AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213633487
Éditeur : Fayard (25/04/2007)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 76 notes)
Résumé :
E n 1966, le général de Gaulle charge François Tavernier d’une mission secrète: se rendre en Bolivie où Klaus Barbie, le criminel de guerre nazi, a trouvé refuge. Là, il devra obtenir l’extradition du tortionnaire de Jean Moulin; faute de quoi, il l’enlèvera, voire l’éliminera… À peine débarqué, Tavernier est en butte à l’hostilité déclarée des exilés allemands: les attentats contre sa vie se multiplient. Pendant ce temps, Che Guevara, auquel s’est rallié le Françai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PiertyM
  29 mars 2014
C'est le dixième et le dernier tome de la série de bicyclette bleue qui annonce donc la fin d'un voyage imaginaire plein d'aventures et de faits historiques très engagés.
Le couple tavernier nous entraîne une fois de plus dans leurs terribles aventures alors qu'ils avaient décidé en commun accord de ne plus jamais se mêler et de porter leur voix aux dangers qui menacent le monde quelque soit l'ampleur de la gravité. Ils ne pensaient plus qu'à vivre tranquillement leur amour avec leurs enfants dans leur nouvelle maison en campagne.
Mais François ne résiste pas quand un ami d'école comme De Gaulle lui propose une mission en Bolivie où se cachent en grande pompe les anciens Nazis que le président tient à traquer.
En effet la mission de François est de négocier l'extradition d'un ancien nazi auprès du gouvernement bolivien qui refuse bien de l'extrader, au pire des cas François a le feu vert de procéder à un enlèvement.
Parfois il est difficile d'être autre chose que ce qu'on est. Ainsi par la force des choses, les tavernier abandonnent leur nouvelle vie tranquille, ils revêtent leur scaphandre de combat et se retrouvent en Bolivie.
Une Bolivie où Che Guevara, le teneur de la révolution cubaine, s'est réfugié en forêt où il vient de mettre en place une guérilla.
La guérilla insinue une révolution à la population afin de lutter contre le pouvoir de Garrientos. Mais pour faire face aux positions de la guérilla, le pouvoir bolivien se sert effectivement de l'expérience des anciens nazis dans les applications de la torture d'où la protection de ceux-ci par le gouvernement bolivien. L'accmplissement de la mission de François sur ce terrain s'avère bien rude...
Regine Desforges nous entraîne dans une série d'aventures où l'histoire renaît sous d'autres couleurs sous sa plume. L'histoire bien lointaine dans les annales, l'auteure nous l'a facilement rapprochée!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Isaloredan
  29 juillet 2011
Je ne suis pas d'accord avec la critique précédente. Léa n'a pas perdu sa fougue; elle a mûri, vieilli, tout simplement. Pour la répétition des événements (guerre mondiale, guerre d'Indochine, guerre d'Algérie...), combien de personnes de cette génération ont vécu cela ? C'est l'époque qui fut répétitive d'événements tragiques, pas la relation qui en est faite au travers de cette saga.
Après, on peut discuter de la nécessité de faire disparaître tel ou tel personnage, c'est un autre débat. Je garde cependant une très grande tendresse pour les héros de cette saga dont la lecture des volumes a accompagné ma vie, de l'adolescence à aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          30
sabineetienne
  19 février 2016
Voilà, terminé. Même si c'est vrai que parfois on a l'impression que c'est tiré par les cheveux et un peu trop (pour certains livres) trop basé sur les anecdotes historiques, on est triste de terminé la dernière page du 10ème volume et surtout de cette manière.
Commenter  J’apprécie          20
Exuline
  12 mars 2015
La troisième fois que j'ai relue cette saga, c'est pour ce dernier tome que je n'avais jamais lu.
J'ai maintenant la trentaine et Léa qui m'a tellement fascinée étant jeune n'est pour moi maintenant dans les dernier tome celle que je n'aurai jamais voulu être. Toujours parti loin de chez soi pour des causes qui ne sont pas les siennes, loin de sa famille de ces enfants qu'elle n'a pas vu grandir (elle peut dire merci à sa soeur qui malgré les souffrance endurée a toujours tenu bon, s'est relevé à refait sa vie et en prime à élever ses enfants !!!).
J'ai trouvé une fois de plus ce livre long et la fin était peut être le mieux qui pouvait arriver mais qu'elle tristesse de finir comme ça .
si je dois un jour relire une fois cette saga je pense que je m'arrêterai sur à Noir Tango, peut être à Cuba Libre mais surement pas plus loin.
Lien : http://exulire.blogspot.fr
Commenter  J’apprécie          10
Bill
  05 mai 2016
Et voilà : 24 ans après le début des aventures de Léa et François, la saga commencée en 1983 avec 'La bicyclette bleue, s'achève (enfin) au milieu de l'Atlantique, à la fin du dixième épisode...
Bon honnètement, après les trois premiers excellents tomes, j'ai trouvé que l'histoire s'essoufflait un peu, que les guest stars prestigieuses (les généraux De Gaulle et Leclerc, le Che, Fidel Castro, .... ) permettaient de relire autrement l'histoire contemporaine mais ne sauvaient pas les romans ;)
Ce dernier opus met en scène un autre personnage (un méchant ce coup là) que je n'imaginais pas trouver dans cette série ...
Mais comment départager la vérité historique des libertés littéraires ?
N'y a-t-il que Léa d'inventée ?
Quels sont les faits réels qui ont servi de base à ce roman ? .....
J'ai trop d'interrogations pour vous conseiller les derniers volumes de cette série ...

Pour passer un bon moment, savourez les trois premiers tomes ...
Ou reprenez l'original : 'Autant en emporte le vent' !!!
Lien : http://les.lectures.de.bill...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
sandie26sandie26   22 janvier 2013
Pour se calmer, il sortit dans la cour, puis marcha d'un pas rapide vers le calvaire de Verdelais. Arrivé là, il s'assit sur les marches disjointes, tira un cigare de la poche de sa veste et l'alluma. Il fuma lentement face au vaste panorama de vignes, de prés et de villages qui s'étendaient au loin... Léa avait raison : il émanait de ce paysage une paix que rien ne semblait pouvoir troubler. Il savait néanmoins combien l'impression était trompeuse, combien ce pays tellement chéri par Léa avait pu abriter de larmes, de souffrances, de trahisons et de crimes... Il lui suffisait de fermer les yeux pour réentendre des plaintes, des cris, des coups de feu... Il n'ignorait pas que, comme lui, Léa les réentendait chaque fois que ses pas la portaient à pied de ces croix... La guerre était finie depuis longtemps. Mais dans les esprits, son horrible souvenir survivait, tenace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sandie26sandie26   22 janvier 2013
" Comme il est jeune!" songeait-elle. Fallait-il tenter de détruire son rêve en un monde meilleur? Elle-même, n'y avait-elle pas cru au lendemain de la guerre? Le visage de Laurent d'Argilat, père de Charles, dont elle était alors éprise, lui revint d'un coup : alors qu'il partait pour le front combattre l'envahisseur allemand, un regard identique à celui qu'arborait aujourd'hui son fils illuminait ses traits : pus et déterminé.
- Tu ne m'écoutes pas... A quoi penses-tu?
- A ton père.
Charles se figea : de celui-ci, le jeune homme ne gardait que l'image floue d'un guerrier juché sur un char.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sandie26sandie26   22 janvier 2013
- Communiste? Mon fils communiste!... Qu'aurait dit papa?
La remarque tira un sourire à Charles :
- Tu parles comme une bourgeoise des beaux quartiers! Moi, je crois que ton père aurait compris.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Régine Deforges (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régine Deforges
Disparition de Régine Deforges, femme libre et insoumise Régine Deforges, femme de caractère et insoumise, s'est éteinte à l'âge de 78 ans. Autrefois libraire et éditrice, l'auteur de la saga de 'La Bicyclette bleue', qui s'est vendue à plus de 7 millions d'exemplaires était aussi connue pour ses engagements féministes. C'est Lambert Wilson qui va enfiler le costume de maître de cérémonie pour le 67ème festival de Cannes. Le comédien de cinéma et de théâtre est un habitué de la croisette. Il est déjà venu défendre Des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois en 2010. Et pour finir, l'écrivain Philippe Delerm, invité de A l'Affiche, nous confie que son dernier roman 'Elle marchait sur un fil' est un récit plus grave, qui occupe déjà une place singulière dans son écriture. Comment les cinéastes , les romanciers, les artistes nous racontent-ils le monde? FRANCE 24 va au-delà de l'info à la rencontre de la culture engagée dans son temps. Une émission présentée par Louise Dupont.
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Régine Deforges

Née le 15 août...

1925
1935
1945
1955

10 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Régine DeforgesCréer un quiz sur ce livre