AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130630782
Éditeur : Presses Universitaires de France (20/08/2014)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Lorsqu'en 1990, Mike Godwin, un jeune avocat de l'État de New York, formula la proposition qui allait très vite devenir la loi portant son nom, personne n'imaginait que celle-ci deviendrait un jour aussi célèbre que les plus grandes lois physiques : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler se rapproche de 1. » Dans les échanges se déroulant sur internet, se livrer à une telle compar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lagagne
  09 décembre 2014
Bon alors j'ai essayé, hein. Mais je n'arrive absolument pas à lire ce livre. C'est un subtil mélange entre "arrivée à la fin de la page, je ne sais pas ce que j'ai lu" et l'impression de relire constamment la même chose.
Parfois je me dis : ah là je comprends ! et la phrase d'après j'ai décroché. Pourtant les phrases sont simples, et en général je ne suis pas plus stupide qu'une autre, mais là je n'imprime pas. Je dois manquer de concentration...
Donc à retenir : lire ce livre quand on a la concentration nécessaire à sa lecture.
J'y reviendrais ! je n'ai pas dit mon dernier mot !
Commenter  J’apprécie          50
figolune
  14 octobre 2014
Ce livre a l'air de premier abord simple, un essai sur le point godwin, pas si long, écrit simplement. Mais lorsqu'on s'y plonge, on y découvre deux choses : ce livre est fascinant, et il est bien plus dense qu'il n'y paraît. Autant vous prévenir tout de suite, si le sujet vous intéresse, il nécessitera au moins une relecture!
L'auteur y aborde le sujet du point godwin en s'appuyant sur des exemples très étendus, qui vont de l'Histoire au monde contemporain, on y parle de grands auteurs comme de séries actuelles, et cela permet à tous de s'y retrouver. Et on comprends, ou l'on s'interroge encore plus sur cette façon qu'a le monde occidental de s'être trouver des "méchants ultimes" qui nous servent à tout et n'importe quoi.
Le souhait que l'on pourrait avoir avec ce livre? Qu'il y ait une suite sur les cultures autres : comment gère-t-on l'arrêt des débats en Chine, par exemple, eux qui n'ont pas ce "grand méchant d'Hitler"?
Commenter  J’apprécie          10
lesamis
  22 octobre 2014
Ce livre à la fois philosophique, sociologique et comportementale est très intéressant. L'auteur a su lier un analyse complexe à des exemples et des citations concrets, judicieusement choisis pour argumenter le propos. Les thèmes abordés sont entre autres la liberté d'expression, la liberté d'action, le racisme, l'influence, le libre arbitre, le respect ...
Commenter  J’apprécie          40
paestum
  06 août 2015

Un court essai, très clair, qui nous rappelle les fragilités de notre démocratie. Je cite une partie de la note de l’éditeur « Et si notre obsession pour le souvenir de la Shoah et la limite qu’elle pose à la liberté d’expression n’étaient rien d’autre que le signe de notre incapacité contemporaine à admettre le mal ? ». Ne pas l’admettre, c’est peut-être, oui peut-être, n’en déplaise à l’auteur qui nous annonce le pire, s’y engouffrer de nouveau, sous l’impulsion de « la meute », de la loi du plus fort qui nous promet une « Cohérence » qui rassure, repose, mais qui tue alors notre démocratie qui a besoin de débats, de doutes.
150 pages très intelligentes et compréhensibles, qui me donnent d’ailleurs une furieuse envie de lire, enfin, les essais d’Anette Wieviorka.

.
Lien : http://www.babelio.com/monpr..
Commenter  J’apprécie          31

critiques presse (1)
Lexpress   25 août 2014
Selon l'auteur, notre obsession pour le souvenir de la Shoah et la limite qu'elle pose désormais à la liberté d'expression ne sont rien d'autre que le signe de notre incapacité contemporaine à admettre et à comprendre le mal.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
paestumpaestum   06 août 2015
Le point Godwin est un symptôme parmi d’autres montrant que cette mémoire se fissure avec la fragilisation du politiquement correct qui le soutient, et consacre l’issue d’un processus de désacralisation du mal qui prend, aujourd’hui, des proportions inquiétantes.

D’une part, les citoyens tiennent chèrement à cette liberté d’expression ; d’autre part, pourtant, ils se montrent régulièrement perplexes sinon tétanisés face aux abus que cette liberté permet. Dans un monde où la parole et les médias donnent le la, on ne s’étonnera pas que les conflits liés à la liberté d’expression, le plus souvent de manière combinée avec les libertés de religion et de conviction, prennent une place de plus en plus importante dans le débat public, où ils servent de catalyseurs aux peurs ambiantes.

(…) il pourrait finalement s’avérer que la plus-value de la société soit, ironiquement, l’éducation de l’homme en vue de le doter des outils lui permettant de résister à la tentation du groupe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de François De Smet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François De Smet
François de Smet - Reductio Ad Hitlerum .François de Smet vous présente son ouvrage "Reductio Ad Hitlerum, une théorie du point Godwin" aux éditions PUF. http://www.mollat.com/livres/de-smet-francois-reductio-hitlerum-9782130630784.html Notes de Musique : The Concert/Selections, Spring 2011/04 Violin Sonata No. 9 in A Major, Kreutzer (Beethoven). Free Music Archive.
autres livres classés : sociétéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre