AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352167108
Éditeur : Persee (01/10/2010)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La vie de Philippe Bonaldi, ostéopathe équin, homme muré dans sa solitude depuis le décès de son épouse, bascule brutalement la nuit où, dans un parking cauchemardesque, il tire une jeune femme des griffes d’un trio maléfique. Frappée d’amnésie à la suite de l’agression, la séduisante inconnue va transformer malgré lui cet homme tranquille en un héros capable d’aller au bout de l’enfer pour retrouver le passé de sa protégée.

Le réel talent de l’auteur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Levant
  03 mai 2016
Voilà un polar qui m'a à la fois plu et déçu.
Il m'a plu parce qu'il a une certaine originalité. Il est enlevé. Son rythme est soutenu. L'auteur y fait preuve d'un grand sens de l'observation des choses de la vie. de tous ces détails qui fondent notre décor, qui peuplent notre environnement sans qu'on ne les remarque plus. A le lire on se dit tient c'est vrai ça, c'est comme ça. Bernard Degioanni met en oeuvre le plus grand perfectionnisme au service de son texte. Ce n'est pas non plus coloré que dans le décor. La psychologie des personnages est passée au peigne fin et fort bien restituée. Cela donne du relief et une formidable présence aux personnages. La contre partie pourra être que certaines longueurs se nourrissent de l'insistance à la précision. Mais c'est pour la bonne cause. On saluera la documentation. Qu'elle soit technique, géographique, aborde certains corps de métier, là aussi le souci de la précision est au rendez-vous.
Le romancier est libre de se détacher du vraisemblable. C'est le propre du genre. L'intrigue doit être servie par l'imagination, fût-elle débridée. Peu importe les coïncidences, les croisements obligés et retrouvailles imposées, il faut bien boucler la boucle.
le romancier est aussi libre de ce qu'il implique de sa propre personne dans ses personnages. Celui dont il fait son narrateur par exemple. Et surtout, quand il est homme, il est libre de ne pas se priver de devenir l'objet sexuel de femmes somptueuses qui tomberont sous son charme. le veinard. Bernard Degioanni ne s'en est pas privé. Cela déconsidère quelque peu le sérieux de son héros bien sous tout rapport, mais il faut bien prendre quelque revanche sur toutes celles qui n'ont eu que dédain pour soi.
Mais ce titre : La femme-nénuphar ! Il en dévoile la signification bien avant la fin de l'ouvrage. Il est certes bien trouvé pour le cas auquel il l'applique, mais j'avoue humblement ne pas avoir compris en quoi ce phénomène, certes transposé, sert l'intrigue. Difficile d'en dire davantage sans dévoiler des pans entiers du scénario. D'aucun plus assidu à la lecture de cet ouvrage éclairera-t-il ma lanterne. Cela restera pour moi l'énigme de cet ouvrage. Et une déception donc.
Enquête policière, traque, histoire d'amour, rebondissements, poursuites, crimes, chantage, tous les ingrédients sont là pour faire de cet ouvrage un bon polar.
Mais ce titre encore une fois. A-t-il une autre raison que celle de nous faire un cours de botanique sur un spécimen dicotylédone dont le lotus est un des plus beaux représentants ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LevantLevant   01 mai 2016
Je m'étais toujours dit que je mourrais avant elle et que je ne connaîtrais pas la souffrance de celui qui reste ...
Commenter  J’apprécie          50
LevantLevant   01 mai 2016
Il s'avérait que plus rien ne me retenait sur cette terre depuis qu'elle m'avait pris ce que j'avais de plus cher. Que rester en vie constituait l'acte le plus inutile qui fût.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre