AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756402666
335 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (11/06/2009)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Printemps de 1873. Le jour se lève sur Le Havre. Un homme ouvre la fenêtre de sa chambre d'hôtel qui donne sur l'avant-port et n'en croit pas ses yeux. Il a devant lui un fantastique soleil rougeoyant qui émerge lentement d'un ciel noyé de brume, un globe incandescent qui commence à peine de réchauffer les quelques barques qui tanguent sur l'eau verte et mauve du bassin. Alors, il bondit. Vite, une toile ! Vite, des pinceaux ! vite, des couleurs ! Et, en quelques mi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
TheWind
  02 février 2017
Monet, Monet, Monet !
Saviez-vous que Claude Monet avait passé une bonne partie de sa vie à courir après l'argent ? Et à en dépenser tout autant chaque fois qu'il parvenait à vendre un tableau à bon prix ?
Ce n'est pas cette image du peintre que j'avais à l'esprit après avoir lu récemment "Deux remords de Claude Monet" de Michel Bernard mais c'est bien celle qui me vient après avoir lu la biographie de Michel de Decker !
Michel de Decker s'applique à retracer la vie de Monet en se référant aux témoignages écrits et notamment la correspondance importante du peintre. Mais il s'appuie également sur des confessions orales recueillies dans les années 1970 lors de la rédaction de quelques articles dans un journal normand auprès de personnes ayant connu de près ou de loin le célèbre peintre de Giverny : descendants, notaire, cuisinières, jardiniers...
Autant de témoignages qui ne montrent pas forcément Monet sous son meilleur profil...mais peu importe !
Sans doute qu'un Monet au quotidien n'était pas chose facile, emporté et souvent bougon, parfois renfermé sur lui-même et obnubilé par ses problèmes d'argent, mais il était avant tout peintre de lumière, amoureux du soleil et de ses mille reflets, fasciné par l'éclat d'une nature belle, sauvage, et éclatante et c'est tout cet amour qui transparait dans ses toiles magnifiques !
Monet avec sa barbe blanche, son chapeau de paille , son éternelle cigarette au bec, les mains dans les poches de sa vieille veste, le regard bienveillant et cet oeil, -"Mais quel oeil ! " qui se pose, esthète et curieux sur tout ce qui l'entoure.
Ce Monet là, il est notre grand-père à tous...Un grand-père qu'on admire mais qu'on n'oserait déranger de peur de l'entendre râler.
Un grand-père qu'on aime à retrouver dans son jardin fleuri.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          708
Plume40
  24 septembre 2017
Je crois que ce livre fait partie de ces rares que je ne voulais voir se finir... le terminer quand même, la boîte de Kleenex à mes côté pour éponger l'émotion dégagée par cette magnifique amitié entre le Tigre et ce peintre merveilleux.
J'aimais Monet, je l'aime encore plus!
Merci Mr de Decker pour cela!
Commenter  J’apprécie          31
Beaucard
  17 avril 2014
Voisin de Giverny, l'historien normand Michel de Decker nous livre ici le portrait du maître de céans, Claude Monet, avec sa verve coutumière, sa documentation impeccable. Un plaisir.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
philippe91philippe91   01 juillet 2018
"Lorsque l'armistice fut annoncé, la première décision de Clemenceau fut de demander sa voiture et de rouler vers Giverny. Arrivé devant le perron de la maison il tendit les bras vers le peintre. Sans parler, Monet marcha vers lui et demanda simplement."- C'est fini ?"- Oui."Et les deux hommes, si grands, s'embrassèrent en pleurant dans ce jardin d'automne ou les roses s'étaient retenues de mourir." Scène racontée par Sacha Guitry
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
philippe91philippe91   25 juin 2018
Et on l'entend, ce bruit de l'océan qui roule, devant les coups de pinceau de Monet qui sont comme autant de vagues venant se briser sur la pointe d'Ailly.
Commenter  J’apprécie          120
TheWindTheWind   01 février 2017
"Mon chef-d'oeuvre, c'est mon jardin !" dira Monet.
Commenter  J’apprécie          332
ETOILEEETOILEE   17 janvier 2013
- Voyez-vous dit-il, je regrette le temps où quelqu'un amassait péniblement cent francs, venait chez l'artiste acheter un tableau et emportait la toile en tremblant de bonheur... A présent on met cinquante mille francs....et on ne s'y connaît pas...Le snobisme est le grand meneur des gens...On dit qu'on aime la peinture...Moi, je ne crois pas...
Commenter  J’apprécie          30
philippe91philippe91   27 juin 2018
Je ne comprends pas Monet, abonde Georges Vassy dans Gil Blas du 2 mars 1882. Comment peut-on trouver que la mer et les roches sont couleur de la groseille !
Commenter  J’apprécie          60

Video de Michel de Decker (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel de Decker
Michel de Decker : Napoléon III ou l'Empire des sens sur Web Tv Culture
autres livres classés : impressionnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1005 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre