AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Léa Morichon (Autre)Pascale Frey (Autre)Katherine Pancol (Autre)
EAN : 9782258195042
1056 pages
Éditeur : Omnibus (06/05/2021)
3.85/5   125 notes
Résumé :
La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny

La naissance de Jalna
Dès leur première rencontre, le capitaine Philippe Whiteoak et la pétulante Irlandaise Adeline Court tombent amoureux. Leur mariage dépasse en splendeur ce qu'a connu la ville indienne de Jalna. La mort de leur oncle de Québec qui leur laisse une fortune considérable les décide à quitter les Indes. Après un faux départ et maints incidents, leur voilie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 125 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Gwen21
  22 mars 2016
Pour un grand nombre de lecteurs, la seule évocation du nom "Jalna" est une invitation immédiate pour un voyage au pays des souvenirs.
"Jalna", c'est une épopée, une saga familiale, un roman fleuve comme il y en a peu ; c'est-à-dire une de ces rares oeuvres entières et non diluées - malgré l'ampleur - et qui ne quitteront jamais tout à fait le lecteur le reste de sa vie. Même s'il ne conservera pas intactes la chronologie des événements ou la généalogie arborescente de la famille Whiteoak, il lui restera à jamais des flash, des images marquantes de paysages ou de rebondissements, et de personnages tels que Philippe Whiteoak et sa femme Adeline, ou encore Renny, et Mary Wakefield.
Mazo de la Roche était une enfant solitaire, puis une adulte discrète, est-ce là que résidait son secret, en une grande disponibilité offerte à l'imagination ?
Ce recueil regroupe les quatre premiers tomes de la série ("La naissance de Jalna" - "Matins à Jalna" - "Mary Wakefield" - "Jeunesse de Renny") qui en compte seize au total. Je ne vais pas décrire dans le détail chaque tome mais simplement saluer la grande cohérence de l'ensemble. le coup de génie de Mazo de la Roche réside dans la personnification de Jalna, cette demeure familiale qui verra passer bien des générations, des drames, des passions et tant d'autres événements. Jalna est bien le personnage central de l'oeuvre, le pivot de l'action et le soleil autour duquel évoluent les protagonistes. Au final, "Jalna" est quasiment un huis-clos.
Si on a coutume de dire que la famille est une grande chose, on peut également prétendre que c'est dans les murs de sa maison qu'elle le devient vraiment.
Et en plus, "Jalna" est une oeuvre qui vieillit bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4610
Boubette1
  15 juillet 2014
J'ai découvert cette étonnante saga en achetant le tome 3 par hasard dans un vide grenier. Une fois le roman fini, mais aussi: une fois compris qu'il s'agissait d'une saga, j'ai acheté les seize volumes et c'était parti.
Hé bien, le temps de seize livres, j'ai vraiment eu une autre famille, vécu dans un autre pays, habité une autre maison. J'ai trouvé la saga vraiment très prenante. Est-ce l'art de Mazo de la Roche de nous bercer par ses longues descriptions de la beauté canadienne? Est-ce la psychologie détaillé de ses nombreux personnages? Je ne sais pas! Mais je ne me suis pas ennuyée, je me suis laissée prendre à ce rythme certes lent, mais je dirais plutôt: doux, laissée toucher par l'amour inconditionnel que voue l'auteur aux membres de cette famille qu'elle avait fait sienne (voire sa surprenant biographie!) et je crois que c'est principalement cela qui m'a tant fait apprécier cette histoire. A la fin de la saga, je me suis sentie un peu orpheline. Allez comprendre...
Commenter  J’apprécie          270
EloEmma69
  28 février 2016
Ici naît la saga Jalna qui en gros retrace la vie d'Adeline Whiteoak des Indes à Jalna...
Premier tome d'une saga familiale menée de main de maître qui nous entraîne jusqu'au Canada.
L'écriture est souple, les descriptions complètes (parfois trop) mais la lecture reste très agréable.
Si on apprécie les saga familiales avec des milliers de pages en perspective (parce que oui avec les 4 tomes on est bien au delà des 4 000 pages), à mon avis Jalna est la base.
Ne vous arrêtez pas aux descriptions qui peuvent paraître longues, on se laisse très facilement entrainer par cette belle famille pleine de caractère!
Commenter  J’apprécie          81
Michigan32
  09 août 2021
"Jalna" fait partie de ces livres qui se transmettent de génération en génération. Combien de témoignages ai-je lus ou entendus sur la découverte de ces 16 romans qui décrivent la vie d'une famille sur 4 générations ? le succès de cette saga est impressionnant, 16 romans vendus à 11 millions d'exemplaires dans le monde, traduction dans 93 pays. Il faut dire que "Jalna" a tout pour plaire. le premier volume que je viens de finir, est consacré à Adeline et Philippe, les architectes de Jalna qui abritera leur famille pour les années à venir.
Adeline est une jeune irlandaise fougueuse à la chevelure flamboyante. Philippe, son mari, est militaire de carrière et rêve de nouveaux horizons. Lorsque Philippe hérite du domaine de son oncle au Québec, ceux-ci n'hésitent pas à quitter les Indes pour s'installer au Canada. C'est le début d'un long périple qui ne se terminera qu'à la presque fin du premier volume, La naissance de Jalna, lorsque Adeline et Philippe emménagent dans leur nouvelle maison.
Ce premier livre a les défauts et les qualités du démarrage d'une série, l'intrigue se déroule lentement. A l'instar d'Adeline et de Philippe, on ne sait pas où l'on se rend. On découvre petit à petit les personnages, Wilmott, Daisy, les Vaughan, Robert, le perroquet, le chien, la chèvre, évidemment Jalna, la maison. Et puis chaque pièce finit par s'imbriquer. Mazo de la Roche sème même des petites graines pour l'avenir (Daisy, la femme de Wilmott, Mary...).
On découvre aussi la beauté des paysages canadiens, d'abord au Québec puis dans l'Ontario.
Tout cela a l'odeur des livres que l'on dévorait enfant pendant les vacances, ces histoires dont on brûlait de connaitre la suite.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
nathys
  18 août 2021
Je mets ici ma critique du premier volet uniquement La naissance de Jalna et je mettrai à jour au fur et à mesure de mes lectures.
Jalna a marqué beaucoup de gens et je ne connaissais pas du tout jusqu'à peu. En entendant parler de saga, de Canada, de personnages haut en couleurs j'ai tout de suite été attirée, m'attendant au souffle romanesque et épique d'Autant en emporte le vent.
Après ce premier volet je reste perplexe: il y a pas mal de personnages, chacun avec leur caractère propre mais ils ne sont pas assez travaillés pour qu'on s'y attache. J'ai vraiment eu du mal avec Adeline qui la plupart du temps à des réactions d'enfant gâtée et fond constamment en larmes pour un oui ou un non. Je n'ai pas ressenti d'amour entre elle et Philippe, seulement leur satisfaction mutuelle d'être beaux. D'ailleurs les allusions à la beauté d'Adeline sont très fréquentes et parfois un peu lourdes.
Il y a très peu d'action dans ce premier tome, on découvre surtout le Canada avec de belles descriptions.
Je vais continuer car je sais que les romans n'ont pas été écrits dans l'ordre chronologique et celui ci est un des derniers en réalité donc l'histoire s'est peut être essoufflée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Myriam3Myriam3   19 avril 2021
Il y avait, dans le voisinage, une telle abondance de gibier et de poisson que la question de la nourriture ne se posait même pas. Lorsque la saison serait plus avancée, les fraises des bois, les framboises et les mûres sauvages fourniraient un dessert abondant. Le beurre et le pain faits à Vaughanland étaient plus savoureux que partout ailleurs et Mrs Vaughan mettait quiconque au défi de faire des fromages meilleurs que les siens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2013
Un visage aussi remarquable que celui d’Adeline était rare, si même il en existait un autre sur la surface de la terre. Sa fraîcheur éclatante suffisait à faire retourner les têtes sur son passage ; sa chevelure épaisse et ondulée, d’un blond roux qui devenait couleur de flammes aux rayons du soleil, accompagnait un teint de lis et de roses, et des yeux bruns changeants ombragés de cils noirs. Cet éclat aurait pu se teinter d’un peu de vulgarité, mais les traits fiers et hardis, les sourcils arqués, le nez aquilin et frémissant, la bouche rieuse, garantissaient la perfection de sa beauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2013
Si vous saviez tout ce que ma nouvelle vie m’a procuré de jouissance ! Être libre et seul ! Il m’arrive de sortir d’ici en laissant tout en désordre, juste pour bien me prouver à moi-même que je suis libre. J’éprouve les sentiments d’un prisonnier libéré. Je n’ai plus à concentrer ma pensée. Quand je pêche au bord de ma rivière, mon esprit erre parfois pendant des heures dans un vide délicieux. Mon passé commence à m’apparaître comme un rêve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2013
Les Whiteoak avaient vécu pendant plusieurs siècles du revenu de leurs terres. Ils n’avaient jamais envié personne, persuadés qu’ils étaient les égaux de qui que ce fût et de plus ancien lignage que la plupart des nobles du comté. Ils avaient, jadis, possédé une fortune considérable qui s’était transmise de père en fils dans toute son intégrité ; leurs enfants, peu nombreux, étaient tous beaux, et leurs affaires étaient demeurées prospères jusqu’au jour où le grandpère de Philippe s’adonna à la passion du jeu, si répandue à cette époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 septembre 2013
Heureusement, le Bon Dieu a fait les femmes patientes et douces. Quand on songe à tout ce qu’elles doivent supporter du fait de l’égoïsme et du manque de sagesse des hommes !
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1207 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..