AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782359103564
64 pages
Éditeur : Ankama Editions (09/05/2014)
3.29/5   7 notes
Résumé :
419 est le numéro de l'article du code pénal nigérian condamnant l'escroquerie la plus répandue sur Internet. Cette arnaque abuse de la crédulité des victimes, en utilisant les messageries électroniques ou les réseaux sociaux pour leur soutirer de l'argent. Ces messages proviennent essentiellement d'Afrique, mais ont des ramifications dans le monde entier, et notamment à Lyon. 419 African Mafia retrace l'histoire d'un jeune musicien français qui devient mafieux pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
kanarmor
  03 janvier 2015
Le scénario n'est pas très fluide, le découpage m'a paru approximatif, de fait j'ai parfois eu du mal à suivre. le dessin n'est pas toujours des plus juste et les dialogues dans certains cas un peu maladroits (« t'es mort ! »).
Mais l'histoire, malgré ses défauts, tient la route, elle a des tripes.
Elle a été écrite par un touche-à-tout : musicien, enquêteur sur les réseaux criminels africains et auteur d'un roman qui a inspiré cette BD. Bref il connaît son sujet et ça se sent bien. A lire.
Commenter  J’apprécie          70
Erik_
  06 décembre 2020
C'est un polar qui part d'un bon sentiment à savoir sauver une nigériane qui tombe dans la prostitution et le trafic de drogue.
La mise en scène et la narration ne créent pas les conditions d'un suivi de récit parfait. On a l'impression que cela part dans tous les sens avec une nette accélération à la fin. Je n'ai pas aimé non plus les dialogues en langue étrangère avec les traductions en miniature sur les bas des cases. Un peu, cela passe encore ! En l'occurrence, c'est l'overdose.
La conclusion est certes réussie mais beaucoup trop classique et sans surprise. On a droit à tous les poncifs, voir les caricatures du genre.
Il y a certes de l'ambition mais mal employée. Ce titre peine à convaincre. Il faudra sans doute persévérer...
Commenter  J’apprécie          10
Yaneck
  06 juin 2014
EXTRAIT "Pour cette première rencontre avec la collection Hostile Holster, je dois dire que j'ai plutôt fait une bonne pioche. le scénario, romancé mais inspiré du vécu du scénariste, nous donne vraiment l'envie d'en apprendre plus sur les pratiques de la mafia nigériane. C'est un vrai bon point. En tant qu'ancien grenoblois, j'en ai croisé, sans doute, la nuit des Grace. Elles n'étaient pas difficiles à repérer. Loulou Dédola nous apprends l'envers du décor, les pratiques criminelles qui se mettent en branle pour trafiquer des humains ou de la drogue. Il nous offre un visage, donne un nom à toutes ces filles exploitées sexuellement et que l'on ne regarde pas vraiment, ou par en dessous. "
Lien : http://chroniquesdelinvisibl..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (4)
BulledEncre   04 juillet 2014
Adaptée d’un roman de Loulou Dédola, artiste de talent, cette BD est agréable à découvrir malgré quelques faiblesses.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Bedeo   01 juillet 2014
Ce polar aux allures de documentaire est une très bonne surprise ! On apprend, on s’offusque, on veut en savoir plus ! Bref, à lire et surtout à découvrir très prochainement en film !
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   10 juin 2014
Le dessin de Lelio Bonaccorso est dans le même registre : d’un côté, un découpage et une mise en couleurs efficaces et agréables, de l’autre, un manque de charisme des personnages lié à une insuffisance de précision des visages et des expressions.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   22 mai 2014
Mais malgré une documentation visiblement abondante et solide, cet album ne tient pas la route une seconde.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   03 janvier 2015
Les filles sont vendues à d'anciennes prostituées pour 10000 euros. Le réseau les fait venir en Europe grâce à des complicités dans des ambassades et les aéroports, sur place, elles sont obligées de rembourser 60000 aux Madames. Si elles ne coopèrent pas, la famille ramasse.
Mais ce qui leur fait le plus peur, c'est le juju.
Elles prêtent serment devant un prêtre vaudou.
Elles sont censées devenir folles si elles ne remboursent pas la Madame...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Rob7Rob7   15 avril 2019
Dans la ville qui fume et crache et le Bâtiment H !
C'est le Bâtiment H, tout est bon pour te défoncer,
C'est le Bâtiment H te tu regardes les trains passer,
C'est le Bâtiment H comme tous les autres tu as plongé,
C'est le Bâtiment H, ils t'ont volé ta liberté.
Commenter  J’apprécie          80
YaneckYaneck   15 mai 2014
Prodtituée, c'est pas un travail, c'est...C'est, c'est... une condition, oui, une condition! Oui, comme esclave, on dit la condition d'esclave, pas le métier d'esclave.
Commenter  J’apprécie          00
YaneckYaneck   15 mai 2014
Tu fais quoi avec moi, maintenant? Tu croyais que j'étais étudiante? Je suis prostituée... C'est mon job... Mon travail...
Commenter  J’apprécie          00
Erik_Erik_   06 décembre 2020
Lambert savait que rien n'était insignifiant pour le parrain de la mafia. Il jugea inutile de finasser.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Loulou Dédola (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Loulou Dédola
Le 8 mars 1971, Joe Frazier affronte Mohamed Ali pour le titre de champion du monde poids lourds. Par son caractère social et politique, ce combat devient celui du siècle. Un grand roman graphique signé Luca Ferrera et Loulou Dedola, qui sortira pour les 50 ans de ce match de boxe. En voici quelques images.
autres livres classés : policier françaisVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2187 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre