AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de JeanPierreV


JeanPierreV
  05 février 2017
Williams Sassine est un écrivain relativement méconnu du grand public, en France...Plusieurs de ses titres sont épuisés et introuvables, saut peut-être sur certains réseaux de vente d'ouvrages d'occasion....et c'est bien dommage.
Élisabeth Degon a eu le privilège de le rencontrer avant son décès...Elle a manifestement été séduite par cet homme et a éprouvé le besoin de le remettre en lumière vingt ans après son décès.
Son livre, autobiographie de l'auteur, est très documenté et fourmille de détails sur l'homme, ses rencontres, ses engagements, son oeuvre.
Né d'un père libanais et d'une mère guinéenne, il a été élevé dans les deux religions catholique et musulmane et lisait aussi bien la Bible que le Coran."C'est la force de son métissage qui fait de lui un insoumis, un indocile, celui qui ne plie ni aux dogmes, ni aux idées reçues."
Très bon élève intelligent, il aimait avant tout les maths et en fut enseignant dans de nombreux pays. Mais surtout il vécu son adolescence, et une grande partie de sa vie, sous le régime de Sékou Touré, président de la République de Guinée pendant vingt ans...Et Williams dut s'exiler, dans plusieurs autres pays africains ou en France, du fait de ses engagements...Une belle occasion d'évoquer la Françafrique, et tous les généraux qui dirigeaient d'une main de fer les anciennes colonies françaises.
Il est impossible de résumer sa vie et ce livre en quelques lignes et ce n'est pas mon propos.
L'homme fut enseignant, responsable du cinéma familial , écrivain - il a écrit une grande partie de ses livres à la main sur des cahiers - journaliste dans des journaux satyriques, dans lesquels il écrivait périodiquement sa "Chronique assassine", ...Son oeuvre est faite de romans, de pièces de théâtre, tous présentés par Elisabeth Degon.
Il participa en mai 1980 à Apostrophe pour évoquer avec Pivot "L'Afrique noire racontée par ses romanciers", aux cotés d'André Brink, de Tierno Monénembo, Jean Cau..
Elisabeth Degon s'appuie sur de nombreux entretiens, sur des rencontres avec ceux qui l'ont connu, dont ses proches, sur des écrits encore disponibles, n'ayant pas été détruits, pour nous parler de cet homme fier, de son humour caustique. Officier des Arts et lettres, il se permit de répondre à un général africain: "entre officiers....", de reprocher à l'ambassadeur de France de l'accueillir avec un cigare à la bouche...L'homme fuyait les convenances....y compris vestimentaires.
Il recevait encore des prix littéraires plusieurs années après sa mort...Il est décédé à 53 ans.
Il était un rebelle, ses écrits en attestent, il faut parfois savoir les lire entre les lignes....
C'est bien dommage qu'on ne puisse plus les trouver. J'ai quand même eu la chance de trouver, d'occasion, son premier livre "Saint Monsieur Baly". J'en parlerai dans quelques jours.
Je suis certain que tout lecteur de "Williams Sassine : Itinéraires d'un indigné guinéen" aura envie d'un savoir un peu plus, de lire cet auteur... et sera déçu de ne pas toujours trouver facilement ses ouvrages dans le commerce ou dans sa médiathèque préférée....celle ou je m'approvisionne ne le connait pas...Vous aurez plus de chances si vous habitez Limoges, où il fut souvent invité....On peut cependant regretter
Espérons que ce livre, mettant en lumière cet écrivain comblera cette lacune et poussera des éditeurs à rééditer certains de ses titres.
Merci à Babelio, de m'avoir permis de découvrir Williams Sassine et Elisabeth Degon qui nous offre un travail remarquable, mais manquant parfois de limpidité en allant un peu trop dans le détail, avec des impressions de redites, de déjà lu...
Parlant des rencontres avec d'autres écrivains, Williams Sassine disait : "...C'est ça la littérature, c'est la rencontre." ...Et je viens de faire une belle rencontre avec cet auteur
Lien : https://mesbelleslectures.co..
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus