AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bazart


Bazart
  24 février 2013


filsJe ne sais si pas si pour vous le nom de Frédéric Deban vous parle, mais, en ce qui me concerne, c'est celui d'un comédien qui a pas mal marqué mes années d'adolescent, avant que je ne le perde totalement de vue avant ce début d'année 2013.

Ben oui, Frédéric Deban c'était Sylvain, le fils écorché vif de Mireille Darc dans la saga d'été à succès de TF1: "Les Coeurs brûlés" et j'étais sous le charme du mangétisme de ce type, et j'avais continué à le suivre dans la série policière "Placé en garde à vue" (euh qui a dit que j'avais des gouts moins assurés que maintenant?) dans un rôle de flic aux côtés du personnage principal, joué par l'immense Serge Lama

Si en 1996, il devient l'un des principaux héros de la série "Sous le Soleil", dans le rôle de Grégory, un jeune homme passionné par la mer, j'avoue avoir peu ignoré cette série ( je pense avoir raté quelque chose, non?) et j'avais donc un peu perdu sa trace, car le cinéma l'a presque toujours ignoré, alors même que Frédéric Deban a débuté à 20 ans dans un court métrage de Cyril Collard "Alger la blanche" puis décroche un tout petit rôle aux côtés d'Alain Delon dans "Parole de flic". .

Bref, acteur qui n'a pas forcément eu la carrière qu'il méritait, il revient et sur le petit écran avec une nouvelle saison de Sous le soleil sur TMC et dans les librairires avec un témoignage sur sa vie d'enfant abandonné.

Car s'il excellait dans les rôles de révolté ou d'écorché vif, je ne savais bien sur pas que Frédéric Deban cachait une blessure, celle d'être un enfant abandonné par ses parents légitimes.

Dans J'aurais voulu être le fils de quelqu'un... ce livre qu'il vient de publier aux éditions Michel Lafon. Frédéric Deban raconte son enfance difficile, ses blessures, ainsi que son abandon par sa mère à l'âge de 4 ans et son terrible besoin d'un père.

Le comédien, qui vit avec l'ancien compagnon de Pascal Sevran, Dominique Lozac'h, depuis maintenant 27 ans, a été poussé à écrire par ses amis comédiens : Mireille Darc ou encore François Berléand. Comme le dit Frédéric Deban dans on livre, c'est dernier , à la sortie d'une émission de Mireille Dumas qui lui a d'ailleurs dit : "Écris cette douleur. C'est beau, mais il faut que tu t'en débarrasses... ".

A 48 ans, le comédien français, avait en effet besoin d'écrire ses maux afin de les guérir. Il évoque durant tout l'ouvrage l'abandon de sa mère : "A 4 ans, ma mère m'a laissé chez les soeurs comme on dépose un paquet. Je me souviens encore de la grande porte rouge qui se referme sur moi. On me tire par le bras, j'avance à reculons en hurlant des 'Maman' auxquels elle ne répond pas."

L'acteur a été balloté de foyers en foyers. Un souvenir qui le hante encore. Car Si sa mère l'a abandonné, son père, lui, est absent. Condamné à grandir sans repères, il se lance alors inconsciemment en quête de beaucoup d'amour. Durant tout son ouvrage, Frédéric Deban tente de raconter l'histoire du pardon. Mais celui qui a beaucoup souffert se demande encore aujourd'hui si on peut cesser un jour d'attendre sa mère...

J'aurais voulu être le fils de quelqu'un est donc un récit sincère et émouvant qui nous permet de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête d'un enfant abandonné, qu'il soit célèbre ou non .
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus