AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841112497
Éditeur : Editions Nil (01/03/2005)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 34 notes)
Résumé :
" J'ai fait ce livre pour dire que je n'habite pas une maison mais que je suis habité par elle. " Lorsqu'il était enfant, Didier Decoin a passé des vacances dans le Nord du Cotentin. Il est tombé amoureux de cette région et a consacré des années à y chercher la maison de ses rêves. Il nous raconte ici joliment se mésaventures immobilières, les péripéties inévitables liées aux travaux, les tempêtes, son jardin, les petits bonheurs du voisinage et des nourritures terr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
mollymon
  15 août 2015
Dans ce livre Didier Decoin nous raconte une histoire d'amour pas banale: celle qu'il entretient depuis vint cinq ans avec une petite maison biscornue.
Tombé amoureux très tôt de la mer, "lameradovil" d'abord, celle qui sent bon l'ambre solaire, à onze ans il a un coup de foudre pour la presqu'île du Cotentin. Plus exactement pour le hameau de La Roche à la pointe de la Hague. Face au raz Blanchard, il découvre un autre visage de la mer qui le séduit et le fait rêver.
Devenu adulte et écrivain reconnu, il décide de réaliser son rêve: acheter une bicoque dans cet endroit pour y retrouver enfin le brouillard, le vent, la pluie et surtout la tempête. Il ne veut rien de somptueux, sa seule exigence est d'avoir vue sur la mer. Mais ne devient pas horsain qui veut, ça se mérite ! Comme lui dit le notaire, la première caractéristique de la terre normande c'est d'abord de n'être pas à vendre.
C'est avec beaucoup d'humour et de poésie que Didier Decoin relate ses années de recherche puis enfin la trouvaille de sa minuscule maison de pêcheur qui ne paie pas de mine. Avec son épouse il la restaure avec respect pour ne pas défigurer sa "laideur tranquille", lui garder son âme et la transformer en nid douillet où il fait bon se blottir quand la tempête fait rage.
Un joli moment de lecture qui m'a donné une furieuse envie d'aller, moi aussi, me heurter à la rudesse du climat haguais, me perdre dans la contemplation des déferlantes, marcher dans les embruns puis déguster un plateau de fruits de mer....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
ldupeyron
  21 mai 2015
Didier Decoin nous fait rêver en évoquant dans "Avec vue sur la mer" la beauté et l'attrait de ce petit coin du Nord Cotentin (département de la Manche) dans lequel, tombé sous le charme, il décide avec son épouse d'acquérir une maison.
Le plaisir pour le lecteur connaissant cet auteur vient d'abord du fait que l'on sort des sentiers battus, que l'on découvre un autre écrivain, à travers un récit qui est emprunt de petits bonheurs, de légèreté et d'hédonisme. C'est donc entre autres une philosophie de la vie qu'il nous est donné d'apprécier.
Et puis, le titre en lui-même attire toute personne un tant soit peu amoureuse de la mer. Elle ne sera pas déçue ! au fil des pages, l'iode nous chatouille les narines et les paysages nous remplissent de bien-être !
Commenter  J’apprécie          30
anne_le_bruit_des_vagues
  24 mars 2014
Un vrai plaisir. Pourtant, ce n'est rien de spécial. Seulement l'achat d'une maison secondaire. Racontée par un véritable conteur, que dis-je, un véritable ensorceleur, avec quelques passages succulents (l'envolée du toit du voisin), d'autres où je me retrouve totalement (sortir par grand-mauvais-temps écouter la mer mugir en choeur avec le vent), d'autres encore qui me rappellent quelques bons moments (la lumière du phare, dans la chambre, la nuit, à Roscoff...).
J'adorerais tellement ça : une maison avec vue sur la mer, juste pour mettre le nez contre la vitre les jours de grosse tempête !
Commenter  J’apprécie          30
Marech20
  22 septembre 2017
La découverte du livre de JL Kaufmann sur la maison du retour m'a donné envie de découvrir un autre livre de la collection où un auteur raconte sa maison : et j'ai aussi beaucoup aimé celui-ci. Dider Decoin nous raconte la recherche, la vie.... et on tombe sous le charme de sa maison. On se croirait vraiment là-bas, au bord de la mer, dans sa petite maison... avec un soupçon d'humour qui est la cerise sur le gâteau. Et, en plus, l'auteur me l'a dédicacé alors...
Commenter  J’apprécie          10
cdisaintemarguerite
  10 août 2015
Un charme fou et un livre qui vous donne envie de trouver une maison face à l'océan !
C.Meaudre
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
cdisaintemargueritecdisaintemarguerite   10 août 2015
p.139 : " Alors un souffle balaya la mer qui se convulsa et, d'un coup, devint quelque chose d'innommable. Le vent frappa la côte de plein fouet, faisant sonner les falaises comme des orgues géantes, arrachant à la lande des plaintes déchirantes...
Un bateau du port de Goury rompit ses amarres, traversa le plan d'eau en une course précipitée et pataude d'oiseau aquatique cherchant l'envol, franchit une plage de galets où il laissa sa quille, et escalada une colline en haut de laquelle il s'arrêta enfin, le nez englué dans une bouse de vache."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
domisylzendomisylzen   20 juillet 2015
La mer à Deauville. Chez nous, on disait ça d'un trait, sans respirer, cul sec et à la russe, comme quand on s'envoie un verre de vodka. Ce qui fait que les gens comprenaient lameradovil. Comme un nom de médicament. Ils n'avaient d'ailleurs pas complètement tort : lameradovil fut longtemps le remède familial par excellence, particulièrement souverain contre les maladies estivales.
Commenter  J’apprécie          30
MusikantMusikant   03 janvier 2010
Si le circuit des tuyaux de poêle présentait, à défaut d'esthétique, un semblant de logique, il n'en allait pas de même du labyrinthe supposé conduire les déchets organiques jusqu'à la fosse sceptique dont l'emplacement, quelque part dans les profondeurs du jardinet, était et devait rester à jamais un insondable mystère. "Elle existe certainement, m'assura M. N...., mais c'est un peu comme Dieu, on ne sait où, ni sous quelle forme."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   24 mars 2014
« Comme l'amour, la vue sur la mer est quelque chose qui n'a rien en soi d'exceptionnel, qui est connu et partagé par des millions de gens. Pourtant, quand cela vous échoit, vous ne pouvez vous défendre de l'impression que rien au monde n'est comparable à votre amour ni à votre vue sur la mer. »
Commenter  J’apprécie          10
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   24 mars 2014
« J’ai fait ce livre pour dire que je n’habite pas une maison mais que je suis habité par elle… »
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Didier Decoin (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Decoin
http://www.librairiedialogues.fr/ Numéro 77 de l'émission Dialogues littéraires d'avril 2017, produite par la librairie Dialogues et réalisée par Ronan Loup. Invités : Pierre Adrian pour "Des âmes simples" (Équateurs), Didier Decoin pour "Le bureau des jardins et des étangs" (Stock), puis la chronique du rayon Littérature étrangère par Delphine. Présentation : Élise le Fourn. Interviews par Laurence Bellon et Élise le Fourn.
Retrouvez-nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie des écrivains (238)
autres livres classés : la hagueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
452 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre