AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026231806
Éditeur : Librinova (05/04/2019)
4.27/5   13 notes
Résumé :
Le bonheur peut-il être vivant ? Permanent ? Généreux ? J’y ai cru longtemps. Mais un jour, son pire ennemi m’est revenu en pleine face, sans que je m’y attende, comme un boomerang qui a fait le tour de la Terre avant de revenir à son propriétaire. Oui, je ne pensais pas que le plaisir de vivre pouvait s’éclipser, rebrousser chemin, se soustraire à ce qu’il y avait de plus beau dans ma vie et me laisser choir dans les méandres des épreuves, de la malchance, de l’adv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Chrichrilecture
  15 juin 2020
J'espérais mieux
Tous aussi bien écrit que les tomes précédents. L'histoire est un peu longue par moment et tourne en rond pour finir hélas en une fin ouverte avec beaucoup de questions qui rentent en suspends. Après chacun est libre d'aimer ce genre de fin , ce qui n'est pas du tous mon cas .
Les personnages sont moins attachants surtout Jeanne. En conclusion déçue par ce tome
Commenter  J’apprécie          260
sylvaine
  12 juin 2019
L'aboutissement Larème Debbah avril 2019 Librinova.
Jeanne et Scott forment un couple hors normes malgré ou grâce à la maladie de jeanne, cette fichue sournoise. Ils vivent heureux en Ecosse avec leurs deux beaux enfants mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille c'est le moins que l'on puisse dire. Un tsunami va s'abattre sur cette famille , arriveront ils à recoller les morceaux ?
Larème Debbah continue à explorer les ressorts humains face à l'adversité. Elle le fait bien, sa plume est agréable, ses personnages gagnent de l'épaisseur au fil des pages.
Cependant le ton de ce troisième volet m'a beaucoup moins séduit. Les larmes coulent à flot et même si je peux en comprendre la voir les raisons j'ai trouvé ce troisième tome très mélodramatique et son pathos m'a plus agacée que convaincue. Bien sur il ne s'agit que d'un modeste avis et d'un ressenti très personnel.
Je suis très curieuse de découvrir le prochain opus de Larème Debbah et de voir vers quels horizons sa plume va nous embarquer.
Merci Larème pour votre confiance .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Mespetitescritiqueslitteraires
  01 août 2019
Avec L'aboutissement, c'est la trilogie de Et si … qui se clôt. Dire au revoir à Jeanne et à Scott est beaucoup plus difficile que l'on pourrait croire et c'est avec un réel pincement au coeur qu'on en tourne la dernière page.
Une nouvelle fois, Larème Debbah sait emmener le lecteur dans sa bulle bien personnelle. A chaque page et dans chacun de ses mots, on devine l'attachement profond que l'auteur porte à son héroïne. Effrontée, timorée, orgueilleuse, humble, butée ou sensible, Jeanne est, à elle seule, une oeuvre de complexité. le lecteur la regarde évoluer, prendre des décisions - parfois à l'emporte-pièce - puis regretter et se laisser enfermer dans une fragilité émotionnelle dangereuse tant cette jeune femme est à fleur de peau. Et pourtant, elle n'est que désir de vie. Mais lorsque la mort prend le pas sur la vie, c'est un véritable ras de marée qui engloutit Jeanne.
Malgré tout, oserions-nous dire que cette terrible épreuve est, in fine, salvatrice? Au cours des deux précédents tomes, le lecteur aura pu assister, effaré, au peu d'empathie et de bienveillance de la part du destin. Toutes les épreuves vaillamment endurées par cette frêle jeune femme laissaient présager une force de caractère et une volonté de vie inouïes. Mais il est de ces épreuves qu'aucune femme ne peut surmonter. Il est de ces crises que peu de couples parviennent à dépasser. Alors, toutes les blessures, à peine cicatrisées, devront être réouvertes pour mieux être pansées.
Et c'est là qu'intervient, une nouvelle fois, la magie de la plume de Larème Debbah. Plusieurs fois, je me suis surprise à bouillir intérieurement et à tempêter contre Jeanne. Car au fond, elle est devenue plus qu'un personnage de fiction. Alors, on réagit comme on le ferait pour un membre de sa famille ou pour une amie tant il nous semble impossible de se résoudre à la voir s'enferrer dans une situation qui ne lui apportera que déboires et larmes.
Vous l'aurez deviné, dans ce troisième tome, c'est le psychologique qui prime. Il est devenu un protagoniste à part entière et Larème Debbah prend le temps nécessaire pour l'élever au rang de personnage principal. Tout est ici décortiqué, analysé. Chaque personnage, chaque souffrance, chaque déni. L'auteur ne fait l'impasse sur aucune blessure enfouie quitte à aller la chercher au plus profond de l'âme des personnages.
Sa plume joue avec les mots. de fragile, elle passe à incisive. de gracile, elle passe à percutante. Et devant tant de musicalité, de douceur et de bienveillance, le lecteur est contraint d'admirer, une nouvelle fois, le talent de Larème Debbah.
Suite de la critique à lire sur le blog (adresse dans le profil)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
NadouBouquine
  14 mai 2019
Nous allons donc retrouvez Jeanne, Scott et leur petite famille que nous avions laissé à la fin du tome 2 avec la naissance de leur petit garçon, Angus.
Tout va pour le mieux, une jolie nouvelle vient pointer le bout de son nez, mais malheureusement comme le dit l'auteure « la vie n'est pas un long fleuve tranquille » et effectivement, je me suis prise une petite claque lors de ma lecture.
La vie de Jeanne et Scott va voler en éclat et tout va s'effondrer autour d'eux et prendre un tournant dramatique.
Cet événement aura de lourdes conséquences, sur leur famille, leurs enfants, mais surtout sur eux-mêmes.
En plus de la sclérose en plaque qui est toujours présente, Jeanne va devoir faire face à des démons beaucoup plus durs à combattre qui vont lui faire perdre pied.
Elle va rencontrer un jeune homme, Polain, qui aura une place importante dans sa reconstruction, mais attention car cela mettra aussi en péril son avenir.
Comme vous l'aurez surement compris, Larème Debbah, ne va pas épargner ses personnages, ce troisième tome est très centré sur la reconstruction de soi.
Ce dernier opus de la saga n'aura pas été mon préféré, certaines attitudes et certains choix de vie m'ont dérangé, mais cela n'est que mon ressenti personnel et n'engage bien sûr que moi.
J'aime l'honnête d'écriture de l'auteure, qui ne nous cache pas les choses par des raccourcis ou des non-dits, la sincérité de sa plume est agréable à lire.
Pour conclure :
Une saga addictive, intéressante qui nous parle de bonheur, de malheur, de maladie, de famille mais surtout d'amour véritable.
Grâce à cette saga, j'en sais un peu plus sur la sclérose en plaque, un apport enrichissant qui se mélange à merveille avec la fiction de son histoire.
Lien : http://www.nadoubouquine.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
labibliothequedebichette
  03 avril 2020

Une histoire bouleversante pour le dernier tome de cette trilogie.
Il y a beaucoup de rebondissements dans ce roman. Et j'avais tellement aimé Jeanne que pendant tout le livre je voulait qu'elle reprenne pied et qu'elle s'en sorte.
La relation qu'elle entretient avec son mari est belle malgré de nombreuses embûches.
Jeanne est une personne qui a vécu des choses difficiles mais qui a une force en elle incroyable. J'adore ce personnage.
Comme vous le savez j'apprécie beaucoup cette auteure et tous ces romans. Elle m'a une nouvelle fois surprise positivement. Cette trilogie est à lire absolument
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   15 juin 2020
Je pensais mon amour pour Polain plus ou moins au même niveau que celui que je portais à Scott. Alors qu'il en était autrement. bizarrement, je me sentais rassurée. Paradoxalement, j'avais de la peine pour Polain à qui j'avais fait croire que nous vivions un amour naissant, sincère, qui allait perdurer dans le temps. Pourtant, combien de fois lui avais je fait comprendre que ce n'était qu'une belle amitié entre nous et rien d'autre. En fait, je ne savais pas ce que je ressentais, je ne savais plus ce qu'était l'amour. Comment devais je réagir, face à cette réalité qui venait de m'exploser en pleine figure?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ChrichrilectureChrichrilecture   12 juin 2020
Je comprenais aussi parfaitement qu'il sorte avec d'autres femmes. Par contre Chelsea et Amy, là, je n'en revenais pas. C'est uniquement physique, pour le sexe. Cette phrase tourna en boucle encore et encore au point que j'en eus des vertiges. Ou peut être disait il ça uniquement dans le but de me faire réagir? Me faire revenir plus vite? Non il n'allait pas me mentir. Il était trop honnête pas ça. Il m'a juste communiqué une information. Non pas pour me faire mal, juste pour que je sache que la vie devait continuer à suivre son cours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2636 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre