AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Danièle Valin (Traducteur)
EAN : 9782864321507
84 pages
Éditeur : Verdier (13/11/1992)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 20 notes)
Résumé :

Dans ce récit d'une enfance napolitaine, la mémoire n'est pas une consolation mais un drame : une lumière blanche et compacte semble baigner, la ville, soudain dénudée, loin de sa fièvre baroque. L'image des êtres perdus - la mère, à qui s'adresse chacune de ces pages, le père, un ami mort... - se juxtapose au deuil et à l'oubli, qu'elle ne compense pas. Voilà pourquoi Une fois, un jour n'est pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Marti94
  08 septembre 2019
Erri de Luca retrouve des photographies faites par son père "Une fois, un jour". C'est l'occasion de raconter ses souvenirs en s'adressant directement à sa mère à la deuxième personne du singulier. Ces parents sont morts au moment où il écrit ce récit autobiographique, et c'est l'émotion qui domine.
C'est son premier livre, mais on y trouve déjà l'écriture poétique de l'écrivain italien. Il sait utiliser les mots à bon escient, lui qui a été bègue toute sa jeunesse.
Il y a aussi l'amour des lieux, sa Naples natale qui est présente dans toute l'oeuvre d'Erri de Luca. Et si l'amour pour sa mère semble immense, ce solitaire aime à raconter les souvenirs partagés avec ceux qui ont disparu, Massimo, son ami d'enfance avec qui il passait les vacances d'été au bord de la mer à Ischia, Filomena la cuisinière mais aussi sa première femme morte prématurément.
Même le récit est parfois un peu décousu, c'est un texte intime avec de belles métaphores dont j'ai apprécié la lecture.
Lu en septembre 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Sak71
  17 août 2018
Erri de Luca est un poète qui manie la plume avec pudeur et délicatesse pour donner le mode d'emploi de l'étrange enfant qu'il était, déjà plein de pudeur et de délicatesse.
Ce petit bouquin que vous lirez rapidement et que peut être vous oublierez tout aussi rapidement se déguste les temps d'un voyage en train ou d'une après midi à la campagne. Il a le pouvoir de vous sortir de la pesanteur du monde, en vous plongeant dans des phrases ciselées avec soin, pleines de douceur et de poésie.
Commenter  J’apprécie          20
micky05
  22 août 2012
Ce petit ouvrage est une autobiographie mémorielle d'Erri de Luca (Non ora, non qui). Il s'agit de son premier livre. On y trouve quelques passages émouvants, qui ont sans doute comptés pour l'auteur qui a su nous transmettre cette émotion. L'intérêt se limitera là car il n'y a pas de développement particulier. L'écriture est faite de touches plutôt impressionnistes de ses souvenirs d'enfance. Quelques pages attachantes.
Commenter  J’apprécie          20
06MireLLa06
  27 septembre 2016
Je dois à la franchise de dire avoir été déçue par ce livre d'autobiographie. Possible que je ne l'ai pas compris, mais il m'a plutôt ennuyée.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
santorinsantorin   04 août 2017
Elle nous donna son congé parce qu'elle n'arrivait plus à faire face à son travail de la maison.
Je t'en parle, car jusqu'ici l'occasion ne s'était jamais présentée et ne se renouvellera plus. Nous avons vécu avec des personnes que nous aimions sans le savoir, que nous maltraitions sans nous en douter : un beau jour elles disparaissent et on n'en parle plus. Elles ont laissé une odeur d'eau de Javel dans notre main qu'elles ont serrée, une caresse rêche et maladroite, elles ont lavé nos sols en chantant avec une gaieté que nous n'avons jamais ressentie. Telle fut leur vie irréductible que nous avons ignorée tant qu'elle fut parmi nous et dont aujourd'hui nous prenons conscience seulement parce que nous l'avons perdue. Je t'en parle, maman, car il en sera de même entre nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
micky05micky05   19 août 2012
Seul entre tous les enfants je réussis une fois à être regardé. Je jouais avec les pierres en cherchant en elles le point de repos qui permet l'équilibre instable. Je réunis sais ces points, j'élevais les cailloux l'un sur l'autre. Alors que j'étais penché sur ce jeu fragile dans un coin du petit jardin, elle arriva. Je levai la tête et sous la mèche lisse de son front ses yeux brillèrent. Je les vis d'en bas, là où j'étais accroupi : contre le ciel sa tête blonde me regardait de ses deux fentes vides. Il me sembla que son visage avait deux trous à travers lesquels on pouvait voir le ciel. Moi je le voyais. A travers les miens peut-être voyait-elle la terre.
L'étonnement nous figea, puis elle rit, puis les pierres tombèrent, puis sa mère l'appela d'un nom suave que je ne veux pas me rappeler. Jamais elle ne revint.
Aujourd'hui les Américains habitent dans des quartiers qui leur sont réservés. Aucun enfant venu d'une ruelle n'habite plus près d'une petite Américaine blonde, ni ne rougit sur son passage, ni ne l'admire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sak71Sak71   17 août 2018
C’était justement le faible enthousiasme de ce mariage qui me rassurait, la faible ardeur de sa décision. J’ai eu peur de l’ équilibre instable sur lequel reposent les sentiments forts, les yeux fiévreux qui enveloppent la personne aimée puis la dépouillent.
...
Pour moi c’était une femme que de nombreuses légèretés faites ou subies avaient rendue experte, mais pas désenchantée. Je n'étais pas pour elle l’eau de vaisselle d’un rêve qui avait mal tourné, mais plutôt les gestes lents d’un réveil. Je représentais pour elle la réalité qui est parfois la découverte du banal sous un jour meilleur. Elle s’y sentait prête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NuageuseNuageuse   03 novembre 2019
Le temps est semblable aux nuages et au marc de café : il change les poses, mélange les formes.
Commenter  J’apprécie          70
Marti94Marti94   08 septembre 2019
Par tempérament et non par conviction, j'étais hostile à la méthode qui nous incitait à rivaliser entre nous.
Commenter  J’apprécie          41

Videos de Erri De Luca (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erri De Luca
C'est le tout premier roman graphique de l'immense romancier italien Erri de Lucca. L'Heure H : le 18 août, dès l'ouverture des librairies. Dans l'Italie des années 1970, l'auteur vous entraîne dans les luttes ouvrières qu'il a lui-même vécues de l'intérieur. Voici en avant-première sa bande-annonce !
Dans la catégorie : Mélanges littérairesVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Mélanges littéraires (68)
autres livres classés : littérature italienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
634 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre