AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205074393
Éditeur : Dargaud (07/05/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 100 notes)
Résumé :
Avec L'Essai, Debon signe un histoire complète qui, entre fiction et réalité, met en scène l'histoire vraie d'une communauté anarchiste.

Dans son nouveau one shot, Nicolas Debon s'inspire de l'histoire vraie d'une communauté anarchiste installée dans les Ardennes en 1903. Fonctionnant sur le principe de liberté et sur les préceptes libertaires, la communauté de L'Essai illustre à merveille l'espoir d'un modèle de société différent et exempt de toute a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  16 novembre 2016
Le 14 juin 1904, Fortuné Henry descend à la gare d'Aiglemont, dans les Ardennes, avec un projet bien en tête : créer la colonie initiale de l'humanité future. Avec les 1000 francs dont il disposait, il a fait acheter, sous le nom d'un ami, un pré immense entouré de bois et couvert de sources. Tout était à faire et aussitôt, le jeune homme s'attelle à diverses tâches : creuser, déblayer, retourner, niveler, canaliser et se construit une petite cabane. Un comportement qui suscite la curiosité des villageois à qui il explique son projet de créer une société sans gouvernement, sans autorité, dans laquelle les hommes et les femmes vivraient et travailleraient ensemble. Attirés par cette idée, dès novembre, certains rejoignent l'anarchiste qui voit peu à peu son dessein prendre forme...
Inspiré d'un fait réel, cet album retrace l'histoire de l'Essai, autrement un village communautaire et libertaire à Aiglemont, dans les Ardennes, au début des années 1900. L'anarchiste, Fortuné Henry, décida en 1903 de créer un village communautaire, à partir de rien. Sans demander à quiconque de le rejoindre ou de l'aider, l'on vint, d'ici ou là, de son propre chef, charmé par cette idée société nouvelle. Tout d'abord fasciné, encensé puis stigmatisé, l'anarchiste suscita bien des débats. Aujourd'hui, ce projet paraît bien utopique. Dans cet album, Nicolas Debon dresse le portrait d'un homme désireux d'une vie meilleure et sans contrainte. Graphiquement, en couleurs directes, l'auteur nous offre de superbes planches, s'attardant sur des champs labourés, sur cette forêt soufflée par le vent ou sur ce village ensoleillé. Un album intelligent et captivant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          614
lyoko
  28 juin 2016
Une histoire vraie : un homme anarchiste, veut créer une société ou il ne sera dépendant de personne mais surtout ou il sera libre. le concept semble intéresser pas mal de monde. La communauté grandit vite et il faut s'adapter. La seule chose c'est que cette conviction et cette envie est tout simplement utopique.
J'ai été très intéressée par l'histoire, parce qu'effectivement la liberté ça me parle et pas qu'un peu d'ailleurs. Mais on se rend vite compte qu'en fait on ne peut jamais être libre totalement.. et en remettant les choses à aujourd'hui rien que la société de consommation nous rend esclaves de certaines multinationales.
En ce qui concerne les graphismes, j'ai beaucoup de mal avec ce style, qui semble fait à la peinture. les traits des personnages sont grossiers et je ne m'attache ni aux personnages ni aux paysages. Pourtant les toutes premières pages étaient prometteuses car dessinées d'une autre façon.
Une belle découverte mais qui reste quand même en demi-teinte.
Commenter  J’apprécie          445
Lilou08
  24 juin 2015
J'habite à Charleville-Mézières dans les Ardennes, à deux pas d'Aiglemont où s'est déroulée cette étrange aventure humaine. J'avais bien sûr déjà entendu parler de cette commune libertaire d'Aiglemont et quand cette BD est parue, j'étais très curieuse de la découvrir. Une amie vient de me la prêter et je suis heureuse de l'avoir lue.
C'est intéressant à découvrir, bien écrit et bien dessiné. J'ai beaucoup, beaucoup aimé les premières planches des premières pages, en noir et blanc. Les dessins sont splendides et les quelques phrases pour évoquer l'esprit de cette expérience bien trouvées, plantent bien le décor et l'histoire. J'ai un peu moins aimé comment l'auteur a dessiné les visages, pas assez expressifs à mon goût, mais je vous rassure c'est très bien rendu tout de même. Je chipote un peu. Bref, une belle BD intéressante qui permet de découvrir le monde des anarchistes, leurs idées, et ce qu'ils étaient prêts à faire pour les mettre en pratique.
Commenter  J’apprécie          131
Vexiana
  04 mai 2019
Basée sur des faits réels, cette BD sympathique nous relate la création, l'apogée et le déclin d'un village anarchiste fondé dans les Ardennes françaises en 1903.
Cette page de la petite histoire est distrayante et vaut la peine d'être connue mais malgré toutes les bonnes intentions de l'auteur, j'ai trouvé que ce récit manquait de punch et peine vraiment à décoller.
Les personnages ne sont pas développés pour la plupart ni même vraiment individualisés. le texte est trop présent et gâche un peu le dessin que j'ai trouvé très réussi.
Le traitement de la couleur, comme autant d'aplats de gouache, fait penser au travail de certains peintres américains (Hopper notamment) et donne à l'ensemble de la BD un côté très original.
Commenter  J’apprécie          140
zazimuth
  09 septembre 2016
J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée empruntée à la médiathèque qui retrace une expérience du début du XXème siècle dans les Ardennes.
Un homme, militant anarchiste dévoué à une grande cause de démocratisation et de libération des masses laborieuses, a investi ses économies dans le projet de construire un espace pour une communauté à l'image de la nouvelle société égalitaire à laquelle il aspire.
Les débuts de l'entreprise sont rudes mais passionnants dans une campagne rigoureuse. L'homme ne ménage pas ses efforts et il est bientôt rejoint par des camarades qui vont finalement attirer l'admiration des villageois (suspicieux au départ) pour leur force de travail et leurs convictions désintéressées.
Dommage que cette belle utopie n'ait pas réussi à perdurer...
Commenter  J’apprécie          120

critiques presse (4)
BoDoi   25 juin 2015
Avec justesse, distance et concision, Nicolas Debon décrit ce chantier colossal, montre la foi de ces hommes dans un progrès social.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   22 mai 2015
Récit historique de qualité, illuminé par des dessins aux couleurs denses et chaleureuses, L'Essai est plus que réussi !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   22 mai 2015
L’Essai est un album qui témoigne d’une merveilleuse expérience qui aurait pu donner de très belles choses !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   15 mai 2015
L’univers de « L’Essai » illustre à merveille l’espoir d’un modèle de société différent et exempt de toute autorité.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   16 janvier 2016
- Quelque chose ne va pas. Depuis quelques temps, tu ne sembles plus le même, Fortuné. Je te vois comme un fauve dans sa cage ; chaque jour un peu plus, tu parais te désintéresser de la colonie, de nous. Parfois, ton regard devient tellement dur qu'il me fait peur !
- Lorsque je me suis installé sur cette terre, des habitants se signaient à ma vue tant ma présence les épouvantait. Tel le Diable, je personnifias ce que depuis la nuit des temps on craint, on refoule : l’anormalité, l'insoumission, le danger. Il fut un temps où les gouvernant envisagèrent très sérieusement d'exiler les anarchistes sur une île déserte de l'Océan indien, tant nous représentions une menace pour l'ordre établi. En ce moment-même, des ouvriers forment des grèves, versent leur sang au nom de leur liberté. Et nous? Cette île déserte, c'est comme si nous étions de nous-mêmes venus y échouer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
marina53marina53   27 novembre 2016
Lorsqu'un homme rêve, ce n'est qu'un rêve ; que plusieurs hommes rêvent ensemble et c'est le début d'une réalité...
Commenter  J’apprécie          380
Lilou08Lilou08   24 juin 2015
Plus jeunes, nous pensions la révolution à coups de bombes.
Dans cette clairière, on rêve de changer le monde à force de navets, de carottes, de rutabagas…
Pourtant… je suis persuadé que la révolution sociale, la vraie, n’a jamais été aussi proche qu’ici de sa réalisation.
Commenter  J’apprécie          110
marina53marina53   16 novembre 2016
Quel est l'effet des meilleurs discours ? Ils bercent la souffrance humaine mais n'y remédient pas.
Commenter  J’apprécie          260
Lilou08Lilou08   24 juin 2015
Les jours succédaient aux jours avec la joie profonde de voir l’œuvre peu à peu prendre forme.
La vie était frustre et rude. L’argent surtout, nécessaire au pain, aux outils, au médecin, manquait…
Mais notre foi en la vérité des idées que nous entendions démontrer, la volonté de réussir qui nous unissait semblait à toute épreuve.
On retourna la terre, on ratissa plus finement, on épierra, on nivela, on sema.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Videos de Nicolas Debon (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Debon
Nicolas Debon en interview pour planetebd.com .Après l'invention du vide, Nicolas Debon revient aux crayons avec l'Essai, un one shot qui relate le récit d'anarchistes qui ont créé une communauté dans les Ardennes en 1903. Une histoire vraie bien inspirée qui illustre l'espoir dans une France miséreuse ! Nous avons voulu rencontrer Nicolas Debon au Festival de BD d'Angoulême, pour qu'il nous en dise plus...
autres livres classés : communautéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3542 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..