AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352894148
108 pages
Éditeur : Editions MeMo (21/02/2019)
Résumé :
Depuis que Simone n'est plus là, Simon vient chaque jour dans la minuscule loge de Françoise, la concierge de son immeuble, pour boire un petit jus, et, surtout, pour entendre l'histoire de Simone.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  06 mai 2019
Simone est morte, crise cardiaque dans la cuisine. Et cela perturbe Simon, dont elle était la baby-sitter. Ils formaient un beau duo il faut dire ces deux-là, un peu déjanté.
Il a besoin de "faire son deuil", besoin de comprendre, d'abord comment elle est morte, ensuite comment elle a vécu. Il va partir sur les traces de l'amour perdu de Simone, suite à la révélation de celui-ci dans la théière à voeux.
Une jolie petite histoire, tendre. le petit bonhomme de 10 ans parlera peut-être aux enfants du même âge (mais plus grand, j'ai un doute), même si je trouve qu'il a parfois un langage et des réflexion que peu d'enfants de son âge ont (mais les enfants nous surprennent souvent).
Commenter  J’apprécie          140
Ileauxtresors
  11 mars 2019
Entre deux générations
Entre passé et présent
Entre France et Algérie
Entre enfance et adolescence
Entre texte et illustrations
Entre drame et enquête…
À la conjonction de tout cela, j'ai découvert Simon, d'abord sur la couverture, l'oreille collée sur une théière rouge comme sur un coquillage… Mais ce n'est pas la mer qu'il écoute, mais l'écho d'une multitude de moments heureux passés avec sa voisine et nounou Simone. Simone, qui vient de mourir brutalement d'un arrêt du cœur, laissant Simon désemparé avec une spirale de souvenirs de son personnage, de son odeur, des surnoms ridicules qu'elle lui donnait, de son ironie, de ses frasques et superstitions. Mais voilà, la fameuse théière rouge renferme quelque chose à laquelle Simon ne s'est pas attendu une seconde : un secret ! Il n'en faut pas plus au garçon pour décider de faire la lumière sur cette affaire – et au drame pour devenir un jeu de détective captivant, qui nous amène à découvrir, avec Simon, l'émouvante histoire de Simone qui nous surprend en résonnant avec l'Histoire de la deuxième moitié du vingtième siècle…
Un narrateur sensible et touchant, saisi pile à la charnière entre enfance et adolescence ; une intrigue passionnante, beaucoup de profondeur et d'humour ; un ton juste pour évoquer à hauteur d'enfant les thématiques du deuil ; du secret et des relations traumatisantes entre la France et l'Algérie… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman joliment illustré un coup de cœur !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Nadael
  04 avril 2019
Quand le coeur de Simone cesse de battre, celui de Simon dix ans, se presse. Cette accélération dans sa vie, il ne l'avait pas envisagée. Elle avait été sa nourrice, sa grande amie, sa confidente. Celle qui avait l'oreille pour l'écouter, le regard pour le rassurer, les bras pour l'enlacer, les mains pour cuisiner de drôles de gâteaux au gingembre, des idées de jeux plein la tête, de la fantaisie dans les yeux. Il l'aimait tant, cette vieille dame.
Une peine immense s'est emparée de lui. Elle plus là, c'est son enfance à lui qui s'en va. Il a beau se faire répéter l'histoire de la mort de Simone par Françoise la concierge, cet arrêt du coeur au petit matin, ce visage sans mouvement sur la table, entre sa tasse à café et sa tartine de confiture… Simon est sonné et ne s'en remet pas.
Il a bien compris qu'elle ne reviendrait pas. Mais que faire après ça? Tout ce silence, ce vide, ce manque, cette absence. Ce rien, si pesant. le coeur de Simon s'assombrit.
Puis il se souvient de sa fameuse théière rouge dans la cuisine. le refuge de petits papiers pliés, de souhaits improbables, de voeux inavouables. La planque des désirs, la cachette aux secrets. Ils avaient l'habitude tous les deux d'y glisser leurs rêves.
Sans le dire à personne, il entrera dans l'appartement de Simone. Les odeurs d'hier seront toujours dans l'air, les meubles n'auront pas bougé de place. le temps semblera s'être arrêté, comme le coeur de son amie bien-aimée. La théière sous le bras, il s'échappera. Et dans sa chambre à lui, la renversera sur le sol et commencera sa lecture.
Coulera alors le flot des souvenirs, et avec lui des mots doux et chauds, ceux d'un amour grand et beau.
S'ensuivra une quête solaire où réel et imaginaire se mêleront. Des vagues de couleurs des effluves de parfums, des sensations des émotions, une mer une guerre, un pays lointain des lettres… Un passé qui revient avec ses bonheurs et ses peines. Une histoire d'amour et de mots qui apaisera le coeur de Simon en y laissant entrer à nouveau la lumière.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Trampoline
  24 septembre 2019
Simone est morte d'un arrêt du coeur. Elle a été retrouvée affalée sur la table de la cuisine, une tartine de confiture dans la main. Elle était la voisine, baby-sitter et amie de Simon, 10 ans. le jeune garçon est consolable. Il ne cesse d'aller voir Françoise, la concierge, pour qu'elle lui répète comment elle a découvert Simone.
La vieille dame, un peu fantasque, avait un rituel qu'elle partageait avec Simon et quelques autres personnes. Dans une vieille théière rouge, ils glissaient des voeux. La théière en est pleine. Maintenant que Simone est morte, Simon ne veut pas que n'importe qui découvre ses voeux. Il s'introduit donc dans l'appartement de Simone et vole la théière.
La curiosité l'emporte et il lit tous les petits bouts de papier. Il retrouve ses voeux, mais aussi ceux de Juliette, la nièce de Simone, et surtout ceux de Simone. Toute une vie de voeux. Des voeux qui ne tournent autour que d'une personne : Farid. Que Farid oublie Simone. Que Farid n'oublie jamais Simone. Que Farid soit heureux. Que l'amour entre Farid et Simone dure toujours…
Mais qui est ce Farid ? Simon décide de mener l'enquête.
Un joli roman sur le deuil et la résilience. La mort est traitée avec douceur et subtilité. Il en va de même pour le sujet si complexe de la guerre d'Algérie, surtout pour un public aussi jeune. Les illustrations apportent une délicatesse supplémentaire au livre.
Toutefois, comme trop souvent avec les livres jeunesse, le narrateur de 10 ans ne s'exprime absolument pas comme un enfant de 10 ans. Son copain non plus d'ailleurs. Qui dit « riche idée » à 10 ans ? Je comprends qu'il faille éviter le langage familier et augmenter le vocabulaire, puisque c'est de la littérature. Mais ce détail m'agace toujours pendant la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
19chantal
  10 août 2019
Belle histoire pleine de sensibilité et de maturité sur le thème du deuil vécu par un garçon de 10 ans.
Simon a perdu sa vieille nounou et voisine de palier, de façon brutale et inattendue parce que la vieille dame était en pleine forme. Ses parents sont sur le qui-vive et guette les réactions du jeune garçon. Seule Françoise la concierge accepte de lui parler de Simone. Simon va découvrir avec stupéfaction le secret de Simone.
On est très loin des histoires bêtifiantes qui existent toujours pour les enfants.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (3)
Actualitte   27 août 2019
Le duo a fait le choix de s’éloigner des clichés et du pathos souvent liés à ces thématiques pour livrer un récit optimiste ponctué par des images aux couleurs acidulées et toniques.
Lire la critique sur le site : Actualitte
LeDevoir   12 août 2019
Agnès Debacker investit ici les thèmes du deuil, de l’amour, du souvenir et des secrets avec fougue et délicatesse tout à la fois.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Ricochet   19 juin 2019
Si le roman se lit très bien et offre des points de vue pertinents sur la disparition, le deuil, les souvenirs, ce hiatus entre l’âge du héros et son comportement, son beau vocabulaire, m’a un peu gênée au fil des pages.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   11 mars 2019
Je me faisais une telle joie tout à l’heure. Découvrir les secrets des uns et des autres me paraissait si évident, si anodin. Et alors que je suis à deux doigts de ranger la théière, vaincu par ma culpabilité, et les improbables reproches de Simone, je me raisonne. Primo, un jour ou l’autre, je finirai par lire ces bouts de papier. La curiosité sera la plus forte, c’est fatal.
Deuzio, mes parents m’ont appris à ne pas croire aux choses qui n’existent pas, comme le père Noël, les fées, les monstres marins ou les personnes mortes capables de nous faire des remontrances. Certes, je ne suis pas toujours d’accord avec eux, de par leur nature même de parents, mais sur ce point, je pense qu’ils n’ont pas tort.
Tertio, cette théière n’est tout simplement pas magique. Pour preuve, très peu de mes souhaits se sont réalisés, du moins, ni les plus importants, ni les plus urgents. Je fais toujours pipi au lit, et Simone est morte. L’an passé, elle était à l’hôpital à cause d’une chute et j’avais expressément demandé qu’elle ne meure pas. On voit le résultat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
IleauxtresorsIleauxtresors   11 mars 2019
Selon la loi de la théière, il est formellement interdit de lire les souhaits. "Vœux lus, vœux foutus", disait Simone. Sans doute est-ce exagéré, sans doute cette théière n'a-t-elle aucun pouvoir. Cette petite cérémonie n'était à coup sûr qu'un jeu entre Simone et moi. Pour autant, je ne me résous pas à rompre le serment. Il y a quelques souhaits là-dedans qu'il me plairait de voir s'accomplir.
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   20 septembre 2019
Personne, pas même le docteur du rez-de-chaussée que je suis allé consulter en catimini, n'est capable de me donner une explication plausible : comment-fait on pour se porter comme un charme le mardi, démarrer sa journée du mercredi avec un bonne tartine de confiture aux framboises et s'effondrer dans son bol de café au lait quelques instants plus tard, sans vie ?
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   20 septembre 2019
Deuzio, mes parents m'ont appris à ne pas croire aux choses qui n'existent pas, comme le père Noël, les fées, les monstres marins ou les personnes mortes capables de nous faire des remontrances. Certes, je ne suis pas toujours d'accord avec eux, de par leur nature même de parents, mais sur ce point, je pense qu'ils n'ont pas tort. (p. 34)
Commenter  J’apprécie          10
SovaneSovane   20 septembre 2019
Ces réponses me désolent, mais je vais devoir me faire à cette idée : l'infarctus au petit-déjeuner est possible. Ce qui est impossible, en revanche, c'est que Simone revienne. [...] Je sais qu'il y a peu de chances qu'elle se sorte d'une situation pareille. La mort, on ne s'en remet pas. La crise cardiaque est irréversible. (p. 14)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..