AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PiertyM


PiertyM
  08 janvier 2017
On retrouve dans le deuxième tome de la saga de la bicyclette bleue une effervescence qui enfièvre les personnages et cette période qui va marquer une transition entre l'occupation et la résistance pendant la deuxième guerre mondiale. Il est temps de choisir son camps: coopérant ou résistant. Il y a aussi de ceux qui sont à la fois résistants et coopérants, ceux qu'on appelle des traites, certains marchent au rythme de la situation dans laquelle ils se retrouvent. En tout cas, pour illustrer ces appartenances, Régine Deforges nous fascine avec deux sulfureux personnages Sarah Mulstein et Raphaël Mahl qui vont vivre des pires tragédies de leur choix. Sarah est résistante, elle va connaitre les pires sévices de l'avenue Henri-Martin au numéro 101, et Raphël joue avec le feu, il ouvre les portes de la gauche et ferme celle de la droite ou vice versa, on ne sait de quel côté il est, enfin, on le soupçonne de partout, il est traite de tous les côtés mais il va mourir dans cette confusion des sentiments trahir ou résister, il choisit de ne pas trahir le vieux Adrien Delmas, le plus grand résistant dangereux pourchassé par tous les services de renseignement mais trop tard, il est déjà pris dans les mailles de sa traitrise...
Commenter  J’apprécie          160



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (15)voir plus