AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2707811610
Éditeur : Nizet (03/05/2000)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Un texte clair, précis, synthétique, respectant strictement l'ordre chronologique...
Une " documentation-express " d'une étonnante richesse : 436 pages. 2000 illustrations (croquis pris sur le vif, documents d'époque, reconstitutions didactiques, BD...). 1300 noms dans l'index des noms propres. 1 index de Notions (" Censure ", " Eclairage ", " Excommunication des comédiens "...) permettant de faire, en quelques minutes, le tour de la question et de suivre son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nastasia-B
  02 octobre 2013
Attention ! OVNI à l'horizon !
L'adjectif " exceptionnel " est tellement utilisé à tort et à travers que son sens est désormais galvaudé et considérablement amoindri par un suremploi de mauvais aloi. Si bien que lorsque l'on rencontre un livre réellement et en tous points exceptionnel, on est bien en peine de lui trouver un qualificatif.
Exceptionnel, au sens premier, au sens fort, au sens étymologique : qui est de l'ordre de l'exception.
Imaginez, Mesdames, Messieurs un livre au format de grand cahier d'écolier et fort de plus de 400 pages entièrement écrites à la main. Dans lequel, l'auteur aurait fait de sa main ses propres dessins ou schémas explicatifs, dans lequel encore il aurait pris ses ciseaux et sa colle en bâton pour y découper et y coller des images glanées çà et là, dans des livres anciens, dans des dictionnaires usagés, sur des photocopies ou sur je ne sais quel support insolite.
Imaginez un passionné fou, un amoureux sans nom et surtout sans borne du théâtre sous toutes ses formes, dans tous les lieux et de tous les âges. Imaginez une culture dramatique à faire pâlir n'importe quel grand spécialiste qui donne des cours dans la plus prestigieuse des universités de par le monde.
Imaginez un travail de débroussaillage titanesque, imaginez un effort didactique hors du commun, imaginez un livre qui puisse rendre en quelques heures n'importe qui plus calé sur la question que la moyenne supérieure de ses concitoyens.
Et bien cessez d'imaginer, ouvrez les yeux, André Degaine l'a fait et bien fait. Certes, c'est un peu foisonnant et il faut aimer lire ce texte tassé d'aspect ancien comme une sorte de mémento géant rédigé au fil du temps au cours de longues heures de digestion de ce qu'est, dans son essence, le théâtre, mais c'est vraiment très facile d'accès.
Chapeau bas Monsieur Degaine, je vous admire du fond du coeur, pour la masse incalculable de travail que ceci représente, pour la passion communicative que vous parvenez à transmettre, pour cette oeuvre, je ne le répèterai jamais assez, EX-CEP-TI-ON-NEL-LE, mais ce n'est bien sûr que l'expression de mon avis, celui d'une anonyme spectatrice au fond de la salle, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          619
gill
  02 janvier 2015
Le soir de Noël, avant que mes yeux se voilent, après avoir écouté les étoiles et entendu les clochettes tintinnabuler, j'ai remplacé, sous le sapin, mes chaussons par mes bottes de moto. On ne sait-jamais !
Tout était calme et reposé. Il était l'heure d'aller se coucher.
Sur un traîneau porté par le vent ? Il allait descendre par la cheminée ?
Je me suis endormi moyennement convaincu !
Pourtant, le lendemain matin, dans mes chaussons, sous le sapin, j'ai trouvé le livre dont toujours j'avais rêvé...
"L'Histoire du Théâtre", de la préhistoire à nos jours, de tous les temps et de tous les pays, écrite et dessinée par André Degaine.
C'est un livre magnifique, inespéré.
C'est un formidable cadeau offert au Théâtre.
Tout a commencé avec une carte, sorte de carte du tendre de l'Histoire du Théâtre.
Elle est placée en ouverture de l'ouvrage.
Le style de rédaction en est extrêmement original.
Écrite à la main, elle mêle reproductions de gravures, croquis, notes, texte et dessins.
L'ouvrage entier est rédigé sur le même modèle.
Le tout semble un peu fouillis mais, à la lecture, dès les premières lignes, il s'éclaire, s'ordonne comme par magie.
Le propos est ambitieux, le pari, titanesque, semble presque impossible à relever.
"L'Histoire du Théâtre, de tous les temps et de tous les pays"....
Mais André Degaine, le "spectateur absolu" est à son affaire.
Il a été tour à tour comédien, décorateur, constructeur de décors, machiniste, metteur en scène, affichiste et auteur.
Durant presque cinquante ans, il a pris des notes, rédigé des articles, fait des croquis d'après nature, rédigé des calendriers théâtraux à afficher, pioché dans l'Histoire du Théâtre et réalisé, toujours avec beaucoup de dessins, de nombreuses études diverses.
L'érudition d'André Degaine est celle d'un véritable historien du théâtre.
L'ouvrage est imposant : 436 pages, 2000 illustrations et 1300 noms dans l'index des noms propres.
De la préhistoire du Théâtre aux années 70, en France, l'auteur dresse un panorama complet et passionnant du quatrième art.
Un deuxième ouvrage, du même genre, le "guide des promenades théâtrales à Paris" vient ajouter, sans être redondant, au propos de "l'Histoire du Théâtre dessinée".
Ces deux livres sont du pur plaisir, de l'intelligence et de l'érudition sans toutefois être ni difficiles d'accès, ni austères, ni même pompeux.
J'aime à me dire qu'ils ressemblent aux carnets de notes sur lesquelles mon grand-père griffonnait sans cesse et qu'il portait toujours dans une des larges poches de son veston....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
michfred
  27 février 2015
Mal latéralisé de naissance comme vous êtes, vous ne savez jamais où se trouvent cour et jardin? Vous le saurez et surtout vous apprendrez pourquoi ont...cours ces appellations bizarres!
Vous aimeriez comprendre comment fonctionnait le théâtre en Grèce et pourquoi, à moins d'être cloué dans son lit par la peste d'Athènes un citoyen digne de ce nom ne pouvait manquer de se rendre au théâtre, faute d'une lourde amende à payer?
Qu'appelait-on pièces à machines au XVIIème siècle? Où Molière a-t-il successivement installé sa troupe de l'Illustre théâtre? Quelles étaient les "spécialités" des théâtre "en dur" de Paris sous Louis XIV? le répertoire attitré des troupes de l'Hôtel de Bourgogne, du Marais, du Palais- Royal, des Italiens de Paris?
Comment étaient joués -et par qui- mystères et miracles médiévaux? Pourquoi l'Eglise qui les a produits, encouragés, dont ils étaient la propagande, les a brutalement interdits, excommuniant du même coup les comédiens.... et jetant l'opprobre sur la profession au point que Jean-Baptiste Poquelin dit Molière sera jeté dans la fosse commune devant ses comédiens désolés ?
Vous saurez comment le théâtre médiéval a inventé, avec les mansions, le décor simultané et faisait la pige aux 9h de spectacle du Mahabarata de Brook en montant des spectacles qui duraient non pas des heures mais des journées entières!
Le brodequin ou le cothurne? Vous reconnaîtrez du premier coup d'oeil le costume tragique et le costume comique des anciens grecs!
Dans son impasse inquiétante, vous avez peut-être vu ce qui reste du Théâtre du Grand-Guignol: savez-vous qu'il se perpétrait là d'horribles crimes qui faisaient courir tous les amateurs parisiens de ce qu'on n'appelait pas encore - nous sommes au XIXème siècle!- le gore et le trash? qu'on y consommait des litres et des litres d'hémoglobine tous les soirs?
Bref vous deviendrez INCOLLABLE sur le sujet grâce à ce bel album, fourmillant de dessins et d'infos, commenté dans une agréable police manuscrite, truffé de petites flèches, croquis et remarques qui donnent à la page une allure familière et proche du graffiti, qu'on a stupidement reprochée à cet étonnant album qui a l'allure joyeusement foutraque d'une B.D.
Voilà au contraire un vrai projet pédagogique: faire aimer, faire comprendre, instruire en amusant et, en désacralisent le sujet, le rendre vivant, proche, accessible...
Cet album a plus fait, à mon sens, pour démocratiser le théâtre que bien des politiques culturelles ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
lotusmauve
  12 avril 2011
Voici un livre atypique sur le théâtre. Ce livre retrace toute l'histoire du théâtre depuis l'Antiquité, avec ses coutumes, ses auteurs, les lieux de représentations à travers les âges, le tout à coups de croquis et de dessins commentés.
Voilà un livre où textes et dessins sont imbriqués donc, pour mieux nous expliquer le théâtre et rendre le tout accessible au plus grand nombre.
Commenter  J’apprécie          70
hberkane
  02 janvier 2015
C'est sans doute le livre consacré au théâtre le plus étonnant et, en même temps, le plus complet :: les planches réalisées par l'auteur sont considérées comme des références depuis leur création.
Le plus incroyable est qu'il n'y a pas d'âge pour l'apprécier et le comprendre.
Lien : http://blog.lefigaro.fr/thea..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   03 octobre 2013
LE BOULEVARD DU CRIME (1815-1862)
Louis XVIII, dès son arrivée au pouvoir, permet la réouverture de toutes les salles du Boulevard du Temple. Dès lors, on peut voir, par beau temps, jusqu'à 20 000 personnes se presser — presque jour et nuit ! — le long des théâtres pour assister aux parades, " échantillon " de ce qui est présenté à l'intérieur... mais également scènes satiriques d'actualité, pantomimes, acrobaties, etc... Toutes les classes sociales se côtoient.
Hélas, après1820, les " balconnets " des parades sont, peu à peu, tous supprimés par mesure de police : trop subversifs. Seuls les principaux théâtres pourront conserver leurs " aboyeurs ". Et, en 1830, cette dernière liberté disparaît ! Le boulevard reste une exceptionnelle concentration de lieux de distraction (théâtres, cabarets, musée de figures de cire...) mais il s'embourgeoise quelque peu : pour " voir quelque chose ", il faut payer.
Mais pourquoi " Boulevard du Crime " ?
L'Almanach des Spectacles 1823 répond. Parlant des comédiens, il énumère ce qu'ils ont subi ( et subissent encore !) : " En 20 ans, Tautin a été poignardé 16 302 fois. Marty a subi 11 000 empoisonnements avec variantes. Fresnoy a été immolé de différentes façon 27 000 fois. Mlle Dupuis a été 75 000 fois " innocente ", séduite, enlevée ou noyée... "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Nastasia-BNastasia-B   03 octobre 2013
En 1545, ont lieu les premières tentatives de constitution de troupes professionnelles... Cinq ans plus tard, ces dernières sont " opérationnelles ". Capables, plus encore que leurs homologues européennes, de jouer tout ce que le public désire : du théâtre savant à la farce. Mais c'est grâce à la farce qu'elles se font remarquer partout : en Espagne, en Allemagne et surtout en France. À tel point que le terme général de Commedia dell' Arte (théâtre professionnel), en vient à désigner exclusivement le jeu masqué, improvisé, à personnages fixes, volubile et acrobatique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
gillgill   02 janvier 2015
Au fond d'un cul-de-sac mal éclairé de la rue Chaptal (9°), une petite salle (250 pl) aux murs et au plafond recouverts de boiseries sombres et sculptées....Spectacles coupés (comme au Théâtre libre dont il est un surgeon) : en général, 2 mélos d'épouvante en un acte, assortis de 2 farces désopilantes.
La douche écossaise !
Moins de sang sur scène qu'on croit généralement.
L'angoisse est savamment distillée jusqu'à l'effet visuel final de terreur sur lequel le rideau tombe rapidement.
Grands classiques : "gardiens de phare" de Autier et Cloquemin , "sabotage" de Hellem et d'Estoc....
("Le Grand-Guignol" théâtre du rire et de la terreur - 1897/1962)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nastasia-BNastasia-B   02 octobre 2013
Le théâtre traditionnel en Chine relève du mime, de l'opéra, de l'acrobatie... Le personnage le plus populaire, c'est le Roi des Singes. Rusé, fier, indépendant, facétieux, versatile, aux réactions toujours imprévisibles, il sème le trouble jusque chez les dieux.
27è siècle avant J-C : naissance du " théâtre " chinois.
1902 : apparition du théâtre parlé à l'occidentale — premier succès : La Dame Aux Camélias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
gillgill   25 décembre 2014
Cher André Degaine
Cette histoire du Théâtre dessinée est un merveilleux livre que j'ai lu et regardé avec le plaisir que j'éprouvais lorsque je découvrais les beaux albums d'images de mon enfance.
Tout y est sur la "vie du Théâtre" : auteurs, comédiens, écrivains ; visages, idées ; prises de position, exigence et difficultés des novateurs...
On y découvre que, non seulement le Théâtre reflète la vie d'une époque, mais combien, en se renouvelant lui-même, il contribue à la renouveler.
On comprend que, grâce au combat mené par les novateurs : auteurs, metteurs en scène, directeurs - le plus souvent comédiens - le Théâtre stimule et éclaire les esprits...
Ce livre très plaisant avec ses excellents dessins, portraits, caricatures...intéressera toux ceux qui aiment le Théâtre comme ils aiment la vie.
Cordialement à vous
Jean Dasté
(Avant-propos de Jean Dasté)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Video de André Degaine (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Degaine
LE COUP DE COEUR DE GERARD COLLARD Les Mille Talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha et Diniz Galhos aux éditions Denoël
LE COUP DE CŒUR DE DIDIER DEBROUX Les vies multiples d’Amory Clay de William Boyd aux éditions Points
LES COUPS DE CŒUR DE GÉRARD COLLARD
Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa et Myriam Dartois-Ako aux éditions Albin Michel Une vie entre deux océans de Margot Stedman et Anne Wicke aux éditions Livre de Poche Les Filles des autres de Amy Gentry et Simon Baril aux éditions Robert Laffont
RENCONTRE AVEC HAROLD COBERT… La Mésange et l'ogresse de Harold Cobert aux éditions Plon Jim d’Harold Cobert aux éditions Livre de Poche
LE COUP DE COEUR DE GERARD COLLARD Par amour de Valérie Tong Cuong aux éditions JC Lattès
LE COUP DE COEUR DE SOLVEIG DARRIGO Traité de miamologie pâtisserie de Stéphan Lagorce aux éditions 180°C
LE COUP DE GUEULE DE GERARD COLLARD Terreur de Yann Moix aux éditions Grasset
LES COUPS DE COEUR DE GERARD COLLARD Toxique de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy Le Loup peint de Jacques Saussey aux éditions Livre de Poche Ne prononcez jamais leurs noms de Jacques Saussey aux éditions Toucan Canicule de Jane Harper et Renaud Bombard aux éditions Kéro
CHRONIQUE JEUNESSE Combien de bébés ? de Guido Van Genechten aux éditions Albin Michel Jeunesse Les enfants les pires du monde de Tony Ross aux éditions Albin Michel Jeunesse Ourse & Lapin : Drôle de rencontre de Jim Field et Julian Gough aux éditions Flammarion
LE COUPS DE CŒUR DE GÉRARD COLLARD Peggy Dans les Phares de Lacasse Marie-Eve aux éditions Flammarion
LE BLOC-NOTES Exposition Henri Matisse à Lyon Henri Matisse, le laboratoire intérieur de Collectif aux éditions Hazan Histoire du théâtre dessinée d’André Degaing aux éditions Nizet
LA CHRONIQUE DE JEAN-EDGAR CASEL Tintin au Pays des Soviets Couleur de Hergé aux éditions Casterman SERIE TV Suspect numéro 1 - L'intégrale des saisons 1 à 7 Borgia
LA CHRONIQUE DE MARIE D'après une histoire vraie: Livre audio 1CD MP3 - Suivi d'un entretien entre Delphine de Vigan et Marianne Épin aux éditions Audiolib
+ Lire la suite
>Théâtre>Théâtre : généralités>Histoire et géo. des théâtres (27)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1546 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre