AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253010618
Éditeur : Le Livre de Poche (01/01/1961)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 31 notes)
Résumé :
La famille s'est agrandie. Mary et Philippe ont eu quatre fils : Eden, Piers, Finch et Wakefield. Renny est un adolescent difficile qui méprise les livres et adore les chevaux. Adeline aime sa nature ardente et voit en lui le futur maître de Jalna. Meg s'est fiancée avec Maurice mais le jeune homme a séduit une fille du village et la naissance d'une petite Pheasant fait éclater le scandale. Le mariage est rompu. Renny de son côté connaît sa première désillusion sent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Aline1102
06 novembre 2012
Dans ce quatrième volume des " Jalna ", Renny et Meg donnent bien des soucis à leur père, Philip, et à leur belle-mère, Mary.
Alors que Mary se réjouissait à l'idée d'être " débarassée " de Meg et de son caractère exécrable, la jeune fille devant se marier prochainement, voilà que les fiançailles sont rompues... Maurice Vaughan, le fiancé de Meg et meilleur ami de Renny, vient en effet d'avoir un bébé avec une jeune fille du village qui a décidé de déposer le bébé sous le porche des Vaughan. Quand Meg apprend ce scandale, elle rejette Maurice et refuse toutes les excuses que le jeune homme vient présenter.
Renny, de son côté, semble envieux de la toute nouvelle expérience de son meilleur ami : voilà que celui-ci s'est amusé à courtiser les jeunes filles alors que lui-même est novice en ce domaine. Renny se lance donc à la recherche de la jeune fille séduite par Maurice et décide de séduire à son tour... la tante de celle-ci, qui lui paraît beaucoup plus intéressante que la jeune fille !
Bien entendu, Philip se doute que les escapades de Renny ont un autre but que celui avoué par son fils, et il n'en est pas très heureux. Il ne manquerait plus qu'un bébé soit déposé sous le porche de Jalna !
Ce quatrième tome ne manque pas d'animation ! Les Whiteoak travèrsent une fois de plus la tempête lorsque Meg rompt ses fiançailles. La jeune fille rend la vie impossible à toute la maisonnée, n'apparaît plus à table à l'heure des repas afin de faire croire qu'elle meurt lentement de faim dans sa chambre (alors que des petits plateaux lui sont continuellement servis au premier étage...) et refuse d'encore entendre parler de Maurice, malgré la bonne volonté dont ce dernier fait preuve pour faire oublier son erreur monumentale.
La conduite de Renny n'est pas beaucoup plus intelligente : témoin des ennuis de Maurice, il n'hésite pourtant pas à se lancer dans le même genre d'aventure. Heureusement pour lui, le résultat n'est pas le même que pour Maurice et aucun bébé ne naît de ses escapades.
Un élément rend ce quatrième tome particulièrement intéressant : la vie quotidienne du couple Philip-Mary. Après les difficultés rencontrées par ces deux-là pour imposer leur amour dans le troisième tome, il est assez agréable de prendre connaissance de certains éléments de leur nouvelle vie commune : les enfants qu'ils ont eus, la cohabitation paisible avec Adeline (on ne s'en serait pas douté à la fin du troisième tome), les petits aléas d'une famille recomposée... Encore une fois, Mazo de la Roche nous plonge dans des petits éléments apparemment sans importance mais qui, sous sa plume, deviennent passionnants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jangelis
17 juin 2017
Nous voici à présent en 1906.
Ce volume est enfin daté, dès le début. J'aime bien savoir où j'en suis, suivre l'évolution de la famille au fil des années.
Quel dommage que Adeline, la jeune femme aventureuse du début, intéressante même si parfois agaçante, se soit muée en cette vieille teigne dont le seul plaisir est de gâcher la vie de toute la famille ! Et de mobiliser sans cesse tout le monde à son service.
Je m'aperçois qu'à chaque chronique, je reviens toujours sur la grand-mère. Il est vrai que même si la famille s'agrandit, (Adeline a déjà quatre petits-enfants) c'est toujours elle la figure centrale.
En plus de la vie quotidienne à Jalna, un double sujet sous-tend tout le roman : le mariage rompu de Meg, la petite-fille aînée des fondateurs du domaine.
Et l'arrivée d'un cousin d'Adeline, Malahide, totalement manipulateur, qui pourrit la vie de tous, furète partout et divulgue tout ce qui devrait rester secret, et parvient à s'attirer les bonnes grâces de la doyenne Adeline (81 ans) la montant contre le reste de la famille.
Mary, qu'on avait connu si intéressante et dynamique dans le tome à son nom, est assez effacée ici.
Comme dans le tome précédent, le changement d'humeur et d'alliances qui intervient dans les quinze dernières pages est assez surprenant.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tounet
10 juillet 2015
Adeline a vieillit mais cette superbe vieille dame est toujours décidée à mener son monde à la baguette, Philippe est toujours philosophe et attaché à sa terre, son épouse Mary et leurs jeunes fils lui apportent réconfort et douceur quand ses aînés lui donnent du fil à retordre: Meg refusant de pardonner une histoire d'enfant naturel à son fiancé Maurice et Renny courant la gueuse et se faisant renvoyer de l'école... Bref la vie s'écoule à Jalna entre joies et peines, tendresses et trahisons.
Des personnages auxquels on s'attache de plus en plus et un style limpide, un attachement à la nature et au rythme des saisons.
Commenter  J’apprécie          30
scream
24 février 2013
A lire
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
JangelisJangelis17 juin 2017
Le jeune pasteur n'était pas tout à fait assez Haute Eglise pour plaire à la vieille Mrs. Whiteoak et à ses deux fils aînés, pas tout à fait assez Basse Eglise pour Philippe et les Buckley. Les Lacey étaient Haute Eglise, les Vaughan Basse Eglise et, comme c'était un jeune homme aimable, il variait le rituel dans la mesure du possible de telle façon que, si personne n'était satisfait, personne n'était absolument fâché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AggieAggie05 septembre 2015
Mary installa bien le bébé sur les genoux d'Eden et les balança doucement en continuant à tenir le petit Piers. Mais ce n'était pas ce que voulait l'enfant. De sa main potelée il s'empara de la corde et, de l'autre main, il essaya de chasser Eden de la balançoire.
Philippe lança à Mary un coup d'œil amusé.
"Il ne sera pas commode, remarqua-t-il. Asseyez-vous sur la balançoire, Molly. Il admettra peut-être de rester dans vos bras."
On opéra le changement. Mary étala sa jupe à volants, assit l'enfant, et Philippe, la pipe entre les dents, les fit voler vers les feuilles vertes. Piers criait de joie, la jupe de Mary se soulevait et laissait voir son jupon blanc brodé et ses chevilles fines gainées de soie noire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
867 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre