AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B085CKNXFS
180 pages
Éditeur : Librinova (19/03/2020)
4.88/5   4 notes
Résumé :
Le quotidien de Polain s’effondre lorsqu’un deuil vient bouleverser sa vie. Du haut de ses 10 ans, il va être confronté à des réalités trop rudes, à des coïncidences et des hasards hors norme, à des visions inattendues, à des secrets inconnus de tous.
Polain est un roman qui va vous embarquer dans un florilège d’émotions...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MilleetunepagesLM
  30 octobre 2020
Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR!
Une lecture qui se fait rapidement, mais combien prenante.
L'histoire commence sur un drame, et ce drame touche de très près ce petit bonhomme de 10 ans, Polain, je dois ouvrir une parenthèse ici, et vous dire que vous tomberez vraiment sous le charme de ce petit garçon.
Alors que tout le monde autour de lui, comme son père et sa tante reprennent tout doucement leurs vies, Polain lui est en manque de la personne qu'il aimait tant, comment peut-il arriver à vivre sans elle?
Mais il y a Anita, cette voisine, qui devient un peu une grand-mère substitut. Ses grands-parents ne sont pas tellement présents dans sa vie.
De fil en aiguille, des gens s'ajoutent à l'histoire, le père, la tante Alice, Anita, et puis Isabelle, qui viendra prendre la maison tout près du refuge d'Anita à la campagne et qui se liera d'amitié avec Polain d'abord, et avec les autres.
À partir de ce moment, on sent une aura de mystère, mais on ne sait pas quoi.
De son côté, Polain reçoit la visite dans ses rêves d'une personne qui lui est très chère, et qui va le guider. D'ailleurs, ce fantôme, si on peut le désigner ainsi, fera des visites, à bien des gens autour de Polain, et aidera à régler certains problèmes.
Et puis on apprend des secrets assez impressionnants, surtout sur Anita, mais je ne vous dirai pas lesquels sinon cela viendra gâcher votre lecture, c'est certain.
Ce que je peux vous dire, c'est que ce petit bonhomme m'a fait vivre tout plein d'émotions, c'est une superbe histoire, et même si avant la fin, j'ai compris certains des secrets, le dénouement m'a tellement fait plaisir.
J'ai lu quelques titres de Larème Debbah, et à chaque fois elle me souffle avec son histoire, mais je crois bien que celui-ci devient vraiment mon préféré. Cette auteure possède une plume qui sait nous accrocher, des histoires que l'on ne peut abandonner avant la fin, parce que l'auteure a su nous rendre curieuses. Des sentiments et des émotions, remontent au fur et à mesure de la lecture.
Je vous le recommande donc vraiment !
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2020
C’est tellement simple de comprendre l’impensable lorsqu’on a connu le deuil. Les gens s’imaginent que ça va passer avec le temps. C’est vrai, ils ont raison ! Mais c’est aussi très long. Lors du décès de mon mari, j’ai décidé de ne pas me laisser abattre, de faire face, car je n’avais pas le choix. Je ne voulais pas jeter mon avenir aux oubliettes. Je devais aller de l'avant. J'en ai déduit, en outre, que lorsqu’on perd un être cher, on doit, coûte que coûte, entrer en mode deuil et rester des semaines durant prostré face à la douleur. Je ne suis pas entrée dans ce moule. Pour ne pas avoir baissé les bras et avoir au contraire continué à me battre, certaines personnes m’ont jugée comme étant une veuve joyeuse…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2020
Il avait l’habitude de rassurer ses patients. Il savait comment faire. Sa conception de la médecine allait au-delà de la science et de ses théories. Il était reconnu par-delà les murs de cet hôpital pour son savoir-faire avec les malades et leur famille. Hors de question de parler de numéros de chambre. Il appelait chaque patient par son nom, parfois par son prénom, ce qui était généralement mauvais signe, car cela insinuait que le cas était grave.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2020
Il aimait lire, observer, questionner. Il s’intéressait à tellement de choses diverses qui n’appartenaient pas au monde de ses copains de classe. Ses parents étaient très fiers de leur petit garçon. Quand je serai grand, je serai avocat comme papa aimait-il dire à qui voulait bien l’entendre. Et son père lui répondait calmement, mais tu ne sais pas ce qu’est un avocat. Et Polain de rétorquer, mais si, un avocat aide les gens qui en ont besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2020
Non, elle ne voulait pas admettre l’inimaginable. Elle qui, habituellement, ne pensait qu’à elle, était égoïste et n’avait que sa carrière en tête, baissait les bras, car elle se rendait compte que la vie allait bien au-delà de ses ambitions personnelles. Aujourd’hui, elle allait devoir s’impliquer autrement, afin de reprendre sa vie d’avocate, son existence d’avant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 juillet 2020
Les infirmières ne parlaient pas, elles chuchotaient, elles ne marchaient pas, elles trottinaient, et toujours en faisant le moins de bruit possible, comme si elles craignaient de réveiller un patient. Alice venait de rejoindre Alain dans une sorte d’antichambre qui faisait office de salon intime pour les familles.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : drameVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2636 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre