AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302025486
48 pages
Éditeur : Soleil (12/06/2013)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Printemps 1889. Plusieurs mois ont passé depuis les événements qui ont ensanglanté Whitechapel et la vie a repris son cours pour tous les miséreux qui y résident. L'inspecteur Frederick Abberline fait la chasse aux souteneurs, qui ont fait mettre les bouchées doubles à leurs filles pour combler le manque-à-gagner imposé par Jack. Mais son obsession de justice le pousse à des méthodes peu conventionnelles pour Scotland Yard, et son fidèle compagnon George Godley le m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  23 juin 2013
♫Le soleil vient de se coucher, Encore une belle nuitée, ♫ Il va bientôt arriver… l'ami des prostituées, ♪ Il vient toujours au bon moment, ♪Avec son scalpel qu'il te fou dedans, ♫ L'ami des prostituées, L'ami qui les a éventrées ♪ Il choisit toujours la bonne heure, celle où il n'y a pas de lueur, l'ami du sang qui va gicler, l'ami qui les a tuées ♪
Si en lisant ces lignes vous aviez la chanson de "L'ami Ricoré", et bien, c'est pas faux parce que je me suis basée la-dessus pour mon intro. Me demandez pas d'où ça vient, c'est mon esprit un peu barge qui me souffle des idées.
Bref, nous avions commencé le tome précédent avec l'inspecteur Abberline cloîtré dans le trou du cul du monde, en train de rédiger son journal, nous expliquant son enquête sur l'Éventreur, ses tourments personnels (Abberline) et je me demandais de quel horrible secret il était le dépositaire pour écrire aussi fébrilement.
Là, les révélations allaient arriver et j'avoue que je ne m'attendais pas à ça du tout. A bas les vieilles théories remâchées par tous et place à la nouveauté.
Un truc de dingue, une enquête de fou, des meurtres au Nevada (oui, aux États-Unis) et à Paris qui ressemblent à s'y méprendre à ceux de Jack (qui pourtant a terminé son job à Whitechapel – sa petite entreprise s'exporterait bien et ne connaitrait pas la crise, on dirait) et la population du quartier de Whitechapel qui gronde parce non, rien ne va chez elle.
Les souteneurs ont demandé à leur paripépati… à leurs putes de mettre les bouchés doubles (si je puis me permettre l'expression) pour récupérer le fric perdu durant le règne de Jack… Mais bon, c'est comme en commerce, on ne peut pas doubler le nombre de clients du jour au lendemain !
L'inspecteur Abberline n'est pas au bout de ses surprises, le lecteur non plus, sauf s'il a eu le malheur de lire le 4ème de couverture un peu trop volubile à mon goût puisqu'il déflore une partie du mystère.
Qui a tué ? On murmure que le commissaire Derrick ne serait pas étranger à l'affaire… Hé, vous ne pensez pas que j'allais vous le dire, non ?
Les dessins rendent bien l'atmosphère lourde du quartier de Whitechapel, ils vous montreront l'avenue des Champs-Élysées sans voitures, mais avec des cab et des fiacres et la tour Eiffel en construction en prévision de l'exposition universelle de Paris où on exposait même des indigènes en provenance directe des colonies françaises.
Un bon scénario, inattendu, coup de pied au cul, même. Deux tomes et l'affaire est réglée, sans trainer en longueur.
Le final ? C'est retors, c'est salaud, c'est bien amené, du suspense, des questions, des sueurs froides, les auteurs nous ont mené par le bout du nez et on les a suivi avec plaisir jusqu'à ce dénouement final où on a envie de crier "hé, j'en veux encore un autre, moi".

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          339
lyoko
  24 juin 2015
Un tome qui traite vraiment Jack l'Eventreur de façon étrange mais tellement bonne pour notre imagination....
Un super moment de plaisir devant l'imagination des auteurs, ou l'on se délecte de macabre et de sanguinaire.
Les graphismes sont sombres et correspondent bien à l'époque.
Commenter  J’apprécie          230
MissSherlock
  07 avril 2018
Le tome 1 de Jack L'Éventreur proposait une théorie bien intéressante et la dernière case laissait penser qu'il ne s'agissait que de la partie visible de l'iceberg.
Bingo ! le second tome est encore plus retors. François Debois a fait preuve de beaucoup d'imagination.
Sa théorie est originale, plausible et surtout elle utilise les nouveautés médicales de l'époque ce qui crédibilise le récit.
Il y a beaucoup de suspense, de rythme, de rebondissements et la fin est très bien amenée.
Du côté des dessins, rien à redire : Jean-Charles Poupard a fait de l'excellent travail. C'est soigné, réaliste et sombre à souhait.
Je suis très contente d'avoir dépassé mes a priori sur cette mini-série car elle vaut vraiment le coup d'oeil.
Commenter  J’apprécie          196
TomatoKetchup
  16 février 2014
Une bonne bd, un très bon moment de lecture. le dessin est très léché.
Quelques clins d'oeil ou références sont trop drôles : la référence au sandwich sncf en est un bon exemple, mais aussi des choses plus inattendue comme par exemple la page où l'on apprend que le vibromasseur a été inventé pour des raisons très "médicales"(ah ces médecins qui en avaient assez d'avoir des crampes au poignets à force d'administrer leur traitement (des massages) eux-mêmes). On relève aussi un clin d'oeil à "Denis Béchu" dans le registre des patients fous du Pr Charcot. Denis Béchu est un dessinateur de bande dessinée connu pour son dessin sur la série In Nomine, scénarisée par Olivier Peru.
Et encore un clin d'oeil à "Burke & Hare Services" quand on sait qu'ils sont des meurtriers qui ont sévi dans les années 1830.
Commenter  J’apprécie          80
gyselinck_dominique
  09 juillet 2020
L'inspecteur Abberline, faute de se rapprocher de Jack l'Éventreur, devient de plus en plus "borderline" chez Scotland Yard, et ses méthodes deviennent tellement limites, que même son ami George Goldey commence à douter de la suite de sa carrière au Yard.
Mais une porte vient de s'ouvrir du côté de Paris, en France.
Depuis quelques temps déjà, la métropole est en proie à une série de meurtres tous plus abjectes les uns que les autres, Jack aurait donc traversé la Manche pour se refaire une santé.
A l'aube de l'inauguration de l'Exposition Universelle dans la capitale française, voilà qui est plutôt fâcheux.
La police française demande donc l'aide de son homologue anglaise et Frederick Abberline est tout désigné pour cette mission.
Il doit rejoindre au plus tôt l'inspecteur Ambroise Méridien pour l'assister dans son enquête.
Mais à peine parti, George fait une découverte surprenante dans la cave du Dr. Aclands, qu'on vient de retrouver mort, suicidé.
Un manifeste ancien, rédigé en langues anciennes, "Protocol Hypnos" fait référence au Dr. William Gull, longtemps soupçonné d'être Jack l'Éventreur par Frederick Abberline, coïncidence ?
Pis encore, la traduction terminée, tout semble confirmer la thèse de non pas un seul Jack, mais de plusieurs et dont la source serait... à Paris !
Frederick est parti enquêter directement dans la gueule du loup...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
BDGest   30 juillet 2013
Le concept est intéressant mais souffre du format qui oblige à mener l’histoire au pas de course. Le rythme est alerte, les évènements s’enchaînent très bien, par contre, les idées et les impacts des révélations ne peuvent être développés.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SalynaSalyna   19 août 2013
" Des éventreurs, il va y en avoir d'autres, beaucoup d'autres"... Bloody Hell, Georges ça ne peut pas être une simple coïncidence...
Commenter  J’apprécie          00
gyselinck_dominiquegyselinck_dominique   09 juillet 2020
Comment avez-vous obtenu ces informations ???

Une femme obtient toujours ce qu'elle désire...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de François Debois (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Debois
François Debois intervient sur la scénarisation dans la bande dessinée, en tant que manager à la Cegos et scénariste de bande dessinée.
autres livres classés : jack l' éventreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2014 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre