AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mike Cavallaro (Illustrateur)
ISBN : 1600105769
Éditeur : IDW Publishing (29/12/2009)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
“To be... or not to be!” How can a man go on living when everything he’s ever believed is revealed as a lie? That’s the question Savior 28 is forced to ask as we follow him across the decades, from the ashes of Buchenwald to the ashes of 9/11 in this exploration of the dark underbelly of the super hero dream.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  19 mai 2016
Savior 28 (une sorte de croisement entre Superman et Captain America) a été froidement exécuté par un tireur anonyme. Ce superhéros qui luttait contre les supercriminels depuis le début de la seconde guerre mondiale est mort ; c'est la fin du rêve. Son histoire est racontée par Dennis McNulty que Savior 28 a arraché des griffes d'un supercriminel à tête de chien et qui lui a passé une fraction de son pouvoir. Pendant une période, McNulty a été l'apprenti superhéros de Savior 28 (son sidekick). McNulty mélange les souvenirs qu'il a gardé de ce héros, avec la connaissance intime qu'il en avait sur ses aspirations et ses faiblesses (ses problèmes d'alcoolisme et d'image en particulier) avec la perception du public, l'évolution de ses pouvoirs, l'histoire des États-Unis, ses relations personnelles, l'évolution de ses convictions politiques, l'impact du 11 septembre 2001, etc.
Le scénariste de cette histoire complète et indépendante est John Marc (J.M.) DeMatteis, un vétéran des comics qui a écrit de nombreuses histoires de superhéros classiques pour Marvel et DC Comics. Parmi ses oeuvres les plus marquantes se trouvent Kraven's Last Hunt et Justice League International. Il a également profité des branches plus adultes de ces éditeurs pour écrire des choses très personnelles telles que Brooklyn Dreams, Moonshadow (avec des aquarelles magnifiques de Jon J. Muth) et Blood : A Tale (illustré par Kent Williams). Ces 2 récits révélaient le questionnement spirituel de cet auteur.
Avec cette nouvelle histoire de superhéros (publiée par IDW), DeMatteis entremêle plusieurs réflexions autour de cette forme archétypale de héros spécifique aux États-Unis. L'évolution des pouvoirs de Savior 28 et de sa perception par le public évoque fortement la riche histoire du personnage de Superman, mais aussi l'incarnation de l'Amérique par des héros patriotiques tels que Captain America. La quête du personnage qui souhaite améliorer le sort des êtres humains appartient à l'ordre des interrogations spirituelles que chacun creusent au cours de sa vie. L'intégration d'éléments historiques tels que le camp d'extermination de Buchenwald et les attentats du 11 septembre montre que même une industrie du divertissement comme celle des comics ne peut pas ignorer le monde réel. DeMatteis développe chacun de ces thèmes en évitant les pièges de la simplification outrancière, ainsi que ceux de la moralisation. le lecteur découvre peu à peu la vie de ce héros très humain derrière une légende parfois arrangée par le gouvernement, parfois tragique. Cette construction en retour en arrière est remarquable de fluidité et de sophistication, elle renvoie bien sûr à Citizen Kane (Savior 28 était un ami proche d'Orson Welles). J.M. DeMatteis réussit la gageure de raconter une histoire de superhéros sur fond de quête spirituelle, sans être ridicule ou simpliste.
Les illustrations sont réalisées par Mike Cavallaro qui était jusqu'alors spécialisé dans les webcomics. de prime abord, son style apparaît comme un croisement entre celui de Jack Kirby (pour les postures) avec un encrage appuyé (évoquant Joe Sinott) et des dessins simples conjurant des images tranquilles de la vie ordinaire. Ces 2 aspects de son graphisme lui permettent de marier les affrontements entre personnes dotées de superpouvoirs et les phases de la vie quotidienne. Les effluves de Kirby renforcent l'aspect spectacle des combats, alors que le coté terre à terre fait ressortir les horreurs petites (fuite dans l'alcool) et grandes (la découverte des corps dans les camps de concentration). Enfin ce style simple assure une lecture très fluide qui désamorce toute velléité d'une approche trop intellectuelle du récit.
Comme souvent dans les comics, la quatrième de couverture promet monts et merveilles dans un récit allégorique avec une approche inédite des superhéros. À ma grande surprise, ce récit m'a emmené sur un chemin introspectif qui, sans être inédit, était inattendu et fort peu fréquenté par les créateurs de comics. Les 2 créateurs utilisent les codes traditionnels des comics (superhéros et dessins simples) pour un regard sensible sur les superhéros et leur évolution, sur un homme qui évolue au fil des années, sur une société qui pose un regard différent sur ses icones, sur l'évolution des valeurs d'un pays. Et contre toute attente, cette réflexion se fait en douceur, mais sans compromis, avec un profond amour pour ces personnages costumés et un vrai questionnement sur les valeurs morales d'une société, sans aucun prêchi prêcha primaire. DeMatteis et Cavallaro ont trouvé le point d'équilibre entre l'histoire et la réflexion sans tomber dans le métacommentaire abscons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de J.M. DeMatteis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.M. DeMatteis
J.M. DeMatteis at Baltimore Comic Con! 2013
autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1893 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre