie en fait avec beaucoup d'objectivité tellement je l'ai aimé ! Je n'ai pas trouvé de longueurs, j'ai été emporté et la fin littéralement m'a surprise ! Je ne m'y attendais pas, je n'ai rien vu venir et j'ai trouvé ça énorme ! Quelle maîtrise de l'auteur pour son histoire, il nous manipule, on pense comprendre, on doute et pourtant il nous scotch à la fin ! Bravo !!
Très égoïstement j'espère retrouver un jour Dante dans un roman, ce personnage va énormément me manquer ! Il fait parti de ces personnages de livre qui nous marque, et qu'on n'oublie pas ! Il vit dans un coin de mon coeur avec Bohem, Marianne, Art et Adam
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Amnezik666
  11 juillet 2019
Comme bon nombre d'amateurs de thrillers, je suis fidèle à la collection La Bête Noire, lancée par Robert Laffont en 2015. Et c'est justement le premier opus de cette trilogie, Tu Tueras le Père, qui inaugurait cette nouvelle collection. Un lancement prometteur avec ce roman coup de coeur et coup de poing !
Quatre ans plus tard, il est temps de baisser le rideau sur les aventures mouvementées de Dante Torre et Colomba Caselli. Concernant La Bête Noire, je suis absolument convaincu qu'elle continuera de nous étonner avec des romans top niveau… et ce pendant encore de longues années !
Avant d'entrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser qu'il est absolument indispensable d'avoir lu les deux précédents opus pour comprendre et apprécier pleinement ce dernier tome. Celui-ci commence quasiment là où s'arrêtait le précédent, même si dans les faits quinze mois se sont écoulés entre l'enlèvement de Dante et le début du présent roman.
Un roman que j'attendais avec impatience, mais dans lequel j'ai eu un peu de mal à rentrer, peut-être était-ce lié à l'absence de Dante ou au sentiment de renoncement (bien compréhensible, je le reconnais volontiers) qui assommait Colomba dans les premiers chapitres ; sans doute un peu des deux. Il manquait une roue au binôme (et quelle roue !) et la seconde était à plat… pas facile d'avancer dans ces conditions.
Je vous rassure tout de suite les choses évoluent rapidement, il ne faudra que quelques chapitres avant que Colomba ne s'implique à fond dans le mystère qui entoure Tommy et le meurtre de ses parents. Une enquête qui s'avérera rapidement captivante et pleine de rebondissements.
Et dès la seconde partie du roman, Dante fait un retour en fanfare ; il lui faudra quand même quelque temps de convalescence avant de retrouver toute sa verve et sa redoutable logique aussi personnelle qu'implacable. Les choses sérieuses peuvent commencer (même si elles n'avaient pas attendu Dante pour se mettre en branle).
Sandrone Dazieri confirme qu'il maîtrise son intrigue sur le bout des doigts, il a un incroyable talent pour brouiller les pistes sans jamais embrouiller le lecteur. On finit, comme Dante et Colomba, par douter de tout et tout le monde. À qui peut-on faire confiance ? de qui doit-on se méfier ? Qui est ce mystérieux Roi qui leur donnera bien du fil à retordre et sème la mort sur son chemin ?
Histoire de finir en beauté, l'auteur nous assène un véritable coup de massue avec un revirement totalement inattendu et pas du tout tiré par les cheveux. du grand art pour un auteur qui peut d'ores et déjà inscrire son nom en lettre d'or dans le grand livre de la littérature policière (et pas qu'au niveau national ou européen, soyons fou et voyons grand, il le mérite amplement !).
Un ultime opus qui vient clore avec beauté et brio la trilogie Dante & Colomba. Une sacrée belle découverte et un énorme coup de coeur pour l'ensemble de la trilogie. Cerise sur le gâteau, ce chapitre final m'a laissé littéralement KO debout en fin de lecture.
Il reste des questions sans réponse, mais ce n'est en rien une négligence de l'auteur, il s'agit bel et bien d'un choix délibéré. Choix qui ne nuit nullement à l'intrigue.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
blackbookspolar
  29 mai 2021
Mais quel bonheur de retrouver Colomba et Dante ! J'ai attendu la sortie du troisième tome de cette trilogie en format poche avec une immense impatience et en même temps avec beaucoup d'appréhensions. Eh oui, j'ai toujours du mal avec les fins de saga, laisser des personnages que j'aime est toujours difficile.
J'ai donc été ravi de replonger dans cette histoire et de connaître le dénouement même si, vous l'aurez compris ce n'est pas évident pour moi de laisser mes deux personnages chouchous. le duo fonctionne toujours aussi bien et j'ai pris plaisir à suivre leurs dialogues qui je trouve, sortent de ceux que j'ai l'habitude de lire. Dante et sa personnalité atypique arrive toujours à me faire sourire et j'ai trouvé Colomba encore plus authentique qu'elle ne l'était déjà.
Le démarrage est plus lent que celui des deux premiers tomes, l'auteur installe l'intrigue, nous remet dans le bain doucement après ce choc qu'a été la fin de Tu tueras l'ange. Je suis particulièrement admiratrice de la plume de Sandrone Dazieri (et de sa traductrice), elle est vraie et remplie de cynisme, d'humour tout en gardant cette noirceur propre au sujet dramatique qu'elle couche sur le papier. Il m'arrive régulièrement de faire un petit tour sur les réseaux sociaux de l'auteur et j'ai l'impression qu'il s'est inspiré (au moins un petit peu) de lui-même pour créer Dante Torre, extrêmement sympathique, je retrouve certains traits de son personnage en lui. Une chose est sûre, cette trilogie est unique et bien que je ne lise majoritairement que du thriller français (j'aime lire les mots de l'auteur plutôt que ceux des traducteurs), je suis particulièrement friande de la littérature italienne. En partie grâce à cet auteur.
Et l'enquête dans tout ça ?
Après plusieurs années à suivre cette histoire, aussi terrible soit-elle il faut l'avouer, avoir accès au grand final, à la conclusion, apporte les réponses aux dernières questions (enfin presque). Impossible de se fier à qui que ce soit, on est balloté, malmené et toujours pris par surprise. C'est ça qui fait d'un thriller une véritable réussite à mes yeux. On pourrait penser qu'au bout du troisième tome, nos sens sont aguerris et qu'on commence à comprendre le mécanisme de l'enquête mais loin s'en faut ! J'ai été bernée et je n'ai rien vu venir.
J'ai mis du temps à lire ce livre, beaucoup plus que ma moyenne habituelle (événements personnels et professionnels en sont la cause) mais les 150 dernières pages ont été avalé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Fébrile, je tournais les pages aussi vite que mes yeux me le permettaient. Un final explosif mais très court qui vient clore plusieurs années de moments de lecture incroyables. D'autant plus que l'auteur nous laisse un léger suspense qui n'entache aucunement la fin de l'histoire. Il ne cherche pas à tout prix à nous en mettre plein les yeux, il sait déjà que nous sommes conquis. Les nombreux éléments qui ont été distillés au fil des livres trouvent leur sens, rien n'est laissé au hasard.
Et pour finir ?
Eh bien c'est le coeur lourd que j'ai terminé cette trilogie fabuleuse qui, je vous le dis, est un vrai coup de coeur. Tous les ingrédients sont réunis : une intrigue géniale, des personnages attachants, des décors italiens au top bref, une recette réussie. Dans ces trois tomes, aucun ne m'a « déçu », j'ai ressenti le même engouement et le même bonheur à les lire. Ils s'enchainent à la perfection sans aucun essoufflement ou élément superflu. Un trio explosif qui laissera un souvenir impérissable, c'est une certitude. Si vous ne connaissez pas encore, vous savez ce qu'il vous reste à faire les amigos !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SigaliceSigalice   16 mai 2020
Di Marco l'avait regardé droit dans les yeux et Santini avait compris que son destin était en train de se décider à ce moment précis.
- Il y a un film qui s'appelle Fight Club. Vous l'avez vu? lui avait-il demandé.
- Il y a longtemps, oui.
- Et vous vous rappelez quelle est la première règle du Fight Club?
- On ne parle jamais du Fight Club. C'est aussi la deuxième règle.
Di Marco avait acquiescé.
- Bienvenue dans notre Fight Club.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LydlsLydls   18 août 2021
_ Tu sais combien il existe de race de chiens ?
D'amore fit non de la tête.
_ Moi non pus. Mais il y en a beaucoup. Et au début, il n'y en avait qu'une seule. Quelqu'un a pris les chiens et les a croisés jusqu'à obtenir des chiens pas plus gros que des rats et d'autres presque aussi grands que des chevaux. Mais avant d'obtenir une race nouvelle, des milliers de chiens sont nés mal formés ou bien les chiennes sont mortes parce que les fœtus étaient trop gros. D'après toi, ils étaient contents, les chiens ? Il comprenaient la raison de ce qui leur arrivait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LydlsLydls   18 août 2021
_ Je crois que l'enfer existe, lui dit-elle. Et que tu t(y trouves en ce moment, que tu brûles et que tu souffres pour tout ce que tu as fait. Mais si jamais le diable est impartial, il devrait te trouver quelques circonstances atténuantes.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sandrone Dazieri (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrone Dazieri
CHOUQUETTE D’OR N°33 - Tu tueras le roi - Sandrone Dazieri
autres livres classés : duoVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre